Aller au contenu

Messages recommandés

Bonjour,

Nouveau sur le forum je poste mon premier topic car j'ai un problème particulièrement embêtant avec un de mes rats. N'ayant pas particulièrement l'habitude des forums je vais essayer d'être le plus précis possible.
Actuellement j'ai deux rats mâles, un vieux pépére de 4 ans (Bud) et un jeunot d'environ 1 an (Mout'). Quand le jeunot est arrivé aucun problème, le vieux la accepté sans soucis, seulement quelque remise au clair de Bud sans blessure ni violence excessive envers le petit. Ce qui est normal à priori.
Jusqu'à il y a environ 4-5 mois, où le petit à commencé à vouloir faire son caïd avec le gros au début sans soucis mais au fur et à mesure du temps le problème ne se résolver pas. Les escarmouches étaient de plus en plus violente jusqu’à ce que des blessures de plus en plus importante apparaisse. Et le jour où le petit à perdu une phalange j'ai séparé leurs cage en deux ( ce qui ne posé pas de problème car la cage est particulièrement imposante ), jusqu'à là ce sont des choses qui arrivent avec deux rats mâles.
Malheureusement le problème à empirer ... avec moi. Au début le petit rat s'hérissé quand je m'étais la main dans la cage, j'ai fais avec. Mais il a fini par me mordre, et maintenant à chaque fois que je passe la main dans la cage j'ai le droit à une morsure. Ce qui est devenu un véritable problème pour nettoyer la cage et lui donner à manger. Au point que j'en suis venu à mettre une paire de gant de jardin pour évité de me faire bouffé.
Une autre précision, le petit rat (qui est maintenant bien balèze) est agressif aussi quand je le sors en dehors de la cage avec le vieux.

Quelqu'un aurait un conseil à me donner ? J'ai entendu parler de la castration, étant un homme je trouve ça particulièrement barbare et ça m’embêterai d'en venir à ce genre d'extrémité.
Est-ce que cette situation est déjà arrivé à quelqu'un ? Et comment à t-il géré la chose ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que les hormones jouent un gros role. SI le probleme n'avait été tourné qu'nvers l'autre rat, ca n'était pas forcément une fatalité, mais quand la violence et l'agressivité se tourne vers le propriétaire je pense qu'on ne peut plus nier le probleme des hormones.

 

Au passage, FELICITATIONS 4 ans c'est un TRES TRES TRES bel age pour un ratou ( et même si tu t'etais gouré ( ce qui arrive souvent) et que ca n'etait que 3 c'est aussi un bel age :) )

 

si la castration ne te semble pas une option pour un probleme ethique ( je ne suis pas un homme mais à la rigueur je peux comprendre ^^ ) envisage la pose d'un implant. Reversible et non renouvelable si tu ne le souhaites pas, l'implant permet de désactiver les récepteurs hormonaux. Il a toujours ses bijoux de famille, ils fonctionnent encore, mais ne trouvent pas de "travail" et ne ravagent pas l'organisme et le comportement.

 

Ca coute environ 70 €, c'est sans anesthésie, comme la pose d'une puce electronique, et ca dure environ 6 mois.

 

Est ce que ca te semblerait envisageable, comme cela ? Sachant que si ca fonctionne bien et que tu as le temps d'y reflechir et de te dire qu'il serait mieux sans ses cojones rien n'empeche de passer par la case bistouri ensuite.

 

Un mot sur l'anthropomophisme : caymaaaaal ;)

 

blague à part, les animaux domestiques, étant dans un contexte domestique passent quasiment tous par un controle de leur reproduction que ca soit temporaire, réversible ou non). Ca fait non seulement partie du principe de domestication, mais c'est une réalité quotidienne : ils vivent MIEUX sans leurs hormones, qui leur font la vie dure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, les hommes et leurs bijoux de famille ! ^^

Tes rats vivent en cage et pas toi ; ils mangent des graines, pas toi ; ils peuvent se passer de leurs testicules, toi un peu plus difficilement :mdr:

Si l'anthropomorphisme t'aide à apprécier la situation, imagine qu'on t'interdit à tout jamais d'avoir une activité sexuelle : préfèrerais-tu être torturé psychologiquement par ta frustration et tes hormones, ou qu'on t'en soulage ? Les animaux domestiques non destinés à la reproduction n'ont pas vraiment besoin de leurs organes reproducteurs, par contre leurs hormones peuvent avoir le genre d'inconvénient que tu décris, agressivité, asociabilité... L'implant suggéré par Rattou peut être une très bonne idée pour "voir si ça marche", et si c'est le cas, je dirais : bistouri... C'est souvent très très efficace sur ce problème et ça évitera d'avoir à changer l'implant tous les 6 mois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je plussoie les deux intervenantes précédentes =)

 

J'ai eu un loulou, castré parce que ses hormones commençaient à le titiller un peu trop, intégré à ma troupe de choupettes: son absence de bijoux de famille ne l'a jamais empêché de les courser et les "saillir" lorsqu'elles étaient en chaleur, si ça peut te rassurer!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon vieux rat à bien 4 ans (ou quelque chose dans les 3 ans 10 mois et des brouettes), et sa se vois il est tous pataud, casanier mais adorable. Et le secret de sa longévité dois être en partie la nourriture bio, la pratique régulière d'une activité physique et de bon reste ni trop gras ni trop salé ni trop sucré. J'en suis moi aussi impressionné et heureux.

J'ai déja pensé à la chose ayant également un chien et un chat castré eux aussi qui le vive très bien, si ce n'est qu'il sont digne de Farinelli maintenant.
Comme je le disais précédemment cela m’embêterai de lui faire subir ça (ce qui est principalement psychologique de ma part, il ne faut pas aller plus loin), chose que je n'ai pas eu besoin de faire vivre au vieux Mais si le besoin est, je le ferrais. Je voulais surtout avoir l'avis de personne ayant une bonne expérience dans c'est petits monstres et complémentaire à celui du véto.


Je vais essayer cet implant voir ce que ça donne par la suite et vous dirais les séquelles psychologiques si existante qui en résulte, ainsi que l'amélioration.
Et avec un peu de chance je vais pouvoir monter un trio de castra animal comparable au musicien de Brême.

 

Et merci pour vos réponses clairs, rapide et surtout utile ! Entre autre l'horrible situation que tu viens de me mettre en tête Artefact, qui va me faire beaucoup réfléchir. Et qui ne me fais pas tellement "apprécié" la situation. ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon cas de castré le plus récent est Nephren-Ka. Il a viré brutalement à l'agressivité hormonale (mais il y avait des signes avant-coureurs : je pensais que j'allais devoir affronter une "crise d'ado" tendue avec de la rebellion... bah, ce fut pire :/ ). Le copain qu'il appréciait beaucoup, il l'a attaqué violemment. Envers moi qu'il adorait, il s'est mis brusquement à ne plus supporter ma main ni le moindre reproche. Il était sur les nerfs, agacé, ébouriffé, je l'ai isolé donc il était seul, visiblement mal à l'aise, sur ses gardes, ayant toujours le réflexe de venir vers moi mais au dernier moment il se mettait sur la défensive et mordait comme si c'était plus fort que lui. Ce n'était plus mon Nephren-Ka, le voir ainsi me fendait le coeur.

Et maintenant, c'est de nouveau un rat heureux de vivre et entouré de congénères, en fait comme avant :)

Franchement, si ton rat est autant agacé par ses hormones qu'il semble l'être au vu de ta description, je ne peux que te conseiller de lui faire cesser cet enfer, soit par implant (ma véto le trouve moins efficace que la castration physique), soit par bistouri.

 

Et purée, oui, 3 ans et 10 mois, c'est vraiment rare : je veux le même âge en bonne forme pour tous mes rats !! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.