Jump to content
Sign in to follow this  
Tamun

Lettre ouverte à Tipoupou.

Recommended Posts

Ma chère Tipie,

Malgré les années séparant notre dernier regard échangé, je ne t’oublie pas. Et chaque 4 novembre, je pense à toi.

Aujourd’hui, ma Tipoupou, cela fait neuf ans que nous nous sommes rencontrées. Je m’en souviens si bien !

C’était dans cette animalerie de Noisy-le-Grand qui, depuis, a fermé. Ma souris venait de mourir à l’âge de deux mois. Et je voulais un animal qui vive plus longtemps et qui soit assez gros pour être soigné. Et je voulais une femelle.

Tu dormais.

Tu étais la seule femelle dans la cage.

La vendeuse t’a réveillée et t’a posée sur mon bras. Je portais un manteau noir.

Tu étais blanche.

Ma mère avait déjà vu des rats blancs au Palais de la Découverte. Elle pensait que, comme eux, tu deviendrais jaune, grosse et laide. Ah comme elle se trompait !

J’étais à deux doigts de me laisser convaincre et de te reposer au profit d’un rat beige, lorsque j’ai posé mon regard sur toi.

Tu t’étais endormie Poupounette ! Tu t’étais recroquevillée dans le creux de mon bras et tu dormais.

Je ne pouvais plus prendre le beige : tu m’avais choisie.

La vendeuse était tellement émue, que plutôt que de me faire payer soixante francs, elle ne m’en demanda que vingt.

Tu n’avais pas peur du chat et tu montais, à sa grande exaspération, lui qui était si gentil, sur sa tête. C’est pourquoi je t’ai appelée Tipie, comme la petite fille qui faisait des câlins aux tigres.

Tu avais une santé de fer. Tu n’es allée chez le vétérinaire qu’une seule fois. Tu avais des contractions ce soir là et tu n’avais pas l’air bien. Le veto t’a fait une radio et j’ai pu que tu étais enceinte.

Tu ne l’étais plus le lendemain. Tu avais même mangé tes bébés. Mais qu’à cela ne tienne : le 8 Avril 1999, tu étais maman.

Il faudrait que j’écrive un véritable roman pour narrer les deux ans et huit mois que nous avons vécu ensemble.

Souvent, le matin, je te retrouvais couchée entre mes pieds, dans la paume de ma main, ou sur ma nuque.

 

Les deux jours qui ont précédé ta mort, j’étais dans mon lit, avec toi. Tu n’étais vraiment pas bien. Mais chaque fois que je pensais à ce que nous avions vécu, tu te traînais pour te rapprocher de ma tête.

Au soir du 24 Avril 2001, tu as eu des spasmes sur mon oreiller. Tes yeux sortaient de tes orbites.

Te sentant partir, j’ai chanté la chanson que j’avait inventé pour toi et que je te chantais si souvent.

 

Tipie, m’amie,



Je t’aime comme les rayons

De soleil.

Tipie, m’amie,

Je t’aime comme le merle qui crie

Cui !

Tipie, m’amie,

Quand je te vois je crie

Hourra !

Car j’me sens bien grâce à toi.

Tipie

M’amie

Je t’aime plus que tout

Je t’aime plus que tout

Que tout.

Et pendant que je chantais, tu m’a léché le doigt. Et tu es partie.

 

Merci d’avoir vécu, Tipoupou. Merci de ton amour.

 

Ton amie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut-être parce que je viens tout juste de perdre ma Deimos il y a une heure, mais je n'ai pas arrêté de pleurer en lisant ton histoire. C'est vraiment un récit touchant, Tipie t'est restée fidèle jusqu'au bout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est un très joli hommage en la mémoire de ta louloute

bisous Tamun

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas bien de me faire pleurer dans cette rubrique :bave:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vraiment désolée Ratounette. J'ai pleuré moi même en écrivant. Pas de tristesse, mais d'amour. Car ce n'est pas triste d'avoir aimé et été aimé par quelqu'un comme j'aime et ais été aimée par Tipie, même si la mort apporte un terme. Non, il n'y a rien de triste à celà.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon dodo petite puce. chance.gif

 

Courage tamun. :blush:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Peut-être parce que je viens tout juste de perdre ma Deimos il y a une heure, mais je n'ai pas arrêté de pleurer en lisant ton histoire. C'est vraiment un récit touchant, Tipie t'est restée fidèle jusqu'au bout.

723240[/snapback]

 

 

Non ce n'est pas pour cela car moi qui suis au travail j'ai envie de pleurer aussi pour ce récit si émouvant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous voilà tous et toutes en train de pleurer, c'est malin innocent.gif

 

Courage en tout cas :blush: et merci pour ton récit émouvant

Share this post


Link to post
Share on other sites

bel hommage ...c'est beau ce que tu a écrit ! ca me rapelle moi et ma tite ratte qui est partie ...,avec moi a ses cotés .

Courage a toi ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.