Jump to content
Sign in to follow this  
DeuZette

Suggestion pour les Rateries

Recommended Posts

Oui fallait tenir pour le deuxième, je comprends... Quelle horreur... Je suis vraiment désolée que tu aies vécu ce cauchemar et si triste pour ton Loulou... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La seule fois où j'ai eu affaire à  un telle acte de cruauté,  c'est quand j'ai trouvé un jeune chat au pied de la  descente de cave, la gueule en sang... Les pompiers m'ont dit qu'il avait été lapidé, et qu'il s'en sortirait pas. J'en ai pleuré, bien que j'étais adulte et que je ne connaissais pas le chat :(

 

Et une fois dans mon enfance, la chatte de mes parents a eu une portée kinder (ils avaient pris rendez vous pour la stériliser, mais trop tard) et le mari de ma  mère a voulu mettre les chatons dans un sac pour les enterrer vivants... Moi et mes frères et ma  soeur, on a tellement pleuré pour pas qu'il le fasse qu'il a capitulé sous conditions qu'on s'en occupe et qu'on leur trouve un autre foyer une fois sévrés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà le mien aussi  :
https://drive.google.com/file/d/1V9B2YCcL1DZ6jDCXGmG3AF1wuq03sm-i/view?usp=sharing

Il peut paraître un peu flippant ou bizarre, mais il a juste été changé, amélioré, modifié en fonction des expériences que j'ai pu vivre. J'ai (en 11 ans) eu 29 portées, 342 ratons nés. Je pense que je dois être dans les statistiques hautes au niveau "productivité" (j'aime pas le terme, mais j'en trouve pas de plus explicite).
* J'ai rajouté le passage sur le fait que je refuse que le raton adopté soit donné comme nourriture après un mémorable "il est malade et mon copain a un serpent". 
* J'ai rajouté le passage sur le fait que je reprends les rats nés chez moi gracieusement après qu'on ait envisagé de me faire payer le rat que j'ai fait naître.
* J'ai rajouté que je voulais être prévenue en cas de vente, don, leg, fuite, maladie, reproduction ou décès de l'animal. On a "oublié" de me prévenir d'une portée "accidentelle" (mon œil), de nombreuses fois de décès (et donc souvent de la maladie associée) et d'une fois mémorable d'un rat qui s'est enfui (pas par ses propres moyens cela dit...). 
* J'ai rajouté enfin la dernière partie concernant la reproduction où je souligne que les bébés issus de reproduction d'un LVM ne doivent pas servir à nourrir un autre animal ni être refilés à l'animalerie... C'est suite à une demande d'adoption (refusée) avec autorisation de repro dans laquelle, après avoir prévenu la personne qui faut garder les bébés non adoptés, elle m'a répondu que les bébés non adoptés iraient à l'animalerie... 

Pourtant, dès le le formulaire d'adoption, j'essaie de trier au maximum. J'ai laissé volontairement des questions en suspens (du genre l'alimentation que je n'aborde pas dedans), parce que j'aime bien laisser les gens compléter eux-même, voir ce à quoi ils pensent ou pas, laisser des portes ouvertes à la discussion. J'espérais que ce serait un moyen de "jauger" un peu les gens, leur motivation, leur implication... Et bien sûr ensuite en les rencontrant "en vrai". 
J'ai des adoptants que j'adore, ou que j'ai adoré (je compte le malheureux record de deux adoptants décédés). D'autres qui ont été une déception sans nom. Pourtant je n'ai jamais confié un de mes rats à quelqu'un avec le moindre doute. J'ai quelques rats dont j'ai perdu la trace. Pas à chaque portée mais trop à mon goût. Actuellement, j'ai un adoptant qui ne répond plus, un gars super jovial, qui a toujours donné des nouvelles jusque là. J'oscille entre l'inquiétude qu'il lui soit arrivé malheur avec le covid (jamais deux sans trois ?) et la déception qu'il ait juste arrêté de me donner des nouvelles. 


J'ai vu passer pas mal d'histoires de rats. J'en ai récupéré deux abandonnés dehors, beaucoup où j'ai voulu aider mais on les a jamais retrouvés. Quelques uns maltraités, comme cette rate que j'ai gardé en FA à mes frais à qui on avait essayé de torde le cou. Une que j'ai gardé qui était nourrie aux biscottes sur une litière jamais changée pendant des mois, dans une "cage à hamster". 
Je reçois beaucoup de mails de demandes de conseils. Dont un d'une personne me demandant carrément d'amener sa rate chez le véto et de payer ses soins parce qu'elle l'avait "opéré" elle-même de sa tumeur mammaire sur la table de sa cuisine. La rate est morte. J'ai jamais chialé aussi fort, je crois.
Clairement, ça fait peur. Clairement, on hésite à continuer parfois. Et ce ne sont pas les rats qui sont à l'origine de ça. C'est pas aussi glamour que ça en a l'air. 

  • Sad 7

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelles horreurs...

Et malgré   tout, vous continuez.

Ca se voit que c'est une passion !

Franchement je vous tire mon chapeau !

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme dit lime,  le pire quand on est eleveur ce n'est pas le rat... mais les gens... et faut avoir le cœur bien accroché.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue, l'histoire du rat claqué et l'opération sur la table de cuisine, ça a dû être LES deux moments dans ma vie où je me suis très sérieusement posé la question d'arrêter de faire naître des ratons.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelqu'un a tenté d’opérer un rat chez soit à l'arrache ??? oOoOoO Choquée!!!!! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Rattlousia dis toi qu'à chaque fois que tu penses au pire truc possible, quelqu'un quelque part l'a fait. Ça permet pas de garder foi en l'humanité mais ça évite de tomber de sa chaise trop souvent.

  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est ignoble et vous devez en voir de toutes les couleurs mais vu comment certains "traitent" leur aînés ça ne m'étonne même pas...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Rattlousia a dit :

Quelqu'un a tenté d’opérer un rat chez soit à l'arrache ??? oOoOoO Choquée!!!!! 


Oui... Elle a vu une boule, elle a juste décidé de l'enlever elle-même. De ses propres termes, ça a laissé un trou béant dans la rate. 

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est complètement surréaliste :shock2:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Heu.. :shock2::(

 

Dites, même si les animaux n'ont pas encore de réelle existence juridique, y'a pas moyen de faire jouer la loi sur la maltraitance d'un animal dans ces cas-là ?

 

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31859

"

La personne qui exerce, publiquement ou non, des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou qui commet un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, encourt :

  • 2 ans de prison,
  • et 30 000 € d'amende.

"

 

Et :

 

" Blesser ou tuer un animal involontairement est puni de 450 € d'amende. Cela vaut que la blessure ou la mort soit causée par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou non respect d'une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi.

La personne qui tue volontairement un animal domestique ou apprivoisé ou tenu en captivité, sans nécessité, publiquement ou non, encourt une amende de 1 500 €. En cas de récidive, la personne encourt une amende de 3 000 € ".

Edited by GlrdCarole

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais au secours vos histoires, au secours..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le cas de mon adoptant qui claque son rat pour être bien sur qu'il soit mort,  pas sûr que ça ait pu fonctionner.

 

Je lis par nécessité... mettre à mort un animal "agonisant" entre t il dans ce cadre ou est ce le vétérinaire qui est seul juge?

 

De toute facon, n'étant pas "pro", mis a part s'en remettre a une association et se constituer témoin on ne peut pas faire grand chose.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bé allons-y !

 

Avec les traces écrites de ces malades mentaux ils se tirent eux-même une balle dans le pied !

 

Pourquoi pas ? Tenter le dépot de plainte et si ça risque de finir en "classé sans suite" ou je sais pas quoi, il y a peut-être possibilité de faire une main courante ; dans le texte la récidive est prise en compte, d'où l'intérêt de laisser une trace ;)

 

Et se faire aider par une asso, pourquoi pas, ils doivent même très bien connaître les procédures..

 

Après je sais que notre société et notre système de justice pénale n'a pas forcément du temps à accorder "au petit rat jeté contre le mur/découpé à la cuillère" (analogie avec la petite main au cul ; c'est pas de l'humour c'est de l'ironievv) mais la loi est là, le fait qu'elle existe rend légitime les procédures..

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, GlrdCarole a dit :

même si les animaux n'ont pas encore de réelle existence juridique

 

C'est un poncif, ça. Certes, les animaux sont considérés comme des biens sous certains aspects, mais ils bénéficient aussi de tout un tas de dispositions légales spécifiques. Comme justement l'article que tu cites (au demeurant, on ne peut pas te poursuivre pour actes de cruauté contre une commode Louis XV qui t'appartiendrait ; il y a bien donc une différence). La confusion vient d'ailleurs souvent du fait que dans l'expression "bien meuble", meuble est un adjectif désignant les biens pouvant être déplacés, par opposition aux biens immeubles qui le peuvent pas, et non un substantif. De fait, la loi française distingue très bien un animal d'une commode Louis XV. Et les considérer comme des sujets de droit plutôt que comme des biens poserait tout un tas d'intéressantes questions juridiques (cf. la passionnante histoire des "procès d'animaux" au Moyen-Âge https://fr.wikipedia.org/wiki/Procès_d'animaux)

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Becaria a dit :

Je lis par nécessité... mettre à mort un animal "agonisant" entre t il dans ce cadre ou est ce le vétérinaire qui est seul juge?

 

 C'est dans "mauvais traitements" ?

 

Si c'est le cas pour moi ça ne rentre pas dans ce cadre.. Je pense plutôt aux histoires de chiens de ferme attaché avec une longe et qu'on retrouve pendu après qu'il aient sautés un mur..

Il faudrait vérifier qui a le droit de mettre à mort un animal malade dans ton cas ; et puis le fait de ne pas l'avoir fait soigner peut entrer dans le cas de négligence

 

 

Merci pour la précision Artefact !

Edited by GlrdCarole

Share this post


Link to post
Share on other sites

Malheureusement, la loi est déjà peu appliquée de base, même quand c'est une grosse association qui se porte partie civile. Il y a d'une part la désillusion que justice soit rendue mais en plus la crainte que ça se retourne contre nous. Effectivement, même si l'élevage de petits animaux est dans un vide juridique, ça reste compliqué d'un point de vue fiscal. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Becaria a dit :

mettre à mort un animal "agonisant" entre t il dans ce cadre ou est ce le vétérinaire qui est seul juge?

 

Il me semble qu'en loi française il est interdit d'euthanasier soi-même un animal, sauf si l'on peut prouver que l'on avait aucun moyen d'accéder rapidement aux services d'un professionnel et qu'attendre de les avoir aurait impliqué une souffrance inacceptable pour l'animal. Donc abréger des souffrances intolérables, en pleine nuit en rase campagne quand on a ni voiture ni téléphone est autorisé, mais c'est tout.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Senalina C'est pas simple en effet.. :(

 

@Artefact C'est bien ce qui me semblait..

Edited by GlrdCarole

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, comme dit Senalina, le vrai problème c'est de faire appliquer la loi :( 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ba oui ba oui.. Je m'enflamme.. Société de m**** ! :rain:

 

Je sais pas quoi vous dire, c'est tellement dur et horrible..

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Artefact a dit :

Oui, comme dit Senalina, le vrai problème c'est de faire appliquer la loi :( 

Oui, mais si personne ne porte plainte c'est sûr que la justice ne sera pas appliquée.

 

Après c'est plus facile à dire qu'à faire. J'imagine que certaines associations de protections animales peuvent aider. Je sais que la SPA le fait mais en fonction des secteurs ça peut être long (les enquêteurs sont des bénévoles, et il n'y a pas énormément de personnes qui sont prêtes à être enquêteurs). 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut-être que ça pourrait être une piste d'action pour l'association SRFA si jamais il y a des juristes bénévoles ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La protection animale ne fait pas vraiment partie de nos statuts (même s'ils ont été rédigés de manière assez large pour pouvoir y inclure à peu près tout ce qu'on veut en rapport avec les rats) et je ne pense sincèrement pas que nous ayons actuellement la ressource humaine pour se lancer dans un tel nouveau projet. Mais évidemment s'il y a des bénévoles avec la motivation et les compétences juridiques, l'asso n'empêchera certainement personne de monter quelque chose ! (je rappelle que tout adhérent a le droit de proposer la création d'un club pour réunir une équipe autour d'un but commun et y travailler :))

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.