Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'castration'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • .: SRFA :.
    • News et Fonctionnement du Forum
    • News et Fonctionnement de l'Association
  • .: Le Rat Domestique :.
    • Articles et Informations
    • Questions, Problèmes, Débats
    • Vos Rats
    • La Galaxie SRFA
    • Petites Annonces
  • Club Traduction's Répertoire des traducteurs
  • Club Traduction's Traductions
  • Club Articles et Informations's Zone de travail
  • Club Articles et Informations's Archives

Categories

  • Rats for dummies
  • Husbandry
  • Behaviour
  • Health
  • Breeding

Categories

  • Adoptants Ratouphiles Associés
  • Éleveurs Ratouphiles Associés
  • Projets de Reproduction
  • Portées

Categories

  • Brochures
  • Goodies
  • Thématiques

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Pronoun


Location


Rat count


Rat owner since


Affixe


Passions


Site perso


Skype

Found 16 results

  1. Bonjour, j'ai repris trois rats mâles il y a quelques mois chez un éleveur que je connais bien, le problème c'est que sur les trois, il y en a un qui n'est pas de la fraterie. L'intégration à été mal faite et ils ont rapidement commencé à se batte jusqu'au sang. Je les ai donc tous séparés dans trois cages différente, et je sais qu'ils pourront pas rester séparés éternellement, et j'ai peur qu'ils ne se battent à nouveau si je tente de les remettre en contact... J'avais pensé à les faire castrer, mais j'ai vraiment pas l'argent pour ça (300€ les trois) et personne ne peut m'aider à payer (étant donné que je suis mineure, j'ai demandé une aide financière à mes parents mais ils ne veulent pas investir autant dans des rats). Est-ce que je dois retenter une intégration ? Est-ce que la castration aurait vraiment changé quelque chose ?
  2. Bonjour à tous, Je suis nouvelle sur le forum bien que j'aie mes loulous depuis quelques mois. Petite présentation : j'ai trois mâles : - Percy, un bleu mignon comme tout, 8 mois. - Noé, Dumbo "beige" (je sais pas le terme exact) récupéré car prévu comme snack pour serpent (longue histoire mais il est un peu spécial bien que pas méchant, je l'adore. je sais pas son age mais adulte depuis un moment) -Et Merlin, albinos qui nous fait une grosse crise d'ado. Il a 9 mois. C'est au sujet de ce dernier que je vous écrit : Merlin a toujours eu tendance à beaucoup marquer, il est très actif. Assez tôt, il a eu des genre de "saletés" orange dans les poils, mais d'après le veto, juste du sébum. Sauf que depuis le sauvetage de Noé c'est la cata! L'intégration est impossible, j'ai lu des dizaines de messages, ça fait trois mois que j'essaie et j'ai l'impression que Merlin va l'égorger des qu'ils se rencontrent, même en terrain neutre! En plus il est devenu pénible avec son copain Percy, il l'empêche de manger les friandises, et l'asticote souvent (le retourne, se met sur sa tête...) et dernierement alors que je l'ai pris pour le remettre dans sa cage, il m'a mordue. Pas fort, mais ça m'a quand même choquée parce que c'est pas du tout son genre, il me fait confiance normalement... Il fait des mares de pipi partout des qu'il sort et ses poils j'ai l'impression que c'est de pire en pire, il souffle et s'herisse des qu'il est dehors. Pourtant Noé le nouveau ne va jamais là où Merlin sort... Donc apres tout ce pavé, ma question : à votre avis, dois je faire castrer Merlin? Il est pénible mais pas franchement dangereux donc j'hésite... Mais en attendant, Noé est tout seul et c'est pas une vie pour lui... Merci beaucoup de votre lecture et des conseils que vous pourriez me donner.
  3. SRFA

    Castration

    Sous quelles conditions peut-on castrer un rat ? Comment se déroule l'opération ? Pourquoi faire castrer son rat ? Les bonnes raisons pour castrer un rat Votre rat est agressif envers ses congénères. Il y a des bagarres sanglantes et vous aimeriez les faire cohabiter pacifiquement. Votre rat est agressif envers vous et vous soupçonnez un problème hormonal (l'agressivité se traduit généralement par un poil hérissé, un rat qui souffle, qui se frotte un peu partout pour marquer son territoire, etc.). Il vous faut impérativement faire vivre votre mâle avec vos femelles et vous disposez de quelques semaines pour cela. Votre rat s'est fait amocher les testicules par un autre rat. Un testicule n'a pas migré, auquel cas le risque de tumeur augmente (attention, dans ce cas l'opération est plus invasive donc plus délicate). Les mauvaises raisons Les testicules de votre rat vous déplaisent. Dans ce cas, adoptez une femelle. Vous voulez adopter des rates et un rat. Il vous faudra du temps pour réaliser cette cohabitation. Vous trouvez votre rat trop énergique et trop remuant : la castration ne le calmera pas et ne le rendra pas plus câlin. À savoir La castration comporte toujours un risque. Même si votre rat remplit toutes les conditions nécessaires pour surmonter facilement cette épreuve, même si votre vétérinaire connaît une bonne technique et est expérimenté, il existe un petit risque. Ne prenez donc pas cette opération à la légère, les risques sont présents que ce soit lors de l'intervention ou lors de la convalescence. Combien coûte une castration ? Une castration peut coûter de 30 à 70€. Tout dépend des tarifs du vétérinaire et des soins ultérieurs. Quelles conditions pour la castration ? Conditions d'âge et de santé Il est préférable que votre rat soit en bonne santé et robuste, pour mieux supporter l'opération. Quant à l'âge, mieux vaut qu'il soit adulte (à partir de 6 mois généralement, afin qu'il soit hormonalement mûr) mais pas affaibli par un âge trop avancé. Bien choisir son vétérinaire Trouvez-en un qui a déjà pratiqué cette opération sur des rats et qui sait minimiser les risques. Lorsque vous appelez pour prendre rendez-vous, renseignez-vous sur le déroulement de l'opération. Demandez également s'il veut que l'animal soit à jeun. Les rats ne pouvant pas vomir, ce n'est normalement pas nécessaire, mais renseignez-vous tout de même. Une demi-journée sans nourriture suffit à son estomac pour se "vider". Un jeûne trop long peut entraîner une hypoglycémie, ce qui augmente le risque d'attaque cérébrale pendant l'opération. Une visite pré-opératoire permet au vétérinaire de bien vous expliquer tous ces points et surtout d'évaluer les risques d'après la constitution et le passif médical de l'animal (en particulier, vérifier que le rat n'est pas anormalement hémophile). Le déroulement de l'opération L'anesthésie L’anesthésie peut être obtenue de deux façons principales : en fixe (par injection) ou en gazeuse (au moyen de gaz anesthésiants). L'essentiel est réellement que le vétérinaire connaisse par coeur ces techniques, sache l'appliquer à un rat, et l'ai déjà fait avec succès. A partir du moment où le protocole est correctement appliqué, il n'y a pas vraiment de façon plus recommandable qu'une autre. Notons tout de même que plus l'anesthésie et l'intervention sont de courte durée, moins l'animal courre de risques de ne pas se réveiller. Au chaud ! Il est nécessaire que le rat soit tenu au chaud durant toute l'opération et surtout pendant sa phase de réveil, pour éviter une éventuelle hypothermie. Certains vétérinaires utilisent des tables chauffantes, d'autres des coussins chauffants, tapis chauffants ou encore des lampes chauffantes. L'opération en elle-même Il existe diverses façons de pratiquer l'opération : L'une d'elle consiste à opérer directement les testicules. On pratique une petite incision et on sort les testicules, que l'on suture et enlève sans les sortir de leur enveloppe : cela s'appelle le dartos (opération dite à testicules couverts). Cette méthode présente un grand avantage : il n'est pas vraiment nécessaire de suturer. Ainsi, si le rat aurait tendance à arracher les fils, ce n'est pas un problème. Une autre façon de castrer consiste à opérer à partir du ventre. L'avantage de cette méthode est de réduire les risques d'infection. Quoi qu'il en soit, si vous décidez de faire castrer votre rat, discutez avec votre vétérinaire, demandez-lui comment il a l'habitude d'opérer. S'il peut pratiquer diverses méthodes, vous déciderez ensemble de ce qui est le mieux pour votre rat, en fonction de son caractère, de votre disponibilité, etc. Le réveil Après l'opération, le rat est gardé au chaud, chez le vétérinaire, pendant quelques heures. Un rat se remet très vite de son anesthésie ; le réveil se fait rapidement mais il titube tout de même plusieurs minutes le temps que tous les muscles se retonifient. C'est aussi pour cela qu'il ne doit pas être nourri tout de suite. En général, la première chose qu'il fait, c'est sa toilette ! Sous anesthésie fixe (injections), le réveil peut être très longtemps et demande une surveillance et un apport continu de chaleur. Soins post intervention N'hésitez pas à harceler votre vétérinaire de questions : - Que faire si le rat arrache les fils ? - Comment s'occuper de lui les jours suivant l'opération ? - Quand enlever les fils ou les agraphes ? - Sur quelle litière le placer (litière normale ou papier ménage) ? etc. Certains vétérinaires prescrivent des antibiotiques, d'autres non. Certains prescrivent des crèmes cicatrisantes au goût amer, pour éviter que le rat ne ronge les fils. Bref : encore une fois, tout dépend du vétérinaire. Par contre, il sera impossible de l'empêcher de se lécher alors attention si vous voulez appliquer quelque chose sur les plaies (bétadine, oui ; mercurochrome, non !), demandez conseil à votre vétérinaire ! Bien nettoyer à fond la cage du convalescent permet en plus de s'occuper l'esprit en attendant des nouvelles de l'opération. Témoignages de castrations en photos Cicatrice de Chainsaw chez Elaphe "C'est pas un jolie cicatrice. Les points sont rouges et gonflés parce que suite à une hémorragie, la véto a dûe les refaire plus serrés." Cicatrice de Cooper chez -Gwenn- "Deux semaines après opération, mais le soir même c'était aussi beau." De retour à la maison Ne remettez pas directement votre rat castré avec d'autres rats. Les animaux opérés portent une odeur qui dérange fortement les autres. Évitez donc les confrontations pendant 2 ou 3 jours, pour ne pas avoir de bagarres. Disparition de la fertilité Il faut compter 2 à 3 semaines pour que le sperme disparaisse définitivement du corps du rat, car il n'est pas stocké dans les testicules mais plus haut, dans les canaux et au niveau de la prostate. Il ne faut donc pas mettre le castrat en présence de femelles durant ce laps de temps, sous peine d'une mauvaise surprise. Evolution du caractère et du poil Si vous avez castré votre rat pour des raisons d'agressivité, vous remarquerez les changements au fil des jours et semaines qui suivent l'opération. Le rat devient plus calme et ne pense plus à mordre. Le changement s’opère généralement en trois semaines, pas moins mais parfois plus. Le poil s'adoucit à mesure de la diminution de la testostérone. Il pourrait redevenir aussi doux qu'un bébé ! Prise de poids après castration Surveillez son alimentation et son poids ! Les animaux castrés ont tendance à engraisser car leur métabolisme a changé. Il se peut que vous ayez à revoir son menu ! Rat mâle après castration Encore des questions ? N'hésitez pas à solliciter la communauté dans la rubrique Questions, problèmes, débats ! Première publication : 26/07/2005. Dernière révision : 14/12/2013.
  4. SRFA

    Agressivité hormonale

    Je crois que mon rat est agressif hormonal, comment en être sûr ? Est-ce que les femelles peuvent être agressives hormonales ? Quelles solutions face à cette pathologie ? Il faut savoir que ce n'est pas une pathologie qui touche uniquement les mâles : les femelles peuvent également la subir, même si les cas sont plus rares. L'agressivité hormonale que l'on voit également souvent notée "AH" est très fréquemment confondue avec la crise d'adolescence chez le rat. Or, elle présente de nombreuses différences avec une crise d'adolescence, même pénible. En effet, le rat agressif hormonal ne cherche pas à "tester" l'humain ou ses congénères, contrairement au rat en crise d'adolescence : il est en proie à ses hormones et ne peut contrôler ses réactions, il s'agit d'une réelle pathologie et non pas d'une des étapes du développement du rat. I - Symptômes courants d'agressivité hormonale chez le rat Les symptômes courants d'agressivité hormonale chez le rat mâle (et plus rarement chez les femelles) sont : marquage urinaire très fréquent voire excessif, les urines du rat agressif hormonal sont souvent plus odorantes que les urines normales d'un rat, le rat présente un excès de sébum (sa peau est orangée, son poil est gras, le sébum peut former des pellicule grasses rousses), son odeur corporelle est souvent anormalement forte, le rat frotte ses flancs et testicules sur son lieu de sortie et dans sa cage, le rat gratte nerveusement le sol de ses pattes avant en présence d'un congénère ou de l'odeur d'un congénère, démarche "en crabe" parfois accompagnée de hoquets, tête rentrée dans les épaules et yeux légèrement plissés, le rat se hérisse très fréquemment, notamment en présence d'un autre rat, ou de l'odeur d'un autre rat, le rat agite vivement sa queue (frétillement comparable au mouvement d'un serpent) en présence d'un autre rat, le rat s'excite, souffle et semble presque cracher/feuler lorsqu'un intrus (un autre rat ou un humain) s'approche de sa cage, il peut sauter nerveusement sur les barreaux en soufflant et montrant les dents, en présence d'un congénère, le rat révèle une agressivité incontrôlable et ne peut s'empêcher d'attaquer et de mordre à sang. Ces morsures sont généralement localisées au niveau de la gorge et des testicules (parfois aussi au niveau des flancs et de la croupe), le rat est très tendu, stressé et peut sursauter au moindre bruit. Il ne s'agit pas de sursauts de peur entraînant la fuite, mais de sursauts très brusques qui peuvent parfois être suivis d'un gonflement et d'une phase d'agressivité, le rat refuse la domination, se met à hurler et se débattre très vivement lorsqu'on le retourne. Il peut chercher à mordre. Il a tendance à se cambrer en criant si on touche ses omoplates en le retournant. Retourner un rat agressif hormonal a en général l'effet inverse à celui désiré : plutôt que de se calmer, l'énervement du rat va s'accroître, le rat montre les dents et crie en présence d'un congénère, il peut resté figé des heures en position "défensive-agressive" (le corps très tendu, souvent debout sur ses pattes arrières, les yeux grands ouverts et les dents en avant). Ce symptôme est souvent présent lors des prémices d'une agressivité hormonale, ou dans le cadre d'une agressivité hormonale "légère", le rat s'automutile en raison du stress provoqué par la montée d'hormones : il peut s'épiler (trichophagie) notamment au niveau des pattes avant et de la base de la queue, se gratter à sang ou encore se mordre les pattes jusqu'à s'entailler la peau, dans certains cas extrêmes, le rat peut refuser de s'alimenter dans certains cas très poussés, le regard du rat est modifié, il peut sembler "fou" (yeux exorbités ou anormalement plissés, regard perdu dans le vague avant une attaque). Le rat peut présenter seulement une partie des symptômes de cette liste, tout en étant agressif hormonal. En revanche, s'il n'attaque pas ses congénères à sang, ou du moins ne présente pas le comportement typique d'un "agressif hormonal léger", il est très probable qu'il s'agisse d'une autre forme d'agressivité contre laquelle la castration peut s'avérer tout à fait inefficace (traumatisme, territorialité, troubles psychologiques...). Dans ce cas, il faudra plutôt s'interroger sur le passé du rat, sa place dans la hiérarchie, les changements qui auraient pu l'affecter (nouvel environnement, perte d'un congénère, nouvel animal dans la maison, bruits gênants, etc...), l'éventuelle présence d'une douleur physique qui le rendrait agressif, etc... Voici une vidéo de Fenrir, agressif hormonal précoce, qui fait état de la façon typique dont les rats agressifs hormonaux se frottent les flancs et testicules sur leur passage. La qualité de la vidéo est malheureusement mauvaise (webcam et conditions lumineuses déplorables), mais ce comportement est néanmoins bien visible. Fenrir était en sortie dans un lieu neutre, aucune odeur d'autre rat ne l'incitait donc à se comporter de la sorte. II - Agressivité hormonale ou crise d'adolescence ? Comment différencier un rat agressif hormonal d'un rat en crise d'adolescence ? Tout d'abord, malgré la similarité de certains comportements, les symptômes sont nettement plus nombreux chez le rat agressif hormonal et incluent quasi systématiquement des attaques à sang sur d'autres rats. Le rat en crise d'adolescence aura tendance à "tester" ses congénères et ses humains en les pinçant plus ou moins fort afin de déterminer quelles sont leurs limites, mais n'insistera pas une fois correctement remis en place (retourné comme le ferait un dominant). Il est très fréquent qu'il couine et se débatte lorsqu'on le domine, voire tente de pincer, mais il finit par se soumettre et part généralement "bouder" dans un coin une fois puni. En revanche, le rat agressif hormonal est totalement incontrôlable et ne supporte aucune domination, ce qui a pour effet de l'énerver plutôt que de le calmer. Suite des informations en "spoiler" : cliquer sur "afficher". III - Idées reçues sur l'agressivité hormonale du rat Même si l'agressivité hormonale survient généralement aux alentours des 6 mois du rat (son adolescence), elle peut se déclarer bien avant ou bien après ceux-ci. Des cas d'agressivité hormonale très précoce sont recensés, dès deux ou trois mois. Il est également possible qu'un rat fasse un pic d'hormones à un âge plus avancé, suite à divers chamboulements. Le rat agressif hormonal ne mord pas forcément l'être humain si celui-ci n'est pas porteur de l'odeur d'un autre rat. Il se peut donc qu'un rat très agressif envers ses congénères mais pas envers l'humain soit bel et bien agressif hormonal, malgré sa docilité envers l'homme. Il ne faut donc pas se baser sur le fait que le rat ne morde pas l'être humain pour décider de l'utilité ou de l'inutilité d'une castration. Il n'est pas nécessaire d'attendre la fin de l'adolescence d'un rat pour le faire castrer s'il présente de véritables symptômes d'agressivité hormonale. Il est important de noter que le rat agressif hormonal est en réelle souffrance et que la castration permet de le soulager et de lui offrir une vie en groupe nécessaire à son développement. Laisser un rat agressif hormonal vivre seul par peur de le faire opérer n'est pas une solution satisfaisante, ni pour le rat qui souffrira de la solitude et des tensions causées par ses hormones, ni pour son propriétaire qui devra gérer au quotidien un rat agressif. De plus, la castration même précoce n'a pas de réelle incidence sur le développement du rat et le fait de trop attendre peut entraîner une agressivité comportementale acquise qui est nettement plus difficile à "soigner" que l'agressivité induite par les troubles hormonaux (dans ce cas, un long travail de réapprentissage des codes sociaux est nécessaire, ainsi qu'un apprentissage de la confiance). Il est tout à fait possible de faire castrer un rat agressif hormonal adulte voire âgé, si tant est que sa condition physique soit suffisamment bonne pour qu'il puisse supporter l'anesthésie. La castration se révèlera efficace, étant donné que l'agressivité est induite par un taux d'hormones anormalement élevé, qui chutera systématiquement après l'opération. Cependant, comme précité, il est possible qu'un rat ayant été agressif hormonal pendant plusieurs mois conserve une "agressivité acquise" après castration, qui nécessitera une éducation stricte pour lui réapprendre les codes sociaux et lui permettre de réintégrer un groupe de rats. L'agressivité hormonale n'est pas un problème aussi rare qu'on peut le penser. Beaucoup de rats sont classés dans la catégorie des asociaux par méconnaissance de cette pathologie alors qu'ils souffrent de troubles hormonaux. Cette confusion est souvent liée à une idée reçue qui voudrait qu'un rat agressif hormonal attaque forcément le rat ET l'homme, alors que c'est loin d'être une généralité. Sur un panel de 28 rats agressifs hormonaux dont je me suis occupée, seuls 5 étaient agressifs envers l'homme. Les autres ne s'attaquaient qu'aux rats mais souffraient néanmoins d'agressivité hormonale. Ils ont par ailleurs tous pu être intégrés à des groupes après castration, y compris ceux qui possédaient une part d'agressivité acquise. Même si cela est nettement plus rare que chez les mâles, les femelles peuvent également développer une agressivité hormonale. Les symptômes sont similaires à ceux que présentent les rats mâles. Une stérilisation pourra faire chuter le taux d'hormones de la rate, tout comme la castration est effective chez le rat mâle. Il est préférable de faire pratiquer une ovario-hystérectomie : en effet, la rate ayant produit trop d'hormones pourra être plus sujette aux tumeurs mammaires, utérines ou ovariennes, une telle opération pourra donc minimiser les risques. Les précautions pré-opératoires et post-opératoires sont les mêmes que pour les mâles. IV- La castration d'un rat agressif hormonal Il est important que le rat nécessitant une castration soit en bonne condition physique afin de pouvoir supporter l'opération, même si celle-ci est très peu risquée. Les généralités sur la chirurgie et les soins pré et post-opératoires restent bien sûr valables (cf. article à venir). Privilégiez un vétérinaire pratiquant l'anesthésie au gaz : celle-ci est généralement mieux supportée par l'organisme des rats, et maximise donc les chances de réveil. Attention : un rat agressif hormonal castré ne peut être réintroduit dans un groupe de rats qu'au bout de 3 semaines minimum après son opération, ce délai peut se prolonger jusqu'à un mois et demi. En effet, les hormones persistent un temps dans l'organisme, le taux d'hormones ne chute que progressivement. Il faut généralement compter trois semaines avant qu'il soit suffisamment bas pour que le rat puisse supporter la présence de ses congénères. Attention de même à ne pas introduire un rat nouvellement castré dans un groupe de femelles : les spermatozoïdes peuvent survivre dans les canaux plusieurs semaines après l'opération, il est conseillé d'attendre au minimum trois à quatre semaines (un mois est plus prudent) avant d'intégrer un mâle castré à un groupe de femelles, afin de s'éviter la mauvaise surprise d'une "portée kinder" de père agressif. V - Différentes méthodes de castration Il existe différents types d'opérations, celles-ci sont pratiquées selon les préférences de chaque vétérinaire. Voici les plus courantes : Suite à lire en "spoiler" : cliquer sur "afficher". Le coût habituel d'une castration se situe aux alentours de 80€, il peut néanmoins varier selon les cliniques vétérinaires et le type de castration et d'anesthésie pratiqués. VI - Après l'opération Votre rat vient d'être castré, il vous faut l'isoler dans une cage de type "cage de maternité" en plexiglas (Duna, par exemple), sans litière "classique" qui pourrait s'incruster entre les sutures. Privilégiez le papier essuie-tout ou papier toilette non traité, le drybed, les alèses médicales ou les serviettes-éponges. Suite à lire en "spoiler" : cliquer sur "afficher". VII - Informations complémentaires Causes éventuelles de l'agressivité hormonale, traitements homéopathiques La dénutrition peut masquer une agressivité hormonale, ou à l'inverse, provoquer son apparition une fois le rat à nouveau correctement nourri. En effet, le corps manquant de nourriture "stoppe" la production d'hormones sexuelles (tout comme l'aménorrhée peut survenir ou la puberté peut être stoppée chez la femme ou l'homme dénutris/anorexiques, par exemple). Suite à lire en "spoiler" : cliquer sur "afficher". VIII - L'agressivité : pas toujours hormonale ! L'agressivité chez le rat n'est pas toujours d'origine hormonale. Avant d'envisager une castration pour votre rat, il faudra vous assurer de certains points : Suite à lire en "spoiler" : cliquer sur "afficher". Conclusion Un rat présentant une agressivité anormale envers ses congénères ou une hypernervosité constante peut être atteint d'agressivité hormonale, quel que soit son âge. Il n'attaquera pas forcément l'homme, mais souffrira grandement de sa condition et sera inapte à vivre en groupe. Il est important de faire pratiquer une castration sur un tel rat, dans son intérêt avant tout. L'agressivité hormonale est une maladie, votre rat n'a pas choisi d'être agressif envers ses congénères et éventuellement envers l'homme : ne lui en veuillez pas, il pourra redevenir un rat adorable après castration, une fois débarrassé de son excès d'hormones. Un rat agressif hormonal doit être isolé de ses congénères et ne pourra être remis en leur présence qu'au bout de trois semaines minimum après castration. Pour la réintégration, procédez à des présentations classiques en terrain neutre. Une anesthésie au gaz est souhaitable pour l'opération. Surveillez bien le rat à son retour chez vous, pour détecter toute baisse de forme ou infection au niveau des sutures, et n'hésitez pas à retourner chez votre vétérinaire en cas de besoin. Même si cela est beaucoup plus rare, une femelle peut être agressive hormonale. La stérilisation (ovario-hystérectomie) pourra la soulager et lui permettre de vivre en groupe. Chaque rat étant unique, la liste de symptômes n'est donnée qu'à titre indicatif. Il se peut que votre rat n'en présente qu'une petite partie tout en étant bel et bien agressif hormonal. Dans le doute, n'hésitez pas à poser vos questions sur le forum, pour recueillir des avis et témoignages, ainsi qu'à votre vétérinaire. Encore des questions ? N'hésitez pas à solliciter la communauté dans la rubrique Questions, problèmes, débats ! Première publication : 26/07/2011. Dernière révision : 30/05/2013.
  5. Nom du rat : No Name Sexe : Mâle Âge : 1 an et 2 mois Provenance et date d'adoption : No Name est le fils d'un de mes mâles ajd décédé. Il est issu d'une portée voulue et est né chez la propriétaire de la femelle. Il est chez moi depuis ses 5 semaines. Conditions de vie : Dans une royale double avec 4 autres mâles adultes. Le problème actuel Depuis environ 1 mois, No Name est agressif envers les autres rats de son groupe : il s'ébouriffe, souffle, marche en crabe et les attaque sans raison apparente. Il ne les blesse pas (ou pas gravemenent), mais il les terrorise. De plus, il les empêche d'accéder à la nourriture. Quand bébé No Name est arrivé chez moi, 3 de ses colocataires actuels étaient déjà là et le dernier est arrivé à l'âge d'environ 1 an, il y a déjà 7 mois (intégration easy). No Name est le plus jeune, mais ils sont tous assez proches en âge. No Name avait toujours été très gentil et n'avait jamais posé de problème auparavant. Je remplis toujours leur gamelle quand je les rentre dans la cage après la sortie et d'habitude ils se jettent tous dessus et mangent tous ensemble et 24h plus tard la gamelle est vide. Maintenant quand je les rentre, No Name va manger, mais les autres courent se cacher. Et le lendemain il reste plein de graines parce que No Name ne mange pas tout, mais il empêche les autres de manger. Quand il fait ses "crises d'agressivité" et qu'il attaque tout le monde, les autres hurlent et restent traumatisés pendant longtemps après (planqués à respirer par à coups)...! Au début, comme il n'y avait pas de blessure, je les laissais se débrouiller. Mais au bout d'un moment j'ai commencé à avoir pitié d'eux, alors je laissais No Name tout seul dehors un moment pour que les autres puissent manger tranquillement, ou je le laissais tout seul dedans un moment pour que les autres puissent sortir tranquillement (parce qu'ils les attaquent autant dans la cage que dehors). Mais maintenant, même si je fais ça, les autres se planquent sans même attendre de voir si No Name est là ou pas...! No Name, lui, je le sens pas bien : il est tendu, il sursaute pour un rien, j'ai l'impression qu'il ne dort jamais, il est trop occupé à surveiller la gamelle et à s'énerver... Avec moi par contre il est tjs gentil. Vos questions Ben en fait ma question est assez simple : coupe-coupe ou pas coupe-coupe ?
  6. Le rat et son passé Nom du rat : Finn IRD36332M Sexe : mâle Âge : 5 mois et demi Provenance et date d'adoption : Raterie les Irradiés, adoption fin septembre à 7 semaines Antécédents (date, nature, traitements) : aucun Conditions de vie : Il vit avec Pyjama, rat castré dans une Freddy 2 avec du chanvre, nourri au mélange Schweizer, Le problème actuel En deux mots : Très forte agressivité, depuis ses trois mois Finn était un rat doux et gentil à son arrivée, très curieux et tout de suite à l'aise avec nous (mon copain et moi). L'intégration avec Pyjama n'a pas été très simple, mais pas non plus trop compliquée. Il était un peu paniqué, mais Pyjama provenant d'un sauvetage ne s'y prenait peut-être pas très bien… Mais après quelques jours, ce fut les meilleurs amis du monde. Mais depuis mi-novembre je dirais, il est devenu plus agressif: tout de suite très au taquet à souffler si on lui caressait le dos, à courir vers la cage d'un de mes autres groupes pour leur souffler contre, etc. Est venu LE mauvais moment: un matin, il était à nouveau contre les barreaux de l'autre cage, alors qu'il s'était déjà fait mordre les pattes. Je l'ai pris pour le gronder, mais il devait me rester sur les mains un peu d'odeur des autres. Il m'a violemment mordu ou griffé la main, entre le pouce et l'index, et j'avais une profonde entaille qui aurait nécessité des points de souture (sauf que comme une nouillette j'ai pas fait et ça a mis long à cicatriser) J'avoue, j'ai eu depuis plus de peine avec lui. Je en voulais un peu, mais surtout du coup je craignais qu'il recommence… Mais je ne l'ai pas puni, si ce n'est repoussé en épongeant le sang qui coulait. BREF, j'ai toujours mis cette agressivité sur le compte d'une adolescence violente et précoce. Et je voulais attendre au moins ses huit mois pour prendre une éventuelle décision. Sauf que, il est toujours aussi terrible, et que si par rapport à moi tant pis s'il aime pas mes caresses cela passe, mais il traumatise de plus en plus Pyjama. Et cela me fait terriblement mal au coeur, car Pyjama n'a déjà pas une histoire facile ( www.lesbaratineurs.wordpress.com ) et que je rêvais de pouvoir intégrer ces deux loulous à mon groupe de trois. Mais là ce serait juste impossible. Pyjama sort de moins en moins, il se fait souvent attaquer et panique et finit par se planquer des heures dans une de ses maisons. Il ne mérite pas ça. Vos questions Du coup, je ne sais pas quoi faire: -tenter d'intégrer seulement Pyj à mon groupe de trois? Cela signifierait Finn seul durant trois mois… Ce qui peut alimenter son côté "sauvage" non? s'il est seul? -Castrer déjà Finn, même si cela signifie six semaines de solitude pour Pyj et Finn...
  7. Bonjour, Il y a 2 jours j'ai trouvé un petit rat mâle (je dirais 2-3 mois) abandonné dans les encombrants sur un trottoir pas loin de ma fac dans Paris. Il était dans une cage minuscule (type cage pour hamster/souris) sans eau ni nourriture, laissé à l'abandon dans un froid glacial ! Il était impensable pour moi de le laisser là et je l'ai donc immédiatement ramené chez moi ! C'est un petit vraiment attachant, malgré ce qu'il a vécu il n'a peur de rien et part à la découverte de ce qui l'entoure sans la moindre hésitation, il est un peu "sauvage" (il n'a pas du être beaucoup manipulé) mais il ne dit pas non à une petite sieste dans ma capuche ou sous mon pull, il est vraiment adorable ! Le problème c'est que je n'ai que des femelles, je pensais donc le faire castrer pour pouvoir le mettre avec mes filles... Mais en me renseignant sur internet j'ai vu sur certains sites qu'il est déconseillé de faire castrer un mâle qui n'a pas de problème d'agressivité (et qu'il y aurait un problème par rapport à son âge aussi), alors que sur d'autres il était écrit que l'on peut castrer un rat dès ses 2 mois, que c'est maintenant devenu une pratique "courante" que les vétérinaires ont l'habitude de pratiquer et que les risques sont faibles... J'avoue que du coup je suis un peu perdue, c'est pourquoi j'aimerai connaître vos points de vue et vos avis sur la question. Merci d'avance, Pauline. PS: j'ai de toute façon prévu de prendre rendez-vous chez ma véto pour voir l'état de santé général de ce petit loup, j'en profiterai pour lui poser la question.
  8. Bonjour, Voila j'ai déjà deux loulouttes ,adorables,que j'adore :-) et j'ai lopportunité de récupérer un petit loulou,un ti bébé, je voulais savoir si je pouvais les mettre en contact sans risque,a par bien sur une porté,je serais vigilant,jusqua la castration,ils aurons bien sur une cage séparée, et il aura sûrement un copain le moment venu. Mais pourais je les sortir histoire qu'ils s'amusent tous ensemble D'avance merci pour vos réponses Ci joint mes pepettes,Izzy et Nova
  9. bonjour voila j ai adopter frere et soeur deux magnifique rats qui ont 1 mois environ je vais faire castré le males mes la veto a dit pas avant c est 5 mois je voudrais savoir a quel age le male est operationel et la femelle a quel age est elle prete ? une autre petite question si je venais a les separer d ici 1 mois pour pas qui face de petits je pourrais les remettre ensemble apres la castration du mal? ou ils vont plus s entendre
  10. Bonjour tout le monde, Hier soir j'ai pas compris ce qu'il est arrivé, Sweety en pleine promenade, je m'approche de lui il vient me voir, je commence à le caresser, et là d'un coup il me saute sur la main, m'attaque le doigt tellement vite que je n'ai pas eu le temps de réagir, je l'ai juste poussé et j'ai été chercher de quoi appuyer sur mon doigt pour arreter le saignement, du coup je ne l'ai pas retourné, peut être une erreur de ma part, mais ça saigné beaucoup trop pour que je m'occupe de le retourner et franchement je préférais éviter la perte d'un autre doigt !!! Il y a beaucoup de sujet sur l'agressivité hormonale du rat, mais ne connaissant pas les antécédents de Sweety qui est un mâle entier j'ai besoin de vos lanternes pour m'éclairer et d'après son ancienne propriétaire il doit avoir 1 an. Donc, j'ai noté toutes les informations que j'avais sur lui ci-dessous : Provenance et date d'adoption : Provient d'animalerie, récupéré chez une propriètaire qui avait peur de Sweety depuis qu'elle avait mit Sushi avec lui, car elle se montrait agressif et le mâle a changé de comportement à ce moment là, enfin d'après ce que j'ai compris, il a été adopté le 19/12/2012. Conditions de vie : Vit seul depuis que je l'ai récupéré pour qu'il fasse une quarentaine, ne mette pas Sushi avec qui il était enceinte et étant sous traitement antibiotique pour des éternuements fréquents il n'a pas encore été présenté à mon seul autre mâle. Pour l'instant, il est juste sur du papier, sopalin et mouchoire en papier car je voulais attendre la fin des éternuements avant de le mettre sur du Chanvre !!! Le problème actuel : En deux mots : M'a mordu tellement fort et vite, que j'ai trois ouverture sur le même doigt, dont un endroit infecté et gonflé, et je crains qu'il recommence car je ne l'ai pas vue venir !!! Avant l'apparition des symptômes : Alors quand je l'ai récupéré il sentait mauvais, je me suis dit que ça venait de la litière qui n'avait plus était changé par son ancienne propriétaire, mais non j'ai remarqué qu'il dort ou il fait pipi ce qui peut expliquer pourquoi il ne sent toujours pas bon, ce qui peut aussi expliquer pourquoi va falloir faire un autre traitement antibiotique car il éternue toujours. Je trouve que ça empire dès qu'il est en ballade, j'ai l'impression qu'il buffle, et j'ai fais remarquer a ma vétérinaire qu'il a un excès de sébum, et je pensais que ça venait de la mauvaise alimentation qu'il avait avant, mais non, son poil est toujours aussi moche.
  11. Bonjour à tous, Alors j'ai un probléme avec deux de mes rats, l'un semble ne pas pouvoir voir l'autre. Alors voilà j'ai acheté Charles en octobre 2012 je l'ai integré avec Nounoutte (1an maintenant) sans aucun probléme Ensuite début décembre je suis allée chercher Arthur 3 mois chez une dame. Donc pendant 1 semaine et demie Arthur seule dans une cage et dans une autre piéce, le reste de la deuxiéme semaine je l'ai mis dans la même piéce que les autres toujours dans une cage seule et mes deux rats allaient le voir, le sentir = pas d'agressivité en vue, juste de la découverte. La troisiéme semaine donc sortie commune, quelques reniflage de dérriére et des petites conneries ensemble donc encourageant, puis quelques disputes rien de bien vilain. Puis d'un coup Arthur s'est mis à avoir un peu peur, quand les autres approchaient de sa cage il couinait et tappé ses pattes dans la litiére comme un taureau prêt à charger -_-' Toujours des sorties ensemble qui se passait bien, des petites course- poursuites.... Donc quatriéme semaine j'ai tenté de les mettre ensemble, grand nettoyage de la voliére au vinaigre blanc, changement intégrale de l'organisation de la cage. La nuit se passe bien et les jours suivants aussi, sauf que des qu'un rats approche Arthur il couine comme un furieux donc je vais voir mais RIEN, mes rats le sentaient et quand ils l'entendait couiner ils s'en allaient.... Au bout de quelques jours Mr Athur a pris confiance, il s'entend avec le dominant alors qu'au début c'était pas gagné... sauf que maintenant il MALTRAITE Charles Cependant une fois je les ai trouvé en train de dormir ensemble! Alors dés qu'il voit Charles il lui fonce dessus, donc Charles cours se réfugié dans une maison où il est le seul à passer. Arthur reste devant et dés que Charle en sort il le pince..... et s'il sort pas il lui fout des baffes et essaient de le mordre par le trou de la maison. Et il frotte toujours ses pattes dans le litiére genre je suis un taureau enervé :s Il a déju mordu Charles à sang (je présume car Charles a saigné au niveau du poitrail) En sortie c'est pareille il course Charles et le mort... j'avoue que je ne comprend pas vraiment son comportement. J'hésite à remettre Arthur dans une cage separée. Je le trouve plus apeuré, j'ai l'impression qu'il ne comprend pas ses congenéres et se met en mode défensif à chaques fois. Quand le dominant Nounoutte s'approche de lui il continue de couiner... J'espére que c'est compréhensible.... Je ne sais pas s'il est agressif, s'il na pas acquis correctement ses codes sociaux, s'il a des problémes hormonales... enfin bref est-ce déjà arriver à quelqu'un? Quel conseil me donnez-vous? (séparation, castration,...) sachant que j'attend de reçcevoir du Nervosyl pour le calmer un peu... Charles ne semble pas trop perturbé, car sa ne dure pas trés longtemps environ 1 heure par jour mais j'en ai marre de le voir comme sa et d'entendre Arthur couiner comme un cochon !!!!
  12. Bonjour, Dans la continuité de ce sujet : http://www.srfa.info/index.php?/topic/88898-intgrer-2-mles-avec-un-troisime/ Je relance celui-ci, Arsène sera castré demain, que dois je faire après pour pouvoir enfin espèrer le faire cohabiter avec Herlock ? Merci.
  13. Bonjour et bonne année à tous, Je part en quête ce week end d'une cage plus grande (le bon coin en regorge) pour trouver 2 potes à Arsène car il s'ennuie trop. Il viendront certainement d'animalerie, sauf si quelqu'un sait m'indiquer un éleveur sur metz ? Pour la "procédure", si le "terrain neutre" est la "nouvelle cage, ça joue ou pas ? Est ce une bonne idée "deux d'un coup" ? J'en profite pour demander aussi, j'ai acheté un "spoutnik" à Arsène, il semble aimer mais du coup, ne le quitte plus, si je le vire de sa cage, il joue, se ballade et le reste, mais sinon, il tourne à peine la tête pour des friandises ?? Merci de vos conseils...
  14. Bonjour, Nouveau sur le forum je poste mon premier topic car j'ai un problème particulièrement embêtant avec un de mes rats. N'ayant pas particulièrement l'habitude des forums je vais essayer d'être le plus précis possible. Actuellement j'ai deux rats mâles, un vieux pépére de 4 ans (Bud) et un jeunot d'environ 1 an (Mout'). Quand le jeunot est arrivé aucun problème, le vieux la accepté sans soucis, seulement quelque remise au clair de Bud sans blessure ni violence excessive envers le petit. Ce qui est normal à priori. Jusqu'à il y a environ 4-5 mois, où le petit à commencé à vouloir faire son caïd avec le gros au début sans soucis mais au fur et à mesure du temps le problème ne se résolver pas. Les escarmouches étaient de plus en plus violente jusqu’à ce que des blessures de plus en plus importante apparaisse. Et le jour où le petit à perdu une phalange j'ai séparé leurs cage en deux ( ce qui ne posé pas de problème car la cage est particulièrement imposante ), jusqu'à là ce sont des choses qui arrivent avec deux rats mâles. Malheureusement le problème à empirer ... avec moi. Au début le petit rat s'hérissé quand je m'étais la main dans la cage, j'ai fais avec. Mais il a fini par me mordre, et maintenant à chaque fois que je passe la main dans la cage j'ai le droit à une morsure. Ce qui est devenu un véritable problème pour nettoyer la cage et lui donner à manger. Au point que j'en suis venu à mettre une paire de gant de jardin pour évité de me faire bouffé. Une autre précision, le petit rat (qui est maintenant bien balèze) est agressif aussi quand je le sors en dehors de la cage avec le vieux. Quelqu'un aurait un conseil à me donner ? J'ai entendu parler de la castration, étant un homme je trouve ça particulièrement barbare et ça m’embêterai d'en venir à ce genre d'extrémité. Est-ce que cette situation est déjà arrivé à quelqu'un ? Et comment à t-il géré la chose ?
  15. Cet article a déménagé ! Retrouvez-le dans l'onglet Articles ou en suivant ce lien :
  16. Cet article a déménagé ! Retrouvez-le dans l'onglet Articles ou en suivant ce lien :
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.