Aller au contenu

Messages recommandés

Coucou

Je reviens vers vous parce que je ne sais plus trop quoi faire...

 

Casp avait déjà eu plusieurs traitements pour des soucis respiratoires. A la base c'était classique: éternuements et du bruit en respirant. Ça allait mieux, ça revenait... Il a plus ou moins été considéré comme chronique vu qu'il n'a pas été possible d'éradiquer totalement le problème. La dernière fois qu'il avait vu un vétérinaire, ce dernier s'était lui aussi inquiété de le voir respirer aussi vite: il a fait des radios, pensant à un souci cardiaque. La radio a montré que les poumons étaient touchés; pas de façon totalement dramatique, mais touchés. Le cœur était de taille normale, par contre il y avait comme une inflammation en dessous (le véto m'a montré une zone sur la radio où il y avait un petit espace entre le cœur et une paroi qui, normalement, ne devrait pas être là: le cœur devait toucher cette "paroi".) (Au besoin, je peux faire une photo/un scan de la radio, je l'ai.) Casp avait eu un traitement abtibio de trois semaines et deux piqûres qui duraient chacune huit jours (je ne sais plus ce qu'il y avait dedans). Si les éternuements/bruits revenaient, je devais lui donner quelques gouttes de cortisone à avaler: apparemment rien d'autre à faire. Les deux seuls vétos en qui j'ai confiance, et qui s'y connaissent en rats, semblent d'accord sur ce fait: il n'y a pas trente six façons de traiter les soucis respiratoires, donc je dois juste surveiller à ce que ça n'empire pas.

Le problème, c'est que la respiration de Casp m'angoisse réellement. Il ne fait pas vraiment de bruit (un tout petit peu de temps à autre: là je lui donne les gouttes de *bétaméthasone*, ou je mets un bol chaud avec des gouttes d'*un mélange d'huiles essentielles* à côté de la cage); n'éternue pas tant que ça non plus. J'ai déjà eu des rats avec des problèmes respiratoires (je devais faire des nébulisations et compagnie) et ça n'y ressemble pas réellement... Mes autres loulous concernés, ils perdaient beaucoup de poids, éternuaient, roucoulaient... Casp est presque totalement silencieux, comparé à eux. Il mange, il n'est pas patraque; il se bagarre avec ses frères; réclame des friandises... Mais ce cœur qui bat tout vite, et cette respiration extrêmement rapide, c'est vraiment flippant. Je n'arrive pas à me résigner à l'idée de le laisser comme ça. Mais d'un autre côté, j'ai peur de l'emmener pour un énième avis, parce qu'il stresse facilement et c'est le serpent qui se mord la queue: s'il stresse il respire encore plus vite, et son cœur s'emballe, donc j'ai peur d'aggraver son souci "pour rien".

Bref, je suis perdue. J'ai l'impression que si je ne fais rien, il va mourir à cause de ce problème, mais d'un autre côté, je ne vois pas trop ce que je pourrais faire de plus... Avez-vous déjà eu un problème similaire? Se pourrait-il que cette "inflammation" sous le cœur soit quand même lié à un souci cardiaque, même si le cœur, lui, semble tout à fait normal, et non pas en lien avec une pathologie respiratoire? J'ai fait beaucoup de recherches sur le net, mais je ne trouve rien avec les mêmes symptômes que  Casp. Ses symptômes à lui, c'est cette respiration terriblement rapide et quelques bruits (rares) respiratoires de temps à autre. Mais, dans les articles parlant de soucis cardiaques ou d'infections respiratoires sérieuses, il y a plein d'autres symptômes que Casp n'a absolument pas (posture, léthargie, urine plus foncée, détresses respiratoires, décoloration des membres, perte d'appétit, etc.)

Vraiment désolée pour le pavé, mais c'était pour essayer de décrire le problème de façon la plus précise possible...

Modifié par isilna
seule les dénominations en DCI sont autorisées

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pourrais malheureusement pas t'aider je n'ai jamais vécu une telle situation avec mes filles. Par contre je compatis à ta peine et à ta détresse. 

C'est très déstabilisant quand on ne sais plus comment agir. 

 

Peut être une suggestion par contre 

Tu pourrais appeler ton veterinaire de confiance lui expliquer ce que tu observe et ce que tu ressens et lui demander son avis. Il ne pourra évidement  pas faire une consultation par téléphone mais il pourra te dire si oui ou non  il vaut mieux ce déplacer. 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ta réponse.

Le souci, c'est que mes deux vétérinaires de confiance, justement, ils connaissent déjà ce souci: j'en ai reparlé au deux récemment, les ayant revus tous les deux (c'est la période ennuis à la chaîne depuis début août)... J'ai bien redemandé s'il n'y avait vraiment rien d'autre à faire, à essayer... et, à part *la bétaméthasone* quand il y a bruits respiratoires et/ou trop d'éternuements, ils ont tous les deux dit que non...

Quand je le regarde respirer, j'ai limite du mal à respirer moi-même, tellement sa respiration est rapide. Il a l'air "essoufflé" en permanence en fait. Pourtant il respire "normalement", par le nez. Il n'ouvre pas la bouche en cherchant de l'air, il n'a pas fait de détresses respiratoires non plus. Et ça, j'ai connu avec mes autres loulous, justement, et j'ai terriblement peur que ça finisse de la même façon. Mais eux, ils avaient d'autres symptômes que lui n'a pas, c'est à ne rien y comprendre... Même quand il dort, on a l'impression qu'il vient tout juste de courir comme un fou, tellement il respire vite. (Je vais tâcher de faire une vidéo, mais c'est pas simple.)

 

Modifié par isilna
seules les noms en DCI sont autorisés - isilna

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est le tableau typique de la mycoplasmose chronique : respiration rapide et discordante sans autres signes particulièrement francs ou bruyants (pas de grougrous ou éternuements comme sur une rhinite), des hauts et des bas et des traitements qui contrôlent sans guérir. Il faut comprendre que c'est essentiellement une inflammation qui s'auto-entretient, généralement sans infection (mais une infection opportuniste qui passe par là peut se mettre par dessus), et qui progresse insidieusement en laissant un peu plus de dégâts à chaque rechute.

 

Pour être en plein dedans en ce moment, malheureusement il n'y a en effet pas 50 traitements :(  Ça ne veut pas dire pour autant qu'il ne peut pas vivre assez longtemps et assez confortablement avec.

 

Le pilier du traitement est souvent la cortisone, avec ou sans antibiotiques suivant qu'une infection surajoutée a pu être écartée ou pas.

 

Ici en fonction des hauts et des bas, on alterne : un traitement "d'attaque" avec deux antibiotiques (doxycycline et marbofloxacine, c'est l'association de référence dans la littérature sur les mycoplasmes), de la cortisone, et des nébulisations d'huiles essentielles et sérum phy en soutien si elles sont bien tolérées. Typiquement 3 semaines de traitement antibio, une dégressivité de la cortisone (division par 2 tous les 3 jours, revenir en arrière si dégradation) et 5 jours pour les nébulisations. Puis on essaie de sevrer la cortisone. Au début on va pouvoir faire des pauses dans le traitement, puis au fur et à mesure que la destruction des poumons avance, ça devient difficile d'arrêter, donc on cherche la dose minimale efficace et on y reste. Petites tentatives de baisse de dose ou d'arrêt possible s'il a l'air vraiment mieux. On fait au jour le jour.

 

Contrôler la température et l'hygrométrie du lieu de vie est une mesure de prévention essentielle.


Peser régulièrement (une fois par semaine c'est bien) aide à monitorer l'état général et parfois anticiper une nouvelle phase de dégradation. Ne pas hésiter aussi à soutenir par l'alimentation en donnant des extras riches, des vitamines, l'objectif étant de maintenir son poids le plus possible.

 

Laisser tomber les nébulisations lorsque le rat ne les tolère plus (quand la maladie progresse, au bout d'un moment, le sentiment de suffocation induit par la nébulisation et le stress font pire.) Au stade où on ne peut plus du tout sevrer de cortisone voire qu'on a dû réaugmenter les doses, une petite dose de diurétique (pour contrôler un éventuel œdème pulmonaire) peut donner du confort - en général quand on en arrive là, il est temps de bien profiter du loulou et d'évaluer lucidement sa qualité de vie, c'est la dernière étape avant d'envisager de l'aider à partir pour ne pas souffrir davantage.

 

Je ne te cache pas que c'est un chemin difficile à l'issue souvent fatale :/ Mais il peut avoir de longs mois devant lui en jardinant un peu comme ça ! :) L'important est d'être pragmatique et de bien autogérer le traitement, en communication de confiance régulière avec son vétérinaire. Mon Commissaire Magret a eu son premier traitement il y a 9 mois (pour ce que nous pensions n'être qu'un rhume, mais qui est revenu, et revenu encore jusqu'à s'installer vraiment) et c'est seulement depuis 2 semaines que l'on a commencé à sentir la fin proche.

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et sur un plan plus philosophique : ce n'est pas parce qu'il n'y a pas d'espoir de guérison définitive qu'il n'y a pour autant rien à faire. Accepter qu'il ne guérira pas, mais l'accompagner vers l'issue dans ses hauts et ses bas, avec bienveillance et attention à la qualité de vie, ce n'est pas se résigner, c'est soigner :)

 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Artefact pour ta réponse détaillée...

C'est tout à fait ça, pas vraiment d'autres symptômes, pas beaucoup de bruits respiratoires ni éternuements, même pas d'excès de porphyrine, juste cette respiration terrifiante qui se voit littéralement, même de loin, tellement les flancs battent... Il respire comme je respire après avoir piqué un sprint pour ne pas rater le bus ou le tram, sauf que lui, il respire comme ça non stop... Et ce cœur, qui bat à tout rompre aussi...

Le souci que j'ai avec Casp, c'est que les vétos m'ont plutôt conseillé de lui faire perdre du poids, parce qu'il est en surpoids, justement... Et apparemment le surpoids c'est pas top pour cette respiration rapide: il fatigue plus vite parce qu'il est plus gros, donc tire encore davantage sur les poumons... Du coup tout ce qui est extra je n'ose pas trop. Tout en ayant très peur qu'il se mette à maigrir, effectivement, parce que ça j'ai connu avec d'autres loulous qui avaient des soucis respiratoires et qui justement avaient perdu beaucoup de poids en peu de temps...

C'est dire à quel point je tourne en rond et à quel point je ne sais pas du tout quoi faire ni comment agir. Le faire maigrir pour qu'il respire mieux? Le maintenir à son poids pour qu'il garde des forces? C'est juste pas possible comme dilemme...! :-(

Les nébulisations avec l'appareil, je n'ose plus, ça me terrifie depuis que ça a déclenché une détresse respiratoire chez l'un de mes anciens loulous, mort peu de temps après avec l'aide du vétérinaire. ça peut faire davantage de mal que de bien parfois, et je ne reprendrai plus le risque; je préfère diffuser des trucs dans des bols.  Pour les antibios que tu cites, c'est bien ce qu'on a essayé sur Casp, et la doxy aussi en prime...

Je ne sais même pas quoi considérer comme une "rechute" à vrai dire. S'il se remet à faire du bruit en respirant, si les éternuements reprennent?


Je viens de prendre rdv chez un troisième véto, qui m'a été recommandé par l'un des membres du forum, et qui est censé être vraiment spécialiste en ce qui concerne les rats. Il est loin, je prendrai un taxi animalier pour m'y rendre: ce sera plus rapide et moins stressant pour Casp que les transports en commun. Vu ce que tu as écrit, et vu ce que m'ont dit les deux autres vétérinaires, j'ai maintenant clairement l'impression que je me déplacerai pour rien, mais je crois que c'est psychologique: le besoin de me dire que j'aurai vraiment tout essayé, plutôt que d'attendre les bras croisés qu'il y ait une "rechute"... C'est totalement paradoxal en un sens, parce que j'ai confiance en l'avis de mon véto habituel, j'ai confiance aussi en l'avis de celui que je vois en l'absence du mien... mais de façon irrationnelle sans doute je me dis qu'il y aura peut-être autre chose à essayer... Et je n'ose pas "saouler" encore mon véto avec cette histoire, vu qu'il m'a dit déjà tout ce qu'il y avait à dire... C'est un bon véto, fiable, il me soigne mes bêtes depuis des années et il a toujours posé les bons diagnostics avec soins appropriés, mais je n'arrive pas à me détendre; à me dire que c'est "normal" et que je ne peux rien faire, quand je le vois respirer comme ça. Bref, je crois que ce troisième véto c'est davantage pour moi que pour Casp, je pense qu'il me confirmera ce que mon véto a déjà dit, mais au moins j'aurai agi plutôt que de juste subir... Le côté rassurant (même si défaitiste) du: j'ai consulté les trois meilleurs vétos de ma région, ça c'est fait, je ne peux réellement rien faire de plus: ce sera sans doute plus simple à accepter à ce moment...


 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, koontzie a dit :



Je viens de prendre rdv chez un troisième véto, qui m'a été recommandé par l'un des membres du forum, et qui est censé être vraiment spécialiste en ce qui concerne les rats. Il est loin, je prendrai un taxi animalier pour m'y rendre: ce sera plus rapide et moins stressant pour Casp que les transports en commun. Vu ce que tu as écrit, et vu ce que m'ont dit les deux autres vétérinaires, j'ai maintenant clairement l'impression que je me déplacerai pour rien, mais je crois que c'est psychologique: le besoin de me dire que j'aurai vraiment tout essayé, plutôt que d'attendre les bras croisés qu'il y ait une "rechute"... C'est totalement paradoxal en un sens, parce que j'ai confiance en l'avis de mon véto habituel, j'ai confiance aussi en l'avis de celui que je vois en l'absence du mien... mais de façon irrationnelle sans doute je me dis qu'il y aura peut-être autre chose à essayer... Et je n'ose pas "saouler" encore mon véto avec cette histoire, vu qu'il m'a dit déjà tout ce qu'il y avait à dire... C'est un bon véto, fiable, il me soigne mes bêtes depuis des années et il a toujours posé les bons diagnostics avec soins appropriés, mais je n'arrive pas à me détendre; à me dire que c'est "normal" et que je ne peux rien faire, quand je le vois respirer comme ça. Bref, je crois que ce troisième véto c'est davantage pour moi que pour Casp, je pense qu'il me confirmera ce que mon véto a déjà dit, mais au moins j'aurai agi plutôt que de juste subir... Le côté rassurant (même si défaitiste) du: j'ai consulté les trois meilleurs vétos de ma région, ça c'est fait, je ne peux réellement rien faire de plus: ce sera sans doute plus simple à accepter à ce moment...

 

Si tu parles du vétérinaire dont je t'ai donné les coordonnées, tu peux y aller les yeux fermés. Kyrandia avait des soucis respi depuis qu'elle a 8 mois. Elle grougroutait, suivant l'hygrométrie avec de temps en temps des cures d'antibio. J'lui faisais des nébu" ect. Là, il lui a donné un médicament pendant son opération pour sa tumeur, et ça va faire un mois et pas de grougrou. Essaie juste de récupérer les radios de ton vétérinaire pour montrer au Dr B. afin d'éviter une nouvelle. Il va surement te donner pleins d'astuces pour l'aider. 

Je croise pour vous. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cerise: oui, c'est bien le véto dont tu m'as parlé!
Casp ne fait pas de bruit à proprement parler, mais si ton véto trouve un remède miracle pour qu'il retrouve un rythme respiratoire plus apaisé, ce serait super...!
Les radio, le véto me les a remises le jour même donc je les ai, et oui je comptais les prendre pour qu'il jette un œil.
Je ne sais pas trop s'il pourra faire quelque chose de plus à vrai dire, j'ai un séreux doute parce que j'ai vraiment l'impression que Casp a déjà essayé tous les traitements possibles et connus, mais s'il y a 1% de chances qu'il existe encore autre chose à tenter, alors clairement je tiens à tenter le coup. Si Casp persiste à respirer comme ça, je finirai moi-même par avoir une détresse respiratoire, tellement il m'angoisse...
Merci pour le croisage de doigts! :) (et pour les coordonnées du véto aussi, du coup!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vois exactement de quoi tu parles car je le vis également en ce moment avec Adhara. Ça m'est déjà arrivé sur des rats d'environ 2 ans donc bon malheureusement j'ai dû les faire endormir quand les détresses respis s'enchaînaient, mais là Adhara a commencé à avoir cette respiration trop rapide un peu après ses 1 an et elle a maintenant presque 21 mois. Sur la radio, un de ses poumons est complètement blanc :doubt: et son cœur s'est déplacé. Ça s'accompagne régulièrement de ronflements et de crise de "hoquet" de quelques secondes, mais à part ça elle pète le feu, elle mange bien et reste aussi active que ses sœurs. Elle  est suivi par 2 très bons vétos NAC et a eu énormément d'antibiotiques (injectables et par voie orale), au mieux cela a agit sur ses bruits respiratoires (comme en ce moment) mais jamais sur sa vitesse respiratoire. Elle a aussi eu des nébulisations et du sildenafil, sans plus de succès. Elle est aussi sous cortisone depuis environ 4 mois, elle a commencé à 0.17ml et j'ai diminué petit à petit jusqu'à 0.03, mais quand j'ai essayé de l'arrêter complètement, le jour même je l'ai senti moins bien alors je reste sur cette dose. Bref, je suis désolée de pas pouvoir t'aider, mais je suivrai ton sujet avec attention au cas où un traitement marcherait mieux car moi aussi son état m'inquiète vraiment et j'ai aussi l'impression d'embêter ma véto habituelle, c'est pour cela que j'ai demandé un deuxième avis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mince, je suis navrée pour ta puce! :( Le point positif c'est qu'elle semble en forme; tout comme Casp, d'ailleurs. Le cœur s'est déplacé à cause des problèmes respiratoires??
Le hoquet, Casp me fait le coup aussi; mais d'autres de mes rats aussi. C'est "normal", non, comme chez l'humain de temps à autre?
Les traitements ont réussi à venir à bout des bruits respiratoires et des éternuements aussi (même si là j'ai l'impression que ça commence à revenir), mais la respiration reste inchangée, comme pour ton Adhara...
A la radio, les poumons de Casp ne sont pas tout blancs non plus; il y a des taches par contre (le véto a dit peut-être des abcès pulmonaires). Casp aura un an et cinq mois dans deux jours; il n'est pas tout jeune, mais pas vieux non plus... J'aimerais juste qu'il ait une qualité de vie convenable, pas que chaque respiration devienne une galère...
J'ai rdv mercredi matin; je reviendrai donner des nouvelles s'il trouve un traitement alternatif, mais vu qu'il n'y en a pas des tonnes, je n'y crois pas réellement... J'ai regardé sur internet, longuement: ce sont toujours les mêmes médocs qui reviennent...
Toi aussi apparemment tu as de bons vétos Nac, mais ça n'empêche pas de s’inquiéter c'est sûr... Eux, ils posent leur diagnostic et donnent le meilleur traitement qu'ils ont à disposition, aucun doute, mais après, quand ça ne fait pas de miracles, c'est nous qui assistons au quotidien aux effets bien stressants de cette maladie, sans pouvoir faire grand chose, pas eux... C'est pas simple.
J'envoie tout plein de bonnes ondes à
Adhara !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si jamais, il existe un traitement ( un peu expérimental mais qui a fait quelques preuves quand même ), avec un dérivé du *sildenafil* . Essaie d'en parler au Dr B. je ne sais pas si il connait mais j'vais essayer de retrouver la dose, le traitement et cie pour te le filer au cas où ... Mais il aura probablement d'autres idées. Prends les ordo également qu'il puisse savoir ce qui a déjà été tenté. Et oui donne des nouvelles :D 

 

Modifié par isilna
Seules les dénominations en DIC sont autorisées - isilna

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh??? du *sildenafil*?? :shock: Bah si tu as des pistes avec chiffres à l'appui, histoire que je ne me ridiculise pas totalement, pourquoi pas...!^^
Même si c'est expérimental, ça vaudrait la peine de tout tenter, parce que manifestement rien d'autre ne semble agir sur la respiration rapide...
 
Je n'ai plus les ordonnances, mais je me souviens de tout ce qui a été essayé (sauf du contenu des piqûres qui durent 8 jours), donc je pourrai déjà dire quels médicaments ont été utilisés. Ça ne va pas être bien compliqué, vu que Casp a pu goûter à toutes les molécules classiques pour ce genre de problèmes...

Modifié par isilna

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui oui le sildafenil pourrait aider mais ça reste expérimental et un peu risqué (sur l'homme un essai clinique pour des bébés prématurés a été arrêté récemment après une surmortalité inquiétante de plusieurs petits patients.)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah. Si c'est risqué, vaut peut-être mieux pas tenter le diable, c'est la poisse totale avec mes rats dernièrement, je ne fais qu'enchainer les visites chez le véto... :-/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors je sais pas si je peux donner les noms des médicaments sur le topic donc je t'envoie ça par MP mais voilà c'est à prendre avec des pincettes, je ne savais pas pour l'arrêt de l'essai clinique. Si jamais Artefact me donne l'autorisation, je le mettrais en public ^^ 

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Cerise a dit :

Si jamais, il existe un traitement ( un peu expérimental mais qui a fait quelques preuves quand même ), avec un dérivé du viagra. 

 

Oui, le sildenafil, comme je disais ça a été testé sur Adhara sans succès, après peut être que ça marchera sur Casp :wink: perso, y'a pas eu d'effet secondaire.

 

@koontzie pour le cœur qui s'est deplacé, ils ont pas d'explication, mais visiblement se sont les tissus pulmonaires qui se sont modifiés et ont donc "tirés" le cœur. J'ai une radio, je te l'a mettrais si tu veux comparer avec celle de Casp. (On voit bien le poumon malade, par contre perso je distingue pas le problème sur le cœur :confus:)

 

De très bonnes ondes à Casp aussi! Et j'attends les nouvelles avec impatience !

Modifié par Delfiini

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Cerise les DCI sont autorisées sur le forum, ce sont les dénominations commerciales qui ne le sont pas (j'editerai celles du topic quand Magret m'aura rendu mon bras gauche ^^)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme promis je reviens donner des nouvelles suite à ma visite.

Alors la résignation n'est pas encore de mise, finalement! Le véto dont @Cerise m'a parlé pense que Casp n'a peut-être pas un souci de poumons à proprement parler, mais possible inflammation de la trachée (qui serait réduite, du coup, rendant la respiration plus sifflante et plus rapide parce que moins d'air passe, ce qui l'oblige à pomper plus vite). On essaye un autre traitement pour voir si cette hypothèse se confirme ou pas: je dois rappeler dans une semaine pour dire comment ça évolue; si Casp respire mieux ou pas. Mes impressions de radios n'étant pas de qualité suffisante, il va demander à l'autre vétérinaire de lui transmettre les originaux pour mieux voir et va me rappeler à ce moment pour dire ce qu'il en pense.

Je suis soulagée, parce que du coup je ne suis pas dans l'attente passive; on essaye quelque chose et il y a une chance pour que Casp respire mieux. Si c'est bien un souci de trachée, il ne pourra pas guérir à proprement parler, mais avec le traitement sa respiration pourra s'améliorer (et la mienne avec, du coup, vu mon stress à chaque fois que je le regarde respirer!^^ lol).

Je n'y connais rien, mais l'approche m'a rassurée, et l'hypothèse que ce ne soient pas les poumons mais la trachée rendrait cohérentes mes observations comme quoi les symptômes ne Casp ne correspondaient pas vraiment à ce que j'avais pu constater chez mes loulous passés, qui avaient des soucis respiratoires "pour de vrai", eux... Bref,affaire à suivre!

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je reviens donner des nouvelles, la situation ayant évolué... en empirant! :-(

Le traitement tenté par le troisième vétérinaire n'a pas aidé. Il m'en avait donné un suivant, pour tenter de décongestionner les sinus, mais aucun effet non plus. La respiration de Casp demeurait trop rapide. Lui faire passer un scanner ou une endoscopie juste pour poser un diagnostic et sans certitude de pouvoir le sauver m'était financièrement impossible. En revanche, j'ai bien précisé au vétérinaire que j'étais prête à mettre cette somme dans des traitements concrets à essayer, s'il en restait, mais je n'ai pas eu de réponse (c'était un mail).

J'ai donc voulu ramener Casp chez mon véto ce samedi, mais le destin en a décidé autrement: Casp m'a fait une grosse détresse respiratoire hier soir, j'ai dû aller en urgence à la clinique; heureusement c'était mon véto qui était de garde. Casp est sous oxygène depuis hier soir, donc, et il y reste au moins jusqu'à demain fin d'après-midi. Il respire mieux dans le caisson, mais ça empire dès qu'il en ressort... Il a eu une radio et une échocardiogramme. Pas de souci de cœur apparent, encore une fois (je commençais à vraiment penser que c'était le cœur, finalement). L'un des poumons est net; dans l'autre il y a de l'eau. Pas en quantité énorme non plus, mais ce n'est pas propre. Ce qui est bizarre, c'est que l'état des poumons, même s'ils sont touchés (enfin, surtout un), n'est apparemment pas aussi terrible que ce à quoi on aurait pu s'attendre en voyant l'état dans lequel se trouve Casp, donc tout ça reste vraiment bizarre et incompréhensible. Il a des injections de je ne sais plus trop quoi en attendant, pour tenter de virer l'eau (si j'ai bien compris (mais c'était assez technique) c'est possible que l'origine soit infectieuse, parce qu'il n'y a pas d’œdème apparent)...

J'avoue que je n'ai plus vraiment d'espoir que Casp guérisse; qu'on trouve par miracle ce qui ne va pas... Dorénavant, je crois que ça va être surtout une surveillance accrue (s'il revient à la maison tout court...) et des soins en cas de rechutes... S'il y a trop de rechutes, je demanderai à mon véto de l'aider à partir...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Décidément, nos loulous ont une évolution très proche. Il y a 10 jours l'état d'Adhara a également commencé a empirer, elle a perdu 50g car bien qu'elle ait faim, sa respiration était trop laborieuse pour manger des croquettes, du coups depuis elle est nourri avec de la soupe, de la bledine, des lentilles etc. qu'elle dévore. Par contre elle m'a fait plusieurs détresses respis la semaine dernière et a fini 2 fois aux urgences, elle a d'abord eu un bronchodilatateur injectable, mais ça lui déclenchait des petites détresses quelques minutes après l'injection :scared: du coups on est passé a un par voix orale le weekend dernier. Mardi soir elle a fait une fausse route grave avec un bout d'amande (elle avait beaucoup de mal à respirer avant ça), je me suis dit que c'était la fin, je l'ai emmené chez le véto et elle l'a mise sous oxygène, sans trop d'espoir, pour la nuit.

Le lendemain elle allait mieux, ils l'ont encore gardé la journée et je l'ai récupérée le soir. Elle était toute amorphe car ils lui avaient fait une injection, mais depuis (je touche du bois!!!) elle se maintient.

Bien sûr sa respiration n'est absolument pas normale, mais elle ne peine plus comme les jours précédents, elle mange avec appétit, prends bien ses médicaments et sort d'elle même, donc je la laisse tranquille pour le moment et je profite d'elle au max (même si c'est pas une miss qui aime les bisous, elle y a quand même droit xD).

Par contre, si son état se dégrade à nouveau, je la ferait endormir car je ne veux pas qu'elle parte en s’étouffant...

 

Pour info, si ça peut te donner des pistes, elle a comme traitement (pour les noms -->mp)

- 2 antibios (un par voie orale et un injectable car avec un gout trop dégueu)

- de la cortisone

- un bronchodilatateur

- un fluidifiant bronchique

- un relaxant

 

Bon courage à toi et en espérant que la mise sous oxygène soit bienfaitrice :)

 

 

  • Tristesse 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oulàlà décidément...! Je croise les doigts pour ta puce pour que ce traitement fasse effet. Casp a lui aussi un nouveau traitement, mais contrairement à toi je suis incapable d'expliquer ce que ses médocs sont censés faire exactement dans son corps: quand je suis trop stressée j'ai du mal à retenir dès que ça devient technique... et inutile de préciser que j'étais extrêmement stressée!^^ Il a à nouveau de l'enro, mais combinée à deux autres cachets. Il a eu aussi des injections durant son hospitalisation. Il aura donc passé presque deux jours sous oxygène et j'ai pu le récupérer aujourd'hui en fin d'après-midi. Ce n'est pas top top, mais au moins il respire "normalement": un peu comme ce que tu as décrit aussi: toujours trop vite, mais pas au point d'être en panique totale et/ou incapable de manger. Je vais surveiller de très près, j'ai vraiment la trouille que ça recommence comme mercredi soir, le pauvre va m'avoir régulièrement sur son dos, pour que je puisse foncer à la clinique en cas de besoin. L'oxygène et l'hospitalisation lui ont fait du bien, j'espère juste que le traitement pourra le maintenir dans un état convenable...
Tout comme toi, s'il commence à avoir trop de rechutes, je demanderai à mon véto de l'aider à partir: moi non plus je ne souhaite pas qu'il parte de cette façon, en luttant pour respirer...

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, c'est compréhensible le stress, moi aussi, j'étais même en larme quand je l'ai amenée. Après, je suis peut être un peu pénible avec la véto, je pose 10 000 questions pour savoir ce qu'on lui fait xD

Ils ont vraiment un parcours similaire, on va croiser fort pour que tous les 2 gardent des bonnes conditions de vie le plus longtemps possible :joie:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Delfiini : comment va Adhara ?

Depuis qu'il a son nouveau traitement (prescrit par mon véto habituel, donc) j'ai l'impression que Casp va mieux. Il ne m'a pas fait de détresse respi depuis son hospitalisation (depuis le 19 octobre donc), sa respiration demeure rapide globalement parlant quand il est réveillé,/ en mouvement, plus que celle de ses frères, mais au repos, ou quand il dort, il parvient désormais à avoir quasiment le même rythme qu'eux. J'ai l'impression que le traitement fait effet, donc, à mon grand étonnement (je partais défaitiste à vrai dire). Ma balance de cuisine ayant rendu l'âme, impossible de le peser mais à l'oeil, il semble nettement moins "creusé". Il a un rendez-vous de contrôle mercredi qui vient, je vais demander à mon véto si, en faisant le bilan de ce qui a fonctionné pour lui et de ce qui a échoué, il est désormais en mesure de poser un diagnostic plus précis sur ce dont Casp souffre. Parce que je demeure réellement persuadée que ce n'est absolument pas un souci respiratoire "classique".

Modifié par koontzie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super nouvelle pour Casp, je te souhaite réellement que ça continue de s'améliorer :)

Pour mon Adhara par contre je n'ai pas de bonnes nouvelles, le lendemain de mon précédent message, son état s'était à nouveau dégradé. Avec la véto, on a tenté le traitement de la dernière chance avec des injections à faire en cas de détresse, elle allait un peu mieux le soir, mais la nuit ça a été plus compliqué et le dimanche à midi elle m'a fait une très grosse détresse respiratoire après avoir un peu mangé (car elle gardait un bon appétit malgré tout) j'ai vraiment cru que c'était la fin, donc j'ai d'abord tenté de faire venir un véto à domicile pour que je n'ai pas à la déplacer, mais comme il prenait trop de temps à venir et que la crise s'était un peu calmé, je l'ai amené chez le véto de garde et d'un commun accord je l'ai fait endormir :bye:

  • Tristesse 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.