Aller au contenu
Scotis

Daniel, le rat parano' (ou juste très stressé)

Messages recommandés

Hello,

 

Tout d'abord, j'ai fait quelques recherches sur le forum avant de vous e*poser mon soucis, je n'ai rien trouvé qui touche de près ou de loin le cas de mon rat (enfin, à mon sens), pardon si j'ai mal cherché. J'ai ensuite un soucis de clavier, ma lettre entre le w et le c ne marche pas, donc je le remplace par un asteri*, j'en suis désolé, ça complique la lecture.

 

[Ndlm. Je me suis permis de remplacer les * par des x pour le confort de lecture. -Artefact]

 

Je pense que le mieux, c'est de tout déballer de façon rapide, histoire que vous compreniez la situation un minimum.

A la mi-mars, nous avons adopté trois nouveaux garçons pour les intégrer à nos trois vieux. Parmi les jeunes, deux inséparable ado de six mois Jack et Daniel. Jusque là, tout va bien dans le meilleur des mondes, la quarantaine se passe bien, les nouveaux au départ timide se révèle curieux et dans le cas de Jack et Daniel, câlin.

Pendant cette quarantaine, Jack nous fait des flaques d'urines rouges et en deux jours, déperrit jusqu'à nous faire un arrêt cardiaque dans nos bras. Insufficence hépathique. C'est là que Daniel nous fait une depression, perte de poil, mauvaise alimentation, sa peau devient grasse, il roussit, il ne joue plus, bref, une bonne depression ... Son copain de cage l'astiquotte et une semaine plus tard, Daniel reprend du poil de la bête. Comportement normal quoi (il vient de perdre son ancienne maison, son frère et ami de toujours, on comprends la baisse de forme).

La quarantaine étant finit, on a commencé à présenter tout le monde en lieu neutre. Les cinq garçons ne s'affrontent pas. On présente dans des lieux plus petits, à part la fuite, rien ne se passe. On finit par présenter dans une grosse caisse de rangement (normalement). Là, ça se bagarre, se retourne. Après quelques temps de présentation, qu'importe le lieu, ça se retourne vitouf puis ça se calme.

Fin avril, on lave à fond la grande-cage et tout le monde ensemble ! C'est là qu'on a commencé à constater des soucis chez Daniel.

Après deux jours où tout le monde cherche une place définitive, une hierarchie se fait, les deux nouveaux en bas de l'échelle. Cela pouick beaucoup, mais c'est le temps de se faire retourner, on a rien noté d'étrange, pas de bobos rien. Mais Daniel a vite commencé à pouicker à la mort dès qu'un autre rat l'approche (qu'importe le rat), puis à cracher, puis à faire le serpent avec sa queue. Pas vraiment agressif (sinon pour les oreilles), puisque dès qu'il voit que son attitude ne sert à rien, il fuit, réveillant toute la cage.

Les dominants ont donc commencé à venir plus souvent le voir, ça se finit en course-poursuite, mais Daniel n'accepte plus de se faire retourner.

Un mois après cette intégration qui semblait se passer bien, Daniel vit en parfais paranoïaque, presque bipolaire. Un jour on le retrouve à dormir dans une sputnik avec l'un des dominants, le lendemain il crache sur tout les copains et vit en ermite dans un coin. Ses " crises " se font la nuit et se caractérise par au début des crachements sur un rat qui passe là (par hasard les trois quart du temps), puis par courrir dans la cage en tout sens, en hurlant à la mort, manquant de se casser la margoulette en cherchant à faire du wall-jump ou sauter sur un endroit escarpé, au passage il fait souvent tomber un autre raton et cela finit en poursuite général. On essaie de laisser faire, mais quand on voit un rat tomber, on intervient pour câliner et calmer tout le monde.

En dehors de ça, il est stressé. Ses oreilles vibrent dès le moindre bruit, il sursautte facilement, il tremble quand on le touche. Il n'est pas dangereux, il ne mord pas, que ce soit les rats ou nous, pas de porphyrine en excès. Il est juste très stressé et un brin paranoïaque. Un bruit va le réveillé et il va faire le siffleur sur tout le monde.

On a fait des recherches, pour comprendre. On a également tenté de limiter les bruits dans la chambre où il est avec nous. Suite à nos lectures, on a instauré une vie plus cyclique (sortie uniquement le soir et pas au bon vouloir des membres de la cage, nourriture et eau distribué à heure fixe), plus (en plus grand nombre) de sources d'eau et d'alimentation, de venir le caresser dès qu'il stresse (cela marche quelques temps, mais dès qu'un copain vient réclamer des câlins, il recommence à cracher).

A force de stresser les copains, nos trois vieux commencent à avoir des soucis de santés lié au stress. Nous avons un rendez-vous chez le véto la semaine prochaine, pour deux de nos vieux (opération pour l'un, pour l'autre on attends ce rendez-vous pour savoir), mais n'étant pas là, ce sera les parents de mon conjoint qui s'en occuperont, ils n'auront peut-être pas la possibilité de poser la question pour Daniel. C'est pour cela que je viens chercher des conseils qui pourront l'aider à se détendre, c'est vraiment du stress et cela fait mal au coeur de le voir mal.

Quand je dis qu'il est paranoïaque, j'entends par là que s'il est (par example) dans la sputnik près de la gamelle et qu'un rat s'en approche pour se nourrir, il va sortir sa tête de la sputnik tel une anguille et commencer à cracher, faire le serpent avec la queue, bref à se " défendre " lui et son territoire. Il nous fait le coup je ne sais combien de fois par jour ou nuit (surtout la nuit).

J'ai entendu parler de la fleur de Bach, mais pour en avoir eut et avoir vu les effets sur ma soeur, je ne suis pas persuadée de ses effets sur du long-terme (mais après, mon avis est peut-être tronquée, je ne suis pas praticienne d'aucune médecine, encore moins à usage vétérinaire).

Tous les avis sont bon à prendre, n'hésitez pas à y aller de votre avis ou témoignage, cela peut nous mettre sur une piste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolée je n'ai pas le temps de développer autant que le mériterait une question posée de manière aussi complète, mais pour faire bref : castration ! Vous allez vous simplifier la vie à tous (lui, ses potes de cages et vous humains).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il me fait penser à Becquerel, un rat né chez moi et adopté par Artefact. Pas méchant du tout, pas agressif mais vraiment stressé, chiant, pas "a la place qu'il aimerait avoir". C'était un peu la même, toujours sur le qui vive, parfois avec les autres, parfois tout seul dans son coin, jamais très clair dans sa démarche, clairement pas bien dans sa peau.

 

Artefact à essayé plusieurs solutions mais ça n'a pas marché, ce qui a aidé Becquerel c'est la castration. Ca l'a complètement détendu, il a trouvé sa place dans le groupe et a pu terminer sa vie sans stress :)

 

Je pense que c'est une option à envisager pour Daniel, ça pourrait l'aider.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà c'est exactement ce à quoi je pensais et que je n'ai pas le temps de développer, mais je repasserai ce soir pour raconter avec plus de détails.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci d'abord Artefact pour les remplacements de lettre.

 

Ensuite, pour la castration, j'en ai toujours entendu parlé dans le cas d'agressivité (hormonal ou non). J'avoue qu'on y a pas du tout pensé, du coup.
Je vais attendre ta réponse complète Artefact.

 

Merci de votre aide, en tout cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc, un peu plus de détails pour aboutir à la conclusion !

 

Becquerel était un rat sevré au bon âge, parfaitement manipulé et sociabilisé (j'ai une confiance absolue en son éleveuse, à qui j'ai adopté plusieurs autres rats). Sa mère était une rate assez territoriale mais pas agressive. Il a été intégré normalement sans problème à son arrivée chez moi (après une quarantaine qu'il a passé avec un frère de lait, donc pas seul). Mais très très rapidement il s'est montré hyper stressé par tout. Il rasait les murs, dormait toujours tout seul, se mettait fréquemment à hurler pour rien (dès qu'un autre rat passait à côté de lui par exemple, alors que l'autre rat était juste en train de passer en l'ignorant, pas du tout en train de lui chercher des noises). Il était en permanence très tendu (même musculairement : en main, c'était une brique), ne dormait que d'un oeil, clairement il n'était pas bien dans sa peau. Il ne trouvait pas non plus sa place dans la hiérarchie (sachant qu'à l'époque j'avais un groupe avec une hiérarchie franchement molle, et un dominant "par défaut" qui s'était retrouvé là faute de rats plus dominants que lui, mais qui n'avait vraiment pas la fibre naturelle d'un "vrai" dominant). Il savait se soumettre mais clairement n'aimait pas ça, tout en ne cherchant pas du tout à grimper en hiérarchie non plus (vu qu'il évitait les autres). Il n'a jamais cherché la bagarre, il fuyait devant tout. Sursautait au moindre bruit, etc. Bref, le rat ultra-stressé.

 

Par contre, il n'a jamais au grand jamais été agressif, il n'a JAMAIS mordu un autre rat, ni un humain, ni même essayé de pincer ou poser les dents. Il se hérissait parfois en cas de gros coup de stress mais pas de comportement de type "marche en crabe" ou frottement de testicules. Il n'avait pas non plus de signes de surimprégnation hormonale (pas d'excès de sébum ou d'odeur forte par exemple). Donc pour moi, clairement pas AH. Juste hyperstressé et ne trouvant pas sa place dans la hiérarchie.

 

On a essayé pas mal de trucs (reprendre une intégration de zéro, intervenir en cas de hurlements, ne pas intervenir, essayer d'empêcher les autres de s'approcher de lui...) sans succès. Bon, je n'ai pas essayé l'homéopathie (ayant une formation scientifique solide, je n'y crois pas, en dehors d'un éventuel effet placebo, et encore...) mais en dehors de ça on a essayé pas mal de choses du point de vue "comportemental" et rien n'y faisait.

 

En désespoir de cause (on était tristes pour lui, et on commençait à fatiguer un peu des crises de hurlements de goret), je l'ai fait castrer. Et ça a super super bien marché ! il s'est vraiment détendu, a trouvé sa place dans le groupe, s'est mis à dormir avec les plus jeunes arrivés ensuite. Il a toujours gardé une certaine réserve par rapport au contact mais en respectant sa "pudeur" et ses préventions, on a vraiment trouvé un équilibre avec lui et sur les derniers temps, il avait même fini par prendre goût à une petite caresse. En tous cas, il a vraiment trouvé la sérénité après. Je suppose que malgré l'absence d'AH stricte, les hormones devaient tout de même jouer dans son état de stress.

 

Voilà à peu près pour l'histoire. Je ne suis vraiment pas du genre à me ruer sur la castration (que ce soit pour mes propres rats, ou pour le conseiller aux autres), mais je pense que quand il y a un réel mal-être chez l'animal, un stress palpable qui l'empêche de vivre sereinement, cela vaut le coup d'essayer. La castration n'est plus une opération très risquée comme autrefois, si le vétérinaire est bien formé il n'y a plus tellement de soucis (c'était pas le cas il y a 10 ans et c'est pourquoi on était très très réticents sur les "castrations de confort"). Ce n'est pas pour autant qu'il n'y a pas (à mon avis) de "castrations abusives", notamment chez des rats naturellement dominants dont les maîtres ne tolèrent pas la nature "normale" (beaucoup de gens ne savent plus ce qu'est la dynamique normale d'un groupe de rats mâles adultes)... Mais dans ton cas précis, je pense que la castration est indiquée, parce qu'elle est d'abord dans l'intérêt de ton rat, en plus d'être dans ton intérêt et celui de tout ton groupe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est étrange, c'est que dans le cas de Daniel, pendant trois jours il va être parano' puis d'un coup, vivre comme un raton classique (dormir avec les autres, manger avec les autres et caetera).
De plus, depuis qu'il a intégré la cage avec tout le monde, il a reprit du poid et reprit sa belle couleur non-carencé.

 

Dans le genre étonnant, aujourd'hui ils sont partis chez papi/mami (parce que nous on part une semaine) en début d'après-midi et depuis tantôt il dort avec les autres dans le même dodo, lave les copains, apportent de la nourriture, bref, fait son bon gros dominé. Visiblement, il papillonne moins des oreilles égalements.

 

Trois de nos rats voient le véto demain, donc la question de la castration sera abordé tout de même. Mais son comportement d'aujourd'hui m'étonne, comme si le raton avait été échangé.

 

Peut-être un soucis d'aménagement de la cage ? Disposition de celles-ci qui ferait que ? Ou c'est le choc du transport (deu heures de routes avec eau et nourriture) qui a fait que les copains lui paraissent moins vilain d'un coup ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, c'est possible qu'il se rapproche des autres "dans l'adversité", si le voyage a fait un peu stresser tout le monde.

Après, il est aussi relativement jeune, tu peux espérer qu'avec un peu plus de temps, ça va se tasser. J'ai fait castrer Becquerel à un an je crois, avant je me disais qu'il avait peut-être une crise d'ado un peu tardive, que l'âge l'apaiserait. Y a pas mal de situations tendues qui s'améliorent passé 10-12 mois, si tu te sens d'attendre un peu avant de prendre une décision, c'est pas absurde non plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un animal non stérilisé est toujours beaucoup plus anxieux qu'un animal stérilisé.

 

 

Je suppose que malgré l'absence d'AH stricte, les hormones devaient tout de même jouer dans son état de stress.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, à voir si il reste copain avec tout le monde encore quelques jours ...

 

Moi, ça me dit bien d'attendre, voir si c'est passager ou non, mais j'ai pas envie de le faire attendre trop non plus. Le stress ça a jamais été bon ... Et dans son cas, ça doit pas l'être du tout. Mais dans le même temps, si c'est juste passager, ce serait dommage de lui faire subir une chirurgie pour " rien " (entre guillemet, ça peu pas être mauvais dans le sens où je comptais pas lui faire faire de bébés).

 

On va dire qu'il a un sursit à cause des opérations des autres, hein, pis on avisera pour son bien ^^. Cela laisse un p'tit mois, pour voir comment ça évolue.

 

En tout cas, merci beaucoup de ton avis Artefact, ça éclaire grandement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis de retour.

 

Visiblement il s'est battu avec un des copains hier, mais juste de la remise en place visiblement. Il ne crache plus sur les copains. Est-ce qu'il a finit de stressé ?

 

Concernant le véto', son avis est qu'il est trop jeune encore pour savoir s'il est vraiment trop hormoné, surtout si là il est calme.

 

Donc, on va attendre que tout le monde se remette de l'opération et rentre à la maison, ensuite, on verra.

Merci à vous de votre aide, ça aide à se faire une idée précise du problème de Daniel (et la solution ^^).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello !

 

Des nouvelles, pour vous remercier de votre très bon avis et aussi informer les autres qui peuvent avoir le même soucis.

Daniel n'a pas attendu que les autres finissent de se remette de leurs opérations qu'on a dû le séparer définitivement des copains. Il a profité que les dominants soient ailleurs pour harceler les autres. Toujours aucune agressivité envers les autres, avec vos avis on a décidé de pas tortiller du popotin pour l'emmener se faire enlever les lucioles.

Seul pendant une semaine, il a renversé sa cage, péter quelques mécanismes, dès qu'il sentait l'odeur d'un autre rat sur nous, c'était mouton-partie, le rat qui papillone des oreilles, qui stress, qui vombrit aux moindres contacts avant de comprendre que c'est nous. Bref, c'était clairement pas vivable pour lui, il était trop stressé pour même vivre seul.

Après le retrait des lucioles, on a un rat caaaallllmmme, même seul, qui en balade, s'amuse, profite des bonbons sur nous, bref, un amour. Pour le moment pas d'intégration définitive, juste des balades avec les copains. Et quel changement !

Votre réponse était donc parfaite, la castration l'a changé pour le mieux et il est devenu parfait ! Rien à redire sur son comportement. Impressionnant.

Merci encore à vous ! Daniel vit bien mieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour les nouvelles !

 

Et tant mieux pour Daniel !! C'est plus vivable comme ça :)

En espérant qu'il puisse être intégré totalement au final. En tout cas, déjà des balades avec les copains, c'est cool

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.