Aller au contenu

eve_pandore

Membre
  • Compteur de contenus

    17
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de eve_pandore

  • Rang
    Rattus Nouvellus
  1. eve_pandore

    Tumeur hypophysaire ? chute ? AVC ? Autre ?

    J'oubliais : notre ratte, avec sa tumeur de l'hypophyse, s'est retrouvée de plus en plus désorientée au quotidien. Elle avait changé de comportement, réagissait de moins en moins à notre présence... Ce n'est bien sur pas une suggestion de diagnostic pour ta ratte, la plupart du temps, les vétos eux mêmes sont en peine pour en établir un avec certitude. Seul le temps te permettra d'y voir plus clair, selon la manière dont elle réagit aux divers traitements. Je te souhaite plein de courage et de patience. Tiens nous au courant.
  2. eve_pandore

    Tumeur hypophysaire ? chute ? AVC ? Autre ?

    Bonjour, Oui, tumeur de l'hypophyse peut commencer par l'arrière train, c'est ce qui s'est passé avec ma ratte. Elle a commencé par se trainer l'arrière train pour se déplacer, a perdu la mobilité de sa queue, puis la paralysie a gagné de plus en plus de terrain. Ca peut être autre chose, mais je ne me souviens plus des autres possibilités que le véto avait évoquées. Il existe un médicament susceptible de freiner la propagation des tumeurs (assez cher et sans résultat garanti). Si elle a par ailleurs une grosseur, ça ne peut pas lui faire de mal, car ça peut aider dans tous les cas à freiner le développement de cette grosseur. Je ne suis pas véto, mais je répète ce qu'on nous a dit pour notre louloute à nous. Tes vétos sont-ils spécialisés NAC ?
  3. eve_pandore

    Solitude de mamie, rencontres arrangées

    Notez sur la photo ces ptits yeux de chien battu auxquels on a droit tous les jours :'( Oui... je sais... anthropomorphisme à fond... )
  4. Bonjour tout le monde, Vous êtes une rate de 2 ans et 9 mois. Vos deux copines avec qui vous avez vécu toute votre vie ont disparu brutalement, emportée par leurs maladies. Vous vous retrouvez toute seule dans votre grande cage depuis maintenant 3 mois, car vos maîtres ne souhaitent pas vous reprendre de nouvelles copines. Vous avez la forme, m'enfin vous avez tout de même 4 saloperies de tumeurs (bénignes) qui vont bientôt atteindre la taille d'une balle de ping pong et qui commencent donc à sérieusement vous gêner dans vos déplacements (vous êtes trop vieille pour être opérée, à ce qu'on dit). De toutes façons, plus ça va, plus vous perdez la vue, alors vous vous dites : à quoi bon trainer sa bosse... enfin SES bosses, en ce qui vous concerne... (vous n'avez jamais vu grand chose avec vos yeux rouges, mais bon, là vous n'êtes même plus capable d'apercevoir votre met préféré qui s'agite devant votre museau. Y'a plus que l'ouïe qui vous aide à vous repérer, alors vos maîtres doivent fouetter le sol comme des frapadingues avec leur morceau de spaghetti pour vous faire comprendre). Les maîtres, ils font ce qu'ils peuvent pour vous animer, comme vous laisser tout l'appart à vous toute seule maintenant que vous n'avez plus envie de vous balader dans le noir total. La belle patte que ça vous fait ! Ils vous câlinent longuement tous les soirs, car à vrai dire, ils ne savent pas quoi faire d'autre pour vous distraire (pas facile de jouer avec un rat aveugle, désorienté, qui vous cherche partout). Vous aimez bien ça, mais ça fait pas tout. Vous vous ennuyez. Votre maîtresse qui vous aime de tout son cœur le sent bien, que vous perdez votre vivacité, votre entrain. Elle sent bien que vous souffrez de votre solitude. Mais elle sait aussi que vous êtes une grande peureuse, une grande stressée qui sursaute au moindre bruit, qui n'a jamais connu d'autre compagnons que ses deux défuntes parentes, alors elle a choisi de vous garder auprès d'elle plutôt que de vous chercher une nouvelle famille avec de nouvelles copines. Z'avez plus l'âge pour l'aventure et les grands bouleversements. Mais au fil des semaines, elle a de plus en plus de peine pour vous, quand elle vous voit de plus en plus abattue. Que peut-elle faire pour vous remonter le moral ? Dites moi tout ? Elle a pensé à inviter des rattes du coin, à l'occasion, pour vous divertir, histoire que vous vous renifliez de loin, puis d'un peu plus près, puis que vous vous fassiez une bouffe à une autre occasion si tout se passe bien. Les maîtres feront leurs trucs de maîtres ensembles, discuteront drybed et tout le bordel, et vous, vous feriez vos trucs de rats. Utopique, n'est-ce pas ? Avec ces machins de quarantaine et de procédure d'intégration et tout le tralala... Ca n'a pas l'air facile ! Qu'en pensez-vous ?
  5. eve_pandore

    Petit sondage sur le drybed

    Je ne pourrais plus m'en passer, ça nous a simplifié la vie . En ce qui concerne l'usage à l'intérieur de la cage, je n'argumente pas, les avantages que j'y trouve ont déjà été cités. J'ajouterai en revanche les avantages à s'en servir en dehors de la cage. En effet, on utilise aussi un drybed lorsqu'on prend nos puces sur nos genoux, pour leur faire des câlins. Confortable, et bien utile quand on a des malpropres comme les nôtres qui se lâchent un peu partout, y compris (surtout?) sur nous ! Lorsque deux de mes louloutes ont été gravement malades, en fin de vie, on a également utilisé un tapis drybed pour qu'elles restent à côté de nous et qu'on puisse les surveiller, les soigner (dans le canapé, et même dans notre lit). Quant à ma dernière, une petite vieille qui devient aveugle et perd ses forces, elle regarde tous les soirs la télé avec nous, couchée sagement sur son.... drybed ! Vous l'aurez compris
  6. eve_pandore

    [59] Cherche rat sitter pour septembre (5-13/09)

    Merci beaucoup cest gentil de ta part en tout cas
  7. Bonjour, Mon copain et moi nous occupons de Blanche, une petite mamie âgée de 2 ans et 7 mois. Nous habitons à Lille et nous voudrions partir en vacances une semaine, du 5 au 13 septembre. Comme elle va sur ses vieux jours, nous ne voulons pas la laisser seule durant notre absence. Nous espérons trouver quelqu'un pour veiller sur sa santé (c'est-à-dire, en cas de problème, 1. nous avertir ; 2. l'emmener chez le véto si nécessaire), et lui tenir compagnie au maximum (ultra câline, elle restera tranquillement sur vos genoux pour kreukreuter sous vos caresses). [ses copines ayant rendu l'âme très récemment, notre pauvre louloute est toute seule, car nous ne voulons pas reprendre de ratous, et sur ce site on nous a plutôt déconseillé de la confronter au stress d'une intégration dans un nouveau foyer. Elle a donc besoin de beaucoup d'attention]. Actuellement, la miss est en pleine forme; elle ne présente aucun souci particulier, si ce n'est une mauvaise vue. Nous fournissons tout le matériel : cage, accessoires, nourriture, pécule en cas de besoin, etc. A noter que nous pouvons nous déplacer jusqu'à une heure de Lille, y compris en Belgique car nous passons par le nord de la Belgique durant notre périple. Etant donné son âge et nos attentes exigeantes, la rémunération sera ajustée en conséquence. Merci de nous avoir lus ; j'espère que vous êtes notre super nany !
  8. eve_pandore

    Conseils pour soigner une mamie en perte d'autonomie

    Tout d'abord un grand merci pour vos avis et conseils, qui ont été d'une grande aide, on s'en est bien inspirés et on a trouvé un petit équilibre qui convient pas mal. Petit compte rendu à toutes fins utiles à d'autres : - LA TONTE FASHION : On a rasé le bidou : je confirme que c'est une très bonne solution qui limite beaucoup les dégâts. Bon par contre c'est pas évident du tout, même avec le rasoir électrique de mon homme, il a fallu repasser 15 fois au même endroit, et il faut avoir un ou une louloute un minimum coopérant(e) si vous ne voulez pas lui couper un testicule ou une tétine C'est mieux mais on n'a pas réussi à tondre d'aussi près que je le voudrais vu que la tondeuse s'est avérée bien moins performante pour le poil ratounesque que le poil viril de mon homme (là dessus, si quelqu'un a un conseil technique, je prends). - LA TOILETTE DE LA VIEILLE : Une fois tondue, on a d'abord fait un bain complet à l'eau tiède. Ok ça ne lui a pas plu, mais une fois sèche et propre, elle était en plein kiffe, ça valait vraiment le coup (j'ai pu voir à quel point un rat heureux est un rat qui se sent propre). Je vous conseille le tissu en microfibre pour le séchage de vos ratous : ça absorbe efficacement et rapidement l'humidité, et comme c'est un tissu souple, c'est 3 fois plus pratique et agréable qu'une serviette classique. Ensuite le sèche cheveux à basse température et à faible puissance, ben vous savez quoi, elle adore mmmh... du vent tout chaud et des papouilles de maman, qu'on est bien... Puis, les jours suivants : pour nettoyer les yeux tout croutés et le museau plein de nourriture séchée (façon bébé de 4 mois après le petit pot) ça reste aussi la meilleure solution que j'ai trouvée : filet d'eau tiède pour ramollir tout ça, séchage tissu, puis compresse imprégnée de sérum physiologique. Pour le reste du corps au quotidien (plusieurs fois par jour, car malgré la tonte elle reste un peu souillée par son urine, et elle se fout de la nourriture partout), pour l'instant je teste ça : je la nettoie à l'aide d'un coton imprégné d'un liniment oléo calcaire fait maison (mélangez 50% d'huile d'olive bio et 50% d'eau de chaux à acheter en pharmacie, tout simple et très économique), c'est ce qu'on utilise pour nettoyer les fesses des bébés quand on veut un produit naturel non agressif. C'est une substance grasse donc ça décolle bien les saletés séchées. Ensuite 2e passage avec de l'eau de bleuet, pour enlever le résidu gras (si vous lui laissez le poil gras, elle vous fera comprendre que vous l'agacez sérieusement avec vos machins de bobo écolo ) et pour prévenir ou calmer les irritations de la peau. (Attention j'ai lu que ça arrive que certains soient allergiques, il faut d'abord tester sur une petite partie de la peau et alterner avec du sérum physio si c'est plusieurs fois par jour). Bon, ça, ce sont mes petites recettes perso. N'hésitez pas à réagir si vous voyez des contre-indications possibles. - DOULEUR, GLOBULEMENT ET CRAQUOTTAGE : on est retournés voir le véto hier, pour en avoir le cœur net. Pour moi elle avait l'air de souffrir, mais ce qui est déroutant justement, c'est que 1.elle globule en même temps qu'elle craquotte (un craquottage bruyant et incisif, comme le décrit Mastermold), 2. elle faisait parfois exactement le même type craquottage/globulage lorsqu'on la nourrissait (contente de manger ou mal quelque part quand elle mange ? Là j'étais paumée). Au final, je vous confirme que le globulement peut survenir dans des cas de douleur et de mécontentement. Le véto lui a limé une quenotte qui la gênait peut-être (effectivement ça va mieux maintenant quand elle mange) et je lui donne un antidouleur matin et soir. Elle a l'air un peu mieux mais je vous avouerais qu'elle continue à craquotter un peu en mode mal être, même après la prise d'antalgique (même hier, alors qu'elle l'a reçu sous forme d'injection) Bizarre parce que la véto semble affirmer que c'est censé la soulager complètement. Soit ça ne suffit pas, soit notre pauvre chérie exprime simplement sa contrariété vis-à-vis de son handicap qu'elle vit assez mal (elle a toujours été très expressive, du genre à couiner comme un cochon qu'on égorge quand ses copines la bousculaient ou que nous même on la taquinait ). Elle continue à bien manger. Elle m'a demandé de vous dire qu'elle était bien contente que des forums comme ça existent et que des gens comme vous partagent un peu de leur temps parce que ça va contribuer à lui rendre sa fin de vie plus douce.
  9. eve_pandore

    Conseils pour soigner une mamie en perte d'autonomie

    Merci beaucoup pour vos conseils. Artefact, j'ai lu ton témoignage et les réponses des autres, merci de m'avoir mis le lien car j'ai découvert qu'il y avait pleins d'autres choses sur lesquelles être vigilante, auxquelles je n'avais pas pensé. Je reste très embêtée avec sa toilette. Elle a une couchette en drybed, et j'ai même essayé une couchette confectionnée avec une couche pour bébés. Mais rien à faire, je la retrouve plusieurs fois par jour avec le ventre trempé d'urine, et ce, jusqu'au cou ! J'imagine que c'est parce qu'elle dort recroquevillée en position fœtale...(d'ailleurs je ne suis pas sûre que cette position soit bonne pour elle, après avoir lu d'autres témoignages sur ce forum) La compresse humide n'est pas de taille face au déluge, mais je ne peux pas la baigner trois fois par jour ! Surtout qu'elle n'est pas fan du tout Elle s'épuise à se débattre et se n'est pas le but du tout de la stresser et la fatiguer davantage :'( (je vous assure que j'y mets toute la douceur possible pourtant...) Entre l'urine et mes tentatives de nettoyage, ça fait trois jours qu'elle n'est presque jamais au sec, toujours à mariner dans sa fourrure humide... ça me fait chier de ne pas trouver de solution, je me sens vraiment en loose et coupable de son inconfort :'( Là tout de suite, mon plus grand rêve est que quelqu'un ait inventé une couche pour rats super confortable et impossible à retirer par nos petits malins ! J'ai lu que quelqu'un avait carrément rasé le ventre de son protégé pour parer au même type de problème... Vous pensez que c'est une bonne idée ? C'est la puce avec laquelle j'ai toujours eu le plus de complicité, elle est née ici et c'était la plus câline de toute la portée (d'où son nom !). Pourtant, contrairement aux témoignages que j'ai lus à propos d'autres petits vieux, elle n'apprécie pas spécialement mon aide pour sa toilette, même avec une simple compresse. Peut-être que je m'y prends mal... C'est pas facile d'essayer de rendre une fin de vie plus agréable et d'avoir l'impression qu'au contraire nos soins lui rendent son quotidien encore plus pénible Elle semble successivement frustrée, puis déprimée, puis requinquée, puis stressée, puis désorientée, puis énervée, bref, elle vit assez mal sa perte de motricité, car malheureusement elle évolue assez rapidement malgré le traitement. Aujourd'hui elle arrive encore à avancer en rampant plus ou moins, elle n'a véritablement de force que dans la tête, ses yeux sont mis clos (chaque jour ils se ferment davantage). Elle tombe souvent à la renverse, sur le flanc. Elle s'épuise vite. Mon copain et moi, on n'arrive pas à déterminer si elle souffre ou non (je veux dire, s'il y a douleur en plus du handicap), si son confort de vie est acceptable ou si on dépasse les bornes. Elle craquotte beaucoup. Le véto nous a dit que le fait de craquoter peut signifier pleins de choses différentes, aussi bien le bien être, que la souffrance ou l'agacement ! Pareil pour les yeux qui globulent ! Comment s'y retrouver avec tous leurs signaux qui peuvent signifier une chose et son contraire ? Comme elle est de plus en plus désorientée, la communication est de moins en moins facile. A trois reprises on a eu l'impression qu'elle était à quelques minutes de la fin, elle est devenue aussi inanimée qu'un cadavre (vraiment, il n'y a que son souffle qui m'indiquait qu'elle était encore en vie !), et quelques heures plus tard on la retrouve en train de faire sa promenade quotidienne tant bien que mal (quand ses instincts d'exploration reprennent, je suis ultra contente et rassurée) et de prendre goulument sa ration alimentaire à la pipette... Selon le véto il faut se fier à deux critères pour considérer qu'elle "va bien" : qu'elle continue à avoir envie de se nourrir et qu'elle continue à (essayer de) faire sa toilette. Mais je ne suis pas convaincue que ça signifie qu'elle ne souffre pas à un fort degré. Ca me donne un peu l'impression que la démarche c'est : elle n'a aucune chance de guérir, ça ne fera qu'empirer, mais je vous conseille de la laisser vivre suffisamment longtemps pour qu'elle atteigne le stade de la souffrance la plus extrême, au point qu'elle ne puisse même plus avaler quoi que ce soit. Comme ça vous ne culpabiliserez pas de lui ôter la vie. Je ne sais pas comment la tumeur de l'hypophyse évolue exactement (mon véto m'agace, il n'est jamais explicite), mais si la fin qui l'attend c'est une souffrance atroce, c'est comme lui infliger moi même cette souffrance, c'est y participer activement. Bref, je sais que la question de l'euthanasie est un débat sans fin, qu'il n'y a pas de solutions idéales, que la question du seuil de souffrance à ne pas dépasser est très personnelle et subjective. Mais bon, j'avais besoin d'exprimer mes doutes et mon désarroi auprès de personnes qui comprennent (sans m'entendre dire "ce n'est qu'un rat, tu vas pas en faire tout un plat"). Et puis si jamais vous avez un avis sur la question, et que je ne reçois que des avis qui vont dans le même sens, ça pourra toujours nous éclairer. Si vous savez comment évolue généralement une tumeur de l'hypophyse aussi, j'aimerais beaucoup, beaucoup vous lire. Si elle risque une mort brutale je ferais en sorte de laisser faire la nature, mais si elle risque une mort atroce à petit feu j'aimerais autant lui éviter de vivre ça. Merci d'avoir lu mon pavé si vous êtes arrivé jusqu'au bout
  10. Bonjour à tou-te-s, Ma petite protégée Câline a 2 ans et 5 mois. A priori, le vétérinaire pense qu'elle a une tumeur de l'hypophyse, car ses membres s'engourdissent petit à petit. (elle est sous cabergoline). Elle rampe presque pour se déplacer et je ne sais pas pourquoi, elle ne peut plus manger normalement. Il faut tout réduire en bouillie et lui donner à la pipette. Dans ces conditions elle mange plutôt bien. J'essaie de prendre soin d'elle au mieux pour accompagner ses vieux jours et j'aimerais bien avoir vos conseils s'il vous plait sur 4 choses : 1. combien de fois par jour lui donner à manger ? (je travaille à domicile, je voudrais lui donner des rations à heure fixe pour la sécuriser) 2. avez vous des conseils pour prendre soin de son petit transit (comme tout est en bouilli, elle fait des crottes molles, je crains qu'elle n'ait mal au bidou à force) 3. elle tend à uriner sur elle vu qu'elle n'arrive pas à se soulever sur ses pattes, du coup elle a le ventre trempé d'urine plusieurs fois par jour. Ma pauvre biche passe son temps a essayer de se nettoyer en se contorsionnant comme elle peut, mais imaginez le boulot et l'inconfort... Avez vous des conseils pour que je puisse l'aider à se nettoyer sans stress ? (le shampoing et le filet d'eau pour rincer, elle n'est évidemment pas fan :-/) Et surtout, je ne veux pas qu'elle attrape froid donc je sèche avec un sèche cheveux en position très basse, ce qui dure 20 bonne minutes ! (là, elle n'a pas l'air de trouver ça désagréable, mais ce qu'elle n'aime pas, c'est que je la soulève ou la retourne pour accéder à son bidou, ben oui, c'est une affaire d'honneur lol) 4. Elle a des croutes de porphyrine autour des yeux, le sérum physiologique c'est bien mais ça ne dissout pas les croutes du coup elle se gratte beaucoup. Connaissez-vous un produit plus efficace pour nettoyer les yeux ? Câline et moi on vous remercie d'avance pour tous vos conseils !
  11. * j'ai fait une faute d'inattention : elle a 2 ans et demi, et non 1 an (en raison de son âge, le véto m'a dit qu'il préférait éviter l'anesthésie pour le moment, qu'il vaut mieux attendre de voir comment ça se passe avec les antidouleurs)
  12. Bonjour à toutes et à tous, Je viens chercher auprès de vous l'éclairage de vos expériences... Je voudrais savoir si certain(e)s d'entre vous ont déjà été confronté(e)s à des problèmes dentaires chez vos ratous et comment ça s'était manifesté ? Le véto qu'on a vu ce lundi a deux hypothèses pour notre louloute, Câline (1an et demi), qui va mal. Une des deux hypothèses* = problèmes de dents, mais il n'a pas pu vérifier parce qu'elle ne s'est pas laissée examiner, alors il a laissé tomber en disant qu'on verra bien avec les anti-douleurs comment elle réagit (visite de contrôle dans deux semaines). Mais en l'espace de 2 jours, son état s'est nettement dégradé. Elle me donne l'impression de souffrir beaucoup, je n'ai pas l'intention d'attendre deux semaines à la regarder souffrir comme ça. Alors j'aimerais vraiment trouver le moyen de savoir si oui ou non elle souffre des dents, comme ça j'en parle au véto et je prends les mesures nécessaires le plus vite possible. Alors j'ai l'espoir que vos expériences puissent m'aider. Soit qu'elles me permettent de comparer avec les symptômes de vos loulous s'ils ont déjà eu à faire avec des problèmes de dents, soit que vous ayez des conseils pour m'aider à l'examiner. * L'autre hypothèse, c'est une tumeur de l'hypophyse. Ma louloute et moi on vous remercie pour votre aide. P.S : Je peux mettre des vidéos si ça aide... par exemple de ses dents ou de son comportement... ------------------------------------- Voici les symptômes pour ceux qui se demanderont : elle marche bizarrement, se traîne le postérieur comme si elle avait mal ou comme si elle était coincée de quelque part au niveau du train arrière (=1er symptôme à s'être manifesté). Le véto établit un rapport possible avec les problèmes de dents (rapport qui reste un mystère pour moi) elle a maigri (50g en 2 ou 3 semaines) elle a perdu peu à peu tout son dynamisme (aujourd'hui elle est restée immobile pendant 20 minutes au dessus de sa gamelle, comme abattue, et quand je l'ai prise elle est restée apathique, presque sans vie). Elle ne peut pas monter à l'étage dans sa cage. Hier, je l'ai vue se jeter du haut d'un étage plutôt que d'emprunter son tunnel pour descendre (pourtant j'ai placé l'étage très très bas) elle a l'air d'avoir faim, mais quand on lui présente des aliments durs, elle tente de les prendre dans sa gueule puis les relâche. J'ai laissé tremper ses bouchons dans du liquide, j'en ai fait une bouillie, je lui donne aussi de la pâté pour chat : hier elle en mangeait (elle mange 10 fois plus lentement que d'habitude), mais aujourd'hui elle est restée le museau à fouiner dedans (pendant 20 minutes, vous disais-je), comme si elle avait envie mais ne pouvait pas attraper les morceaux dans sa gueule (j'ai vérifié, elle peut ouvrir la gueule). hier soir et aujourd'hui elle s'est mise à racler le sol avec ses dents (!) j'ai l'impression qu'elle a le museau rouge et qu'elle se triture le museau (ou le dents justement) avec ses pattes de façon inhabituelle elle ne cesse de grincer des dents comme les rats le font quand ils souffrent je ne la vois pas boire (je lui ai mis une gamelle d'eau en plus du biberon). Ca ne veut pas dire qu'elle ne le fais pas, mais je ne la vois pas. J'ai tenté d'examiner ses dents, j'ai l'impression que celles du bas bougent. Je n'en suis pas sûre parce que vous savez combien c'est facile d'examiner un rat...
  13. Merci à vous 4 pour vos messages de soutien, ça aide.
  14. Merci encore pour tous vos conseils, qui m'ont été très utiles. Malheureusement ma puce est partie ce dimanche, car le traitement n'a rien donné, même durant son séjour en hospitalisation. Son état s'est très vite dégradé, et nous avons pris la décision de la faire euthanasier. C'était vraiment très, très dure. Le véto nous avait dit qu'elle était condamnée mais que son état justifiait de la laisser encore un peu vivre. Au fil des jours, son état s'est vite dégradé, mais on n'arrivait pas à savoir si elle souffrait beaucoup ou non, à juger si son confort de vie était encore acceptable ou non, parce qu'elle était encore un peu active, à explorer ses environs, à faire sa toilette, mais d'un autre côté elle ne mangeait quasiment plus, maigrissait à une vitesse fulgurante, et respirait avec beaucoup de difficultés. Je ne savais pas ce qui était mieux pour elle. Mais je me disais que tant qu'elle aurait l'air de vouloir vivre, je la laisserais vivre. Et puis ce jour-là, elle est restée collée contre moi toute la journée, alors qu'elle n'avait jamais été câline de nature. Je pense qu'elle avait peur, à cause de sa difficulté à respirer, qui s'était méchamment accentué depuis la veille. Parfois elle semblait chercher mon regard, comme si elle me demandait de l'aide (levait la tête vers mon visage, comme quand les rats attendent de la nourriture, sauf qu'elle se fichait de ma nourriture et s'apaisait seulement sous mes caresses). Je me suis souvenue de ce que ça faisait de manquer d'air, de lutter pour parvenir à respirer, durant un accident que j'avais eu. C'est de la peur à l'état brut. J'ai pris cette décision pour qu'elle ne finisse pas ses jours dans l'angoisse. Du moins, pour ne pas prolonger cet état d'anxiété qui ne pouvait que s'aggraver au fil des jours. Parfois je regrette de ne pas l'avoir fait plus tôt, car je me sens coupable de lui avoir fait vivre cette angoisse, j'aurais préféré qu'elle parte sans s'en rendre compte, sans avoir vécu ça... Je suis un peu hantée par ces images d'elle qui luttait pour respirer et qui semblait me demander de l'aide... mais en même temps je ne pense pas que je me serais sentie autorisée à mettre fin à ces jours à un moment où elle se battait encore pour vivre... Tout ceci n'est plus dans le sujet, mais c'est la fin de sa triste histoire... Merci pour vos conseils qui ont aidé, au moins, à mettre fin aux rapports de force qu'on n'aimait ni l'une ni l'autre, et à lui donner les antidouleurs à la fin de sa vie. Pour nous, il a fallu changer d'antibiotiques (moins forts en goût) et trouver de nouveaux aliments tous les jours, car le même ingrédient ne marchait jamais trois fois de suite. Pour d'autres intéressés, les gagnants de la liste (au terme de dizaines d'essais chaque jour) ont été : pâte à tartiner de spéculoos (avec les réserves émises ci-dessus), rillettes de saumon, pâté de foie (à limiter, je ne crois pas que ce soit bon en grande quantité), soupe de potiron, crème anglaise (qui a obtenu le record de succès), compote de pomme (maison), bouillon de poule, miel liquide, grains de maïs à l'intérieur desquels on a caché la poudre (surveiller qu'elle mange tout), mayonnaise.
  15. VICTOIRE ! Par chance il me restait un fond de pâte à tartiner au speculoos. Et elle s'est jetée dessus ! Par contre j'ai lu que ce genre de substance pateuse était déconseillé pour les rats donc j'espère que ce n'est pas un bien pour un mal... Merci pour vos conseils, demain la miss retourne chez le véto pour sa visite de contrôle je vais demander si on peut remplacer par des injections...
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.