Jump to content
  • Sign in to follow this  

    ARA - DeuZette

       (0 reviews)

    DeuZette
    • Localisation: Indre-et-Loire , Orbigny

    Bonjour,

     

    Il est temps de me présenter !

     

    1ere Partie : Ma petite personne

     

     

    Je m'appelle Virginie, j'ai 39 ans et j'habite à Orbigny, dans l'Indre et Loire, limitrophe avec le Loir-et-Cher, près du Zoo de Beauval (Saint-Aignan).

    Je suis mariée, et j'ai deux enfant d'une union précédente, deux ados de 13 et 17 ans.

    J'ai toujours eu une passion pour les animaux, j'ai voulu pendant longtemps en faire mon métier.

    Au lycée, ma première année de 2nde fut une catastrophe, et j'ai réalisé que je ne pourrait pas être vétérinaire, les matières mathématiques et scientifiques étant trop difficile pour moi.

    Passée la déception, j'ai enchainé une autre année de 2nde, orienté littéraire, pour continuer en 1°L. Je n'ai pas été jusqu'au bout à cause de mauvaise fréquentation qui m'a détourné de ma voie.

    Après avoir quitté le système scolaire, je me suis orienté vers un domaine professionnel que je connaissais déjà, le mari de ma mère y travaillant : la viticulture.

    J'ai donc débuté ma formation par un CAP adulte en 1 an, durant cette formation, les professeurs m'ont fait prendre conscience de mon potentiel que je gachais avec cette mauvaise fréquentation qui ne me lachait pas (oui, un garçon). J'ai donc cessé de m'occuper de lui, et je me suis donné à fond, décrochant de ce fait mon CAP haut la main.

    J'ai enfin pris mon "envol" et après avoir quitté celui quii me tirait vers le bas, j'ai déménagé et ai poursuivi ma formation aux coté de celui qui deviendra le père de mes enfants.

    J'ai donc eu mon BEP, puis on a quitté la région bordelaise pour élever notre enfant près de ma mère et de mes frères et soeurs, dans le Loir et Cher.

    Un autre enfant et quelques années plus tard, je me suis retrouvée seule à élever mes deux garçons.

    J'ai sombré dans une dépression (même  si je n'en avais pas conscience) me réfugiant dans les jeux vidéos et délaissant ma maison et mon autorité parentale.

    Puis j'ai sorti la tête de l'eau, trouvé des petits boulots, et me  suis lancé dans un projet : je voulais créer un refuge - pension pour les NAC.

    J'aurais pu y arriver,  mais sans soutien, je n'ai pas pu.

    Cependant, j'ai tout de même exercé en autoentrepreneur pendant 1 an comme garde d'animaux à domicile, c'est-à-dire que j'allais chez les gens pendant leur absence pour m'occuper des animaux qu'ils ne pouvaient pas emmener avec eux. Ce fut une expérience géniale, j'y ait cotoyé toutes sortes de chats -dont un nu, je n'en avais jamais vu "en vrai"- appris à faire des piqûres d'insuline, des poules, des poneys, des chiens de toutes tailles, lapins... Il y eut aussi des déconvenues, un client schizophrène (il était en crise une fois, j'ai eu la trouille de ma vie) qui me faisait venir alors qu'il était présent (juste pour avoir de la compagnie) et un chien obèse qui grâce à mon intervention, a fait porter l'attention sur sa maîtresse qui était atteinte de sénilité et Alzheimer (elle donnait tous ses repas au chien, elle maigrissait dangereusement, pendant que le chien engraissait -sans compter les plaquettes de chocolat qu'elle lui mettait dans la gamelle-) qui heureusement maintenant est en maison de retraite médicalisée.

    Comme ça allait mieux, j'ai commencer à fréquenter du monde, à devenir bénévole dans un centre social, et en m'inscrivant sur un site de rencontre j'ai fait la connaissance de mon mari.

    Et maintenant on vit avec lui, je ne travaille pas car il a besoin d'une présence quotidienne (fibromyalgie + hernie discale), donc ça me laisse beaucoup de temps libre.

     

    Mon parcours ratouphile

     

    Depuis toujours, j'ai eu des animaux autour de moi. Animaux "outil" d'abord car le mari de ma mère voulait un bon chien de garde, ce qui n'empéchait pas qu'il était chouchouté, notre berger allemand. Puis toutes sortes de chiens et chat sont passés successivement entre nos murs, mon beau-père faisant, sans le dire à voix haute, un rôle de famille d'accueil :on recueillait des animaux dont les personnes se "débarassaient" , on les "retapait" et une fois qu'ils avait retrouvé un bel aspect, il  leur trouvait une famille correcte pour les adopter définitivement.

    Puis vint le moment ou je voulait un petit animal qui ne fut qu'à moi, et mes parent ont accepté que j'adopte un hamster (même si "adopter" n'est peut être pas le bon mot quand on achète en animalerie) Il a été le premier d'une longue série de toutes sortes de nac que j'ai possédé.

    Cet hamster m'a particulièrement marqué, pas forcément parce qu'il a été le premier, mais surtout grâce à la complicité que j'avais avec lui. C'était un gros hamster albinos, doux, gentil, calin, intelligent, et surtout pas mordeur du tout ! Il y eut succession d'animaux après lui, mais aucun avec qui je n'ai eu une telle complicité (souris, lapin, gerbilles, cochons d'inde..).

    Ce n'est qu'après une rencontre fortuite avec un jeune homme, pendant mes heures de libre au lycée, que j'ai connu le rat. Il m'en a tellement bien parlé, surtout sur leur caractère agréable, non mordeur, et apprivoisable, que j'ai eu l'envie d'en avoir. Bien sur, à ce moment-là , étant en internat, ce n'était pas possible, mais je n'ai jamais pi oublier cette rencontre et mon envie d'avoir des rats.

    Ce n'est que quelques années plus tard que j'ai pu. Mon premier rat fut un husky, Youki, et il a été mon inspiration pour mon projet de refuge-pension, que je voulait d’ailleurs appeler "Youki et Compagnie". Comme j'étais encore mal renseignée, et qu'en ce temps là, l'animalerie était le seul endroit connu pour se procurer un nac, je me suis fiée naïvement au vendeur, et Youki a vécu tout seul. Après sa perte, on a recommencé avec Stitch, un hooded noir et blanc, toujours pas mieux renseignés, tout seul lui aussi.

    Il a  rejoint le nuage à la suite d'un AVC, plus précisément, il en a fait un premier, qu'on a réussi a soigner,mais un deuxième quelques mois plus tard lui a été fatal.

    Seule avec mes deux enfants, je n'en ai pas repris d'autre, me consacrant aux animaux qu'il me restait, mon chien et ma chatte.

     

    Quelques années plus tard, après une mauvaise période de ma vie, j'ai rencontré mon mari, et comme il adore les animaux lui aussi, il n'a pas été contre que je me relance dans l'adoption de rats, mais comme j'ignorais l'existence de rateries, je suis passé par une animalerie. Peu de temps après, j'ai connu SRFA, et ait fait le  maximum  pour corriger ce qui pouvait l'être.

     

    Mes rats actuels

     

    Adoptés en animalerie le 26 février dernier, Bépo et Angus progressent doucement mais surement dans leur apprivoisement.

    D'abord très craintifs, ils ont fait de gros progrès, et les interactions n'en sont que plus agréables.

    Ils sont logés dans une grande cage en deux parties séparées par une grille, que j'ai recouvert de Drybed.

    La grille du bas est recouverte d'une couverture polaire pliée en quatre. Leur cage est nettoyée chaque semaine entièrement, et réaménagée pour les stimuler.

    Chaque jour, ramassage des crottes laissées hors des bacs à litière , et ouverture de la cage avec accès au canapé pendant 1 à 3h selon les jours.

     

    Bépo est le gourmand, le plus gros, le moins craintif, c'est comme un grand frère pour Angus. Il est curieux, pas encore très câlin, mais commence à être joueur.

    Angus est plus timide, pas trop gourmand pour l'instant, et est le "suiveur" . Ceci dit, il commence à prendre quelques initiatives, mais reste encore très collé à Bépo : si Bépo vient sur le canapé, il observe avant de le suivre. Si Bépo  repart, il repart aussi.

     

    Bépo

    IMG_4543.jpg.83539ec3e42b7e44f13bcb0984cb0c36.jpg

     

    Angus

    Angus-ose.md.jpg

     

     

    Sign in to follow this  


    User Feedback

    There are no reviews to display.


  • .: REJOINDRE LES RA :.

    Envie de candidater ?

    En premier lieu, il vous faudra lire la Charte et vous assurer que ses valeurs sont en conformité avec les vôtres. Une fois cela fait, rendez-vous dans la rubrique « candidature » et répondez au questionnaire.

  • .: TOUS LES SERVICES SRFA :.

    • Association
      homepage_srfa.png
    • Articles
      homepage_articles.png
    • Forum
      homepage_mascotte.png
    • Magazine
      homepage_eds.png
    • Clubs
      homepage_clubs.png
    • Label
      homepage_ra.png
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.