Aller au contenu

Dooï

Membre
  • Compteur de contenus

    236
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Dooï

  • Rang
    Rattus Avertus
  • Date de naissance 05/07/1979

Mes informations

  • Pronom
    elle
  • Localisation
    Paris 13e
  • Nombre de rats
    plus aucun
  • Ratouphile depuis
    entre 2003 et 2004

Me contacter

  • Site perso
    http://

Visiteurs récents du profil

246 visualisations du profil
  1. Dooï

    Cheche rat-sitter pour un adorable "papi" rat

    Hello! Je pourrais te le garder, sauf que je rentre de vacances le 30 décembre dans l'après-midi... J'ai eu des rats pendant longtemps et ils me manquent...Je suis proche du stade Charléty donc dans le sud de Paris. J"imagine que ce ne sera pas possible vu que tu as besoin de qqn dès le 29
  2. Voilà, ils sont partis, l'un après l'autre. D'abord Choupi, infection respiratoire, les antibios n'ont pas eu d'effet sur toi, ou alors je m'y suis prise trop tard, pardon mon ratounou gros et mou... Et puis Tipsy, aveugle en fin de vie, paralysé des pattes arrières, et pour couronner le tout une tumeur qui a démesurément grossi en quelques jours. Quand la peau a commencé à se nécroser, il était temps pour moi de te permettre de te reposer. Tous les deux dépassaient les 2 ans et demi, c'est quand même pas mal. Mais ne plus avoir de cage dans le salon, ne pas sentir leur odeur, ne pas pouvoir parler comme une gaga à mes rats, c'est beaucoup plus dur que je ne l'imaginais Je m'étais dis que ces deux là seraient mes derniers.
  3. Dooï

    Gros Donut VS les grognasses. J'y croyais pas...

    Si un jour je me réincarne en rat, je dois aller vivre chez Saigurette, ça ne peut pas être autrement ! Jolie tribue de vieux croutons vaillants
  4. Dooï

    Puces, poux? Que faire?

    Bonjour, je me permets de réutiliser ce topic car pour la première fois de ma vie de proprio de rat, je dois faire face à une invasion de poux sur mes deux loulous Là où je suis inquiète, c'est que mon véto, qui les a détectés et montrés au microscope (j'en cauchemarde encore), a mis 5 gouttes d'une mini pipette de anti-parasitaire chaton - de 2,5 kg entre les omoplates de Choupi. Ca ne vous semble pas beaucoup? Je pensais que c'était qu'une seule goutte, voire 2...Le plus étonnant, c'est qu'elle pensait qu'il en resterait dans la pipette pour traiter l'autre rat, et faire les deux rappels 15 jours plus tard. Que dalle, quand j'ai voulu mettre des gouttes sur le 2e rat, seulement deux malheureuses micro gouttes sont sorties avec peine, ça a glissé sur le poil et j'ai l'impression que ça n'a pas pris du tout. Ce qui veut dire qu'une pipette contient max 7 gouttes, c'est ça? Comment je suis supposée traiter deux rats si je respecte la posologie du véto de 5 gouttes par rat par traitement, soit 10 en tout? Bah les poux sont toujours là, bien vivants... Je ne sais pas si ça vient du nouveau mélange maison que j'ai fait ou de la litière. Mais s'ils ne vivent pas sans leurs hôtes, ça veut dire que peux garder ces mélanges ou litières, ou bien faut il que je bazarde tout? Bref, help, j'aime pas ça du tout
  5. Dooï

    patte enflée

    Courage pour les pododermatites de vos loulous, je connais aussi Chez moi, le traitement antibio n'a pas vraiment marché chez Tipsy, mais ça a quand même réduit un peu la progression. Le coup de l'homéoplasmine, le véto me l'avait également conseillé. C'est une bonne idée de faire des massages. Quelqu'un sait si certaines huiles essentielles peuvent être utiles dans ce cadre ?
  6. Dooï

    Le riz soufflé, ça ne se fait plus ?

    Ah, ça me rassure Artefact ce que tu nous racontes, moi non plus je ne trouve plus du tout de riz soufflé, et je suis en plein Paris! Avant, j'avais d'assez grands sacs (riz soufflé aux légumes, donc plein de couleurs) au petit supermarché juste en bas de chez moi. Today : plus rien, nulle part! Et le comble c'est que je ne trouve plus non plus du rice crispies. Où sont passés les trois lutins qui écoutaient comme des guignols leur bol de céréales chanter le matin? Hein? Envoyez nous votre riz soufflé, vous les chanceux qui en trouvez partout...
  7. Dooï

    Le chagrin est-il soluble dans l'aspirine

    Sénèque, toujours élégant, a attendu la relève pour tirer sa révérence. Un petit morceau de lui subsiste sûrement à travers les nouvelles venues Longue vie à elles, j'espère...
  8. Dooï

    La carte vitale de Sheryl Norme

    Ah oui, ça fait du bien ça! C'est une histoire choupinoutte comme je les aime
  9. Dooï

    Sénèque en vacances

    «Personne ne se soucie de bien vivre , mais de vivre longtemps, alors que tous peuvent se donner le bonheur de bien vivre, aucun de vivre longtemps.» C'est exactement ce qui me vient à l'esprit en voyant la photo du petit Sénèque contemplant la mer. Même si les rats ne vivent pas longtemps, autant leur donner le plus possible les moyens de bien vivre ces courts instants...
  10. Dooï

    A la Tarte au Citron

    Wouaouuuuhh J'aime beaucoup beaucoup beaucoup ! Et si un jour portée il y a, je renoncerai peut-être à mon engagement de ne plus reprendre de rats (bah oui, on a tous lancé cette phrase un peu mélodramatique, "les rats, c'est terminé pour moi"... jusqu'à ce qu'on tombe sur des beautés pareilles )
  11. Dooï

    Tendresse

    je suis totalement fan de la petite bouille d'extraterrestre floutée là derrière Tes photos sont très émouvantes l'alumette, merci !
  12. Dooï

    Jurisprudence

    Je vous redonne des détails sur l'affaire : arguments de la jardinerie pour se défendre :« rien ne permet d'établir de façon ferme et précise dans les pièces versées au dossier que le rat était malade au moment de la vente ; « qu'en effet les attestations de personnes ayant rendu visite à la famille avant la morsure de l'animal selon lesquelles le «rat ... toussait, éternuait et semblait malade », « le rat ... toussait et éternuait » et l'animal « se comportait comme un animal malade en toussant et en éternuant » ne permettent pas d'établir qu'il était malade ; qu'il ressort au contraire du courrier du Professeur Guy BONMARCHAND que Monsieur Fabien X... a développé « un tableau infectieux sévère à streptobacillus moniliformis lié à la morsure du rat. Il ne s'agit pas d'une leptospirose. Le streptobacillus moniliformis est une bactérie normalement présente dans la flore buccale des rongeurs. Elle a pénétré dans votre organisme à l'occasion de la morsure » ; que le lien de causalité entre le dommage et le comportement fautif de la SARL jardinerie de l'Oison ne se trouve pas plus établi ; « que les demandeurs ne rapportent pas plus la preuve d'une négligence commise par la SARL jardinerie de l'Oison ; « attendu en conséquence que la responsabilité civile de la SARL jardinerie de l'Oison dans la réalisation du dommage ne peut pas être retenue. sur la responsabilité contractuelle de la jardinerie : « attendu en l'espèce que la vente conclue le 7 juillet 2004 a porté sur la livraison, par la SARL XXX, d'un animal dont il s'est avéré qu'il pouvait être extrêmement dangereux et faire courir un risque mortel à son propriétaire puisqu'il est rapporté la preuve par les demandeurs que l'infection à streptobacillus moniliformis liée à la morsure du rat dont a été victime Monsieur Fabien X... peut donner la mort dans 10% des cas chez les sujets non traités et dans 7% des cas chez les sujets soignés ; que le Professeur Guy BONMARCHAND a indiqué que Monsieur Fabien X... a contracté « un tableau infectieux sévère" ; que le courrier de la SARL jardinerie de l'Oison en date du 31 juillet 2004 suivant lequel l'événement était traité avec tout le sérieux nécessaire, que les rats en contact avec l'animal ayant mordu la victime avaient été retirés de la vente et remis au service vétérinaire aux fins d'analyse et qu'ils recherchaient les personnes qui auraient pu acquérir le même type d'animal, corrobore le fait que le rat puisse présenter des risques sérieux pour la santé des acquéreurs ; « qu'en plaçant Monsieur Fabien X... en traitement au service réanimation du CHU, les médecins ont également confirmé cette analyse ; « que si l'acheteur d'un rat est habituellement averti du fait qu'il s'agit d'un animal qui ne présente pas toutes les garanties d'hygiène, il n'a en principe, contrairement à l'acquisition d'un serpent venimeux par exemple, ni connaissance ni conscience qu'en achetant un rat domestique, il s'expose à un risque mortel ; « que même si aucun texte réglementaire ne met à la charge de la SARL jardinerie de l'Oison d'obligation spécifique en matière de vente de rat, en présence d'un animal pouvant s'avérer dangereux il lui appartenait en tant que professionnel averti employant les services de vétérinaires, de mettre en garde les acquéreurs des risques subis pour leur santé ; « que la SARL jardinerie de l'Oison reconnaît n'avoir donné aucune information et aucun conseil en la matière ; « que le juge considère que le défendeur à l'action a failli à son obligation d'information et même de conseil dans le cadre de la vente de cet animal dont les morsures peuvent s'avérer mortelles ; qu'avisé des risques encourus, Monsieur Fabien X... n'aurait peut-être pas acquis ledit rat ; « qu'il en ait résulté un dommage en premier lieu pour Monsieur Fabien X... qui a subi notamment une hospitalisation de cinq jours liée à la morsure du rat ; qu'il y a donc lieu de condamner la SARL jardinerie de l'Oison à lui payer 2000 € en raison de l'inexécution de ses obligations d'information et de conseil ; qu'il convient en second lieu de condamner le défendeur à l'action à payer à Madame Danielle X... qui a également été malade à la suite de la morsure du rat litigieux 500 € à titre de dommages et intérêts en raison du préjudice subi (…) », ALORS QUE 1°), la contradiction de motifs équivaut à leur absence ; qu'en jugeant, d'une part, qu'il n'était pas démontré que le rat vendu ait été malade au moment de la vente, ni que la SARL JARDINERIE DE L'OISON ait commis une négligence, ni qu'il ait existé un lien de causalité entre un comportement fautif de cette société et le dommage, de sorte que la responsabilité civile de l'exposante dans la réalisation du dommage ne pouvait être retenue, tout en énonçant, d'autre part, que la SARL JARDINERIE DE L'OISON aurait manqué à son obligation d'information et de conseil et causé un dommage, la juridiction de proximité a entaché sa décision d'une contradiction de motifs, en violation de l'article 455 du nouveau Code de procédure civile, ALORS QUE 2°), l'obligation d'information et de conseil ne peut s'appliquer aux faits qui sont de la connaissance de tous ; que selon les propres constatations du jugement attaqué, l'acheteur d'un rat est « habituellement averti du fait qu'il s'agit d'un animal qui ne présente pas toutes les garanties d'hygiène » ; qu'il devait nécessairement s'en déduire que le risque de morsure infectieuse, et donc éventuellement dangereuse, de la part d'un tel rongeur réputé pour sa saleté, était de la connaissance de tous ; qu'en jugeant néanmoins que ce risque aurait dû faire l'objet d'une obligation particulière d'information et de conseil, la juridiction de proximité a violé l'article 1147 du Code civil. Décision de la cour de cassation LA COUR, composée conformément à l'article R. 431-5 du code de l'organisation judiciaire, en l'audience publique du 31 mars 2009, où étaient présents : M. Bargue, président, Mme Crédeville, conseiller rapporteur, MM. Gridel, Charrault, Gallet, Mme Marais, M. Garban, Mmes Kamara, Dreifuss-Netter, conseillers, Mme Gelbard-Le Dauphin, M. Creton, Mme Richard, M. Jessel, conseillers référendaires, M. Sarcelet, avocat général, Mme Collet, greffier de chambre ; Sur le moyen unique : Attendu que le 7 juillet 2004 les époux X... ont acheté à la Jardinerie de l'Oison un rat, qui, le 10 juillet 2004 a mordu Mme X... et leur fils Fabien lequel est tombé gravement malade ; que les consorts X... ont alors assigné le vendeur en réparation du préjudice subi du fait d'un manquement à l'obligation d'information sur les risques de maladie pouvant résulter des morsures ; Attendu qu'il est fait grief à la juridiction de proximité (Elbeuf, 27 mars 2008) d'avoir condamné la Jardinerie à payer des dommages et intérêts à Fabien X... et à sa mère, alors, selon le moyen : 1°/ que la contradiction de motifs équivaut à leur absence ; qu'en jugeant, d'une part, qu'il n'était pas démontré que le rat vendu ait été malade au moment de la vente, ni que la Sarl Jardinerie de Loison ait commis une négligence, ni qu'il ait existé un lien de causalité entre un comportement fautif de cette société et le dommage, de sorte que la responsabilité civile de l'exposante dans la réalisation du dommage ne pouvait être retenue, tout en énonçant, d'autre part, que la Sarl Jardinerie de Loison aurait manqué à son obligation d'information et de conseil et causé un dommage, la juridiction de proximité a entaché sa décision d'une contradiction de motifs, en violation de l'article 455 du code de procédure civile ; 2°/ que l'obligation d'information et de conseil ne peut s'appliquer aux faits qui sont de la connaissance de tous ; que selon les propres constatations du jugement attaqué, l'acheteur d'un rat est "habituellement averti du fait qu'il s'agit d'un animal qui ne présente pas toutes les garanties d'hygiène" ; qu'il devait nécessairement s'en déduire que le risque de morsure infectieuse, et donc éventuellement dangereuse, de la part d'un tel rongeur réputé pour sa saleté, était de la connaissance de tous ; qu'en jugeant néanmoins que ce risque aurait dû faire l'objet d'une obligation particulière d'information et de conseil, la juridiction de proximité a violé l'article 1147 du code civil ; Mais attendu que le juge de proximité qui ne s'est pas contredit et qui a constaté que l'acheteur n'avait ni connaissance ni conscience, qu'en achetant un rat domestique il s'exposait à un risque de maladie, a pu en déduire que le vendeur, en tant que professionnel, avait manqué à son obligation d'information en ne portant pas ce risque à la connaissance de l'acheteur ; D'où il suit que le moyen n'est fondé en aucune de ses branches ; PAR CES MOTIFS : REJETTE le pourvoi ; Condamne la société Jardinerie de Loison aux dépens ;
  13. Dooï

    Jurisprudence

    Je vous copie-colle une petite note de jurisprudence d'un confrère au bureau. Ce n'est pas moi l'auteur, mais j'avais envie de partager l'info. Bonne lecture! Un animal de bien mauvaise compagnie (à propos de l'obligation d'information du vendeur professionnel)... Engage sa responsabilité le vendeur professionnel qui manque à l'obligation d'informer son client des risques inhérents à la morsure d'un rat domestique. Une société de jardinerie, qui propose également à ses clients un rayon animalerie, a vendu à un couple marié un rat domestique. Trois jours passent avant que le rongeur ne morde la jeune femme ainsi que son fils, lequel tombe gravement malade. Une action en réparation est intentée contre le vendeur, au motif que celui-ci aurait manqué à l'obligation de mettre en garde les acquéreurs contre le caractère potentiellement dangereux des morsures de l'animal. La Cour de cassation accueille cette demande, à l'instar du juge de proximité. Celui-ci, qui a constaté "que l'acheteur n'avait ni connaissance ni conscience qu'en achetant un rat domestique il s'exposait à un risque de maladie", a pu, en effet, en déduire "que le vendeur, en tant que professionnel, avait manqué à son obligation d'information en ne portant pas ce risque à la connaissance de l'acheteur". Cass. 1re civ., 14 mai 2009, n° 08-16.395, P+B
  14. Dooï

    Club Des javelisés: Dans le husky tout est bon !

    Ha je peux jouer aussi, il me reste deux délavés en stock Tipsy avant Tipsy après Choupi before Choupi after Deux tronches de cake qui se demandent pourquoi je les photographie :
  15. Dooï

    Hier soir j'ai tué mon ami

    Arf Laurent, je me suis totalement retrouvée dans tes mots, lorsque j'ai assisté à l'euthanasie de mon Mouli il y a quelques mois. C'est un moment très difficile à vivre, mais rassure-toi, tu n'as pas tué ton rat, il t'a juste épargné de longues secondes d'agonie, il ne souffre plus Ca gambade sec sur le nuage avec les derniers arrivés... Plein de courage à toi, plein de pensées réconfortantes
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.