Jump to content
L'association SRFA vous souhaite une belle et heureuse année 2020 ! ×

mogwan

Membre
  • Content Count

    4
  • Joined

  • Last visited

About mogwan

  • Rank
    Rattus Nouvellus
  1. Sa cage est un vrai petit palace. Fait d'objets de récup, ce qui sera d'ailleurs le cas de la future plus grande cage, que je garde neutre et sans odeurs pour pouvoir installer la prochaine mémère et Satsuki dedans plus facilement. Mais franchement, palace ou pas, j'ai l'impression qu'une bête boîte à chaussure vide ferait le même office, au vu de l'usage qui en est fait. Peut-être devrais-je simplement m'armer de patience !
  2. Merci pour vos réponses les filles, je crois que je vais essayer de continuer comme ça, c'est rassurant d'avoir les conseils d'amateurs éclairés, car c'est la première fois que je suis l'humaine d'une rate...
  3. Désolée pour le pavé, mais vous pouvez répondre succintement, toutes vos idées sont les bienvenues. Pour info sa cage actuelle fait 0,065, donc ok pour 1,33 rat je crois. J'ai mis dedans des batons pour grimper, des grosses billes pour jouer, des cordes, un bonnet pour se blottir, un hamac, des kleenex, ... La cuisine est une petite cage attenante, où elle passe parfois en vitesse grignoter un ou deux trucs et boire un coup. Elle dort à l'étage qui est en fait une cage à souris habitrail, avec une bulle sur le côté, qu'elle a tout de suite investi, et d'où il est impossible de la déloger, et de l'autre côté un coin lit où elle passe tout son temps maintenant que je lui ai enlevé la bulle. (elle était vraiment très "dans sa bulle", me faisant même penser aux personnes autistes avec lesquelles je travaille). Elle ne va jamais dans le salon, qui est pourtant la plus grande cage avec hamac, cachettes à surprises ( pain, raisin sec, canneberges, etc...), bref, l'air très déprimé. Ce que je comprends d'ailleurs, perdre d'un coup sa famille rate, sa maîtresse, sa maison rate, et sa maison humaine, ça doit être très très dur, non ?
  4. Bonjour chers ratophiles, Voilà, j"ai adopté il y a deux jours une petite rate de sept semaines, dernière femelle d'une portée non désirée ; la famille rate avec laquelle elle vivait était très apprivoisée, et se baladait dans la studette de leur petite maîtresse, gentille comme tout. Sa maman est très douce, espiègle et caline. Elle a donc probablement été manipulée agréablement depuis toute petite. Elle est seule dans sa cage pour l'instant même si j'envisage d'adopter une autre petite mémère dés que possible (peut-être la semaine prochaine, lorsque la plus grande cage sera terminée). Chez sa maîtresse elle a eu l'air assez effrayée lorsque nous l'avons prises dans nos mains, pour la mettre dans sa boîte de transport, pourtant nous sommes restés un petit moment assis par terre dans le salon tranquillement et papotant avec sa maîtresse. C'est vrai que ses parents sont venus nous ausculter sans vergogne et nous faire des papouilles, mais elle est restée dans sa cage l'air assez tendue. Arrivée à la maison j'ai voulu l'installer dans son deux pièces cuisine (3 cages accolées), mais elle s'est sauvée de son carton et a filé dans mon pull, où elle est restée cachée pendant au moins deux heures. Manches, cou, dos. Bref cachée, n'osant pas se montrer. Ensuite, eh bien je lui ai quand même fait rejoindre sa cage, où elle a tout de suite repéré l'eau, la sousoupe, et puis elle est rentrée dans sa petite maison, et s'est planquée, terrée tout au fond, invisible. Hier toute la journée dans sa bulle hublot roulée sans bouger toute la journée, s'éveillant et sursautant au moindre bruit. Je l'ai laissée tranquille, à peu près rassurée tout de même, car la mangeoire s'était vidée pendant la nuit, et de nombreuses petites crottes maculaient un coin du salon, donc, elle ne se laissait pas encore mourir... Par contre aujourd'hui j'ai décidé de la solliciter un peu en essayant de la faire sortir de sa maison par la gourmandise : un morceau de banane devant le seuil : non ! J'ai essayé à plusieurs reprises, avec fromage, yaourt, pomme, etc, non ! Finalement, j'ai pris la décision de retirer sa maison, et l'ai prise avec moi. Elle ne s'est pas débattue, et s'est tout de suite cachée dans mon col, osant à peine parfois sortir le bout de son nez. Réitéré l'opération à plusieurs reprises dans la journée environ 1/2 heure à chaque fois, vaquant à mes occupations tout en lui parlant doucement. Comme elle tressaillait au moindre bruit je lui montrait à chaque fois l'objet de sa peur, en refaisant le bruit devant ses yeux, jusqu'à ce qu'elle ne tressaille plus. Et c'est vrai que elle avait l'air de s'y faire peu à peu. Par contre de retour dans sa cage, à chaque fois c'est la prostration totale. Le regard perdu, lointain, comme triste, réagissant juste aux bruits effrayants. Pourtant tout le monde est calme et gentil. Mon petit garçon habitué aux animaux parle tout doucement quand il est à côté d'elle, et son papa est d'un naturel plutôt zen. La chatte reste distante, et puis apparemment elle vivait avec un chat sans pb, jusqu'ici. Coyote mon vieux chien est franchement débonnaire et ne vient de toute façon pas la voir. Bref, je ne sais plus trop quoi faire. j'ai l'impression que chaque petit progrès régresse au moindre bruit, au moindre déplacement d'air. La nuit elle dort dans la chambre avec nous. Et au matin elle est sur la table de la salle à manger. Nous sommes toutes les deux seules toute la journée. Est-ce une attitude normale pour une petite rate ? Mon comportement à son endroit est-il adapté ? Merci de vos idées et conseils !
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.