Aller au contenu
little-beast

Culture animale: le rat

Messages recommandés

Bonjour !

 

Ce matin je suis tombée sur un doc animalier de la 5 qui avait pour sujet la culture animale, c'est à dire les comportements, connaissances qui différent au sein des groupes de même animaux, de même espèce/race, dans des environnements pourtant identiques. Donc des comportements qui se transmettent par apprentissage, et non pas par instinct.

 

Je pense que nous somme tous capable de montrer ce genre de comportement chez nous avec nos rats et ça sans avoir un doctorat d'éthologie.

(non pas que je remette en cause leur travail, je dis simplement qu'avec les rats c'est vraiment facile de le voir)

 

Alors, par simple curiosité, j'aimerais bien savoir ce qui peu relever de la culture animale dans vos tribus.

Il y a de nombreux exemples à travers tout le forum, mais je ne crois pas avoir déjà vus un sujet similaire pour les compiler. (en tout cas la fonction recherche ne m'en a pas trouvé happy.gif' )

 

**********************

 

Voici un exemple chez moi.

 

J'ai adopté chez Kmye quatre hobbits: Sam, frondon, pippin et merry.

Quand ils sont arrivés chez moi ils n'avaient jamais eu de contact avec de rats mâles adultes.

Ils se lavaient en prenant appuis sur leur pâtes arrières, comme le fait la plupart des rats, ou en tout cas comme l'ont tous fait mes propres rats, et comme je suppose qu'il est "naturel" de faire chez les rats ?

( petite illustration avec reinhardt: http://nsa20.casimages.com/img/2010/09/06/...01315697728.jpg )

 

Je les intègre donc avec mon vieux Swing, patate de 500g qui avait des problèmes articulaires aux pattes arrières dut a son âge avancé (plus de deux ans).

Vieux Swing n'eut progressivement plus assez de force/souplesse à l'arrière train pour pouvoir se laver correctement, il trouva donc une solution de secoure: se laver "assis sur ses fesses".

J'avais remarqué qu'il arrivait à mes rats de le faire de temps à autre, pour une partie du corps bien spécifique: mais swing faisait l'intégralité de sa toilette dans cette position, des moustaches à la queue, ça c'est un fait nouveau chez moi.

 

Mes quatre petits rats sevré depuis quelques semaines, voyant gros swing procéder ainsi ... ont progressivement fait de même.

J'ai actuellement une tribu de quatre rats en pleine forme, pouvant parfaitement tenir sur leurs pattes arrières, qui préfèrent se toiletter affalés sur leur postérieur tongue.gif

 

***************

 

J'ai un autre exemple, mais sujet à débat car il concernent les bruits que le rat peut faire, sans pour autant être malade (et tout le monde ne croit pas que mes rats étaient en pleine forme)

j'en avais parlé ici: http://forum.srfa.info/index.php?showtopic=81878&hl=

 

***************

 

à vous si le sujet vous intéresse =)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Nous l'exemple le plus marquant c'est spike, avant l'integration de pitch qui avait vécu en groupe plus longtemps. Spike ne pouicait jamais mais avec l'arrivée de pitch (pouiqueur invétéré) il s'est mis à pouiquer.

 

 

Il s'est aussi dégourdi pour mieux poursuivre pitch qui avait l'habitude de grimper partout pour echapper a spike l'empoté. Maintenant il grimpe saute et pouic parfois sans raison tongue.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très intéressant smile.gif

 

 

Je ne sais via quel type de language nos soeurs communiquent mais il y a une très forte empathie entre elles. Quand Sriiz a eu une très grosse peur en tentant le "saut de ouf dans le rouleau sopalin qu'on dirait une fusée", elles sont toutes les deux direct rentrées dans la cage et se sont étalées comme des crêpes. A tel point que si l'on n'avait pas identifié la cascadeuse à sa sortie du tube on n'aurait pas pu déterminer la quelle des deux avait fait le grand saut. Comportement totalement identique.

 

Idem le jour où le véto est passé, le stress de la piqure de Sriiz a surexcité Prün et elles gigotaient toutes les deux comme des gerbilles.

 

Les informations passent extrèmement vite de l'une à l'autre, que ce soit pour du factuel (y'a de la bouffe là, y'a une couillonnade à faire ici, on peu passer par là...) que de l'émotionnel. Et dans ce cas c'est de la pure empathie puisque les deux ont les mêmes comportements exprimant stress ou joie...

 

 

 

On attend avec impatience l'arrivée de nouvelles rates pour observer si et comment nos puces vont leur apprendre à ne déféquer que dans le bac à litière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Ah oui au juste, nous "l'ainé" est Spike, il connait donc mieux les regles de la maison (pas passé derriere le grillage) . Du coup quand pitchoune passe ou se prépare à passer, la furie Spike déboule et retourne Pitch. Si il n'arrive pas à le retourner tout de suite il le poursuit dans la maison jusqu'à le retourner ou alors le ranger dans une boite pendant une minute ou deux (oui oui il le met littéralement au coin)

 

closedeyes.gif

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Donc des comportements qui se transmettent par apprentissage, et non pas par instinct.

 

 

 

Hum, je ne dirais pas par apprentissage. L'apprentissage est reservé a tres peu d'espece, c'est meme rare(ou non existant) dans le cas des mammiferes tres intelligents comme les primates. L'apprentissage implique que l'un des rats "explique" aux autres comment faire quelque chose qu'ils ne savent pas faire. Ce que l'on observe dans vos experiences, c'est que les rats ont une faculté de copier les autres afin de faire une chose nouvelle mais malheusement ne transmettent pas cette chose a d'autres intentionnellement.

 

Dans mon experience personnelle ce copiage a été flagrant a l'arrivée de ma nouvelle pile electrique Kesä. Quelques années auparavant j'avais 2 rates, Pinkie, super energique qui se baladait partout dans l'appart et Meri, grosse patate de 500g qui se contentait du lit attenant a leur cage. A la mort de Pinkie, j'ai repris 3 puces et celles-ci, ne sortaient egalement que sur le lit en compagnie de la memere. Mais a la mort de Meri, j'ai donc adopté Kesä, demi portion en taille mais du genre hyper active. A peine sortie de la cage commune, hop direct sur le sol. Et la, voila t'y pas que 2 de mes anciennes rates la suivent blink.gif (La 3eme etant une patate, ca ne l'a pas branché).Comme je ne tenais pas specialement a ce qu'elles se baladent toutes dans l'appart (car c'est chiant a surveiller), j'ai essayé de bloquer tous les acces au sol (a l'aide planches et autres obstacles divers) ceci avait pour effet de bloquer les 2 plus vieilles, le temps que Kesä trouve une solution pour contourner les obstacles et donc qu'elles se mettent a nouveau a la suivre drole.gif .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Quand un rat puni l'autre a chaque fois qu'il passe le "grillage interdit" je pense que l'on peut considérer cela comme un apprentissage et non une reproduction de comportement.

 

Parce que c'est vraiment ce qui se passe quand Pitch veut aller a la cuisine, si Spike le voit il lui fonce dessus pour le faire partir.

 

Du coup dans ce genre de cas je pense qu'on va un peu plus loin qu'un simple comportement recopié.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il me semble que la copie fait de toute façon partie de l'apprentissage, voire même que sans copie pas d'apprentissage possible.

 

On sait que chez l'homme autour de la zone de Broca et du lobe pariétal (idem chez tous les primates et sans doute chez tous les mammifères dotés d'un cortex moteur et prémoteur), existent ce que l'on nomme des neurones miroirs, ou systèmes miroirs.

Leur fonction est de simuler toute action motrice un millième de seconde avant de la réaliser, ou en observant l'action motrice d'un autre individu. Quand on regarde quelqu'un se curer le nez inconsciemment les neurones miroir se mettent en route et simulent cet acte jusqu'à l'envoi des impulsions nerveuses qui permettent de réaliser cet acte. Et grâce à eux un individu qui ne l'a jamais fait sait comment se curer le nez. Mais pas seulement.

Ce phénomène est à la base de l'empathie, quand on regarde un individu sourire ou pleurer, on ressent "son bien être" ou sa peine par ce qu'encore une fois notre système miroir simule les mimiques faciales et par effet de domino nous ressentons ensuite les impulsion nerveuses et notre mémoire rattache ces sensations infimes à notre vécu.

 

Bon c'est très grossièrement résumé, le système miroir ne fait pas tout mais il est un engrenage essentiel à la machine. Sans lui pas d'empathie ni d'apprentissage. A tel point qu'une défaillance du système miroir peut engendrer des troubles graves qui rendent impossible ces phénomènes: l'autisme par exemple.

 

La copie fait donc partie de l'apprentissage jusqu'au niveau neurologique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Moi avec mes 2 mâlous qui sont frères et nés chez moi, j'ai remarqué que c'est toujours le même qui découvre un endroit interdit, mais ensuite ils s'y mettent à deux pour y aller !

Et une fois, l'un des deux est monté sur la mezzanine, je suis montée pour le surveiller, et l'autre a suivi...Le premier est redescendu, le deuxième n'a pas tardé à faire pareil ! Sinon, c'est pareil que la Tortue et l'Diodon, si l'un des deux ttrouve à manger ou une bêtise à faire, l'autre rapplique aussitôt !

Et pour mes femelles, je viens d'en adopter une nouvelle, elle a 2 mois et dans la cage, avec la mère de mes mâlous, c'est marrant, parce qu'elle fait exactement la même chose : "Maman" se dresse sur ses pattes, on fait pareil, "maman" va manger, on fait pareil...Mais comme ma "vieille" n'en a rien a faire des interdits, elle ne risque pas de lui apprendre quoi que ce soit à ce sujet ! drole.gif

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Très intéressant smile.gif

Je ne sais via quel type de language nos soeurs communiquent mais il y a une très forte empathie entre elles. Quand Sriiz a eu une très grosse peur en tentant le "saut de ouf dans le rouleau sopalin qu'on dirait une fusée", elles sont toutes les deux direct rentrées dans la cage et se sont étalées comme des crêpes. A tel point que si l'on n'avait pas identifié la cascadeuse à sa sortie du tube on n'aurait pas pu déterminer la quelle des deux avait fait le grand saut. Comportement totalement identique.

 

Idem le jour où le véto est passé, le stress de la piqure de Sriiz a surexcité Prün et elles gigotaient toutes les deux comme des gerbilles.

 

Les informations passent extrèmement vite de l'une à l'autre, que ce soit pour du factuel (y'a de la bouffe là, y'a une couillonnade à faire ici, on peu passer par là...) que de l'émotionnel. Et dans ce cas c'est de la pure empathie puisque les deux ont les mêmes comportements exprimant stress ou joie...

On attend avec impatience l'arrivée de nouvelles rates pour observer si et comment nos puces vont leur apprendre à ne déféquer que dans le bac à litière.

1429562[/snapback]

 

Je vais être un peu HS là, mais pour ce qui est de la peur, j'avais vu un reportage sur le rat qui disait que le rat, lorsqu'il a peur envoie une sorte de signal ultrason aux autres rats pour signaler un danger. Donc ta petite a du le faire pour prévenir sa soeur, ce n'est pas un apprentissage. Pour le reste, je ne sais point.

 

/HS OFF/

 

Dans mon cas, je ne saurait dire si c'est de l'apprentissage ou du copiage, mais j'ai eu le même cas que Spik3.

Maki ne pouiquait jamais, et à l'arrivée de Sahara, celle qui pouique rien qu'en voyant une ombre, elle s'est mise aussi à pouiquer pour rien.

ça me fait marrer d'ailleurs, maintenant qu'elle a 3 ans et des problèmes d'arthrose des pattes arrières, lorsqu'elle avance et que Sahara est sur son chemin, elle se met à pouiquer en lui rentrant dedans l'air de dire "Pousse toi de mon chemin, chui vieille, j'ai priorité!" drole.gif

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben en fait c'est plutôt moé qui était HS, j'parlais de ça non pas comme un apprentissage mais pour souligner la rapidité de leur communication.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, quelle que soit la raison et quel que soit le moyen, les "nouveaux" vont adopter certains comportements des anciens, et vice versa... ne pas faire ci ou ça, ne pas faire ses besoins là ou il faut pas, grimper la tête à l'envers et faire des acrobaties de ouf (marrant quand le gros rat essaye de copier le petit et se rétame clindoeil.gif )!

 

Mais à part ça, moi je sens une grande "intelligence émotionnelle" chez mes rats. Que ce soit amener de la nourriture aux petits ou à ma ratoune aveugle ( sad.gif ), savoir très bien qu'avec mon mari ça rigole pas clindoeil.gif mais qu'avec moi bah... lol (mon bébé l'avait vite repéré aussi!), et aussi reconnaître qu'avec un enfant faut y aller gentil blush.gif

 

Sans compter mon rat fée du logis qui essaye (en vain...) d'apprendre le rangement aux autres et course ceux qui ont le malheur de sortir de la bouffe de la gamelle. Non non faut manger au dessus de la gamelle! et rien laisser trainer, sinon je le pique et je le range! blink.giftongue.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

merci pour vos réponses =)

 

apprentissage, copiage ...

c'est vrais que dans mon ca, on peu plutôt parler de "copie". Toutefois, je pense moi aussi que le seuil est assez difficile à trouver.

 

Si je reprend l'exemple du doc animalier qui m'a fait lancer ce sujet

il y avait dans le même document :

- des orques qui mettaient 7 ans à apprendre a s'échouer sur le sable pour attraper les bébé phoque. Une adulte faisait des sessions d'entrainements avec plusieurs petits avant qu'ils ne se lancent réellement.

- des babouins qui avaient copiés un congénère en allant tremper leur patates douces dans l'eau de mer avant de les manger, ou encore en une autre tribu qui avait comme jeux collectif de frotter l'une contre l'autre des pierres plates pour faire un bruit très caractéristique.

(petite habitude qui permettrait aux individus jeunes et vieux de travailler/entretenir leur motricité, au passage : j'ai trouvé ça sympa ! )

 

Il y avait aussi l'exemple de grand corbeau noirs américains, l'éthologue expliquait que ces oiseaux avaient une grande faculté d'observation de l'autre, afin de comprendre ce qu'il faisait.

 

bref ... apparemment la limite peut être floue.

le cas des orques qui s'entrainent 7 ans sur une technique de chasse n'est pas comparable avec nos ratons cependant ... je ne le conteste pas

 

smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Pour résumer et faire simple, pour qu'un animal évolue dans son comportement, il a deux possibilités, soit il copie sur un congénère, soit c'est le congénère qui lui apprends.

 

Je pense que l'apprentissage concerne surtout des méthodes de chasse, de pêche, de cueillette, enfin tout ce genre de choses ; et que le copiage concerne plutôt des habitudes, des manières de bouger, de faire, etc...

 

Apres c'est assez simpliste comme vision, mais je n'ai pas fait d'ethologie et ne suis pas assez spécialiste pour penser plus loin tongue.gif !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Chez moi, avant le décès de toute ma troupe (de 3) certaines qui n'avait jamais connu Dali de leur vie, buvait quand même comme elle, la tête en bas, précieux savoir transmis par Aquila, seul pont entre les générations et qui avait adopté cette technique également...

Maintenant, j'ai d'autres rates dans une cage configurée de la même façon et les filles boivent au biberon "à l'endroit".

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.