Aller au contenu
Flavia

Joy, un nouveau départ

Messages recommandés

Je m'appelle Joy : ce nom signifie "joie".

J'ai passé toute mon enfance en animalerie, entouré de mes amis. Je les ai vus partir jour après jour, emportés par des inconnus, et j'ai fini par rester seul. Plus je grandissait, plus je me sentais à l'étroit dans le cube de verre qui était mon gîte.

On m'a trouvé trop renfermé, trop peureux, pas assez démonstratif; moi qui cherchais le calme et le repos, on m'a retiré ma cachette, me laissant sur les copeaux, exposé à la lumière agaçante des néons qui ne s'éteignent qu'à la fermeture. Même ainsi, je ne plaisais pas.

On m'a attrapé, retourné; j'ai eu peur, j'ai tenté de me défendre; j'ai été puni, craint, et, finalement, de plus en plus seul. Les mains qui m'attrapaient étaient brutales et tremblantes. Manger, boire, dormir, essayer d'oublier que j'étais à la fois seul et observé... Je ne saurais vous dire combien de temps je suis resté là-bas; sûrement plus de six mois : toute ma vie, jusqu'ici.

Quand j'ai commencé à ne plus vivre que roulé en boule dans un coin, tournant le dos aux visiteurs, et que la moindre présence d'une main dans ma cage me laissait fou de rage et de peur, j'ai su qu'on allait pas tarder à me faire disparaître.

Mais ce que les hommes appellent le "destin" n'a pas permis que je meure.

Quelqu'un est venu me chercher.

Ils ont bien essayé de dissuader celle qui venait de m'emporter; ils ont dit que j'étais méchant, mordeur, irratrapable; ils ont dit que je ne vivrais jamais bien avec personne, rat ou homme. Mais on m'a quand même emporté.

Dans la petite boite sombre qui m'emmenait ailleurs, j'ai senti le vent qui passait; j'ai reniflé l'odeur de l'océan tout proche, entendu des sons et des voix inconnues.

Je tremblais de tous mes membres.

 

J'ai atterri dans une petite cage qui sentait l'odeur d'animaux différents. J'ai pu me nicher dans le foin, nettoyer mon poil terni, et m'endormir, pour la première fois depuis longtemps, un peu apaisé.

Je me suis réveillé au matin : on m'a nourri d'aliments étranges et délicieux. Je n'étais plus observé, et j'ai commencé, à mon tour, à observer ceux qui habitaient avec moi.

J'ai appris qu'ils n'étaient pas menaçants. Certains, les humains, donnent à manger et passent un peu de temps avec moi si j'en ai envie. D'autres, comme le furet et le hamster, se soucient peu de ma présence. Enfin, j'ai repéré une petite rate de mon âge, que j'aurais bien salué d'un peu plus près, si j'avais pu...

 

Et puis, hier, j'ai encore changé de maison. Je suis le voisin du dessous de la jolie demoiselle, et ma principale préoccupation, est de grimper aux barreaux dans l'espoir de lui présenter mes respects à ma façon; mais l'humaine refuse de me laisser lui tenir compagnie, sous prétexte que je me comporterais mal. Les Hommes ne comprennent décidément rien à rien !

D'ailleurs, parlons-en, des humains. Ils passent parfois de longues minutes à pépier comme des vieillards gâteux devant ma porte, jusqu'à ce que, pris de pitié, je m'avance vers eux et renifle leurs doigts, ce qui, en général, les satisfait et me débarrasse de leur présence. Enfin, mis à part ce défaut, ils sont pratiques et donnent en général des petites choses délicieuses si on ne les contrarie pas trop.

 

Il me semble que je pourrais me faire à cette vie. L'humaine m'aime bien, et, même si elle est un peu crétine, je l'aime bien aussi. Mais elle dit qu'il est possible que je ne sois là que pour un temps, et que, lorsque j'irais mieux, elle me trouvera "une vraie famille". Tu parles, je sais déjà qu'elle craque pour moi !

 

Je vous laisse et retourne à mes pénates, elle va bientôt sortir de la douche et risque de me faire une crise de tétanie si elle s'aperçoit que je sais écrire. Décidément, vous autres, les humains, ce que vous pouvez être naïfs !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est mignon blush.gif

Moi je parie que l'humaine va pas te laisser partir comme ça !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l'est beau wub2.gif

On dirait mon feu whisky

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oh c'est vraiment bien raconté, c'est joliement dit!

c'est un joli ratou en plus, vraiment sympas comme histoire!

 

bonne continuation à ce bonhomme! chance.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est chou wub2.gif

 

J'aime beaucoup comment tu as raconté son histoire ! (d'ailleurs ça m'a fait penser à un bouquin que j'ai lu il y a quelques temps, il s'appelle "Crac" et raconte l'histoire d'un cheval dans un centre équestre. C'est raconté de la même façon, j'adore !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est une très jolie histoire très bien raconté wub2.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il est chou  wub2.gif

 

J'aime beaucoup comment tu as raconté son histoire ! (d'ailleurs ça m'a fait penser à un bouquin que j'ai lu il y a quelques temps, il s'appelle "Bienvenue au club!" et raconte l'histoire d'un cheval dans un centre équestre. C'est raconté de la même façon, j'adore !)

1076279[/snapback]

 

Crac c'est le cheval blush.gif

 

Finalement tu vas le garder alors ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crac c'est le cheval  blush.gif

 

Finalement tu vas le garder alors ?

1076802[/snapback]

 

 

Merci, c'est gentil d'être venu lire !

Oui, je le garde tongue.gif enfin, c'est mon inconscient qui le dit happy.gif, c'est pas moi ! (famille d'accueil, mon oeil !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très jolie narration et très joli ratou wub2.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci, c'est gentil d'être venu lire !

Oui, je le garde  tongue.gif  enfin, c'est mon inconscient qui le dit happy.gif, c'est pas moi !  (famille d'accueil, mon oeil !)

1076916[/snapback]

Haha j'en étais sûre ! (qui pourrait résister à une bouille pareille ?? wub2.gif )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je comprends que tu es fini par craquer et puis au moins il va profiter quelques temps (le plus possible) de ton amour et de tes câlins je pense qu'il n'en n'a pas eu beaucoup dans sa cage de verre. Bonne chance a lui dans sa famille d'accueil et sûrement d'adoption wub2.gif, il est vraiment chou ce petit bout de zan.

et merci de l'avoir sorti de là, de lui donner sa chance d'être heureux.

bisoux.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une bien belle histoire et un ratou bien mignon.

 

Tu me le prêtes en stage pour apprendre aux miens à écrire mes cours ? tongue.gif

 

L'esclavage c'est le bien 0004.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dejadehors.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Une bien belle histoire et un ratou bien mignon.

 

Tu me le prêtes en stage pour apprendre aux miens à écrire mes cours ?  tongue.gif

 

L'esclavage c'est le bien  0004.gif

dejadehors.gif

1078463[/snapback]

 

 

Hello les gens !

Encore merci pour vos messages.

Ane.Sot, pas de problème clindoeil.gif mais méfie-toi, le bougre a un caractère de macho et ne lit qu'AutoMoto, alors, s'il doit passer à Victor Hugo ou Lavoisier, ça va être marrant tongue.gif !

 

 

 

Une semaine après son adoption (je vais essayer de poster semaine après semaine) :

 

Joy s'est totalement adapté à sa nouvelle cage. Il ne dispose d'aucun étage et d'aucune cachette en dur; je lui ai donné du foin, de l'essuie-tout et du coton orange spécial pour nid de hamster, dans l'attente qu'il construise son propre nid, ce qu'il n'a pas encore fait; il peut néanmoins se cacher pour dormir et avoir un minimum d'intimité, ce qu'il semble redécouvrir et apprécier.

 

En outre, il a deux gros tuyaux de drainage dans lesquels il se cache lorsqu'il a peur; mais il lui a fallu trois jours pour oser s'y aventurer, avant, il en avait peur et n'y passait que la tête.

 

Il passe une grande part de son temps perché en équilibre sur un gros barreau de bois un peu en hauteur, le nez levé vers la rate du dessus, dans le délire "Juliette descends de ton balcon" happy.gif.

 

Avec mon homme et moi, il devient plus familier.

Il m'a fait pipi dessus (youpi) histoire de me signifier que par ce marquage rituel et solennel j'étais devenue sa propriété (ô, joie), et pose à présent de façon spontanée ses deux pattes dans ma main (parfois, j'ai droit à trois, ça dépend des jours, de la température, de l'alignement des planètes et du sens des marées).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut !

Une semaine après, encore, petit topo de l'évolution de la bestiole.

 

En général : il s'est construit un emploi du temps, avec des heures de sieste et d'éveil enfin stables. Il se lève quand mon homme part au travail, ce qui prouve qu'il est plus ou moins calé sur notre rythme de vie, mais conserve sa part de liberté, ce qui est un bon point.

Par contre, toujours très passif, ne joue pas sauf quand on l'y incite, ne "trippe" pas, ne visite pas les nouveautés de sa cage : pour preuve, il y a une semaine, j'ai posé un tuyau en hauteur en me servant d'une tige en bois qui auparavant lui servait de perchoir... hé bien, il n'utilise plus le perchoir (le tuyau est enfilé dessus mais il ne prend pas toute la longueur), et n'est jamais à ma connaissance entré dans le tuyau, alors qu'il n'a que ça en hauteur. Il lui a fallu un jour pour adopter totalement un mini étage, c'est a dire y poser les quatre pattes et marcher dessus.

Au niveau santé, tout semble bien aller, encore que je trouve qu'il pourrait manger plus (il n'a pas peur, par contre, des aliments nouveaux).

 

 

Avec la rate de mon homme : dans son emploi du temps sont comprises de longues séances de romantisme où il attend qu'elle vienne pointer du museau dans la fente au dessus de lui; s'ensuivent de longues séances de reniflage, couinements (impossible de savoir par qui, sûrement par elle je pense tout de même) encore un peu (pourquoi ?), et cet emploi du temps semble convenir à la demoiselle qui l'attend souvent aussi du haut de son "balcon". Je les laisse faire sans boucher la fente, parce que je suppose que ça leur fait du bien à tous deux d'avoir un contact avec un autre rat.

 

Avec moi : à force de l'apprivoiser en tartinant mes mains et poignets de yaourt, de miel et autres substances poisseuses, il a fini par prendre l'habitude de poser les 4 pattes sur ma main et remonter vers mon poignet lorsque je viens lui dire bonjour. Il ne cherche pas de bouffe, il vient tout simplement et passe sa petite tête par la porte de la cage. Je vois qu'il a envie de sortir, mais pour l'instant, je ne peux pas l'attraper, il flippe, donc je dois encore attendre puisque je n'ai aucun endroit sécurisé à lui présenter, donc j'ai besoin de pouvoir l'attraper si jamais...

Il joue avec moi (à "donne-moi du papier toilette, de l'essuie-tout, quelquechose, n'importe quoi, faut que je rembourre mon nid au cas où y aurait une guerre nucléaire"). Il me laisse un peu lui toucher le dos, mais une fois, pas deux (deux, ça fait peur scared10.giflaugh.gif ).

 

Sa quarantaine minimum est finie happy.gif !

 

Tiens, pour la petite histoire, il y a aussi Stuart la souris maléfique dont j'ai placé la cage à côté de leur volière, qui se fait baby-sitter par les deux compères. Stuart a été sauvé d'une animalerie avec son frère, tous deux bien sûr non sevrés sans leur mère dans la cage, et Stuart a décidé depuis peu qu'il lui fallait :

- Saigner son frère à blanc

- Sortir de sa cage à tout prix.

Donc Stuart, après avoir vu sa demeure copieusement grillagée, voire fil-de-ferisée, s'est vu transplanter loin de son frère et près des rats, qui lui fichent suffisamment la trouille pour que ses velléités d'évasion s'en trouvent amputées.

J'avoue que si j'étais un petit souriceau de 5 cm de long, me trouver aussi près de Joy, ça me ferait faire pipi culotte glare.gif . Et Nox, la rate de l'homme, n'est pas en reste, elle, elle passe son temps à se coller aux barreaux dès qu'il moufte en mode "je t'ai vu je t'ai vu sale petit con mouahahahahahaha". Pauvre petit.

Mais merci, les rats.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hier, j'ai ramené Museau, un petit siamois récupéré en refuge sur le 65.

Joy n'en a pas grand-chose à faire, pourtant faudra bien qu'il s'y intéresse, c'est son futur colocataire.

 

Sinon, évolution soudaine ce matin : j'ouvre la cage, Joy s'approche, monte dans ma main, remonte sur mon bras, et se lève pour sentir mon visage. Donc comme c'est la première fois, je ferme les yeux pour éviter une morsure qui aurait pu dégénérer, et baisse la tête pour qu'il puisse explorer à sa guise, en lui parlant. Et d'un coup... bah... je sens la bestiole qui me fait des bisous (sur la bouche, mais c'est bon, je me laverais les dents, rohlala) ! wub2.gif je suis très contente, il est de plus en plus actif le matin pour peu que j'aille lui dire bonjour, il reste debout jusqu'à 10h-11h à tripper avec sa voisine du dessus, ça contraste bien avec les jours où il restait dans son abri anti-atomique pendant facile 12h.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah c'est génial ça ! Il a l'air de bien s'adapter. happy.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'adore te lire ! Vivement la suite de l'histoire blush.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci, Guiness, gwendoline, et merci à tous ceux qui sont venus visiter ce sujet qui me tient à coeur ! ça fait plaisir.

 

Une semaine après...

 

Aucune évolution dans les interactions de Joy avec ses congénères et son environnement.

Par contre, je commence à pouvoir le caresser librement. Ca a commencé du bout du doigt dans son nid, puis de légères caresses répétées sur le dos lorsqu'il vient dans mes mains, et maintenant je l'habitue à supporter des caresses plus fortes.

J'ai pu le prendre dans mes mains lorsqu'il a essayé de grimper par l'extérieur de la volière rejoindre sa dulcinée (qui n'a pas apprécié l'intrusion et semblait prête à faire en sorte que Roméo aille faire coucouche panier à coups de balai, enfin, de dents en l'occurence); il a pouiqué, s'est un peu débattu (sans plus, j'ai essayé de le tenir convenablement), et une fois remis dans sa cage, est retourné dans mes mains que je lui ai de suite re-présentées. Pas traumatisé, quoi.

 

Jusqu'ici, j'allais le voir une fois par jour, parfois deux sans plus, pendant cinq minutes max. Mon homme a fait idem. J'ai conscience que c'est peu, mais je me suis dit qu'avec ce qu'il avait vécu (un vide immense, zéro affection/stimulation physique et intellectuelle pendant des mois), il avait besoin de se poser dans un environnement très, très calme, avec pour seules stimulations possibles des congénères un peu lointains, des humains à observer et une cage à explorer.

Maintenant, je vais passer à un quart d'heure par jour cette semaine pour lui apprendre à être manipulé, puisque je projette de lui faire faire des sorties dans l'appart dans deux semaines. J'ai aussi envie de l'emmener dans divers endroits dans sa boîte de transport dès qu'il sera tant soit peu habitué aux sorties.

Il fait preuve d'une grande adaptabilité malgré son vécu, et de beaucoup de bonne volonté. Ca me touche beaucoup.

 

J'espère juste qu'avec Museau, son futur coloc, ça passera...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien c'est que du positif tout ça smile.gif

ça doit être chouette de voir l'évolution de votre relation au jour le jour !

 

Par contre à un moment tu dis que tu lui as mis du coton spécial nid hamster, je serais toi je le retirerais c'est pas très bon pour lui (ni pour les hamsters d'ailleurs mais je ne m'étonne plus de ces incohérences marketing rolleyes.gif ). Quand j'étais plus jeune un de mes hamsters s'est fait un garrot avec entrainant gangraine et amputation de la patte.

 

Papouilles à Joy et bravo à toi bisoux.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca progresse un peu, c'est cool ! Je suis vraiment contente pour toi et pour Joy. happy.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est top, j'ai beaucoup aimé le premier post (super style clindoeil.gif ) et puis c'est chouette de voir l'évolution !

Moi aussi ma Calliope évolue de jour en jour, même si c'est une ratoune qui ne vient pas d'animalerie et qui n'a pas vécu ce traumatisme, bah elle est un peu flipette par rapport à ma Pénélope, mais y'a beaucoup de progrès et c'est vraiment génial wub2.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une semaine vient à nouveau de s'écouler.

Joy a encore fait des progrès !

 

 

Avec son environnement : J'ai réaménagé sa cage en début de semaine; il utilise UN tuyau sur trois. Redoute toujours les deux autres. Je tiens à préciser qu'il a choisi d'en utiliser un parce qu'il lui donne accès au plafond de sa cage, où se situe une fente qui lui permet de renifler et se faire renifler par la voisine du dessus.

Il dispose à présent d'un étage supplémentaire, et a pris l'habitude de courir dessus comme un fou sans aucune raison apparente pendant une minute rolleyes.gif .

 

Avec ses congénères : Ignore toujours Museau, son futur colocataire qu'il rencontrera officiellement dans la baignoire dimanche. Toujours en grande admiration devant la rate laugh.gif .

 

Avec les humains : je peux maintenant le prendre dans les mains et le porter, mais seulement à l'extérieur de la cage et seulement lorsqu'il monte aux barreaux par l'extérieur. Il vient à présent sur mes genoux quand je me présente à l'entrée de sa cage, semble content mais énormément stressé, sursaute au moindre bruit ou mouvement brusque et court se réfugier dans sa cage, ce qui ne l'empêche pas de revenir dans la foulée se replacer dans mes mains.

Commence à accepter de vraies caresses dans son nid, et à ne plus craindre les mains lorsqu'il vient nous voir. Mais je pense que ça va encore demander beaucoup de temps.

Ne mord vraiment plus; est capable de doser sa morsure pour faire comprendre qu'il ne veut pas être dérangé sans faire mal.

Lorsque j'ai changé sa litière et réaménagé sa cage, ça a été un traumatisme pour lui; il ne voulait absolument pas sortir, pas moyen de le prendre dans les mains, quand j'essayais, à la fin, il se mettait à couiner tellement il avait peur. J'ai du ruser pour le mettre dans la boite de transport, dont il avait peur aussi bien que je l'ai remplie de son foin et bouts d'essuie-tout; je lui ai présenté un bonnet en laine, il s'y est glissé, c'était rassurant pour lui puisque doux, petit et sombre, une fois qu'il a été dedans j'ai DOUCEMENT resserré les bords du bonnet dans ma main, soulevé et posé dans la boite. Il n'a pas paniqué.

Se montre sociable avec mon homme comme avec moi. Essaie de grimper sur ses épaules et retourne vite dans sa cage, tandis que pour moi il privilégie plutôt les mains ou les genoux.

 

Des nouvelles des présentations entre mon gros mufle et le petit Museau demain soir !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.