Aller au contenu

kikinouche

Membre
  • Compteur de contenus

    1 002
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de kikinouche

  • Rang
    Rattus Passionnatus
  • Date de naissance 08/01/1981

Mes informations

  • Pronom
    elle
  • Localisation
    Charente (16)
  • Ratouphile depuis
    l'an 2000
  1. kikinouche

    La fin ?

    J'ai enterré ma dernière ratte après avoir dû l'amener chez le véto... ça fait bizarre, j'ai tout mis de côté dans une pièce pour le moment, pas la force de faire plus. Je vais essayer la pause. Merci pour vos encouragements
  2. kikinouche

    La fin ?

    Quasi 10 ans pour ma part... Au moins, on pourra se soutenir mutuellement à coup de mots-clé : "abcès, tumeurs, pourri, problèmes respiratoires". les filles.
  3. kikinouche

    La fin ?

    Merci Mumb@ pour ta participation . Oui, des fins paisibles? une sur 22, ma plus âgée : 3 ans 1 mois, et encore, elle avait eu des problèmes respiratoires toute sa vie... Je crois que ce dont tu parles : l'envie de les laisser dans la cage mourir tout seul et pas m'y attacher, c'est un peu ce qui a fait que les sorties se sont réduites chez moi : s'attacher moins pour moins souffrir. Là, je papouille un peu Gigi mais je suis tellement déstabilisée face à sa souffrance et au fait qu'elle va mourir que je la regarde impuissante les trois-quarts du temps. Demain, si elle n'est pas morte d'ici là, j'irai la faire euthanasier... je n'ai pas envie de faire ça pour ma dernière... Je sais que ce soir, je vais aller au ciné et au resto et avoir un gros stress en rentrant, sera-t-elle morte? En me retournant vers mon passé de ratous, je vois aussi beaucoup de souffrance, parce que ces moments sont des moments où on est vraiment très proches d'eux, à jouer les infirmières. Je les vois aussi courir dans leur pièce, je les vois bébés, je vois Noushka me lécher les mains à chaque sortie de cage, je vois ma première, sortie en hiver, la tête entre mes deux seins, je la vois gambader gaiement dans mon ancien T1 bis, venir me voir pendant que je prenais ma douche, je la vois aussi mourir entre mes mains dans un râle. Je vois Fuji s'allonger petite contre moi et dormir, je vois Didi partir vers sa cage avec mon chausson entre les dents. Je me vois avec le JP plaisanter sur le fait que Noushka vivrait 16 ans, je revois Noushka pousser un cri de souffrance sur le canapé et aller la faire euthanasier à 2 ans 8 mois. Je vois Grigri 1 mois et demi faire un AVC, son petit corps dans ma main. Est-ce que ça en vaut vraiment la peine? Le jour où je me sens craquer, je relirai l'écrit de Mumb@, je relirai mon carnet de ratous avec toutes leurs morts. Oui, aujourd'hui, c'est journée triste.
  4. kikinouche

    La fin ?

    Merci Yanie de partager ton sentiment là-dessus. Effectivement, tellement difficile de se passer de ces ptits bouts d'affection... J'ai déjà peur du vide que va occasionner ce que je pourrais appeler une "pause" sans ratous... et pourtant, je m'en occupe moins qu'au début de ma ratouphilie...
  5. kikinouche

    La fin ?

    Merci Yanie aussi. Je sais que c'est une interrogation personnelle et que chacun a sa façon de le vivre. Mais, j'ai besoin de partager cette question ouverte ici, avec des gens qui me comprennent et d'un peu de support aussi j'avoue.
  6. kikinouche

    La fin ?

    Je me retrouve aujourd'hui à assister à la fin très proche de ma dernière rate... qui dort la tête dans son pot de fromage blanc qu'elle a à peine lapé et je suis devant un dilemme... Dois-je arrêter là l'aventure ratounesque? Faire des économies vétérinaires, dire au revoir aux souffrances multiples de fin de vie de mes "filles", ne plus être de corvée de cage, ne plus avoir à enterrer seule mes ratounes, retrouver pour toujours des pulls et draps intacts, pouvoir partir librement en vacances sans me soucier du fait qu'il n'y ait personne pour les garder, de devoir demander à mon père de faire 50km pour passer les voir une fois, ne pas avoir à prendre des décisions dures d'euthanasie, supporter les tumeurs, infections à l'origine d'auto-cannibalisme et problèmes respiratoires auxquels j'ai pu avoir droit? Dois-je me priver des petites ratounes courant sur un canapé, se papouillant entre elles, du bonheur d'avoir un bébé ratoune dans le pull qui s'endort tout contre soi, du plaisir de côtoyer différentes personnalités de ratounes : collantes, distantes, espiègles, affectueuses, crocrognantes,..., d'avoir une présence vivante à la maison, de quelque chose qui en est venu à me caractériser étant une passion? Comment va être la vie sans rattes? La tentation est grande de regarder les petites annonces, de combler ce futur vide par l'arrivée d'une toute petite...
  7. Daisy dite Didi avait 3 ans un mois et c'était une ratoune d'animalerie. Par contre, elle a été malade niveau respiratoire toute sa vie...
  8. kikinouche

    ZANZIPOUETTE et PRALOUTE

    Bon voyage aux deux loulouttes.
  9. kikinouche

    Ca fait beaucoup quand même...

    Oui, c'est un joli tas de ratous et un joli ratarium de plus en plus chouette! Mais sérieusement, je vois que je pète quasi un câble avec mes deux rattes de malades sur 3 à soigner deux fois par jour et que je peux pas partir en vacances... je ne pourrais plus... tu as bien de la passion dedans toi. PS pour Kiki : penser à prendre des nouvelles de la n'Elaphe un de ces 4.
  10. kikinouche

    Au revoir mon nounours

  11. kikinouche

    Bon voyage mon Bébé

  12. kikinouche

    Makita

    Aurwar Makita Mily
  13. kikinouche

    IAR Kundera

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.