Jump to content

Senalina

SRFAssoci'Actif
  • Content Count

    2,553
  • Joined

  • Last visited

About Senalina

Mes informations

  • Pronom
    elle
  • Localisation
    Villeveyrac (34)
  • Ratlover since
    2006
  • Prefix
    LVM

Contact me

  • Personal website
    http://lesvoleursdemiettes.fr

Recent Profile Visitors

1,988 profile views
  1. On en parle du fait que Ash a la photo la plus petite, hein ? Hein ?
  2. J'ai des doutes, car il me semble que le mulot a le ventre très clair (blanc jaunâtre à ocre). Mais la taille peut correspondre à un mulot et sur les photos il n'est pas forcément aisé de faire la différence. Je vous joins l'album photo d'un rattus rattus à tous les âges, comme ça vous pourrez comparer vous-même avec votre propre expérience. C'est généralement plus fiable ainsi que sur photo. https://goo.gl/photos/sBxeoaMncDt7kTDX7 Dans tous les cas, c'est un animal sevré qui peut être relâché dehors
  3. Effectivement, dans l'étude de Calhoun, le terrain expérimental contenant les rats sauvages est un carré de 30m de côté et plusieurs colonies distinctes y sont installées. Sachant que des rats de colonies différentes ne se fréquentent pas (pas volontairement, en tout cas) et évitent au maximum de prendre les mêmes chemins d'accès vers la nourriture et l'eau.
  4. Sur le terme "compagnie", un animal est considéré comme "de compagnie" lorsqu'il n'a pas d'utilité (viande, lait, fourrure, garde, pistage, pour aider les handicapés... et cette notion comprend aussi la reproduction). On considère que c'est un animal uniquement destiné à l'agrément de l'homme. Pour moi, qui ait arrêté ma première famille, ça a été surtout le caractère qui a été déclencheur de ma décision. Suite à une énorme dose de "pas de chance", je me suis retrouvée avec aucune possibilité de rattraper ma famille par une autre branche et la seule qui me restait se composait d'une portée de rats juste... pas particulièrement sympas. Ils n'étaient pas agressifs, ni rien de ça. Mais j'avais juste perdu en cours de route l'affection qui unit le rat et son humain. Une portée de rats majoritairement pas affectueux ou nerveux, pas assez bien dans leurs pattes. Et ajouter là-dessus une santé pas folasse du tout et des statistiques d'espérance de vie laides comme tout: j'ai choisi de reprendre tout à zéro. Je pense que ma décision était la bonne, et je le referais sans hésiter dans une même situation. C'est très difficile d'être catégorique sur du vivant. Il n'y a pas de barrière nette entre "là, je peux continuer et essayer d'améliorer" ou "c'est mort, laisses tomber"". Il y a déjà la sensibilité de chacun. Pour certains, une pathologie qui apparaît un peu trop récurrente à leur goût les ferra stopper, alors que d'autres tenteront de continuer avec une sélection sur ce point. Quand on débute, on est aussi bien plus catégorique: la moindre tumeur nous paraît catastrophique. Avec l'expérience et le recul, on découvre que le rat a des problèmes spécifiques, comme les tumeurs mammaires ou les soucis respiratoires, et que même si on fait tout notre possible on n'arrivera jamais à éradiquer ça. D'une part parce que nos "points de pression" restent très limités (aucun test génétique ne nous permet de savoir ce qui se trame dans l'ADN de nos rats, on ne connaît pas de problème de santé jusqu'à ce qu'il apparaisse sur l'animal) et d'autre part parce que tout n'est pas génétique. Le facteur environnemental est très important et finalement nous n'avons les bébés au mieux que 8 semaines environ. Et 8 semaines sur une espérance de vie de 2 ans en moyenne, c'est peu. Le reste est "entre les mains" des adoptants. Et je crois que les bonnes statistiques des rateries en matière d'espérance de vie des rats, ça tient aussi fortement à une sélection sérieuse des adoptants. La meilleure raterie du monde aurait des statistiques de merde en laissant le "tout-venant mal renseigné" adopter.
  5. Senalina

    LORD V2 - News

    Merci pour tout ce que tu fais !
  6. Espérance de vie du rat sauvage en moyenne: 5% d'entre-eux atteignent leur premier anniversaire. Dans un environnement avec eau et nourriture et sans prédateurs, il atteignent 18 mois max. (source: The ecology and sociology of the Norway rat, il n'y a pas mieux comme étude) Espérance de vie du rat domestique toutes origines confondues en moyenne: un peu moins de 2 ans (source: Artefact avec le LORD et je crois qu'on peut dire sans sourciller que c'est une donnée fiable). Effectivement, je crois qu'on peut dire qu'on a pas mal "travaillé" sur le rat. A te lire, je crois que tu as des lacunes sur ce qu'est le rat sauvage et comment il vit (et comment il meurt). Tu donnes un côté très mystique au rôle de la nature, je crois. Déja, les reproducteurs ne sont pas choisis random chez le rat sauvage. C'est une lutte à celui qui sera le plus fort, les femelles préfèrent les mâles dominants et les mâles préfèrent les femelles dominantes. Ces mêmes dominants peuvent se montrer extrêmement violents et agressifs. Si on faisait comme ça avec les nôtres, on aurait des domestiques très hormonés, pas franchement aimables et des blessures dans tous les sens, parfois mortelles. J'ai eu assez de rats sauvages entre les mains pour savoir ce qu'il en est. Les deux frères qui ont attaqué leur mère quand elle a fait un AVC, j'ai vu et je n'en veut pas chez un animal domestique. De même, certains rats sauvages développent des pathologies assez terribles (bonjour Ersatz et sa tumeur au cerveau qui lui a énucléé un œil !) Je fais partie des rateries "faisant du phéno" puisque je travaille le Husky depuis 12 ans. Et j'ai arrêté ma première famille, je l'ai laissé complètement s'éteindre parce que la santé et le caractère ne me plaisaient pas. Ces deux critères sont passés avant le phéno, avant mon travail de plusieurs années et avant mon attachement naturel pour cette famille. Tous les éleveurs sérieux font ainsi. Faire de la sélection, c'est établir une liste de critères sur lesquels on sélectionne nos reproducteurs, par ordre d'importance. La santé et le caractère peuvent tout à fait se trouver en haut de la liste. Après, c'est une question humaine: certaines personnes s'y tiennent parce que ça a de l'importance pour elles, et d'autres non. La nature exerce une pression de sélection sur le rat sauvage, seuls les plus compétitifs (et donc ceux dont la santé et la force physique le permettent) survivront et reproduiront. Comme l'espérance de vie est très limitée chez le rat, il compense par la fertilité. L'humain exerce une pression de sélection sur le rat domestique, seuls les plus sympas, ceux à la meilleure santé (et normalement après seulement, les plus "jolis" à ses yeux) pourront reproduire. Est-ce que choisir parmi des rats en bonne santé et de bon caractère celui qu'on trouve le plus beau est mal ? Je ne crois pas. La preuve, en show la forme du nez est importante: on le veut assez large. Trop fin, un museau pourrait entraîner des problèmes respiratoires accrus. "Beau" et "meilleur pour l'animal" se retrouvent donc. Après, c'est à nous humains de ne pas privilégier des types liés à des problèmes de santé. Et ces cas là restent assez rares, la majorité des types n'ont aucun soucis qui leur est lié. En lignée de laboratoire, on peut trouver plusieurs lignées de rats albinos avec des soucis de santé complètements différents car ils ont été sélectionnés comme ça.
  7. J'ai eu deux cas avérés sur des rats de mes portées. Pour l'un la pathologie a été révélée à l'autopsie et pour l'autre de son vivant. Je ne souhaite pas vous inquiéter mais entre le moment où le rat a fait un épanchement pleural et son décès, il s'est écoulé 11 jours pour le premier. Pour le second, il est décédé dans le mois de son diagnostic
  8. Par contre, si vous souhaitez connaître cette expérience, de nombreuses rateries recherchent des partenaires pour leurs portées Rien ne vous empêche de discuter avec des rateries sérieuses pour une adoption (ça peut prendre un peu de temps en négociations et prise de contact, mais ça se fait largement). L'éleveur.euse peut vous proposer (en fonction de ses plans) de faire une repro avec votre rat, encadrée par ses soins. C'est utile pour les rateries et ça vous permet de vivre cette expérience de manière plus "safe"
  9. A mettre à ton crédit, on voit que tu fais preuve de bonne foi.
  10. Je up pour mettre une source un peu plus sérieuse, une brochure de l'Apie, l'agence du patrimoine immatériel de l'Etat. page 6: https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/apie/propriete_intellectuelle/publications/utiliser_contenu_etapes_essentielles.pdf "Le fait qu’un contenu soit accessible (sur internet, notamment) ne donne pas le droit de le reproduire ou de le diffuser sans autorisation. Par exemple, une photographie « trouvée» sur un site web ou sur un réseau social ne peut pas être reprise pour illustrer une brochure sans autorisation (même si on prend soin de mentionner le nom de l’auteur et la source)."
  11. Le creucreutement peut aussi être signe de mal de ventre (mais alors, je ne me souviens plus du tout où j'ai lu ça !), c'est à surveiller dans le cadre d'un allaitement manuel. Est-ce qu'il fait bien ses besoins ? Pour ce qui est de l'imprégnation, c'est exact. Théoriquement, il est possible de "désimprégner" un animal, c'est ce qu'ils font dans les refuges avec divers enclos et des congénères pour pouvoir les relâcher plus tard. Mais il faut des moyens et des compétences que nous n'avons pas avec le rat sauvage. D'autant plus que relâcher un rat sauvage est devenu interdit sauf autorisations préalables suite à l'Arrêté du 14 février 2018 relatif à la prévention de l'introduction et de la propagation des espèces animales exotiques envahissantes sur le territoire métropolitain ^^' (ça ne s'applique que pour le rattus norvegicus cela dit, mais je le précise quand même au cas où). Même s'il ne se laisse plus trop faire, il faut quand même le manipuler un peu tous les jours, c'est très important parce qu'il redeviennent sauvages très vite.
  12. Le sujet m'intéresse parce que ce n'est pas du tout ce que je trouve comme info, ni ce que j'ai appris (j'ai mon c2i aussi ^^). Par exemple ici, il est bien spécifié que l'accord de l'auteur est indispensable. "L’institution européenne lui a donné raison et a précisé qu’il était illégal de reproduire ou d’utiliser une photo glanée sur internet sans autorisation préalable de son auteur" ça me semble bizarre qu'un lien suffise. Sinon, tu peux limite pomper tranquillou le travail d'une tierce personne et te contenter de mettre un lien Et je n'ai pas vu de licence creative common sur le Laborats.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.