Aller au contenu
Suze

Sorties à l'extérieur et santé

Messages recommandés

Certain-e-s parmi vous s'en souviennent peut-être, mais quand j'ai eu mes premiers rats (enfin, mes premières rates), avant même de connaître SRFA, j'étais sans domicile. Donc oui, je vivais avec mes rates dehors (comme d'autres vivent dehors avec leur chien). Quand il faisait froid elles se mettaient au chaud sous mes vêtements d'hiver, quand il faisait chaud elles se mettaient à l'ombre sous mes vêtements d'été.

En réalité, c'est même une des choses qui a motivé mes premières adoptions de rat-e-s, le fait que ce sont des animaux assez petits et qui aiment les découvertes et l'aventure (il ne me viendrait pas à l'idée de sortir dans la rue avec mes trouillards de cochons d'inde par exemple), qu'on peut donc amener "de partout" avec soi (bon, pas dans un concert de rock non plus hein, faut pas déconner, ni à l'animalerie où j'achète le chanvre et où il y a des rongeurs à vendre). Mes premières rencontres avec des rats domestiques, qui ont motivé mon envie, se sont d'ailleurs faites avec des rats qui sortaient avec leur humain-e.

Ensuite, j'ai découvert les sites et forums de rats et j'ai lu que c'était pas conseillé, parce que les rat-e-s sont fragiles, que dehors il y a des germes, des variations de température, des courants d'air... Du coup j'ai arrêté de sortir mes rat-e-s.

Et puis il y a quelques années, j'ai fait une "pause rats" pour plusieurs raisons (d'autres animaux imprévus - des pigeons puis des chons - sont arrivés à la maison et je n'ai pas les moyens d'avoir des dizaines d'animaux en même temps, la santé des rats et leur propension à chopper des maladies horribles m'affectait beaucoup, et puis j'étais dans une période compliquée au niveau psy aussi...).

Par contre, j'ai adopté un monsieur souris né d'une portée kinder d'animalerie (mon Zao :love: ). Clairement, je voulais un compagnon capable de me suivre de partout, et il a donc passé une grande part de sa vie dans mon cou, sur mon chapeau (sa place préférée dès que le soleil était caché, perché sur mon chapeau pour observer le monde de haut), sur les tables quand j'étais posée à une table, etc. Je l'amenais même chez mon psy (jusqu'à ce que je ne puisse plus parce que le patient venant après moi était allergique), c'est dire.

C'est vrai qu'à la fin de sa vie il a eu des soucis respi, ceci dit il a commencé à être malade à un âge où quasiment toute sa fratrie était déjà morte de vieillesse... Et il est parti à 25 mois, ce qui est plus que respectable pour une souris, d'autant plus une souris née d'un kinder d'animalerie. D'ailleurs de tous ses frères et sœurs, il est l'un de ceux qui a vécu le plus longtemps. Et le seul qui sortait régulièrement à l'extérieur, de ce que j'en sais.

Et en y réfléchissant, ben mes premières rates, hormis ma toute première Zazie qui a fait une crise cardiaque toute jeune (issue d'une portée qui a été décimée très tôt pour des raisons diverses et variées) et ma deuxième Zina qui venait d'une animalerie miteuse et qui, mal habituée aux humains, s'est enfuie dans un pré où je ne l'ai jamais retrouvée, les autres, qui vivaient dehors au moins en partie (soit parce que j'étais à la rue, soit parce que j'étais en squat et que je prenais tous mes animaux avec moi dès que je sortais, ne serait-ce que pour des raisons de sécurité), ont vécu plutôt longtemps, et en tout cas n'ont jamais eu de soucis respi.

Il y a eu Géo, sœur de Zazie, portée de particuliers (le papa était le rat de ma copine de l'époque, un gros agouti d'une gentillesse et d'une intelligence remarquables, malheureusement mort plutôt jeune, la maman était une rate achetée en animalerie par la meilleure amie de ma copine). Dans cette portée, outre Zazie qui a fait un arrêt cardiaque quelques semaines après son arrivée chez moi (ça a été très très très dur, je vous laisse imaginer...), beaucoup de petits sont morts très très jeunes, soit pour la plupart pour des raisons inconnues (ratons trouvés morts dans la cage au matin), soit à cause de la connerie humaine (deux des ratons ont été "oubliés" en plein soleil). Au final, sur sept ou huit petits, seuls deux ont atteint l'âge adulte, un mâle, et ma Géo. Ben Géo, qui donc vivait avec moi dehors (c'est elle qui me réveillait quand quelqu'un approchait de moi alors que je dormais, elle m'ouvrait délicatement les paupières avec ses petites mains :love: ), n'a jamais eu le moindre souci respiratoire. Elle a eu des tumeurs mammaires, que j'ai fait opérer, et elle est morte de vieillesse à trois ans passés.

Il y a eu Dharma, rate trouvée par un maçon sur un chantier. Husky déjà complètement blanche quand il me l'a confiée. Pareil jamais un souci respi, et elle est morte à un âge respectable (bien qu'inconnu, forcément).

Il y a eu Minute, rate achetée en animalerie puis mise à l'adoption parce qu'intégration impossible. Ah ma Minute...! Celle-là, c'était un personnage. Le genre de rate qui porte en elle les gènes de Christophe Colomb, Jules Verne et Arthur Rimbaud. Qui ne se contentait pas d'une pièce dans une maison à deux étages mais montait et descendait tous les escaliers pour bien explorer partout. Qui me suivait comme un petit chien en balade dans la nature, et allait se tremper les pattes dans les bords de ruisseaux. Qui en a profité pour filer dans un champ de blé un soir d'été, passer sa nuit sous la pluie et l'orage à explorer le champ (tandis que mon père et moi nous relayions toutes les deux heures pour essayer de la retrouver dans cette immensité), et revenir à neuf heures du matin (on avait laissé la cage ouverte à l'endroit où elle avait disparu), sèche et propre, ravie de sa petite excursion, comme si de rien n'était. Minute, c'était aussi la meilleure amie de mon toutou Karak, il la portait délicatement dans sa bouche comme une mère porterait son bébé. Minute, zéro souci respi (oui, même après son escapade sous la pluie), par contre elle n'est pas morte de vieillesse, mais de cause inconnue (elle était dans sa cage - pour une fois - et alors qu'elle était en pleine forme quelques minutes plus tôt, je l'ai retrouvée morte...).


Alors je sais bien que trois rates et une souris, ça ne constitue pas un pool respectable pour une expérience scientifique hein, mais j'ai quand même l'impression que sortir dehors, être confronté-e-s au vent, aux bactéries du dehors, aux variations de température (sans tomber dans les extrêmes non plus), ce n'est finalement pas si mauvais que ça, si les bestioles y sont habituées.

Je me souviens que quand j'étais enfant et que je tombais malade, ou mon frère, ma mère nous habillait chaudement et nous disait "allez zou ! dehors ! allez aérer vos microbes !" Et il me semble que prendre l'air, ne pas rester confiné-e-s sans arrêt dans le même environnement, c'est plutôt une bonne façon de se constituer un système immunitaire fort, non ?


Alors oui, je ne suis pas neutre dans cette histoire, parce que j'aime toujours autant l'idée de sortir avec mes rat-e-s et souris, de les avoir avec moi quand je vais promener mes chiens, quand je suis à la campagne, quand je vais faire mes courses, quand je suis chez des ami-e-s, etc, mais de mon expérience, je trouve qu'à condition d'avoir des animaux habitués suffisamment jeunes et suffisamment attachés à soi (sinon on risque de renouveler l'horrible expérience de Zina se barrant pour toujours faute d'attachement suffisant en l'humain), ce n'est pas une hérésie, au final. À condition de ne pas faire n'importe quoi, bien sûr.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, 

 

Personnellement, je ne sors pas mes rats maintenant, j'ai déjà vu et lu que c'était possible.

Malgré tout, je ne m'avancerai pas sur le sujet car je ne connais pas assez celui-ci. 

 

Je pense, qu'en général, il faut quand même faire des traitements anti-parasitaires pour protéger un minimum le rat mais cette idée vient d'une lecture faite il y a longtemps donc j'attends d'avoir les avis de personnes qui s'y connaissent plus !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

 

Ton sujet m'a beaucoup plus, en faite j'ai vue à peu près le même comportement avec le rat de mon ex copain avec qui j'ai découvert ces petites bêtes. Detaïne né d'animalerie et d'origine inconnue à vécu bien plus de 3 ans alors qu'il vagabondé a sa guise dans l'appartement et sortait avec nous, plage campagne .. faire les courses tout le temps sur l'épaule de Logan ( mon ex ) ou dans ses poche. Ma première rate dont il été le père est né dans cette environnement est été très attaché à moi également elle me suivait partout dans la maison et demandé tout le temps à être avec moi elle répondrai à la voix quand je l'appelais alors qu'elle n'était pas dans la même pièce. Très très curieuse je pense que d'être habitué à cette environnement les renforce. Elle est parti à un bel âge de plus de 3 ans aussi de vieillesse même si elle m'avait fait des tumeurs mammaires un peu avant opéré à l'âge de 2 ans elle avait très bien supporté l'opération et jamais aucun problème respiratoire alors qu'elle est née d'une portée kinder et consanguines qui plus est puisque sa mère été déjà une des filles de Detaïne !!

 

Voilà pour mon expérience mais sur le fond je suis d'accord avec ta théorie sans aller dans les extrêmes non plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis totalement mitigée sur le sujet ^^ 

Disons que de base, je dirais toujours aux gens de ne pas le faire, par principe de précaution (tout comme sortir ses rats avec ses chats, son chien, etc). Parce que les gens, en général ne connaissent pas leurs animaux, leurs réactions, ils ne savent pas anticiper, reconnaître une situation qui pue, tout ça. Et je l'ai trop vérifié malheureusement ^^' 

 

J'ai littéralement le cul entre deux chaises quand à la "surprotection" dont on fait preuve, ça me fait rouler des yeux quand je lis "OMG moi j'aère jamais chez moi, courants d'air blablabla", mais en même temps quand je lis qu'une personne a sorti ses rats dehors ça me fait aussi grincer des dents. Parce que j'ai lu tout un tas d'histoires ou ça se passait mal, et je l'ai vécu aussi. Des amis qui vivent en squat/camion, j'en ai plein, et c'est rare les rats qui font de vieux os au fond. C'est même pas à cause des courants d'air, ils choppent étonnamment rarement des trucs respi, par contre les coups de chaud ça s'est vu, et la plus récurent c'est "le rat qui disparaît un jour" ou qui se fait tuer (j'ai déjà vu l'agression par des connards qui tuent le rat (ça c'était moi \o/), chats, chiens des potes, un meuble mal posé qui tombe, oiseau de proie aussi, même si ça m'a paru super improbable). 

J'pense que si un jour j'ai un jardin, je les sortirais potentiellement dans l'herbe parfois, sous surveillance +++ (je sais que plus de 3 déjà c'est pas possible à gérer), et avec une bonne couverture antiparasitaire, mais perso dans la rue ou je peux pas tout contrôler (et surtout les autres...) j'aurais trop peur. Y'a quelques années y'avait SemynonA aussi qui voulait éventuellement leur faire un enclos extérieur, ça aurait été intéressant à suivre :/ 

 

Enfin bref, je pense qu'en fait ça relève de la responsabilité individuelle. Je te connais assez pour savoir que tu connais bien tes animaux, leurs réactions, que tu saurais détecter un souci ou quoi, donc je sais que c'est un risque qui serait minimisé, tout ça, par contre j'en dirais pas autant pour tout le monde. J'pense que c'est personnel quoi :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Oui, c'est une question de responsabilité. Le jour où Zao, encore jeune et aventurier, a profité que je me baisse dans la rue pour partir explorer le monde, je suis restée vingt minutes (vingt vraies minutes hein) à le chercher partout, à demander aux gens s'ils ne l'avaient pas vu, à l'appeler, à refaire le chemin que j'avais fait depuis la dernière fois où j'avais surveillé sa présence (l'avantage des rats par rapport aux souris, c'est leur poids. Si t'en as un sur toi et qu'il se barre, tu le sais tout de suite. Avec Zao j'avais pris le réflexe de vérifier qu'il était toujours bien là environ une fois toutes les deux minutes). Et c'était clair que tant que je l'aurais pas retrouvé, je serais restée à le chercher, même toute l'après-midi, toute la soirée et toute la nuit si besoin. Au final, monsieur était tranquillement en train d'explorer les fleurs chez la fleuriste (qui m'avait dit "vous la retrouverez jamais votre souris", merci pour l'aide !), mais au bout de vingt minutes, il était content de me retrouver, et il ne m'a plus jamais fait le coup de se barrer sans prévenir.
Mais j'en connais quelques un-e-s (à commencer par la fleuriste apparemment) qui se seraient dit "tant pis", et seraient parti-e-s, laissant là le pauvre Zao livré à lui-même...

L'oiseau de proie, ça ne me parait pas si improbable. Vers chez ma mère, il y a un couple de chouettes hulottes. Et bien un soir où je suis allée promener les toutous, toujours avec Zao sur l'épaule, j'ai vu la chouette tournoyer au-dessus de moi. Sur le coup j'ai pensé que c'était moi qui l'intriguait, mais j'ai vite tilté : j'avais un repas bien gras sur les épaules. Bon, comme j'ai essayé de prendre la chouette en photo, le flash l'a dérangée et elle est repartie. Mais par la suite, quand j'approchais du repère des chouettes, je cachais Zao dans ma manche. C'est rapide ces bêtes-là, si elle te fonce dessus pour attraper qui tu as sur l'épaule, à moins d'avoir des réflexes de malade, y a de fortes chances pour que t'aies pas le temps de dire ouf... (enfin, ce serait pas "ouf" que j'aurais eu envie de dire mais bon...)


Les chiens des potes n'approchent pas mes bestioles. Le coup du "t'inquiète il dira rien" et deux minutes après le chien tente de chopper le rat (c'était le rat de mon ex, qui heureusement est restée sur ses gardes et a su avoir le réflexe salvateur), j'ai vu une fois, ça m'a suffi. Je connais mes chiens à moi, je sais qu'avec eux y a aucun problème (même si je laisserais pas Ulyss seul sans surveillance avec une petite bête), mais les chiens des autres, non.
Celle qui m'inquiète, c'est Luciole, ma chatte noire. Elle n'a jamais eu de rats à la maison. Smietanka dormait et jouait avec les rats (j'espère qu'il n'a pas oublié), mais tentait de manger les souris. Luciole avec les souris, encore pire. Si jamais je laissais Zao à la maison, je mettais sa cage dans une autre cage plus grande et solidement fermée, le tout au sol dans un coin de la pièce, et avec une couverture autour pour pas qu'elle voie bouger Zao dedans et qu'elle bloque dessus. Parce qu'elle savait ouvrir sa cage, ou la faire tomber d'un meuble pour qu'elle s'ouvre en tombant. Au final il était bien plus en sécurité dehors avec moi qu'à la maison avec Lulu sans moi pour surveiller...

Bon, là j'ai prévu de déménager, j'ai un appart en vue et j'espère vraiment vraiment que ça va se faire. Et du coup, je mettrai les rates dans une pièce avec la porte fermée (chez moi actuellement les portes ne ferment pas, à cause de l'humidité qui les gonfle et les déforme. Toi aussi vis dans la mangrove), et les chats dans une autre. Et puis j'espère qu'en grandissant elles seront capables d'expliquer (sous haute surveillance) à Luciole "on n'est pas des souris. Donc soit t'es sympa avec nous, soit on te mord le museau". En général c'est assez efficace.



Pour ce qui est du déparasitage, de toute façon avec deux chiens et deux chats qui eux, sortent, que les rats sortent ou non le déparasitage interne et externe s'impose.


Et pour les coups de chaud, déjà un rat ou une souris, jamais au soleil. Faut pas oublier que ce sont des animaux crépusculaires, pas des lézards. Après moi aussi je suis plutôt un animal crépusculaire/nocturne et qui craint ++ la chaleur et le soleil. Mais en pleine canicule, je me souviens avoir pris une douche avec Zao (en fait je suis allée prendre une douche, je l'ai posé sur le bord pour qu'il puisse explorer en profitant de la fraîcheur, et il m'a rejointe sous l'eau), plus souvent l'avoir mouillé un peu, et quand je sortais de l'eau, il se mettait dans mes cheveux mouillés, au frais (mes cheveux, sont nid favori, surtout quand je me faisais une tresse, il se glissait dedans comme un quatrième brin).


Pour les agressions, j'y ai souvent pensé. Heureusement on ne m'a jamais agressée quand j'étais avec mes rats et souris (enfin, jamais dans la rue... mais mon ex s'en prenait à moi, pas à mes rates, il devait savoir que pour pouvoir continuer à me détruire, il devait pas toucher à un poil de mes animaux, sinon c'était fini). Si ça m'était arrivé avec Zao, je me serais arrangée pour qu'on ne le voie pas (oui, moi quand j'envisage une agression, je pense à comment protéger mes animaux, et pas à comment me protéger moi. Mon psy dit que la meilleure façon de protéger les êtres qui sont sous notre responsabilité, c'est en commençant pas se protéger soi-même), voire si possible par le glisser dans la boîte aux lettres de quelqu'un que je connais (oui, bon, faut être près des boîtes aux lettres, et qu'il y en ait une qui appartienne à une personne de confiance, ça fait pas mal de paramètres. Et puis un rat, tu le glisses pas dans une boîte aux lettres). Ceci dit si j'ai Karak et Ulyss avec moi (ou même juste Karak), curieusement personne ne m'embête dans la rue... (mouhahaha)


Après c'est sûr qu'il faut rester vigilent, et ne pas perdre de vue une seconde le fait que t'as un petit être sous ta responsabilité. Quand je dormais avec mes rates, même profondément endormie, si je me retournais dans mon sommeil j'avais toujours une petite voix qui me disait "attention, Géo est derrière ton dos, ne te tourne pas de ce côté". Je pense que les mères qui dorment avec leur bébé doivent connaître ce phénomène.

Par contre quand j'ai participé à la Nuit debout devant les abattoirs, j'avais amené Zao avec moi (et Karak aussi). Zao d'ordinaire si calme, là, de passer la nuit dehors, il était surexcité. Il courait dans l'herbe d'humain-e en humain-e, ravi de rencontrer autant d'humain-e-s n'ayant pas peur de lui et prêt-e-s à lui faire des gratouilles et jouer avec lui. Du coup évidemment impossible de faire ne serait-ce qu'un petit somme, je devais le surveiller comme le lait (végétal) sur le feu. De toute façon avec l'odeur qui régnait, j'ai fini par rentrer chez moi plus tôt que prévu, mal de crâne oblige.


Mes animaux c'est ma famille. Mais il y a des gens pour qui un rat ou une souris, ce n'est "qu'un rat ou une souris", et là effectivement, le risque est grand de perdre l'attention pendant un moment, et c'est là que les catastrophes arrivent. Perso quoique je fasse, je garde à l'esprit les animaux que j'ai avec moi. Avec Zao, dès qu'une personne proche s'approchait pour me faire un câlin, je prévenais "attention, j'ai ma souris sur moi !" (je l'avais amené à l'enterrement de mon papa, j'avais besoin de sa présence pour tenir le coup...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Perso j'ai surtout remarqué que plus on les sur-protège et moins ça fait du bien. Sans aller dans des extrêmes "tout le temps dehors", aérer souvent, changer l'air, ne pas avoir peur qu'il fasse 15 dans la pièce...

 

Je ne les sors pas parce que je suis en ville et que c'est clairement dangereux (gens partout, chiens, si le rat tombe c'est mort), mais dans un jardin privé je l'ai déjà fait sans soucis (avec un dessus de cage, à l'ombre).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord avec vous sur "éviter la sur-protection", tout en restant responsable et conscient des risques (même les plus improbables). Dans ma troupe (2 jeunes mâles et 2 "vieilles" femelles), Danaé et Loulou II sont curieux, aiment bien découvrir le monde, mais restent très attachés : dès que je rentre dans leur parc, ils me collent aux basques. Danaé a toujours aimé être sur mon épaule quand je me promène (dans la maison ou le jardin), perchée le museau en avant pour tout sentir, tout voir, tout entendre. Dès que je m'arrête plus de 20 secondes, elle s'impatiente et commence à vouloir descendre pour explorer. Loulou II par contre aime sortir, mais n'est pas à l'aise sur l'épaule (le gabarit et l'agilité ne sont pas au même niveau que Danaé :D). Je sors Danaé et Loulou dehors (au sol) régulièrement, mais toujours un à la fois, jamais les 2 en même temps. En cas "d'urgence", si chacun part d'un côté je ne pourrais pas gérer les deux, donc je ne le fais pas. Et ils sortent uniquement dans 2 endroits : dans ma serre, qui fait 9m², donc de quoi explorer, surtout que ça change régulièrement ("Tiens, y'avait pas ce bout de carotte qui dépassait la dernière fois... Et si j'y goûtais...?"). Là, risque extérieur quasi nul : espace entièrement fermé. Ça me fait penser que je pourrais mettre les 2 dedans la prochaine fois en fait... :)

Le deuxième endroit est le petit "jardin" devant la maison : ~20-30m² d'herbes ("bonnes" ou "mauvaises", graminées,...). C'est un espace entièrement dégagé, et je les suis à la trace. Interdiction de franchir la petite séparation avec le bitume (trottoir et accès à la porte d'entrée) : l'habituel claquement de langue qui signifie "non, arrête ce que tu fais, c'est une bêtise..." suffit, mais je suis toujours à portée de main prêt à intervenir si besoin.

Les deux autres rats sont plus peureux, et paniquent plus facilement. Donc déjà je ne veux pas les brusquer ou les forcer en les emmenant dehors, et je crains la fuite paniquée en cas d'imprévu. Les risques étant trop importants et pas assez maîtrisés, donc je ne fais pas. Tout simplement :)

Par contre, tout le monde a droit aux antiparasites !

Et contrairement aux précédentes troupes que j'ai eues, je ne me promène plus des heures durant avec un rat sur l'épaule, tout simplement parce que j'estime que le contexte ne me le permet pas : les actuels ne tiennent pas assez en place, ils n'aiment pas se blottir dans les poches, donc je me vois mal devoir gérer un rat aventurier, que ce soit en ville, en voiture, ou même dans la campagne environnante, avec tous les chiens de ferme et chats errants qui s'y promènent...

Et pour tous mes rat(e)s, je n'ai jamais eu de problème respiratoire, donc perso je ne vois aucune contre-indication tant que les sorties sont faites de façon responsables et intelligentes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.