Aller au contenu
shinata

Maki et Sahara mes deux grandes noreilles

Messages recommandés

J4ai enfin le courage de raconter l’histoire de mes deux grandes noreilles.

 

Melle Maki est arrivée chez nous en 2007 avec sa sœur Moon. J’avais craqué pour ses grandes oreilles et mon copain sur sa sœur albinos.

 

img036f.jpg

 

Arrivée à la maison, elle nous a montré qu’elle était déjà une pestouille en devenir. Pleine d’énergie, elle passait son temps à courir et sauter partout dans la cage et à remettre l’autorité de Shina en question, jamais méchamment, mais toujours tout en coquinerie.

Puis Shina est partie en 2008, suivie de Hinata 2 mois plus tard, ça t’as fait bizarre de perdre tes deux mamans adoptives. Il vous a fallu du temps pour le digérer.

 

dsc07368.jpg

 

 

2 semaines plus tard, Luuna et Sahara sont arrivées, et il a bien fallu les éduquer, alors c’est vous qui êtes devenues les mamans adoptives. Sahara, petite poupée blonde avec déjà un sacré caractère de princesse-tout-m’est-dû.

Moon, maman câline, Maki maman plus indépendante, mais qui aimait grimper et courir partout avec elles. Tu as pris sous tes oreilles ton aile Sahara et lui as montré comment faire sa mignonne quand on est dumbo.

 

dsc06689i.jpg

 

 

Tout allait bien dans le meilleur des mondes. Tu as passé le cap des 2 ans sans peine, toujours en forme à grimper partout comme si tu avais encore 6 mois. Tu n’as jamais voulu décolorer, preuve de ta jeunesse éternelle. Sahara a gardé son petit caractère de cochon.

 

dsc06829x.jpg

 

 

Puis tout s’est enchaîné, Luuna est partie brusquement en mai 2010, puis son frère en juin, Moonette jolie est partie 1 mois avant ses trois ans. Vous l’avez accompagnée et soutenue jusqu’au bout. Elle est partie entre vous deux, sereinement.

 

Vous n’étiez donc plus que deux dans cette grande cage. Puis Maki a commencé à traîner des pattes arrière, premiers signes de vieillesse, outre les tumeurs multiples. A 3 ans passés, qui t’en aurait voulu ?

Alors vous vous êtes soutenue toutes les deux. Des fois, l’une chacune de son côté, d’autres fois l’une avec l’autre.

 

dsc08052m.jpg

 

 

Ensuite, Sahara a commencé à développer des problèmes de mobilité comme sa sœur et son frère, comme je le craignais. Problème génétique de merde. Du coup, tu ne grimpais plus et restais toujours avec Maki en bas. Toujours ensemble maintenant. Maki était là à te soutenir, tu pouvais te reposer sur elle. J’ai vu ton état se dégrader petit à petit sans rien pouvoir faire. J’en ai crié, hurlé contre cette pute de fatalité car je connaissais la fin. J’ai profité au maximum de tous les instants possibles, toi qui n’étais pas très câline, je t’ai caressée, bisouillée autant que j’ai pu, à avoir la trouille au ventre que tu ne partes sans moi. Mais tu es partie chez le véto. Tu n’as pas pu attendre que je vienne te chercher.

Ça a été dur, j’aurais tellement voulu que tu partes à la maison avec Maki à tes côtés.

 

Maki a très vite compris ta disparition, et elle qui avait un moral d’acier, a commencé à se laisser aller. Pourquoi continuer si ma fille est partie ?

Alors j’ai passé tous les moments possibles avec toi ma Makinouchette, à veiller sur toi, à dormir avec toi, à te nourrir à "t’emmakitoufler" sous des tissus et te faire boire, à avoir de nouveau cette peur que tu ne partes avant que je ne revienne lors de mes absences. Et tu es partie dans les bras de ton papa, sereinement.

C’est là que je me suis rendu compte que si tu avais vécu aussi longtemps, c’était pour être près de Sahara. Ce n’est pas une coïncidence si tu es partie quelques jours après.

 

 

Adieu mes chéries jolies, vous aviez du monde qui vous attendait là-haut, les retrouvailles ont dues être bien fêtées, dites leur surtout que je continue à penser à eux tous bien fort.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.