Aller au contenu
Darklove

Besoin de me confier... cancer généralisé

Messages recommandés

Eh bien voilà, presque un mois jour pour jour après avoir dû endormir mon Doudou, je dois de nouveau encaisser le pire avec Loulou.

 

Cela faisait 2 à 3 semaines qu'il était un peu moins actif qu'à l'habitude (bien qu'il ait toujours été une force tranquille). On a commencé petit à petit à sentir sa colonne vertébrale, malgré cela il mangeait/mange bien. J'ai cru à une petite déprime suite à la mort de son copain + à un coup de vieux (il a entre 1 an et demi et 2 ans).

 

Hier, il m'a fait une grosse détresse respiratoire, respiration lente, bouche ouverte, il "tirait" pour trouver de l'air. Au bout d'un quart d'heure, voyant que ça ne passait pas, pour la 4e fois cette année, je me rends aux urgences vétérinaire. Dès la première minute, la vétérinaire décèle une masse dans son abdomen. Elle a écarté l'hypothèse de selles. Elle me propose de le garder pour la nuit sous cage à oxygène et de procéder à une échographie aujourd'hui. Elle me prévient que c'est grave et elle avait raison... le coup de masse vient de tomber: cancer généralisé qui touche la rate, le péritoine et peut-être les poumons (elle n'a pas jugé utile de faire une radio des poumons vu ce qu'a déjà montré l'écho).

 

J'ai du mal à réaliser, elle me dit que c'est à nous de choisir, voir si on le reprend une soirée, voire plus. Elle n'a pas l'air très confiante sur son espérance de vie. C'est vraiment horrible, une fois de plus, je vais devoir "choisir pour lui" !

 

Je n'ai pas de question précise, juste besoin de poser des mots.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou

Déjà: sincèrement désolée pour ce qu'il t'arrive, je pense qu'on est (hélas!) nombreux propriétaires de rats à être passés par là...

Je pense que tu sentiras toi-même quand le moment sera venu, vraiment venu. Quand mes loulous étaient gravement malades, et que j'hésitais, voulais encore tenter le coup... c'était que ça valait encore la peine: le rat n'était pas résigné, montrait qu'il voulait vivre... Par contre, quand le doute fait place à une violente certitude, là on sait que c'est le moment d'arrêter les frais..

Vu ce que tu décris, effectivement il n'y a pas d'issue positive possible... Reste à savoir s'il souffre beaucoup, mais là encore, ce n'est pas évident... Ce qui m'inquièterait beaucoup, ce sont les détresses respiratoires... J'ignorais qu'un cancer pouvait les causer, d'ailleurs... Le risque que le rat finisse par mourir comme ça, d’asphyxie, me ferait personnellement pencher pour lui offrir un départ en douceur, avant que ça ne dégénère... Par contre, ce n'est nullement un conseil, juste un ressenti. S'il n'est pas trop mal en point, prends le peut-être encore chez toi, un soir ou deux, gâte-le, entoure-le d'amour... pour dire au revoir.

 

En tout cas, plein de courage à toi, et à lui... Ce n'est jamais évident, ce genre de situations... :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Koontzie, merci pour ta réponse, que je découvre ce matin.

 

Sache que tu as raison sur toute la ligne.

Quand on est arrivés à la clinique et qu'on s'est approchés de la cage à oxygène, il s'est approché, comme si il savait que c'était nous. On a passé 2 bonnes heures avec lui. Il a mangé un gros morceau de gouda, du yaourt à volonté et un peu de biscuit. Il nous a donné les derniers bisous... Il fait partie de cette poignée de rat qui reste collée à toi et qui cherche les câlins, de ceux qui te lèchent les doigts presque tout le temps et de ceux que tu caresses des heures jusqu'à en avoir mal au bras. Mon premier rat était comme ça, il est mort il y a 9 ans et demi et j'en pleure encore quand j'y pense.

 

On a cajolé Loulou autant que possible. Au départ, je pensais que je pourrais le reprendre, juste une soirée mais il s'est dégradé de minute en minute, de un parce qu'on l'avait sorti de la cage pour le serrer contre nous et de deux car les médicaments commençaient à ne plus faire effet.

 

Ce qui a fait pencher la balance définitivement, c'est quand à un moment, je l'ai remis dans la cage, il s'est positionné là où sortait l'oxygène et il s'est mis à craquer des dents. D'habitude, il craquait des dents quand on le caressait. J'ai demandé à la vétérinaire si il avait mal et elle m'a répondu que oui. Je lui ai alors demandé si on pouvait le ramener sans le faire souffrir, et là, la réponse a été non, à moins de lui faire une injection d'anti douleur, qui se serait dissipée 6 à 8h plus tard. Je ne voulais pas qu'il parte en étouffant chez moi, je voulais qu'il parte d'une manière plus douce. Loulou fait donc désormais partie de nos souvenirs.

 

Côté diagnostic, épanchement abdominal, nodules au niveau de la rate, les reins n'étaient pas encore touchés. Pour les poumons, soit l'épanchement les comprimaient, soit des métastases s'étaient formées.

 

J'ai un regret, c'est qu'il n'aie pas été coopératif quand la vétérinaire a mis le gaz, il voulais sortir sa tête. J'ai dû me faire violence et me dire qu'il avait du mal à respirer sans l'aide de l'oxygène (respiration lente et profonde) et que si je le ramenais, je le vouais certainement à une mort brutale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Courage à toi. Tu as pris la bonne décision pour ton Loulou.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolée de lire ça, mais je pense aussi que tu as pris la bonne décision. Bon voyage à ton petit pépère sur le nuage de gruyère...!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.