Aller au contenu
Mlle-Ratz

Mon Tito raconte sont Histoire.

Messages recommandés

Le jour ou ma maman est venu me chercher, j'avais 6 semaines, je la voyais me regarder avec un sourire grand comme ca à travers la vitre.

Elle ma de suite remarquer par ce que j'étais pas avec les autres en train de dormir, je faisait mon foufou et courait partout.

Arriver a ma nouvelle maison ma maman a préparé ma petite maison à moi, avec de bonne chose a manger dans ma gamelle et y avais tout plein d'étages j'adorais passez dans les petits trous et faire du bruit la nuit pour que maman ce lève et vienne me voire.

Le matin j'attendais quel se lève pour me donner mon petit dej :grin2:

 

Les semaines passais et j'étais toujours aussi heureux, ma maman avais pris l'habitude de laisser ma cage ouverte toute la journée pour que je puisse faire ce que je veux, elle m'avais même préparé des petits jouets que j'adorais déchiré avec mes dents :grin2:

Jusqu'au jour ou ma maman est revenu a la maison avec un truc poilus tout petit ! Sa me ressemblait beaucoup. Ma maman ma expliquer qu'elle ma chercher un petit frère pour que je puisse jouer avec lui.

Seulement moi j'étais heureux sans lui, je n'en voulait pas de mon petit frère alors je ne l'ai pas accepter dans la même maison que moi.

 

Maman a du séparé la grande cage en deux. Sa ne lui plaisait pas que je le rejette mon petit frère mais je n'en voulait vraiment pas.

Je crois que j'étais jaloux :rolling:

 

Puis les mois passais, ma maman m'enmmenais partout et parlait de moi a tout le monde, elle me disait toujours que je suis son petit coeur, son ange :amoureuse:

 

Puis j'ai eu mes 2 ans, j'ai commencé a ne plus pouvoir monter mes étages que jamais tellement, alors ma maman ma installer des escalier entre chaque étages pour que je puisse continuer a monter. Elle ma enmmener chez le monsieur habillé en blanc pour me soigner, il ma donner des goutes a avaler tout les jours.

Mais au fur et a mesure des jours sa n'allait pas mieux du tout. Je me sentais fatiguer, maman m'apportait beaucoup de choses a manger mais je ne voulait pas.... Elle me donner a boire dans la petite pipette mais je pouvait plus boire. Puis un matin je ne voyait plus rien. Je me cognait partout dans ma maison et j'étais devenu maigre. J'arrivais plus a me tenir droit je tombait a chaque fois.

 

Puis ma maman a rappeler le monsieur après le coup de téléphone elle ma regarder et ma dit que sa va allez.

Elle ma pris près d'elle toutes la soirée et ma raconter des histoire je me suis endormi sur elle pendant qu'elle me calinais mon oreille.

Le lendemain chez le monsieur ma maman ma sorti de la boite de transport, il ma caresser et a senti mon coeur battre. Puis il touchas en dessous de mon ventre et senti une boule. Il vu a quel point j'étais affaibli et je ne réagissait plus à rien. Que j'avais surement a ce stade des métastases partout. Il a dit a maman que c'est le moment de me dire au revoir.

 

A ce moment la ma maman a eu des larmes aux yeux je sentais de l'eau salé couler sur mon poils.

Elle ma pris dans ces bras et ma dit que sa va allez, qu'elle m'aime de toute ses forces.

Le monsieur ma piqué sa ma fait mal mais je me suis très vite endormi dans les bras de maman.

 

Mon Petit ange tu me manques tellement. J'espère que la ou tu es tu réussira a me pardonner.

Jamais aucun autre ne pourras te remplacer tu as été unique mon petit ange :bye:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.