Jump to content
Sign in to follow this  

Recommended Posts

Posted (edited)

Mon petit Ghost s'en est allé rejoindre le nuage des ratous ce matin...

 

 

Mon bébé. Le temps était aussi blanc immaculé que ton pelage, et le crachin matinal faisait écho aux larmes que je versais à mesure que j'acceptais l'idée que c'était la fin pour toi.

Pourtant j'y croyais à ce traitement, je pensais dur comme fer que tu allais te remettre de cet AVC, que tu allais te fortifier, et continuer à apprivoiser ta nouvelle famille, toi qui venait de la rue, toi qui avait connu l'abandon... Mais non, ça n'a pas marché. Alors que l'aube arrivait, tes souffles rauques m'ont réveillée, ta détresse respiratoire était trop grande, et même le traitement tu n'as pas pu le prendre...

 

Alors j'ai dû accepter l'évidence : tu souffrais trop, beaucoup trop. Toi qui avait déjà perdu en moins de 24h ta vue et ton ouïe, toi qui était perdu dans le noir, ne ressentant que les caresses de nos mains et la peur. Toi qui souffrait dès que tu te déplaçait... Là ce matin, c'était trop. As-tu fait une récidive dans la nuit ? Ca c'est ma culpabilité qui parle, de ne pas avoir été à ton chevet une nuit supplémentaire. Pardonne moi, mon petit "Ghostie Ghost", je pensais tellement que le traitement ferait effet... 

 

Alors je t'ai bercé, jusqu'au petit matin, peau contre poils, sur ma poitrine, à te parler comme si tu pouvais m'entendre, à te choyer, à te rassurer, en te disant que ton calvaire allait s'achever, que tu n'allais plus souffrir. Parce que le plus dur, c'était de te voir te contorsionner pour respirer, et voir tes muscles et tes organes un à un s'arrêter de fonctionner...

 

Dans cette tristesse, je ne cesse de repenser à ce moment de douceur hier, où ton papa est rentré de Paris, et où alors tout doucement nous t'avons lavé, calmement, nous t'avons enlevé toutes les croutes de tes jolis yeux rubis, et où patiemment à la seringue, nous t'avons hydraté... Tu t'es laissé faire dans ce moment de douceur, tu allais un peu mieux, l'eau te plaisait, et la douce serviette qui t'enveloppait te servait de couffin douillet. 

 

J'espère que tu sais à quel point nous t'avons aimé, qu'en si peu de temps à tes côtés, tu avais pris une énorme place dans nos coeurs, qu'à quel point tu était petit et à quel point le vide que tu laisses est immense. Celui qui avait un lien encore plus fort avec toi, c'était ton papa, qui savait te parler, t'apaiser, te mettre en confiance. Les câlins avec lui duraient des heures, et c'est au creux de ses mains que tu t'es endormi pour toujours ce matin.

 

Voilà, c'était mon homélie pour mon petit bébé Ghost, qui a j'espère, malgré une vie chaotique et une fin douloureuse, connu l'amour et la confiance pendant quelques temps auprès de nous. Et même si je sais que je n'aurai pas pu faire plus, même si je sais qu'on a pris les bonnes décisions, je crois que je n'étais pas prête à ce qu'il parte déjà, il nous manque déjà terriblement.

 

<3

Edited by Juliabanana
  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.