Aller au contenu
  • L'ocytocine

       (0 avis)

    SRFA

    Première publication : 01/11/2006. Dernière révision : 14/12/2013.

     

    A la suite de l'article sur les problèmes physiologiques des rates à l'accouchement, voici un petit "cours" sur une hormone couramment utilisée en obstétrique, vétérinaire ou non.
     

     

     

    L’ocytocine

     

     

     

    Qu'est-ce que l'ocytocine ?

    Quel est son rôle pendant et après la grossesse ?

     

    La naissance des ratons est une étape essentielle dans le processus de reproduction.

    En effet, obtenir des nouveau-nés en bonne santé est le but de toute raterie "saine d’esprit" (et ça existe). Lors des complications ou des naissances tardives, on a tendance à facilement utiliser l’ocytocine, une hormone qui faciliterait l'accouchement, en solution miracle. Il faut néanmoins bien penser que jouer avec les hormones est loin d'être inoffensif...


    Qu'est-ce que l'ocytocine ?

    L'ocytocine est une hormone normalement libérée dans l'organisme au moment de l'accouchement, et qui provoque des contractions de l'utérus nécessaires à l'expulsion des ratons.

    Elle est produite par l'hypophyse, plus précisément la posthypophyse, qui produit l'ocytocine, d'où le nom parfois donné à cette hormone. Celle-ci est remarquablement efficace pour déclencher des contractions des muscles lisses de l'utérus et des mamelles. Elle intervient dans le déclenchement de la mise bas et de l’éjection du lait.

    Il faut d'ores et déjà savoir qu'il est inutile d'utiliser de fortes doses de cette substance pour obtenir un effet : l'utérus à l'accouchement se contracte sans problème sous l'action de très faibles doses d'ocytocine ( de mémoire, la première injection est de 0.01 mL, renouvelée 1 heure après, puis deux heures après au besoin)

    L'ocytocine injectable est commercialisée pour les vétérinaires pour un usage professionnel. Malgré cela, de nombreuses personnes prennent l'initiative d'en posséder dans leur pharmacie avant une mise bas, au cas où des difficultés surviennent. Ils ne l'utilisent pas toujours de la bonne façon, ce qui peut être dangereux.


    L'ocytocine n'agit que si la rate est à terme

    Le seul facteur important pour que l'ocytocine agisse réellement est que la rate soit bien à terme. En effet, l'ocytocine agit sur l'utérus par l'intermédiaire de zones particulières servant de régions de couplage entre cette hormone et le muscle utérin et que l'on nomme des récepteurs. S'il n'y a pas de récepteurs, on peut injecter des doses massives d'ocytocine à une ratte, son utérus ne se contractera pratiquement pas.

    Or, au cours de la gestation, une autre hormone, la progestérone, est sécrétée dans l'organisme. Celle-ci est absolument indispensable à la survie des ratons et au maintien de la grossesse jusqu'à son terme.
    Si la sécrétion de progestérone s'interrompt pour une raison ou pour une autre, un avortement survient.
    Une des actions de la progestérone est d'empêcher l'apparition de récepteurs à l'ocytocine au niveau de l'utérus. En d'autres termes, tant que de la progestérone est libérée dans l'organisme, l'ocytocine est inefficace pour déclencher des contractions de l'utérus. Les fibres lisses de l'utérus doivent être préalablement sensibilisées par les œstrogènes, surtout à la fin de la gestation.


    L'ocytocine n'agit pas sur l'ouverture du col de l'utérus

    L'accouchement, pour se réaliser dans de bonnes conditions, nécessite la conjonction de deux facteurs : des contractions utérines doivent se produire pour expulser les jeunes - et l'ocytocine y contribue pleinement - mais également le col de l'utérus, sorte de sas qui sépare ce dernier du vagin, doit être ouvert pour permettre l'engagement des ratons. C'est le phénomène de "maturation cervicale". Or, l'ocytocine ne joue absolument aucun rôle sur ce processus.
     

    Que se passe-t-il si l'on tente de déclencher un accouchement à l'ocytocine alors que le col n'est pas complètement ouvert, bien que la ratte soit pratiquement à terme ?

     

    L'utérus va se contracter, les placentas des ratons, qui leur apportent de l'oxygène nécessaire à la respiration, vont commencer à se décoller mais, le col n'étant pas suffisamment dilaté, aucune naissance ne sera possible. On risque fort, surtout si on renouvelle les injections d'ocytocine, de provoquer une asphyxie des fœtus et ainsi, d'obtenir, quand le col sera enfin mûr et ouvert, une expulsion de ratons... mort-nés !

    Il n'est donc pas envisageable de déclencher un accouchement chez la ratte avec de l'ocytocine si l'on n'a pas pris la précaution de vérifier au préalable l'état d'ouverture du col (cf schéma il est situé très près de l'entrée)


    Dangers : des exemples concrets

    Utiliser de l'ocytocine pour accélérer la procédure de la mise-bas en cas de raton bloqué est non seulement inefficace, mais réellement contre-indiquée.

    Dans un tel cas, l'ocytocine va déclencher des contractions de l'utérus, donc décoller les placentas, et risquer d'asphyxier et de tuer tous les ratons qui sont en arrière du raton bloqué.

    Lorsque l'intervalle entre deux naissances est trop long, on ne doit pas injecter à l'aveugle de l'ocytocine mais on doit avoir comme premier réflexe de consulter un vétérinaire qui vérifiera, grâce à différents examens (radiographies notamment) qu'il n'y a pas de blocage empêchant l'accouchement.

    Deuxième cas de figure, la ratte qui accouche présente de faibles contractions utérines au cours de l'accouchement, qui visiblement ne suffisent pas à permettre l'expulsion des nouveau-nés. On appelle ce phénomène en langage médical une "inertie utérine". On peut être dans un tel cas tenté d'utiliser de l'ocytocine pour renforcer les contractions de l'utérus.
    Le problème tient alors à l'origine de cette inertie utérine. Si celle-ci est primitive, c'est-à-dire qu'aucun raton n'est né et que visiblement l'utérus n'arrive pas à expulser des ratons de taille normale à travers des voies génitales normalement dilatées et que l'on est bien certain, par l'observation d'écoulements vulvaires (sanguins ou non, j’ai trouvé notamment l’exemple de pertes verdâtres…) par exemple, qui sont tout à fait normaux à la naissance et signent le début du décollement des placentas, que la ratte est à terme, on peut tenter des injections d'ocytocine.

    Plus fréquemment, l'inertie utérine est secondaire, et survient au cours d'un accouchement alors que la ratte a déjà produit quelques ratons sans problème et que tout semble s'arrêter. Cette inertie peut faire suite à une fatigue utérine.
    Il faut laisser à l'utérus le temps de récupérer. Si l'on injecte de l'ocytocine à répétition, et surtout de trop fortes doses sur un utérus fatigué, on ne va pas améliorer les choses mais au contraire les faire empirer en saturant les quelques récepteurs à l'ocytocine encore présents et en désensibilisant l'utérus à l'action de cette hormone.
    Ainsi, lorsque ce dernier aura ' récupéré ', il ne sera plus capable de se contracter suffisamment, même avec l'aide de l'ocytocine, on sera obligé de faire pratiquer une césarienne. Dans ce cas, il vaut donc mieux s'abstenir d'utiliser de l'ocytocine et consulter un vétérinaire au moins par téléphone pour avoir un avis sur la marche à suivre.


    Il est inutile, voire dangereux, d'utiliser de l'ocytocine sur une ratte qui accouche normalement.

    Dans le meilleur des cas, on n'aura aucun effet supplémentaire. Dans le pire des cas, ces injections risquent de désensibiliser l'utérus et de provoquer une inertie secondaire (voire plus haut) qui risque d'obliger à pratiquer une césarienne. On aura ainsi aggravé le cas d'une ratte qui aurait très bien pu mettre bas toute seule.


    Ne pas augmenter les doses

    De trop grandes doses risquent réellement de désensibiliser l'utérus (cf. cas précédent) et, si un raton est bloqué, on peut - rarement heureusement - observer des ruptures de l'utérus à la suite de l'administration de doses excessives. Retenons que l'ocytocine est très active quand une ratte est à terme et qu'augmenter les doses ne change rien à son efficacité, au contraire.


    Résumé des conditions à remplir pour utiliser l'ocytocine

     

    • absence de contraction suffisamment puissantes
    • absence d'obstacles pelviens (fœtus engagé, masse vaginale ou utérine...)
    • col ouvert
    • rats vivants, avec un rythme cardiaque normal.

    Remarque :

    Il est conseillé d'attendre 30 à 40 minutes avant de répéter l'injection. Des injections trop rapprochées risquent d'induire une tétanisation de l'utérus, et un dépassement de posologie retarde la réponse.


    Obstruction

    Elle se complique d'ailleurs souvent d'inertie utérine secondaire.

    Trois types de causes sont à l'origine d'une obstruction :

    •  
    • soit le raton est proportionnellement trop gros,
    • soit la ratte n'est pas assez dilatée ou présente une malformation du bassin (séquelle de fracture, rétrécissement...),
    • soit enfin le raton engagé est mal positionné et bloque le passage.

    Il convient de diagnostiquer rapidement une obstruction.

    Cela est simple lorsqu'on voit de fortes contractions improductives sur une ratte (la ratte se creuse, se cambre excessivement fort, traîne la patte, on voit très nettement les contractions sur une ratte à terme). Au bout de quelques heures, il faut filer chez le vétérinaire et ne surtout pas attendre. En effet, les contractions utérines réitérées ont pour effet de ' décoller ' les placentas de tous les ratons restant à l'intérieur du ventre.
    Ceux-ci sont donc moins bien oxygénés et commencent à s'affaiblir. Si on tarde trop à intervenir, ils risquent de naître trop faibles pour pouvoir survivre ou alors leur développement sera compromis, on peut ainsi observer des décès de ratons plusieurs jours APRES ACCOUCHEMENT qui sont la conséquence d'un accouchement difficile…


    Ocytocine et calcium

    Comment l'ocytocine provoque-t-elle des contractions de l'utérus ?
    Cette hormone favorise en fait la mobilisation et l'utilisation du calcium par le muscle utérin, le calcium étant absolument indispensable à toute contraction musculaire dans l'organisme.

    Lorsque l'ocytocine n'agit pas bien au moment de l'accouchement, les vétérinaires pratiquent fréquemment des injections de calcium pour tenter de favoriser l'action de cette hormone. Le calcium directement dans la veine.

    L’hypercalcémie (présence trop forte de calcium chez la ratte) et l’hypocalcémie (présence trop faible de calcium) sont autant de danger pour la ratte qui accouche.
    Le calcium et l’ocytocine ont une action qu’on appelle « co-enzymatique » = ils fonctionnent à deux !

    Les dangers sont donc :

    • hypocalcémie : pas assez de calcium pour permettre une action groupée avec l’ocytocine
    • hypercalcémie : trop de calcium monopoliserait les récepteurs à l’ocytocine, empêchant celle-ci d’avoir une action efficace.

    Un bon compromis aux divers stades de grossesse : NE PAS HÉSITER A DONNER DES LAITAGES EN ABONDANCE AUX RATTES GESTANTES, MAIS CESSEZ LES APPORTS DIRECTS EN CALCIUM AU 18ème JOUR DE GROSSESSE.

    Le 18ème jour étant une moyenne, évidemment…


    Notez bien

    Cet article ne donne aucune "MARCHE À SUIVRE". Il ne pose pas de vérité absolue ;, ce ne sont que des croisements d'informations qui demanderont peut-être des corrections



    Retour utilisateur

    Il n’y a aucun avis à afficher.


  • .: ADHÉSION :.

    Comment adhérer ?

    C'est très simple : téléchargez le formulaire pdf ci-dessous et suivez-en les instructions !

    Pas clair ? Retrouvez toutes les précisions sur la page Adhésion.

     

     

    Combien ça coûte ?

    La cotisation s'élève à 15 euros annuels, payable par chèque, virement bancaire ou Paypal.

    L'adhésion est valable jusqu'au 31 décembre de l'année en cours. Toute adhésion conclue à partir du 12 novembre 2018 sera valide pour l'année 2019.

  • .: TOUS LES SERVICES SRFA :.

    Tous les services SRFA en un clin d’œil !

      M. Mascotte SRFA   Nouveau Logo SRFA  
      Clubs   Articles  
    Nouveau Logo SRFA
    Activités associatives
      Nouveau Logo SRFA   EchoDesSputniks
    Magazine trimestriel
      M. Mascotte SRFA   Logo RA  
      Forums et Communauté   Ratouphiles Associés  
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.