Aller au contenu
Pti'Boulon

Plus que l'euthanasie ? :-(

Messages recommandés

Bonjour

 

Mon Pocket a déjà eu plusieurs posts malheureusement.

Il semble avoir une saleté de maladie que l'on identifie pas et sur laquelle les traitements n'ont pas de prise.

 

En effet, il a commencé l'été dernier à se curer l'oreille avec acharnement.

Direction véto en septembre : masse dans l'oreille, soit cérumen soit masse de chair --> gouttes antibio/anti-inflammatoire lavantes pour dégager un peu ça

 

Un mois après, l'oreille est plus propre mais la masse toujours là donc c'est un excroissance ; toujours beaucoup de grattage donc des saignements impressionnants, qui dégénèrent à l'occasion en infection --> cortisone par voie orale pour atténuer les démangeaisons : pas d'effet

 

A force sans doute de se fourrer la patte sale dans l'oreille abîmée, forte odeur de pus fin novembre --> changement de moyens, super clinique réputée sur Paris, opération du conduit pour retirer les polypes et curer l'abcès ; grosse souffrance de notre loulou pendant 2-3 jours et ne mange plus du tout ; beaucoup de patience, de câlins, de petits plats, le loulou se requinque à Noël un peu mais reste relativement maigrelet par rapport au costaud que c'était.

 

Se gratte toujours autant qu'avant l'opération (pourquoi ?), ne se laisse pas cicatriser ; du coup bandage de patte pour éviter de s'ouvrir encore une fois ; ça, ça marche pas mal, chouette !

 

Re-pue de l'oreille et se met subitement à faire des bruits pas possibles il y a 10 jours, du genre toussement puissance 10, jamais entendu ça et pourtant on a eu des rhumes et des poumons complètement abîmés auparavant. Flancs qui se creusent très fort, bouche qui s'entrouvre (du jour au lendemain).

Re-véto dans super clinique (une autre car plus près) : anesthésie pour lavage d'oreille et radio des poumons : RIEN !!! aucune infection, le véto a inséré une canule dans le nez, rien de physique ne gêne ...

Antibio de la denière change + beaucoup de cortisone --> super mieux pendant 5 jours, l'odeur disparait ; la toux a presque disparu, juste petits bruits légers mais quand même anormaux

Diminution de la cortisone au bout de 5 jours : re-bruits, re-flancs qui se creusent

 

On en est là ; on a remis la cortisone, pas d'amélioration

Ca n'a pas l'air infectieux car rien de visible, pas d'écoulement nasal et il est sous un antibio de malade.

Ca n'a pas l'air inflammatoire car bien dosé en cortisone

Qu'est-ce ? c'est apparu d'un seul coup

 

Dire qu'enfin son oreille est guérie et qu'il ne se gratte plus ! on a enlevé le bandage, il est enfin normal ...

 

Notre problème : pendant tous ces derniers mois, malgré toutes ses misères et ses traitements pas sympas (gouttes dans l'oreille 2x / jour pendant 4 mois, je vous raconte pas le cirque), malgré sa perte d'appétit momentanée, le loulou n'a jamais été abattu ; toujours une pêche d'enfer, une joie de vivre, de faire des câlins et des bêtises, de dormir avec son frérot ; donc on s'est battus du mieux qu'on pouvait avec lui (il nous a pris un temps et un fric hallucinant ce ptit poilu, je pensais pas pouvoir aller jusque là ! mais il le mérite tellement, car c'est un rat absolument adorable, un amour).

Mais là, du fait qu'il lutte pour respirer (flancs très creusés), il ne peut plus faire tout ce qu'il faisait.

Reste qu'il nous fait la fête, insiste pour sortir, mange toujours volontiers (même si c'est dur avec sa respi), fait des maxis câlins ; mais il ne peut plus faire le fou, sauter, se promener comme avant, et je pense qu'il souffre de sa détresse respi : il est obligé de se poser tête pendante dans le vide et il halète, ça me serre le coeur. Le perubor ne le soulage pas des masses et je ne veux pas trop l'irriter.

 

On n'est plus très motivés pour l'emmener chez le véto car les examens et les traitements ne donnent rien. Que peuvent-il faire de plus ? Le mettre sous oxygène, mais c'est momentané, chez eux ; comment améliorer sa situation chez nous ?

Il a sans doute une grosseur quelque part qui gêne sa respi ou qui appuie sur une zone du cerveau ou sur un nerf ... on ne le fera pas réopérer car trop faible et il a déjà trop souffert de se faire ouvrir la tête ...

 

Donc est-ce que sa vie en haletant est acceptable, vu qu'il est toujours heureux de plein de petites choses ? ou est-ce trop douloureux pour lui et faut-il enfin le laisser partir ?

 

J'aimerais vos avis pour celles/ceux qui ont de l'expérience en problèmes respis ; même si celui-ci a l'air atypique ...

 

C'est un peu le désespoir de s'être tant battus pour son oreille, qu'il guérisse enfin, pour rechopper encore un truc, complètement inexpliqué qui plus est !

Il n'a vraiment pas de chance, ce titi. Il n'a même pas deux ans ... (21 mois)

 

Aidez-nous, s'il-vous-plait ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas la même situation, mais ça me fait un peu penser à Yétu. Il à eu un abcès sur la gorge. Quand on à voulu laver avec la véto ça à beaucoup beaucoup saigné et on à failli le perdre. malgré tout il s'en est sorti, mais ça à mis du temps à guérir, surtout que ça regonflait regulierement. Ca le gênait pour respirer, manger etc. Il s'est mis à faire du bruit en respirant alors que les poumons étaient ok, et il faisait regulierement des crises respi. Il à perdu énormément de poids.

 

Comme le moral allait, on à laissé passer plusieurs mois ou il s'est maintenu tant bien que mal. Sauf qu'un soir en rentrant, il avait du faire un grosse crise de trop, je l'ai retrouvé mort avec la gueule pleine de sang, les autres terrorisés et couverts de sang également, ainsi que le sol tout autour et le mur le plus proche de la cage. Il avait du paniquer, aller partout dans la cage et allant voir ses camarades...

 

J'aurais preferé lui éviter ça, mais rien n'aurais pu me laisser imaginer que ça pourrait arriver... :'(.

 

Bref, les bruits viennent peut être d'une masse en interne qui appuie là ou il ne faut pas et ça provoque des crises respi. Il peut se maintenir comme ça encore longtemps. Rien ne dit qu'il fera une émoragie comme mon loulou. Le soucis serait de savoir s'il souffre ou non et ces nouilles de rats ne montrent pas trop ce genre de choses. :s

 

Ca ne t'avance pas à grand chose mais bon. Il est jeune, ça serait dommage de le faire piquer s'il arrive à vivre pas trop mal malgré ses soucis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de ta réponse (même si c'est encore un exemple de ma théorie selon laquelle les rats, pour une raison inconnue, ont toujours des morts profondément choquantes ...)

 

Je penche aussi pour une masse qui appuie quelque part où il ne faut pas ...

 

Et tu résumes bien notre problème qui est : est-ce que c'est un peu ou très douloureux pour lui ?

Il creuse quand même beaucoup et halète 24h/24 ... ça fait déjà 2-3 jours, on doit prendre une décision rapidement ; on s'est donné jusqu'à vendredi pour voir si ça s'améliore ... trop peur qu'il fasse une crise fatale ce week-end quand tout sera fermé (c'est bien le genre des rats chez nous, d'être au plus mal le dimanche)

 

Je ne sais pas si c'est anxiogène pour eux comme pour nous de manquer d'air comme ça, car ça je trouve que c'est intolérable, cette angoisse.

Le truc c'est que là il est dopé à la cortisone : qu'est-ce qui va se passer quand on arrêtera ? ça embellit souvent l'état du rat, alors je n'ose pas imaginer quel est son état "réel" ...

 

Ce petit père souffre sans doute, mais moi aussi, c'est vraiment terrible ces moments où il faut décider ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si c'est vraiment tout le temps en recherche d'air et qu'il te semble mal même sous cortico... alors peut être en effet vaut il mieux arrêter là. :(

 

Toutes les fins ne sont pas si horribles, mais oui, j'en ai un bon paquet en mémoire qui m'ont profondément marquées et je perdrais surement bientôt mon dernier rat. Mon homme à toujours les siens, que j'aime aussi mais je m'éfforce de ne pas trop m'y attacher car je n'encaisse plus toutes ces fins de vies...

 

Bon courage, gâte le au maximum ces jours ci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui, j'ai envie de m'en occuper ++++

du coup, j'enrage d'être au travail toutes la journée au lieu de le papouiller et qu'on profite de nos peut-être derniers moments :(

 

merci pour tes réponses

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'autres expériences de difficultés respiratoires ? Quand est-ce que ça devient trop dur pour l'animal ?

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Generalement tu le sens quand ca devient trop dur. Ils ne parlent pas mais ils sont expressifs et tu le sens quand ils en ont marre et qu'ils en peuvent plus.

 

Quand ils ne mangent plus ou s'urinent dessus, quand ils ne veulent meme plus etre calines et qu'ils font de la tachycardie ou/et de la tachypnee... c'est tres subjectif d'un rat a l'autre mais en tant que maitre on les connait et on sait faire la difference entre un rat qui se bat et un qui subit.

 

 

(ta description me fait penser a la tumeur de Zymbal qui commence par l'oreille puis s'etend aux voies respiratoires : http://www.srfa.info/index.php?/topic/69751-kubrick-va-partir/ )

 

Je te souhaite plein de courage dans cette epreuve

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

on va chez le véto ce matin pour la piqûre ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'autres expériences de difficultés respiratoires ? Quand est-ce que ça devient trop dur pour l'animal ?

Merci

 

Beh quand ils paniquent à la recherche d'air, en se jetant parfois par terre ou montant le plus haut possible, etc. Bon courage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.