Jump to content
L'association SRFA vous souhaite une belle et heureuse année 2020 ! ×
Sign in to follow this  
Ella Mariette

traitement de l'adénome hypophysaire

Recommended Posts

Bonjour,

Un de mes pépères de 2 ans a un probable adénome hypophysaire (mange sans les mains, pertes d'équilibre...). Le véto, sensément un de ceux qui s'y connaît le mieux en rats du coin, avait l'air hésitant sur le diagnostic et sur le traitement, ce qui me fait un peu douter de ses compétences... J'ai eu droit au bon vieux "j'ai déjà vu ça chez des chats mais là je suis pas trop sûr, je vais faire une recherche et je reviens" alors que bon c'est un classique du coup j'ai perdu un peu confiance...

Il m'a prescrit de la cabergoline et de la cortisone (les 2 à ma demande), mais aussi un vasodilatateur cérébral (vincamine/papavérine qu'il voulait donner en première intention et sans les autres médocs si je n'avais pas un peu insisté) et là pour le coup j'ai un gros doute , je n'ai pas envie d'hyperoxygéner une tumeur qu'on essaie de ralentir... Du coup pour l'instant je ne vais pas donner le vasodilatateur mais je suis pas sûre d'avoir raison, c'est quand même lui le véto... Son argument pour la vasodilatation c'était "pour traiter le syndrome de pépé qui s'endort devant la télé"; vous imaginez comme ça m'a convaincue xP Mais bon sensément c'est un de ceux qui s'y connait le mieux en rats, il m'a déjà fait de belles chirurgies et jusqu'à présent j'avais pas de raison de douter...

Qu'est ce que vous en pensez?

Merci!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Méfiette avec cortisone et vincamine/papavérine sans couverture antibio : s'il a une infection même discrète, ça va lui offrir un boulevard vers la septicémie (j'ai perdu un rat à cause de ça.) Et en donnant tout en même temps, on perd la valeur diagnostique de l'épreuve thérapeutique.

Je commencerais personnellement par la cabergoline, si un effet est visible après quelques prises, banco, c'est que c'était une tumeur hypophysaire et pas la peine de prendre le risque avec le reste (même si la cortisone peut aussi aider.) Sinon, rediscuter le reste. De toute manière, la prescription pour le "syndrome de pépé" n'est pas curative mais palliative, donc il n'y a pas tellement d'enjeu à différer le démarrage de ce traitement de quelques jours.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je partage l'avis d'Artefact, en général on commence par la cabergoline (très dosé : 0,25 mg chaque 3 jours), si y'a vraiment aucun effet au bout de 2/3 prises c'est que c'est inutile de continuer soit la tumeur n'est pas hormonale et dans ce cas peut être que la cortisone pourra être testée, soit c'est pas une tumeur : abcès ? --> pénicilline. Si c'est un abcès, la cortisone va aggraver les choses, donc mieux vaut tester l'antibiotique avant (il agit en 48 max)

Si la cabergoline marche, tu continues avec jusqu'à ce que les symptômes réapparaissent et là tu peux rajouter la cortisone, en général y'a un mieux.

Voilà sinon, jamais aucun véto ne m'a conseillé d'oxygénateur en cas de TH, en général c'est plutôt en cas d'AVC (plutôt rare chez les rats) donc j'ai pas de retour à son sujet.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai oublié de préciser qu'il était sous atb depuis le début de la semaine ;) merci pour vos coms

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir, 

 

Je pense que ça peut quand même être intéressant de faire 5 jours de corticoïdes au début. ça permet de réduire l’œdème cérébral qui s'est mis en place à cause de la tumeur avant que la cabergoline fasse son effet (pour réduire le mal de tête et améliorer le confort) :) 

Edited by Dahliae
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu qu'il est déjà sous antibio, oui, la cortisone se défend ! C'est la cortico sans antibio qui me fout toujours un peu la trouille.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est sûr que leur utilisation n'est jamais anodine :/  Jusqu'à 1mg/kg, on est sur un effet anti-inflammatoire. Au dessus, on passe à des doses immuno-suppressives et c'est souvent à partir de là que les complications infectieuses peuvent apparaître.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.