Jump to content
Sign in to follow this  
Morwen

Infection Poxvirus transmissible du rat à l'homme

Recommended Posts

Je vais voir le véto ce matin, je vais lui demander s'il a de l'info mellow.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens ce soir je referais la page d'accueil de ratibus avec les infos et les liens donnés ici smile.gif

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur le lien quoté par petitecrapule, dans les commentaires, voici le premier sur lequel on tombe:

Je crois que suis au bord de la crise de nerfs...

Avec Ratatouille on a eu droit à la déferlante d'adoptions, avec cette saloperie de virus à la con venu de l'étranger, on va avoir le droit à toutes sortes d'ignominies sur les rats, ça me déprime vraiment, c'est moche!

1084128[/snapback]

 

ça faut s'y attendre et ce n'est que le début, les rats domestiques on va les ramasser à la pelle dans les rues

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que je craindrais, c'est une montée anti-rat domestique en puissance pour le faire interdire totalement.

 

Il y a quand même très peu de problèmes de santé quand un amateur en prend soin correctement... On est surtout touché par les allergies.

 

Je vois déjà la reum m'appeler en me disant des conneries mellow.gif

 

ptitecrapule merci de confirmer mon doute drole.gif nan parce que la je trouvais qu'il avait une tronche bizarre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais qu'est ce qui me prends???

Je range mon bureau!

 

Je déblaye pas, non non, je RANGE mon bureau-atelier...

 

scared10.gifscared10.gifscared10.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vous fait part de l'article paru sur le site de la Voix du Nord du 12 février 2009, je pense que ça va vous intéresser.

J'espère que ce virus ne va pas donner lieu à des euthanasies intempestives

 

Huit personnes contaminées par des rats domestiques

 

jeudi 12.02.2009, 04:54 - PAR RAPHAËLLE REMANDE

 

user posted image

 

Pour l'heure, treize personnes ont été contaminées en France, dont huit dans la région. PHOTO PATRICK JAMES Pour l'heure, treize personnes ont été contaminées en France, dont huit dans la région. PHOTO PATRICK JAMES

 

| INFECTION |

 

C'est peut-être la fin du mythe Ratatouille. Hier, les ministères de la Santé et de l'Agriculture ont annoncé l'existence d'un virus transmis à l'homme par les rats domestiques. Sans être mortelles, les infections peuvent être préoccupantes.

 

La nouvelle est tombée comme un coup de massue dans les animaleries concernées. «  Sur le coup, j'ai cru que c'était une blague !  », raconte M. Duquesnoy, responsable de l'animalerie Les Serres de Rouvroy.

 

Chez (une) animalerie à Englos, on pouvait encore acheter des rats à 14 h 30. Quatre bêtes couraient tranquillement dans leur petite cage. Cinq minutes après notre passage, elles avaient disparu, retirées en catastrophe. «  Ordre de la direction. » Joint par téléphone, Jean-Jacques Renard, responsable d (une) animalerie, avouait son ignorance : «  Nous n'avons eu aucune plainte pour le moment et j'apprends à l'instant cette nouvelle qui nous tombe dessus ! » Quatre établissements de la région (sur un total de six en France) sont concernés par le virus du rat appelé cowpox : (une) animalerie Englos, Animal Store à Calais et Longuenesse et Les Serres de Rouvroy. Hier en fin d'après-midi, un nouveau cas s'ajoutait, découvert à Marcq-en-Baroeul. Un seul mot d'ordre du ministère : tous les particuliers qui y ont acheté des rongeurs entre mi-décembre et mi-janvier doivent les ramener en magasin.

Fièvre et ganglions

 

Pas de panique cependant... les infections chez l'humain ne sont pas « graves » mais vont des rougeurs aux «  lésions associées à de la fièvre, des ganglions et des douleurs musculaires ». Embêtant. Dans la région, huit cas sont pour l'instant connus : trois dans le Nord et cinq dans le Pas-de-Calais mais d'autres pourraient se présenter, le délai d'incubation étant d'environ dix jours. Bon à savoir : même en bonne santé, votre rat peut être porteur du virus et donc contagieux.

 

La provenance des bêtes incriminées ? Une enquête de la Direction des services vétérinaires (DSV) est en cours. Les animaleries s'approvisionnent auprès de grossistes mais aussi de particuliers. Avec quelle garantie ? «  Cela se voit si l'animal ne va pas bien, répond Jean-Jacques Renard. Et nous sommes régulièrement contrôlés par la DSV. » Du jamais vu, en tout cas, selon les vétérinaires. «  On a l'image du rat d'égout qui véhicule des maladies mais pour les rats domestiques, il n'y a normalement jamais de problèmes ! », explique-t-on dans une clinique du Pas-de-Calais. Selon le ministère de la Santé, une infection identique avait été repérée l'année dernière en Allemagne. Une vingtaine de personnes avaient été contaminées. Sans conséquences graves.

ZOOM ZOOM

 

« Autant de cas reliés : une première ». - « Avoir autant de personnes touchées en même temps dans la même région, par une filière de rats d'élevage, c'est exceptionnel... » Le docteur Pascal Chaud, coordonnateur de la cellule interrégionale d'épidémiologie, basée à Lille, est catégorique. C'est lui qui est à l'origine de l'alerte sur cette maladie transmise par le rat dont les premiers cas se retrouvent au centre hospitalier de Compiègne.

 

« Les médecins ont alerté notre cellule d'épidémiologie après avoir été intrigués par des lésions cutanées constatées sur trois jeunes filles », dit-il. Avec, très vite, des suspicions sur le viruscowpox, transmis par des rats vendus notamment dans des animaleries de la région. Dans la foulée, les centres hospitaliers contactés ont évoqué des cas similaires.

 

Aujourd'hui, Pascal Chaud se veut rassurant : « Si on a une lésion, il faut simplement consulter, mais plutôt dans un centre hospitalier. » Et sans conséquences « a priori » pour la santé, surtout si on a un bon système immunitaire. Malgré tout, au centre hospitalier de Compiègne, sur les quatre cas soignés depuis début janvier, « deux continuent à être régulièrement suivis ».

 

B. Vi.

 

> En cas de doute, un contact : 03 21 21 26 26 (services vétérinaires), de 8 h 30 à 11 h  30 et de 14 h à 17 h.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest helly

Pendant que j'étais au veto hier

 

Un couple de vieux curieux de ma boite de transport, regardes

 

Le vieux : "C'est un rat, je croyais c'était une gerbille, Ils sont porteurs d'une nouvelle maladie"

la vieille : "Peut-être pas tous"

Le vieux : "Oui mais bon"

 

(Mon Newton avait été mordu à l'oeil par Basileus lors de l'intégration)

 

 

Donc je pense qu'aprés le film ratatouille et larafale d'adoption, les parents vont flippé et va p'e y'avoir une rafale d'abandon ?

 

:/

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce que je craindrais, c'est une montée anti-rat domestique en puissance pour le faire interdire totalement.

 

Il y a quand même très peu de problèmes de santé quand un amateur en prend soin correctement... On est surtout touché par les allergies.

 

Je vois déjà la reum m'appeler en me disant des conneries  mellow.gif

 

ptitecrapule merci de confirmer mon doute  drole.gif  nan parce que la je trouvais qu'il avait une tronche bizarre...

1084172[/snapback]

 

bah, la grippe aviaire est bien plus préoccupante et on interdit pas la possession de piafs...

 

perso, j'crois que c'est jamais un mal quand une mode disparait, concernant les animaux...

enfin si, la vague d'abandons à prévoir, hélas, en effet... quand vsd en 1988 titrait : "le sida, les chats aussi", je vous raconte pas les dégâts... wacko.gif

 

mes excuses Yaya pour avoir mis en doute l'histoire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
bah, la grippe aviaire est bien plus préoccupante et on interdit pas la possession de piafs...

 

perso, j'crois que c'est jamais un mal quand une mode disparait, concernant les animaux...

enfin si, la vague d'abandons à prévoir, hélas, en effet... quand vsd en 1988 titrait : "le sida, les chats aussi", je vous raconte pas les dégâts...  wacko.gif

 

mes excuses Yaya pour avoir mis en doute l'histoire.

1084215[/snapback]

 

 

bah je me dis qu'ils arrivent a faire interdire la repro de certains chiens donc bon ... et pourtant y'a pas de maladies dans l'histoire et leur interdiction parait pas très justifié aux yeux de certains maitres... et il y a beaucoup de risques épidémiques ou autres . Les maladies ça se transmet plus vite que les chiens naissent... donc je peux tout imaginer

Share this post


Link to post
Share on other sites

et euh sinon, si ça pouvait convaincre certains des dégâts que font les élevages intensifs qui fournissent les animaleries...

 

une raison de plus pour éviter d'aller chercher son compagnon là bas... closedeyes.gif

 

surtout ceux qui font de la repro... (ben ouais ça disséminera le virus... )

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
et euh sinon, si ça pouvait convaincre certains des dégâts que font les élevages intensifs qui fournissent les animaleries...

 

une raison de plus pour éviter d'aller chercher son compagnon là bas...  closedeyes.gif

 

surtout ceux qui font de la repro... (ben ouais ça disséminera le virus... )

1084220[/snapback]

 

tout a fait d'accord smile.gif

 

les petits élevages sont moins propices aux épidémies même s'il y a un risque certain.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je cite le post initial de la personne qui a le virus:

1084120[/snapback]

 

la Tchequie et la République Tchèque, c'est le même pays clindoeil.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un article paru sur LCI ce matin, dont la source et l'Institut de veille sanitaire :

http://tf1.lci.fr/infos/sciences/sante/0,,...r-son-rat-.html

 

J'ai masqué les noms des points de ventes concernés dans le texte ci-dessous, mais ils sont visibles dans l'article original.

 

"Douze cas de personnes atteintes d'infections cutanées, dont cinq dues au virus cowpox, ont été signalés à l'institut de veille sanitaire depuis le début de l'année 2009. Ces infections sont liées au contact avec des rats achetés aux alentours de noël dans plusieurs animaleries en France, selon un communiqué des ministères de l'Agriculture et de la Santé.

 

Les rats ont été achetés en France entre la mi-décembre 2008 et la mi-janvier 2009 dans les six animaleries suivantes : *** à Venette (Oise), *** à Haubourdin (Nord), *** à Calais et à Longuenesse (Pas-de-Calais), *** à Saran (Loiret), *** à Rouvroy (Pas-de-Calais), liste donnée par les ministères qui recommandent aux personnes ayant acheté un rat dans l'une de ces animaleries de le ramener dans son animalerie d'origine. La CIRE Nord (cellule interrégionale d'épidémiologie) et les DDSV (directions départementales des services vétérinaires) ont lancé des investigations afin de vérifier la transmission de la maladie par les rats achetés et de préciser le circuit de distribution de ces animaux.

 

Lésions de la peau

 

Les infections à virus cowpox sont rares chez l'humain mais elles ne sont pas exceptionnelles. L'homme se contamine en manipulant des rongeurs (sauvages ou de compagnie), qui constituent le principal réservoir du virus. Les symptômes apparaissent généralement entre 7 à 10 jours après la contamination. Les personnes atteintes par ce virus présentent des lésions de la peau limitées qui ont initialement un aspect inflammatoire avec rougeur et œdème. De la fièvre, des ganglions et des douleurs musculaires peuvent être associés aux lésions. Il n'existe pas à ce jour de traitement spécifique. La cicatrisation apparaît dans un délai moyen d'un mois. En cas d'aggravation des lésions, il faut consulter son médecin. Pour les personnes immunodéprimées ou ayant des prédispositions allergiques, une prise en charge hospitalière est conseillée.

 

Le ministère de la Santé et le ministère de l'Agriculture et de la Pêche rappellent que des précautions d'hygiène doivent impérativement être prises par les propriétaires de rats. Tout animal peut être porteur de microbes, il est donc fortement recommandé de porter des gants pour les opérations de nettoyage des cages et de se laver les mains après avoir touché son animal. Il vaut mieux éviter tout contact avec les yeux. Les griffures et les plaies doivent être nettoyées et désinfectées.

 

Aucune transmission interhumaine d'infection à virus cowpox n'a été signalée à ce jour. "

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai une question qui me stresse...

Qu'est-ce qu'ils vont faire des rats contaminés et ceux qui ont été retiré des animaleries ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

dans le meilleur des cas, des prélèvements et s'ils sont sains, les remettre en vente ?

 

Dans le "pire" des cas (mais ce "pire" est d'un point de vue amoureux des rats) sans doute les euthanasier au nom du principe de précaution.

 

inutile de hurler au scandale et à l'ignominie ; quand on trouve un poulet atteint de grippe aviaire, on flingue la totalité de l'élevage au cas où pour éviter une contamination humaine et pour éviter la propagation du virus.

 

C'est triste à dire quand on aime les animaux, mais il vaut peut être mieux qu'ils euthanasient une vingtaine de rats, plutot que de laisser une infection relativement sérieuse continuer à se répandre et voir d'autres cas de malades se déclarer icon_cpasmafaute.gif

 

Le sacrifice de quelqu'uns vaut pour la sauvegarde de tous.

Share this post


Link to post
Share on other sites

mellow.gif

Euthanasie directe, faut pas rêver, même chez les rats sains;

 

Et le cowpox n'est pas grave pour l'homme (sauf en cas de système immunitaire défaillant). Ce n'est pas la grippe aviaire, hein !

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben je donnais l'exemple de l'euthanasie de groupe chez les volailles en ce qui concerne la grippe aviaire.

 

Je sais que c'est pas mortel pour l'homme le cowpox.

 

Je confirmais juste qu'ils vont sans doute les euthanasier, pour limiter les risques d'infection inter-rat et hommes-rats.

 

Je ne blâme pas l'euthanasie de précaution.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les infections à virus cowpox provoquent chez les personnes immunocompétentes des lésions limitées de la peau qui ont initialement un aspect inflammatoire avec rougeur et œdème. Les lésions peuvent être associées à de la fièvre, des ganglions et des douleurs musculaires. Il n'existe pas à ce jour de traitement spécifique des infections à virus cowpox. La cicatrisation apparaît dans un délai moyen d'un mois. Les personnes immunodéprimées doivent être immédiatement prises en charge en milieu spécialisé pour un traitement adapté.

 

Contacts presse :

 

Ministère de l'agriculture et la pêche

 

De plus, c'est le cowpox qui a été utilisé comme premier vaccin contre la variole. Rien à voir avec la grippe aviaire ou même la grippe tout court.

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu m'as mal comprise je crois clindoeil.gif

 

je n'ai jamais dit que le cowpox était comme la grippe aviaire ou transmissible et dangeureux comme ce virus là !

 

je donnais un exemple à titre de comparaison pour expliquer le principe d'euthanasie de précaution à Lillye smile.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bé blink.gif

 

C'est le truc qui refroidi d'aller chercher ses bestiaux en anim. En tout cas merci pour toutes ces infos, c'est très instructif (bien que ça me fasse complètement flipper).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et le cowpox n'est pas grave pour l'homme (sauf en cas de système immunitaire défaillant). Ce n'est pas la grippe aviaire, hein !

1084318[/snapback]

 

+1

 

 

 

On dirait que ça commence à paniquer de partout. sad.gif

(vu le nombre de posts qui se multiplient)

 

De l'information, ça va se finir en "propagande" anti-rats. sad.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest helly
la Tchequie et la République Tchèque, c'est le même pays clindoeil.gif

1084272[/snapback]

 

 

Oui mais Castila à ajouter la Hollande ^.^

Share this post


Link to post
Share on other sites
tu m'as mal comprise je crois clindoeil.gif

 

je n'ai jamais dit que le cowpox était comme la grippe aviaire ou transmissible et dangeureux comme ce virus là !

 

je donnais un exemple à titre de comparaison pour expliquer le principe d'euthanasie de précaution à Lillye smile.gif

1084324[/snapback]

 

Ah ok.

En fait, j'ai été choqué aussi par l'abattage massif mais la grippe aviaire était bien plus grave.

 

Là, 12 cas pour le moment, ça fait encore moins de cas en métropole que la leptospirose, mais beaucoup de rats sains vont en pâtir (retour à l'anim' = mort ; abandons). Ok pour cesser le trafic chez ces anim', par contre, comme les gens sont cons, on va s'amuser dans les semaines à venir. Enfin peut-être pas, espérons.

 

Comme quoi, si la vente des rongeurs était tracée (donnant lieu à un contrat avec l'acheteur), on aurait pu éviter d'affoler toute la population. Et ramener rapidement les seuls rats vendus durant la période.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai des questions qui me viennent :

- cette maladie se soigne-t-elle chez l'animal ? Ou à l'inverse est-ce qu'elle peut être mortelle ? (j'ai cru voir que non mais on sait jamais)

- les vétos sont-ils au point sur cette maladie (genre pas comme avec le SDA que peu connaissent) ?

 

Ca peut sembler con comme question mais bon si mes rats choppaient cette maladie je pense que j'aimerais savoir comment ça se soigne, ça peut toujours servir...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.