Aller au contenu

vltava

SRFAssocié ARA
  • Compteur de contenus

    1 226
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de vltava

  • Rang
    Rattus Passionnatus
  • Date de naissance 22 novembre

Mes informations

  • Pronom
    elle
  • Localisation
    53
  • Nombre de rats
    5
  • Ratouphile depuis
    1999
  • Passions
    Rats, chevaux, mon boulot... un peu trop.

Visiteurs récents du profil

811 visualisations du profil
  1. Ils ont le gène de l'évasion ceux là ? Flanders s'est encore évadée ce matin alors que je nettoyais la cage avant de partir. Elle met autour de 3 ou 4 secondes pour se barrer du haut de la Royal. Autant être prévenue si la fournée suivante fait pareil...
  2. Tu les fournis avec les boules ? C'est plein de mignonitude toutes ces petites choses
  3. Tu as aussi la version éléphant de mer....
  4. Tu aurais pu commencer par la cervelle avant la queue. On aurait évité les tumeurs hypophysaires ! On va faire de super économies en frais véto
  5. C'est quoi l'intérêt de la transfo rat/hamster ? Les rats fluo, je vois bien, surtout la nuit dans le noiiiiiiir. Mais rat/hamster, sur un plan évolutif, j'ai du mal. Des idées ? A part qu'ils vont être super rares et super tendance contrairement à ce que dit la vilaine Limë (j'ai pas de smiley avec une poêle)
  6. Ca grouille ! C'est moi ou ils ont de petites queues pour des ratons ?
  7. vltava

    Tumeur, douleur et mutilation

    Adénocarcinome salivaire. Ca a commencé à l'angle de la mandibule et ça a fini par envahir "en cercle" tout le cou en passant par la région occipitale. Pas facile chirurgicalement (le nerf facial a pris cher) d'autant que la peau était envahie donc pour fermer c'était de plus en plus compliqué, surtout en zone irradiée.
  8. vltava

    Tumeur, douleur et mutilation

    Je dirais bien Le suivi est ici avec le reste de la portée, à partir de la page 8 En gros on l'a opérée une fois par mois pour des récidives (12 interventions en tout) et elle a eu de la radiothérapie par salves (4 puis 2 séances hebdomadaires sur 1 mois et 15 jours). Première chirurgie le 06/07 et euthanasie le 30/07 de l'année suivante. Pour chaque intervention j'allais en RP dans la journée, soit en train soit en voiture (600 km A/R), et pour la radiothérapie j'allais à Lille en train dans la journée aussi (1000 km A/R). Donc en plus de l'intervention/la séance en elle-même, il y avait le trajet et la plus grande partie de la journée en boite de transport. On a eu aussi un très gros soutien de l'anapath car je faisais analyser les pièces au fur et à mesure pour savoir si l'on était en tissu sain ou pas. Cas un peu particulier c'était une tumeur très agressive mais à malignité essentiellement locale, donc peu de risques de métastases pulmonaires, hépatiques ou cérébrales. Lady n'a pas maigri sauf à la toute fin, a gardé son caractère de cochon et sa joie de vivre. Le scanner, si tu peux te le permettre financièrement et en termes d'accès est une bonne idée, mais : il ne faut pas qu'il fasse perdre de temps (pas un mois d'attente), il faut accepter que ce soit lui qui te dicte la suite par exemple s'il y a des métas que le véto et toi soyez OK pour vous arrêter là et prévoir la suite sans intervention (=soins palliatifs) quid de l'"opérabilité" ? Cela peut être assez subjectif en fonction des praticiens. Ton véto même en l'absence de métas peut te dire (et c'est tout à son honneur) que l'exérèse est très compliquée techniquement et qu'il ne se "sent pas d'y aller" alors que d'autres diront "sans méta, cassé pour cassé j'y vais" et on retombe sur la discussion du début. Pour les métas on peut faire plus simple que le scan, une bonne radio pulmonaire et éventuellement une échographie hépatique qui sont moins précis mais sont réalisables plus facilement. L'écho peut aussi donner des infos sur l'environnement local de la tumeur. Personnellement, je n'ai jamais fait de scan.
  9. vltava

    Tumeur, douleur et mutilation

    CAVEAT Je ne suis pas forcément le meilleur exemple... J'irais. Etant prévenue des risques d'une chirurgie lourde et en anticipant les soins et la la gestion du post-op. Ce qui m'aide est que je suis toujours là pendant l'intervention et que je gère en direct en étant prête à prendre la main si besoin. On discute en per-op et on avise en fonction. On se connait assez avec Christophe pour être directs et partager nos avis. L'exemple type chez moi c'est Lady. Elle a gagné un an au prix de multiples chir et de radiothérapie. J'ai arrêté quand on est arrivés "au bout", mais je ne regrette pas, même si cela a été lourd à tous points de vue. Maintenant comme dit en intro, je suis un cas particulier.
  10. Owiiii ! J'arrive ! Enfin si mon bouc ne se prend pas les pieds dans le tapis parce qu'il a un galop "douteux"
  11. vltava

    DTC White Walker x DTC Sissy That Walk - 08.04.18

    C'est peut-être une association en particulier avec un opiacé post-op.
  12. Tant qu'à faire le trajet, on peut envisager de rentabiliser le déplacement....
  13. vltava

    DTC White Walker x DTC Sissy That Walk - 08.04.18

    Tu as une idée des traitements qu'elle a eus ? J'espère qu'elle ne va pas faire une rechute
  14. Rhoo ! Mais c'est une portée pour moi ça
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.