Jump to content
Sign in to follow this  
Stella34

Chloramphenicol, attention a l'utilisation

Recommended Posts

bonjour,

 

je tenais a vous interpeller sur l'utilisation d'un antibiotique en particulier : Le chloramphénicol.

 

Cet antibiotique est utilisé en laboratoire, mais aussi en medecine vétérinaire. Il est interdit d'utilisation en medecine humaine, meme si on voit encore certaines pomades associé a ce produit.

 

Cet antibiotique encore utiliser dans les pays en voie de developpement fait des ravages sur la santé humaine puisqu'il est responsable d'aplasie médullaire chez l'homme.

 

A savoir qu'il ne font donc pas en ingérer meme pour gouter le produit pour savoir quel gout il a. Le chloramphenicol passe facilement a travers la peau donc il faut soit manipuler ce produit avec beaucoup de precaution et se laver les mains systematiquement apres avoir toucher le flacon, soit mettre des gants.

comme generalement on concerve ses antibiotiques au frigo, il faut de toute maniere veiller et cela est une regle qui vaut pour tous qu'ils ne rentrent pas en contact avec vos aliment, donc c'est dans une boite dans le refigérateur.. ou alors vous avez un compartiment qui ne sert qu'a stoquer vos antibio.

 

en ce qui concerne le chloramphenicol, il est encore utilisé car il peut etre tres efficace sur certains germes.

A savoir que la pupart d'entre vous connaissent ce produit ous deux formes :

- une en forme liquide avec un compte goutte dans un flacon brin, et qui est a la base destiné au oiseaux. flacon qui evidement goutte toujours et ou le produit se repand le long du flacon alors que c'est une forme d'huile.. Qui donne la diarhée a nos rats et qui pour beaucoup de pathologie est relativement inéficace chez le rat (certaines cela fonctionne quand meme).

 

- une sous forme de pommade ophtalmique sans corticoides associé pour les affections de type conjonctivites et ou vous n'aurez pas d'autre choix que de mettre du produit sur le doigt pour l'application.

 

donc faites attention a vos produit, ou vous vieux produit dans votre pharmacie au passage (meme si cela fait plusieurs année qu'on ne l'utilise plus chez l'homme). il serait dommage qu'en soignant vos animaux vous tombiez gravement malade.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je lisais mon dico médical, et ils parlent des éffets du chloramphénicol, ils disaient que l'aplasie médulaire consécutive était généralement de courte durée, et qu'elle cessait dès l'arrêt des contacts avec ce médicaments, sauf prédisposition à la maladie, phénomen relativement rare... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

on ne peut pas considérer une applasie médullaire comme benin... c'est dangeureux meme si c'est transitoire...

 

si ce n'est pas prit a temp une applasie medullaire c'est fatal...

 

si ce medicament est interdit d'utilisation c'est qu'il y a une raison... certains en sont décédés... donc je ne pense pas qu'il faille minimaliser les risques...

 

http://www.techno-science.net/?onglet=glos...definition=1014

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est quoi les symptômes sur les humains (avec des mots compréhensible de moi :mdr: )

 

J'ai traité mes 7 rats avec de fortes doses directement dans la gueule. j'en ai eu plein les doigts, plein de gouttes sur le pantalon et comme je met toujours mes doigts à la bouche, je peux dire que cet antibio a vraiment très mauvais goût :blush:

 

J'ai pas été malade (enfin pas plus que d'habitude il me semble, juste des problèmes de fatigue, d'articulation à la machoire, de pression dans la poitrine, et euh... surement d'autres trucs mais je suis un peu hypocondriaque donc j'y fait plus attention ^^)

 

 

En tout cas, mes rats ne sont plus comestibles :bave:

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est quoi les symptômes sur les humains (avec des mots compréhensible de moi ^^ )

 

J'ai traité mes 7 rats avec de fortes doses directement dans la gueule. j'en ai eu plein les doigts, plein de gouttes sur le pantalon et comme je met toujours mes doigts à la bouche, je peux dire que cet antibio a vraiment très mauvais goût  :blush:

 

J'ai pas été malade (enfin pas plus que d'habitude il me semble, juste des problèmes de fatigue, d'articulation à la machoire, de pression dans la poitrine, et euh... surement d'autres trucs mais je suis un peu hypocondriaque donc j'y fait plus attention ^^)

En tout cas, mes rats ne sont plus comestibles  :bave:

643531[/snapback]

C'est une forme d'anémie :mdr:, donc pâleur et autres joyeusetés, il me semble que ça diminue aussi les plaquettes... Une merde quoi...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'en ai utilisé une fois, pour souris et rats;rn forme liquide

J'ai arreté assez rapidement pour cause d'inefficacité et de diahrrées effectivement.

Par contre, me semble pas avoir lu de tels avertissements sur le mode d'emploi (je suis quasiment sure de l'avoir lu, je le fais presque toujours).

J'comprends pas trop pourquoi y'a rien de précisé sur la notice...

 

Comme Pinkchii, j'men suis retrouvée avec plein sur moi et j'ai du en a avaler un peu aussi , parce que j'me souviens tres bien du gout immonde de la chose.

J'ai pas été malade mais je n'ai pas fait duré le traitement longtemps, j'ai demandé un autre antibio et j'ai tout jeté.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'en ai utilisé une fois, pour souris et rats;rn forme liquide

J'ai arreté assez rapidement pour cause d'inefficacité et de diahrrées effectivement.

Par contre, me semble pas avoir lu de tels avertissements sur le mode d'emploi (je suis quasiment sure de l'avoir lu, je le fais presque toujours).

J'comprends pas trop pourquoi y'a rien de précisé sur la notice...

 

Comme Pinkchii, j'men suis retrouvée avec plein sur moi et j'ai du en a avaler un peu aussi , parce que j'me souviens tres bien du gout immonde de la chose.

J'ai pas été malade mais je n'ai pas fait duré le traitement longtemps, j'ai demandé un autre antibio et j'ai tout jeté.

643539[/snapback]

Perso, je donne d'office un pansement gastrique quel que soit l'anti bio... :blush:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Perso, je donne d'office un pansement gastrique quel que soit l'anti bio... :blush:

643541[/snapback]

 

Moui, j'ai utilisé plus couremment 2 autres antibios et je n'ai jamais eu de problemes de ce types, sauf peut etre sur une longue durée, et de facon modérée

C'etait la premiere fois qu'on m'en prescrivais alors je me suis pas mefiée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

sur les produit veterinaires je n'ai jamais vu de mises en garde et a la rigueur je ne sais meme pas si les veto sont reellement au courant des risques... Disons qu'on va dire qu'ils ne pensent peut etre qu'a leur patient et pas forcement au maitre et a la mauvaise utilisation du produit.

 

 

sinon je suis etonnée d'utilisation de pansement gastrique systematique pour les antibio... juste parce que tu retarde leur passage par l'estomac... et tu peux les inactiver tout simplement....

 

Pour les antiinflammatoires oui une protection de l'estomac est necessaire vu que c'est la proprieté meme des antiinflammatoire de detruire la paroi de l'estomac... pour les antibio je pense que dans certains cas tu va etre amener a ne pas avoir l'effet de l'antibiotique.

 

au passage les diarrhée du a l'antibiotique ne sont pas du a une attaque des muqueses par le produit mais a l'effet meme de l'antibiotique, qui va s'attaquer indifférement a la flore commensale du tube digestif et aux pathogène.. du coup il faut un certain temps pour que la flore intestinale se reequilibre d'ou l'interet d'apporter aussi des complement alimentaire qui vont permetre de reensemmencer l'intestin de facon normale.. (valable pour les animaux et l'Homme...)

un antibiotique ca tue les "biotiques" bref les organismes vivants qui vivent dans un autre organisme (bon a forte dose ca peux aussi tuer vos cellules si ce sont des antibiotiques qui ont des proprietées ionophores, mais la il faut y aller question dose pour faire des trous dans une membrane d'eucaryote multicellulaire)

 

 

 

 

INDICATIONS

 

Le chloramphénicol ne doit pas être employé pour le traitement des infections banales.

 

Conformément aux directives énoncées sous la rubrique Mises en garde et sous la présente rubrique, le chloramphénicol ne doit être employé que dans les cas où il s'avère le meilleur choix, c'est-à-dire :

 

1 ) Les infections aiguës causées par S. typhi; le chloramphénicol n'est pas recommandé pour le traitement habituel des « porteurs » de germes typhiques.

 

2) Les infections graves causées par les souches sensibles des micro-organismes suivants : (a) les espèces du genre Salmonella avec atteinte générale; (b) H. influenzae, particulièrement dans les méningites; © les espèces du genre Rickettsia; la psittacose chez l'enfant; (d) différentes bactéries Gram(-) causant une bactériémie, une méningite ou d'autres infections graves; (e) d'autres micro-organismes sensibles qui se sont révélés résistants à d'autres antibiotiques indiqués.

 

3 ) Comme traitement anti-infectieux en cas de fibrose kystique du pancréas.

 

CONTRE-INDICATIONS

 

Le chloramphénicol est contre-indiqué chez les personnes ayant des antécédents d'hypersensibilité ou de

réactions toxiques au médicament.

 

 

 

MISES EN GARDE

 

Des dyscrasies sanguines graves et mortelles (aplasie médullaire, hypoplasie médullaire, thrombopénie, granulopénie) sont survenues après l'administration de chloramphénicol. Il est essentiel de procéder aux analyses sanguines appropriées au cours du traitement.

 

On ne doit pas employer le chloramphénicol pour le traitement ou la prophylaxie d'infections bénignes ou lorsqu'il n'est pas indiqué, comme dans les cas de rhume, de grippe ou toute autre infection des voies respiratoires supérieures. Deux types d'insuffisance médullaire sont associés à l'emploi du chloramphénicol. Durant le traitement, on observe fréquemment une certaine insuffisance de la moelle osseuse qui est proportionnelle à la dose administrée, et potentiellement réversible; des analyses sanguines peuvent permettre de déceler des changements précoces. L'autre type, très rare, prend la forme d'une hypoplasie médullaire soudaine, tardive et habituellement mortelle, qui peut survenir sans signes avant-coureurs.

 

 

 

PRÉCAUTIONS 

 

Il est essentiel de procéder aux analyses sanguines appropriées au cours d'un traitement par le chloramphénicol. Bien que les analyses sanguines permettent de déceler des changements précoces dans le sang circulant, on ne peut pas s'y fier pour déceler les cas rares et généralement irréversibles d'insuffisance médullaire précédant l'aplasie médullaire.

 

Les analyses sanguines courantes doivent être effectuées au départ et à intervalles réguliers par la suite. Selon la gravité de la maladie, le traitement pourra être arrêté en cas d'apparition de réticulocytopénie, de leucopénie, de thrombopénie, d'anémie ou de toute autre altération sanguine imputable au chloramphénicol. Il importe toutefois de souligner que de telles analyses n'excluent pas la possibilité d'une insuffisance médullaire irréversible d'apparition tardive.

 

Autant que possible, on doit éviter de répéter le traitement. On doit poursuivre le traitement juste le temps qu'il faut pour obtenir une guérison sans risque ou presque de rechute.

 

On doit éviter tout traitement médicamenteux concomitant pouvant causer une insuffisance médullaire.

 

Chez des patients ayant une atteinte hépatique ou rénale et chez le nouveau-né et l'enfant en bas âge dont les voies métaboliques sont immatures, le médicament administré à la dose recommandée peut atteindre une concentration excessive dans le sang. On doit donc ajuster la dose en conséquence et, dans la mesure du possible, mesurer la concentration sanguine du médicament aux intervalles appropriés.

 

On doit faire preuve de prudence lors du traitement des bébés prématurés et des nouveau-nés pour éviter les réactions toxiques au chloramphénicol (syndrome gris) (voir Effets indésirables). On doit surveiller de près les concentrations plasmatiques du médicament au cours du traitement chez le nouveau-né.

 

Grossesse : On ne dispose d'aucune étude sur l'innocuité de ce médicament durant la grossesse. On doit évaluer les bienfaits escomptés pour la mère en fonction du risque pour le fœtus. Étant donné que le chloramphénicol traverse facilement la barrière placentaire, l'emploi du médicament à la fin d'une grossesse ou durant le travail peut entraîner un risque additionnel pour le fœtus. Un cas de syndrome gris a été rapporté chez un nouveau-né dont la mère avait reçu du chloramphénicol par voie intraveineuse durant le travail.

 

L'emploi de cet antibiotique, comme tout autre antibiotique, peut entraîner la prolifération de micro-organismes insensibles, y compris des champignons.

EFFETS INDÉSIRABLES 

 

Dyscrasies sanguines : L'insuffisance médullaire constitue la réaction indésirable la plus grave au chloramphénicol. Les dyscrasies sanguines graves et mortelles (anémie aplasique, anémie hypoplasique, thrombopénie et granulopénie) sont rares lors de l'administration du chloramphénicol. Une forme habituellement irréversible d'insuffisance médullaire, qui aboutit à l'aplasie médullaire avec un taux de mortalité élevé, se caractérise par l'apparition d'une aplasie ou d'une hypoplasie médullaires, des semaines, voire des mois après le traitement par le chloramphénicol. Dans le sang circulant, c'est la pancytopénie qui est le plus souvent observée. Toutefois, dans un petit nombre de cas, seulement 1 ou 2 des 3 principaux éléments figurés du sang (globules rouges, globules blancs, plaquettes) peuvent diminuer. On a signalé des cas d'aplasie médullaire imputables au chloramphénicol qui ont dégénéré plus tard en leucémie.

 

Une insuffisance médullaire réversible, proportionnelle à la dose administrée, peut survenir. Elle se caractérise par une vacuolisation des cellules de la lignée érythrocytaire, une diminution du nombre des réticulocytes et une leucopénie; elle répond à l'interruption du traitement par le chloramphénicol.

 

On a également rapporté des cas d'hémoglobinurie paroxystique nocturne.

 

Réactions gastro-intestinales : Nausées, vomissements, glossite, stomatite, diarrhée ou entérocolite peuvent survenir à faible fréquence.

 

Réactions neurotoxiques : Des céphalées, une dépression légère, de la confusion mentale et un delirium ont été observés chez des patients traités par le chloramphénicol. Des névrites optiques ou périphériques ont été rapportées, généralement après un traitement de longue durée. Si ces symptômes apparaissent, il faut immédiatement interrompre l'administration du médicament.

 

Réactions d'hypersensibilité : Fièvre, éruptions maculaires et vésiculaires, œdème angioneurotique, urticaire et anaphylaxie peuvent survenir.

 

Une réaction d'Herxheimer a été observée au cours du traitement de la fièvre typhoïde.

 

Syndrome gris imputable au chloramphénicol : Des réactions toxiques, dont certaines ont entraîné la mort, sont survenues chez les prématurés et les nouveau-nés. Les signes et les symptômes de ces réactions ont été désignés sous le vocable de syndrome gris.

 

Le résumé suivant fait état des signes et des symptômes relevés chez ces patients en clinique et en laboratoire.

 

Dans la plupart des cas, le traitement au chloramphénicol avait été amorcé durant les premières 48 heures de vie.

 

Les symptômes sont apparus après 3 ou 4 jours de traitement ininterrompu au chloramphénicol à fortes doses. Ces symptômes se sont présentés dans l'ordre suivant:

 

a. météorisme avec ou sans vomissements;

b. cyanose blafarde progressive;

c. collapsus circulatoire souvent accompagné d'une respiration irrégulière;

d. mort quelques heures après l'apparition de ces symptômes.

 

La progression des symptômes, de leur apparition jusqu'à la mort, s'est accélérée lors du traitement à doses plus élevées.

 

 

Les mesures plasmatiques ont révélé une concentration anormalement élevée de chloramphénicol (supérieures à 90 µg/mL) après l'administration de doses répétées.

 

L'arrêt du traitement dès l'apparition des symptômes associés à cette maladie a souvent permis d'inverser le processus pathologique et d'obtenir un rétablissement complet.

 

On a démontré que le chloramphénicol retarde la biotransformation du tolbutamide, de la phénytoïne et du dicoumarol chez l'homme.

 

SURDOSAGE 

 

Des concentrations de plus de 25 µg/mL sont souvent considérées toxiques.

 

Symptômes : La toxicité du chloramphénicol peut être mise en évidence par des effets graves sur l'hématopoïèse, comme l'aplasie médullaire, la thrombopénie, la leucopénie, de même que par l'augmentation des concentrations plasmatiques de fer, les nausées, les vomissements et la diarrhée.

 

Traitement : En cas de surdosage grave, une hémoperfusion au charbon activé peut se révéler efficace pour éliminer le chloramphénicol du sang. Le recours à l'exsanguino-transfusion n'est pas vraiment utile dans les cas de surdosage grave, surtout chez les nouveau-nés et les nourrissons.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'donne un pansement gastrique parce qu'avec le chloramphénicol et l'enrofloxacine, j'ai eu des diarrhée hémoragiques Stella, mais je savais pas que je réduisais l'éfficassité des médocs :blush:

Les seuls antibio que je connaisse qui filent pas la diarrhée c'est la doxycicline (peu active en dehors des germes respiratoires) et la gentamicine (avec les charmantes complications rénales possibles)...

Donc en cas d'abcès j'suis sensée faire quoi ?

Tu parles de compléments alimentaires... Lesquels ? levure de bière ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vais rajouter ce lien qui isignale les cas declarés et publiés des effets secondaire du chloramphenicol chez l'homme....

 

http://www.biam2.org/www/Sub806.html#SubEII

 

 

ce qui signifie que si il y a eu autant de cas de signalé, il y en a qui sont passés au travers.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'donne un pansement gastrique parce qu'avec le chloramphénicol et l'enrofloxacine, j'ai eu des diarrhée hémoragiques Stella, mais je savais pas que je réduisais l'éfficassité des médocs :blush:

Les seuls antibio que je connaisse qui filent pas la diarrhée c'est la doxycicline (peu active en dehors des germes respiratoires) et la gentamicine (avec les charmantes complications rénales possibles)...

Donc en cas d'abcès j'suis sensée faire quoi ?

Tu parles de compléments alimentaires... Lesquels ? levure de bière ?

643595[/snapback]

 

 

pourquoi au lieu de traiter oralement vous ne traitez pas par injection je suppose que pour un abces c'est un cas, et pas une colonie...

 

l'interet du traitement oral c'est la prophyllaxie... On peut le donner a une troupe...

 

Par contre tu dois avoir un super soucis sur le rat en question parce que l'enrofloxacine perso jamais eu de probleme de diarhées et pourtant on utilise de sacrées doses idem pour la doxycicline (a n'utiliser au passage que pour les affection pulmonaires graves vu les effets secondaires de lésions emphysemateuses)...

Apres la gentamicine c'est pas un antibio que j'utilise chez le rat, j'admet avoir des germes plus traités par les tetracyclines ou les fluoroquinones (notament sur 10 jours et pas 5 au passage). Enfin cet antibio je l'utilise au labo et en complement d'autres antibio pour les cultures (donc en coctail mais c pareil c du labo et l'environnement est particulier).

 

Apres tout depend de ton germe, mais bon tous les vetos n'ont pas le reflexe de faire un antibiogramme ou de ce dire que si le pue il est vert y'a visiblement un pyiocyanique a traiter... pourtant quand on vide un abces du matos bactérien y'en a tongue.gif.

 

 

pour les complement alimentaires : des aliment riche en fermets, mais pareil il faut y aller parce que l'estomac a un role bactéricide par ses secretions acides, il y a peu de bactérie qui resistes a de tel pH et celles qui resistent le mieux sont pas forcement celleq ui faut... et evidement du temps et donc pendant ce temps la veiller a une bonne rehydratation.

 

la flore commensalle de l'intestion c'est pas des levures e general c'est plus des bactéries notamanet notre chere E coli.

Share this post


Link to post
Share on other sites
pourquoi au lieu de traiter oralement vous ne traitez pas par injection je suppose que pour un abces c'est un cas, et pas une colonie...

 

l'interet du traitement oral c'est la prophyllaxie... On peut le donner a une troupe...

 

643597[/snapback]

Justement, j'ai eu une épidémie d'abcès à un moment... il me semble me souvenir qu'au final c'est la marbofloxacine qui avait été prescrite devant la masse de récidives et de complications gastriques...

Ca m'a valut des nettoyages de cage quasi quotidiens... mais c'est parti finalement...

Share this post


Link to post
Share on other sites

bon, je le remonte, ce brave topic, vu que je suis concernée par mon flacon de chloramphénicol (dont j'ai léché le produit sur mon doigt à au moins trois reprises et dont je me suis allègrement et sans méfiance arroser tous les doigts de la main en l'administrant (et qui a décapé le vernis de ma table basse mad.gif ).

 

voilà, ceux qui lisent ce topic seront mieux protégé que moi.

 

MErci Stella pour ces informations ^^

 

 

(question bête : une réaction d'urticaire -plaque rouge+boutons qui apparaissent quand je suis fatiguée- sur la joue qui ne part pas, ça peut être dû à ce produit ou non ? C'est arrivé en même temps que l'antibio dans ma maison)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben je le remonte aussi pour qu'il soit lu parce que c'est flippant quand même.... :mellow:

 

Je l'ai donné plusieurs fois en en ayant plein sur les doigts à chaque fois...par contre je l'ai pas goûté

je pensais en racheter un flacon pour l'avoir à portée de main en cas de besoin ben je vais m'abstenir je crois....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben je le remonte aussi pour qu'il soit lu parce que c'est flippant quand même.... :mellow:

 

Je l'ai donné plusieurs fois en en ayant plein sur les doigts à chaque fois...par contre je l'ai pas goûté

je pensais en racheter un flacon pour l'avoir à portée de main en cas de besoin ben je vais m'abstenir je crois....

933659[/snapback]

 

 

Les cas sont rares parait-il. Donc très peu de chance que ça vous arrive :cpasmafaute:

 

relire le lien

 

http://www.biam2.org/www/Sub806.html#SubEII

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les cas sont rares parait-il. Donc très peu de chance que ça vous arrive  :cpasmafaute:

 

relire le lien

 

http://www.biam2.org/www/Sub806.html#SubEII

933670[/snapback]

 

sauf que cela n'empeche pas de porter des gants...

 

les cancers du a l'acrilamide qu'on utilise en laboratoire son soit disant rare.... mais dans ce cas comment expliquer que les chercheurs sont une des professions les plus touches par tout ce qui est cancer ?

 

j'en ai a la pelle des affection de ce genre pour certains metiers, les animaliers qui deviennent allergiques aux animaux...

 

j'ai moi meme des cellules de la retine grillee par un flash UV en pleine experience alors que sur des années m'est rien arrive non plus.. ca n'empeche que du coup j'ai une tite tache noire dans le champs de vision...

 

bref le principe de precaution est quand meme a utiliser dans ce cas la car les donnes des entreprises pharmaceutiques sont tres loin d'eter clair, si on les ecoutait il n'y aurait aucun risque de prendre n'importe quel produit...

Si le chloramphenicol a ete interdit en medecine humaine c'est qu'il y a une raison... ca faut pas l'oublier...

Share this post


Link to post
Share on other sites

je suis d'accord avec toi pour le principe de précaution, mais sachant qu'elles ont pas manipulé autant le produit que les chercheurs, elles ont moins de risque de choper quelque chose.

 

Par contre, sachant ce que ça peut causer, juste de voir si elles se sentent en bonne santé. Mais pas non plus les mettre en "mode panique" d'avoir manipuler le produit. Rien de tel l'angoisse pour choper réellement une saloperie :P

Share this post


Link to post
Share on other sites
je suis d'accord avec toi pour le principe de précaution, mais sachant qu'elles ont pas manipulé autant le produit que les chercheurs, elles ont moins de risque de choper quelque chose.

 

Par contre, sachant ce que ça peut causer, juste de voir si elles se sentent en bonne santé. Mais pas non plus les mettre en "mode panique" d'avoir manipuler le produit. Rien de tel l'angoisse pour choper réellement une saloperie  :P

933755[/snapback]

un chercheur porte des gant hein biboune... donc logiquement on devrait pas entre intoxiquer...

 

une personne pas habituer a etre exposer a certains produits peut se retrouver largement plus intoxiquer que justemetn un chercheur... c'est pas non plus pour rien que les accidents en laboratoire arrivent surtout chez les jeunes etudiants mal encadres... tiens si je pipetais de l'acide chloridrique a la bouche...

 

le probleme du chloramphenicol c'est que c'est une huile qui colle bien a la peau et qui pqsse super bien a travers la peau... d'ou le fait de faire attention avec ce produit... et franchement je taperais les veto qui ne font pas leur travail en ne prevenant pas parce qu'ils le savent...

 

quand aux cas d'aplasie medullaire encore repertories, difficiles de les comptabilises vus que la molecule est interdite dans les pays industrialises.... donc cela se fait dans le tier et quart monde.... et vas s'y pour compter les deces et les cas dans cette configuration... Donc je me mefie des chiffres donnees par les laboratoires surtout quand ceux la commence a dater... mais ca c'est une deformation professionnel on voit trop de fraudes dans notre corps de metier la ou il devrait pas y en avoir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
tiens si je pipetais de l'acide chloridrique a la bouche...

 

:mellow: , ce genre de réflexion haineux, tu aurais pu te retenir

 

quand aux cas d'aplasie medullaire encore repertories, difficiles de les comptabilises vus que la molecule est interdite dans les pays industrialises....

 

Alors la molécule est interdite dans les pays industrialisés mais des vétos le prescrivent xD ... c'est pas bien clair tout ça :cpasmafaute:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alors la molécule est interdite dans les pays industrialisés mais des vétos le prescrivent xD ... c'est pas bien clair tout ça  :cpasmafaute:

933759[/snapback]

 

Interdite pour usage humain.

 

Depuis quand les hommes tiennent compte des animaux ?! :innocent:

Et d'ailleurs depuis quan ils tiennent compte des autres êtres humains : tiers monde... :pascontent: Les labos, je doute que ce soit des bisounours, ou alors il faut m'expliquer pourquoi ils font encore payer des médocs indispensables dans les pays pauvres...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Interdite pour usage humain.

 

Depuis quand les hommes tiennent compte des animaux ?! :innocent:

Et d'ailleurs depuis quan ils tiennent compte des autres êtres humains : tiers monde...  :pascontent: Les labos, je doute que ce soit des bisounours, ou alors il faut m'expliquer pourquoi ils font encore payer des médocs indispensables dans les pays pauvres...

933761[/snapback]

 

le capitalisme :cpasmafaute:

Share this post


Link to post
Share on other sites
:mellow: , ce genre de réflexion haineux, tu aurais pu te retenir

Alors la molécule est interdite dans les pays industrialisés mais des vétos le prescrivent oO ... c'est pas bien clair tout ça  :cpasmafaute:

933759[/snapback]

 

:);):mdr::mdr::mdr: pipetter a la bouche c'est un terme de laboratoire et c'est formellement interdit pour des question de securite.hein... on utilise une pipette et on aspire avec la bouche et ca s'apprend encore dans les colleges... seulement on voit des etudiants pipeter a la bouche de l'acide chloridrique<<< et la y'a un gros probleme quand ils aspirent trop et que l'acide arrive directement dans la bouche quand meme...

 

paranoiate pas biboune... c'etait un exemple... et ca arrive encore dans les labos malheureusement c'etait pour illustrer le coup...

 

interdite en medecine humaine dans les pays indus c pas moi qui l'est inventer....

cette molecule est tellement efficace qu'elle te bouffe la moelle osseuse :P...

 

rien a voir avec le capitalisme ou quoi que ce soit...

elle est toujours prescrite en afrique par exemple pour le plus grand malheur des populations... et pour justement des raisons economiques et du a la pression du capitalisme... bah oui "on va pas envoyer des medoc qui coutent cher la bas"... ce n'est pas ce que je pense que cela soit clair, mais c'est ce que pense les industries pharmaceutiques... un africain mourrant d'aplasie medullaire sa famille va pas aller porter plainte.... un europeen si... voila toute la diffference...

 

pour les animaux etant donner qu'ils sont considerer comme des objets cela ne pose visiblement pas de probleme, par contre si c'etait pas dangeureux pourquoi n'avons nous pas le droit de consommer les oeufs ou la viande ou le lait des animaux traites... CQFD...

Share this post


Link to post
Share on other sites
un chercheur porte des gant hein biboune... donc logiquement on devrait pas entre intoxiquer...

 

une personne pas habituer a etre exposer a certains produits peut se retrouver largement plus intoxiquer que justemetn un chercheur... c'est pas non plus pour rien que les accidents en laboratoire arrivent surtout chez les jeunes etudiants mal encadres... tiens si je pipetais de l'acide chloridrique a la bouche...

933757[/snapback]

 

Oui enfin tu dois savoir autant que moi que, chercheur experiementé ne veut pas dire chercheur prudent... au contraire... Rien que dans mon labo, c'est super dur de trouver des lunettes de protection, alors que c'est obligatoire pour une grande partie des experiences. Pareil pour les gants, masque et tout le tralala, on les met presque seulement quand ca a un effet negatif a tres court terme et le cancer ne fait justement pas partie des problemes a court terme.

 

Ceci ca devrait en effet etre inscrit sur la notice que ce produit et a manipuler avec des gants :cpasmafaute:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.