Jump to content
Sign in to follow this  
Diane

Effets du Tribulus Terrestris sur les rats castrés

Recommended Posts

Au moins vous aurez tous les deux bien profité de vos derniers instants ENSEMBLE !

 

OMG je me suis pas relue ! Désolée pour le faux-sens !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je me trompe pas la testostérone est aussi synthétisée : par les ovaires chez la femelle (bon, ça règle pas le soucis pour le mâle) mais aussi par les glandes surrénales (chez le mâle et la femelle à mon avis). Ca pourrait expliquer qu'on puisse encore augmenter la synthèse de testostérone chez un mâle castré.

Quant au fait que la quantité de substrat diminue... c'est pas impossible que la synthèse du produit puisse quand même augmenter par stimulation de l'axe hypothalamo-hypophysaire si le substrat était en excès à la base.

Reste à savoir à quel niveau le tribulus agit, donc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pathologique, non, une corticosurrénale qui produit beaucoup de testostérone ? On m'a toujours dit que ça produisait un peu de testostérone. On pourrait pas aller jusqu'à retrouver des taux physiologiques d'avant castration ?

En effet, une sur-activation du complexe hypothalamo-hypophysaire peut provoquer une augmentation du taux de testostérone. Mais du fait du rétro-contrôle négatif de la testostérone et de l'inhibine, ça devrait se tasser ?

 

Donc reste la question de l'organe-cible du TT et de la prise de poids ?

Si ça induit une augmentation de la masse musculaire, ça peut être via la DHT (dehydrotestostérone). Donc peut être une action excitatrice sur la 5-alpha-réductase. Si c'est une prise de gras... aucune idée.

Mais les prise de poids sont importantes quand même. Ils ont fait des rats-schwarzy ? xD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nebula, c'est pas pour être désagréable, loin de là même, mais ce serait bien que tu essaies de vulgariser un peu ce que tu dis pour le commun des mortels. J'ai lu tout le post, qui ma foi est très intéressant, mais j'ai beaucoup de mal a te comprendre étant donné que tu utilises un jargon très spécialisé. Pourrais tu traduire un peu s'il te plait pour que "je" (je parle pour moi dans un premier temps, mais j’espère ne pas être la seule) puisse comprendre et donc ranger dans ma tête toutes les choses intéressantes qui peuvent avoir trait a cette plante...

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, avec le rétro-contrôle négatif de la testostérone sur l'axe hypothalamo-hypophisaire ça devrait se tasser.. ça devrait.. car en pratique, je suis pas sûr que la balance stimulation/rétro-contrôle soit parfaite. Tout n'est pas toujours aussi parfait que dans les cours.

Et puis, la stimulation passe peut être par un autre mécanisme qui nous échappe.

 

Après, est ce qu'une surrénale qui produit beaucoup de testostérone c'est pathologique ou non.. j'en sais rien. La cause est peut être pathologique en règle générale (tumeurs ?) mais là vu qu'il s'agit d'un traitement.. la question serait plutôt de savoir si la conséquence pourrait être pathologique. Je ne vois pas pourquoi, mis à part si le fait que la surrénale fabrique beaucoup de testostérone l'empêche de fabriquer en parallèle ce qu'elle devrait normalement fabriquer.

 

Enfin, il ne s'agit que de suppositions, ce traitement agit peut être par des mécanismes totalement différents (ou peut être pas du tout, ça j'en sais rien, quand bien même Diane semble surprise des effets il faudrait beaucoup plus de tests pour s'assurer de l'effet).

 

Et sinon je plussoie Meelili. Je comprend ce que tu racontes parce que je suis un peu de ce milieu là, mais par respect pour les autres je ne vois pas l'intérêt d'employer du vocabulaire que personne ne comprend. On peut parler de rétro-contrôle négatif sans parler d'inhibine hein :p

 

Donc, pour ceux qui n'ont pas suivi :

-l'axe hypothalamo-hypophysaire, c'est une partie du cerveau qui stimule la sécrétion d'hormones par les glandes. Parmi ces hormones, on trouve les hormones sexuelles (mais aussi la cortisone, les hormones thyroïdiennes, etc..).

-ces hormones, une fois sécrétées, en retour, inhibent l'action stimulante de l'axe hypothalamo-hypophysaire : c'est le rétro-contrôle négatif qui permet de maintenir la concentration d'hormones à peu près constante (l'axe hypothalamo hypophysaire stimule la sécrétion d'hormones, ces hormones en retour inhibent l'action de l'axe pour que le système ne s’emballe pas).

-la testostérone est essentiellement fabriquée par les testicules. Mais par d'autres organes aussi, comme les ovaires chez la femme ou les glandes surrénales, en bien moindre quantité. La question est donc : si le traitement agit sur des rats castrés, quelle glande stimule t-il ? Pas les testicules vu qu'ils en ont pas. Pas les ovaires non plus. Donc par élimination, je dirais les surrénales ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Meelili, ça a peu d'intérêt en soi. En gros on parle des voies de synthèse de la testostérone.

Normalement la testostérone est synthétisée dans les testicules en grande majorité et un peu par les glandes surrénales (ici c'est la corticosurrénale). Ce sont ces glandes notamment qui produisent les corticoïdes. Elles peuvent aussi produire des "androgènes faibles", c'est à dire des précurseurs d'hormone sexuelles comme la testostérone. On considère souvent que c'est négligeable.

 

Ce qui est étonnant ici c'est que des rats castrés puissent retrouver des taux normaux de testostérone. Sans testicules, c'est compliqué ! D'où une possible suractivation de la corticosurrénale. Mais pour pouvoir revenir au niveau d'avant la castration, il faudrait une énorme synthèse. Ca impliquerait que les glandes surrénales soient sur-utilisées, ou qu'au lieu de produire des corticoïdes elles fassent de la testostérone.

Donc ça serait pathologique, c'est à dire anormal et créant des dommages à l'organisme.

 

L'autre question, c'était celle du poids chez les mâles non-castrés. Dans l'étude il est dit que le poids augmente de plus en plus, au fur et à mesure qu'on augmente les doses de Tribulus Terrestris. Ca peut être dû à une prise de graisse ou à une prise de muscles.

Et j'avançais une hypothèse pour ça : en fait il existe un dérivé de la testostérone, il est en partie impliqué dans la mise en place des "caractères sexuels secondaires". En gros le développement des muscles, la voie qui mue, les poils au menton qui poussent... (les 2 derniers c'est chez les hommes hein !). Pour obtenir ce dérivé, il faut de la testostérone.

La transformation de l'un en l'autre se fait via une protéine assez importante (la 5-alpha-réductase).

Par exemple, cette protéine transforme 10% de la testostérone en DHT (le dérivé). Si il y a + de testostérone, alors il y a + de DHT. Donc on peut observer une augmentation de la masse musculaire.

Une autre solution serait que le Tribulus Terrestris augmente l'activité de la protéine. Au lieu de transformer 10%, elle va en transformer 20%.

 

Et il y a un truc bizarre aussi. La testostérone et l'inhibine (une protéine synthétisée dans les testicules aussi) vont réguler l'activité de l'axe hypothalamo-hypophysaire (c'est lui qui donne l'ordre aux testicules de faire de l'inhibine et de la testostérone). C'est à dire que quand il y a beaucoup de testostérone, ça va agir pour limiter l'ordre donné aux testicules. Quand il n'y a pas beaucoup de testostérone, la limitation est levée, et le cerveau recommence à dire aux testicules de faire de la testostérone.

Ca permet de garder un taux stable de testostérone dans le sang.

Mais du coup, si on met beaucoup de testostérone, le cerveau va mettre le hola, et demander à ce que les testicules en produisent moins. Du coup le taux de testostérone va revenir à la normale.

 

C'est plus clair ? ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolée de m'être emportée dans mon jargon, j'avais mon partiel ce matin, alors c'est tout frais dans ma tête !

 

J'ai du mal à imaginer ce que ça donne chez les femelles. Puisque dans les ovaires, y a une partie de l'androstenedione (c'est la molécule de base de la testostérone et des oestrogènes) qui va être transformée en testostérone. On a un taux stable de testostérone nous les femmes (certaines plus que d'autres).

Mais tout le reste est transformé en oestrogènes. Y a même une partie de la testostérone qui est aussi transformé en oestrogènes. Avec 3 phénomènes, rien qu'au niveau des ovaires, + la surrénale...

L'effet peut être super (encore que je vois pas trop), ou vraiment nul.

 

Le mieux ça serait d'avoir les articles, notamment celui parlant de la baisse de cholestérol. Si c'est une baisse du cholestérol libre, c'est plutôt cool, ça désencroûte les artères.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors, à priori, si j'ai bien compris, ce sont effectivement les surrénales qui entrent en partie en jeu, MAIS il y a aussi l'effet joué la pression sanguine qui augmente la fonction sexuelle et le coït chez les rats castrés, ainsi que des substances contenues dans l'extrait de la plante elle-même qui stimulent ou émulent ces hormones (à chaque nouvelle étude que je lis j'apprends des trucs, donc pour l'instant c'est du pêle-mêle que je vous livre, et pour être honnête je me suis arrêtée aux résumés pour certains articles vu mon grand manque de temps et moral pas au beau fixe en ce moment).

Pour le cholestérol, c'est le LDL qui est "utilisé" apparemment.

 

J'ai lu 6 études en entier pour l'instant, je n'ai pas compris absolument tous les acronymes mais la majorité à priori (je n'ai pas fait d'études scientifiques mais des études d'art, autant dire que j'ai foiré mon coup là xD ), j'essaie de traduire ça sur mon temps libre et d'échanger avec ma véto pour avoir des retours plus "scientifiques" que les miens ^^

 

Ceci dit, si ça vous intéresse, voici les liens que j'ai lus jusqu'à présent (là ce ne sont que les résumés mais on peut accéder aux articles en cliquant sur les menus déroulants en-dessous), je n'ai mis que les études scientifiques dans le lot, vu que les autres sont pour la plupart des "résumés vulgarisés" :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12804079

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12127159

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16289603

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17048632

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17151317

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17404054

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17767762

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18068966

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17907744

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18257138

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18184546

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19269683

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20453871

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19781624

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20667992

 

 

En tout cas, pour ma part j'ai vraiment constaté un mieux chez Máni, dans le sens où il est plus vif, avec une perte de gras notable, un regain d'énergie et une légère prise de masse musculaire au niveau de son arrière-train, qui flanchait de façon très nette (l'augmentation de la masse musculaire peut tout à fait être liée au fait qu'il se soit plus dépensé après avoir perdu cet excédent de poids, pour le coup, là je ne parle que de ce que j'ai pu constater, que ce soit lié ou non au TT).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah mais du coup y a moyen qu'une substance du TT soit similiaire à la testostérone ?

Parce que dans la 2e étude : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12127159 ils ont le même résultat sur des mâles castrés, qu'ils lui injectent de la testostérone, ou qu'ils lui fassent manger du TT.

 

Ca simplifierait beaucoup de choses !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c'est ce que j'ai compris, à priori c'est la substance qu'ils nomment "protodioscin" qui jouerait ce rôle.

En fait c'est assez complexe parce que ça agit à divers niveaux : effet sur la pression sanguine, substances "remplaçant" la testostérone (ce dont je parlais par rapport au fait que ça "émule" les hormones), d'autres qui favorisent leur production, etc...

 

C'est justement le cumul de toutes ces vertus qui m'a mis la puce à l'oreille, ça agit sur plein de facteurs qui pourraient vraiment être intéressants pour nos rattous...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ici, cela fait 2 semaines que je donne une goutte par jour à Sun. J'ai vu un léger mieux, mais je ne suis pas sûre que ce soit dû à 100% au tribulus car je sais qu'il a un peu souffert de la chaleur et la prise du tribulus a aussi coincidé avec une légère baisse des températures, donc :cpasmafaute:

Je pense continuer encore 1 ou 2 semaines et stopper car c'est des plantes, donc il faut laisser le temps d'agir mais 3 ou 4 semaines doivent suffir pour voir les effets, je pense.

 

Diane, combien de temps a duré ta cure ?

 

Pour info, contrairement à Mani, sun n'est pas castré et niveau caractère, c'est tout sauf un agressif :love: .

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai oublié d'ajouter : je n'ai pas lu les articles, je les lirais à tête reposée plus tard, mais merci ! c'est intéressant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La cure a été débutée fin avril, elle a duré 19 jours (sauf si je me suis plantée en comptant, mais normalement c'est bien ça ^^)

Share this post


Link to post
Share on other sites

ok, donc je vais partir sur 1 seule semaine supplémentaire donc. Merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je remonte ce petit topic pour savoir s'il y avait eu d'autres "tests" ? Ou des effets secondaires de découverts ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

*Sors sa pelle, deterre le topic*

 

Hey hey!

 

Je viens juste annoncer que je vais bientôt commencer le traitement pour Bémol (28mois), il est en ce moment malade, dans quelques jours quand son traitement est fini je commence le T>ribulus, 1 goutte par jour (voire à baisser par la suite)

 

Il a perdu beaucoup de muscle, et il est devenu plutôt mou depuis ces derniers mois sans compter comme chaque papy l'arthrose qui lui rend les pates arrières et le dos bien fatigués!

 

Je vous tiendrai au courant des résultats!

 

Par contre, quelqu'un d'autre continue le traitement?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas continué le traitement suite à cela, je n'ai pas vu d'effets vraiment probants et mon pépère s'en est allé au mois de juillet.

Ce n'était peut être pas le patient idéal pour ce traitement (pas castré,est-ce que ça joue ??).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah le tribulus a un effet sur les hormones semblent-ils donc je pense que oui l'effet doit être ^plus probant sur les rats qui ont un soucis d'hormones (castrés par exemple).

 

Je vous tiens au courant, je commence lundi!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.