Jump to content
Sign in to follow this  
mnkn

Mégacolon.

Recommended Posts

Bon, d'après ce que j'ai trouvé ici et un peu ailleurs, le mégacolon serait un mythe en France (si je me trompe dites-le moi).

En Hollande, ils disent que de reproduire des gênes husky avec des gênes étoilés/blazed

favoriserait les mégacolons, je suis perplexe. Donc j'aimerai en savoir plus.

Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais fait des recherches sur le megacolon, mais plus au niveau des symptômes qu'au niveau des causes.

 

Il fait partie des tares qui peuvent survenir par une trop grande consanguinité.

 

J'ai entendu aussi ce dont tu parles en hollande, peut être que ces sortes de rats avaient été trop reproduit entre eux à ce moment là, à cet endroit, mais je ne pense pas qu'il soit lié à ce marquage en général.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le megacolon est lié au gène Higtwhite, qui donne des rats fléchés/patchés.

Apparemment, nous n'avons pas (encore) ce gène parmis nos rats puisqu'on a pas encore eu de cas. Mais bon, vu que les gens commence à importer des rats fléchés de l'étranger, ça risque d'arriver :toobad:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le megacolon est lié au gène Higtwhite, qui donne des rats fléchés/patchés.

Apparemment, nous n'avons pas (encore) ce gène parmis nos rats puisqu'on a pas encore eu de cas. Mais bon, vu que les gens commence à importer des rats fléchés de l'étranger, ça risque d'arriver  :toobad:

844559[/snapback]

 

Pardonnez mon ignorance mais c'est quoi le "mégacolon" ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le megacolon est lié au gène Higtwhite, qui donne des rats fléchés/patchés.

 

 

Ce gêne a été cariotypé de manière scientifique ou c'est un nom qu'on donne sur une hypothèse de sa présence chez un certain type de rat pinkchii ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment c est assez courant au Canada aussi et semble assez courant chez les rats blancs.

 

Le megacolon est une maladie genetique qui fait que le colon ne travaille plus et le rat enfle. Ya des trucs là dessus sur Ratguide je crois.

Attention, ya des photos de dissection avec qui sont carrément gores pr les âmes sensibles, je préfere prevenir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le megacolon est lié au gène Higtwhite, qui donne des rats fléchés/patchés.

Apparemment, nous n'avons pas (encore) ce gène parmis nos rats puisqu'on a pas encore eu de cas. Mais bon, vu que les gens commence à importer des rats fléchés de l'étranger, ça risque d'arriver  :toobad:

844559[/snapback]

 

 

Mais en le mélangeant à nos rats Français (le sang étranger) qui n'ont pas ce problème et en brassant sur plusieurs générations, il y aurait tjs des risques? Toujours dans l'hypothèse, car les caractéristiques des gênes et le lien avec la maladie n'ont pu être prouvés à ce jour.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le megacolon est une maladie genetique qui fait que le colon ne travaille plus et le rat enfle. Ya des trucs là dessus sur Ratguide je crois.

Attention, ya des photos de dissection avec qui sont carrément gores pr les âmes sensibles, je préfere prevenir.

844589[/snapback]

 

Merci :blush:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur le cours terme si les gens font attention a pas croiser les lignées, ni a avoir de portée accidentelles frères soeurs sa n'arriveras pas (donc sa arriveras parce qu'il y en a toujours pour faire des conneries qu'elles soit voulues ou non) et sur le long terme les gens vont certainement recroiser les lignées et sa ressortiras...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens d'aller faire un tour sur Ratguide.

Punaise... je ne connaissais pas cette tare génétique, c'est abominable.

45 jours et déjà enflée comme un ballon de baudruche.

 

Je laisse le lien pour ceux que ça interesse.

C'est en anglais mais on comprend assez facilement.

Ratguide "Megacolon"

:toobad:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le mégacolon chez l'homme ou maladie de Hirschprung:

 

C'est une maladie congénitale sans lien avec le génôme des parents qui entraîne une hyperdilatation de la partie terminale du colon (sigmoïde) et de l'ampoule rectale; seule une colostomie partielle (ablation chirurgicale de la zone touchée) peut en venir à bout; les symptômes vont de diarrhées continues ou de constipation persistante avec formation ou non de fécalômes et un risque élevé d'occlusion intestinale. Cette maladie fait dégénérer les cellules nerveuses responsables de la motricité de la partie terminale du colon. Un régime sans fibres peut diminuer la production de selles en cas de diarrhées itérées, mais est à manier avec précautions car la Maladie de Hirschprung ou mégacolon congénital entraîne également une paresse intestinale et de fausses diarrhées de constipation. Il peut rester à vie des symptômes de dysfonctionnements intestinaux et des troubles de la motricité coliques.

 

Le montage chirurgical classique consiste à relier directement l'anse située en amont du sigmoïde à l'anus. L'opération est maintenant pratiquée de façon courante par des chirurgiens gastro-entérologues spécialisés. Je connais assez bien le sujet, raison pour laquelle j'apporte ces infos.

 

En l'occurence, je suis surpris de voir que chez le rat cette maladie peut être induite par le génôme parental, auriez-vous un lien quelconque qui confirme cela? ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses^^.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si vous avez d'autres tuyaux, n'hésitez pas :unsure:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi et l'anglais ça ne fais pas 2 mais 7, lol.

Mais c'est quand même gentil de m'apporter des informations. Merci beaucoup.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand je dois lire une page du net en anglais, je la lis sommairement (je comprends ce que je peux) puis je la fais traduire par mon navigateur, en général ça éclaire les points obscures.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En résumé le mégacolon chez le rat peut être d'origine génétique et être lié au gène high white (pas besoin de séquençage, les statistiques parlent d'elles mêmes : plus de 50% de mégacolon dans les portées).

 

Certains marquages issus du gène High White étaient appelés husky aux Etats-Unis (mais aussi aurora etc.). Mais cela n'avait rien à voir avec notre husky européen, appelé Roan pour le différencier justement. C'est là la source de la confusion.

 

Un gène lié, ça dit ce que ça veut dire : il n'a pas de rapport direct avec la consanguinité, l'allèle high white ne dit pas "tu auras le mégacolon, mon fils", simplement il se trouve sur le même chromosome et il est souvent associé à l'allèle responsable du mégacolon. Donc si on croise deux high white on a de fortes chances de tomber dessus, sauf si on a précautionneusement choisi des high whites sans mégacolon (testés grâce à la consanguinité).

 

La consanguinité n'entraine pas le mégacolon génétique mais au contraire permet de l'éliminer. Par contre la consanguinité sans sélection entraine une accumulation de petites tares qui finissent par toucher le système nerveux, et donc pourquoi pas le système nerveux digestif.

 

Enfin, l'expression d'un dysfonctionnement du système nerveux végétatif intestinal peut être lié à l'apparition d'une zone dépigmentée, indépendamment de tout gène de marquage, mais en raison du développement embryonnaire lui-même, lors de la migration d'un partie des cellules de la crête neurale, qui donne naissance à divers organes auditifs, digestifs, ainsi que la pigmentation : un couac dans cette migration peut provoquer à la fois ou séparément la surdité, le mégacolon ou des dépigmentations comme des taches blanches ou des yeux vairons. Dans ce cas le gène ne dit pas "tu auras le mégacolon, mon fils", mais "la migration de ta crête neurale va merder, mon fils", ce qui est nettement moins hollywoodien, il faut l'admettre. Dans ce cas le marquage est un dommage collatéral accidentel et non un caractère en soi (cf. article de ratbehavior).

 

A l'heure actuel je n'ai eu connaissance que d'un seul cas de mégacolon génétique en France, il y a près de 10 ans. Par contre de temps en temps on a un mégacolon acquis, ou inné mais accidentel, généralement sur un rat adulte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc celà n'a rien avoir avec nos husky.

 

Merci pour les explications^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces explications :unsure:

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai eu une rate bleu, ma petite Kiwi. A 1 an, elle c'est mise à gonfler, donc j'l'ai amené chez la veto, qui m'a donné un laxatif à lui donner. 4 jours de traitement, toujours rien, donc rebelotte, elle lui a fait un lavage sous anesthésie générale, puis une radio, et elle a vu sur la radio qui avait des selles qui remontaient haut, donc que c'etait une paralysie de l'intestin, qu'on ne pouvait rien faire. Ma petite puce est morte le lendemain...

 

Elle avait des gènes pouris, beaucoup de ses frères et soeurs sont morts tôt, de causes inexpliqués ou de cancers.

 

Je sais pas si ça a un rapport avec le megacolon?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca peut l etre ms c est pas genetique.

Par contre de temps en temps on a un mégacolon acquis, ou inné mais accidentel, généralement sur un rat adulte.
a dit Pascual ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a en gros deux causes qui font gonfler les intestins : l'occlusion (obstruction par un corps étranger, qui bouche l'intestin), et le mégacolon (c'est l'intestin lui-même qui se contracte et bloque le passage, les nerfs n'étant plus capable de le relâcher : les muscles intestinaux sont un peu spéciaux (muscles lisses), on ne les contracte pas volontairement comme un biceps, ils se détendent sous l'action de nerfs particuliers, d'hormones, etc.). Dons dans le cas du mégacolon ce sont bien les nerfs qui commandent les muscles intestinaux qui sont en cause

 

La cause de ce mégacolon peut être soit une malformation innée, qui se déclare quand l'animal se sert pour la première fois de son intestin pour digérer des matières solides, au sevrage donc. Ou alors au contraire le nerf peut être sain à l'origine, mais être abimé ensuite (lésion à la colonne, infection, dégénérescence neurologique, etc.). A priori c'est bien ce second cas de figure dans ton cas.

 

Il ne faut pas jeter trop vite la pierre sur les gènes : si elle n'avait pas d'autre symptôme de dégénérescence du système nerveux, cette hypothèse ne me semble pas être la plus probable (sauf bien sûr si d'autres membres de la famille déclarent les mêmes symptômes).

Share this post


Link to post
Share on other sites

A part son bidon qui grossisait et qu'elle ne fesait plus de selles, elle n'avait pas d'autres signes. Je dit que ses gènes étaient pouris en général, pas spécialement ce gène là, mais bon, c'est un "sauvetage" d'animalerie, donc surement consanguinitée, une rate bleue, dumbo, avec sa famille qui se décime petit à petit pour on ne sait qu'elles raisons ou par tumeurs.

Ma puce n'a pas eu de chance :toobad: en 2 semaines de temps ce sale truc l'a emportée...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.