Jump to content
solenacea

Souci difficile à diagnostiquer dans ma troupe

Recommended Posts

Voilà la situation :

Nous avons déménagé en octobre pour vivre sur l’île de Minorque ; j’y ai bien entendu amener mes rates avec moi. Fin janvier, une de mes miss (venant des PDD) est tombée malade : éternuements (peu) mais surtout perte d’usage des pattes avant et pas de force pour croquer cumulé à une perte d’équilibre. J’ai vu la véto d’ici (celle qui s’occupe des animaux du petit zoo de l’île – en pensant que c’était le plus approprié) ; elle m’a dit n’y connaitre rien aux rats, mais elle était de bonne volonté pour me fournir les médicaments adéquats si mon véto belge pouvait « établir à distance » un diagnostic.

Vous savez combien il est difficile d’établir un diagnostic juste pour les rats, alors à distance…

Bref, j’ai soigné cette miss selon les deux pistes probables : tumeur hypophisaire (cabergoline) ou vilain problème respi (antibiotique)… rien n’y a fait, son état a empiré et surtout elle perdait beaucoup de poids, j’ai dû l’envoyer au Nuage de Gruyère. Ce n’est malheureusement pas tout, sa sœur a présenté les mêmes symptômes, je suis intervenue de suite avec la médication, mais pas de changement (deux semaines de soins)…

Et, depuis 2 – 3 jours, une troisième présente elle aussi des symptômes.

(les symptômes sont: 

elles sont mollles, n'ont plus de force dans les pattes avant pour soutenir la nourriture, elles n'ont plus de force dans les machoires pour croquer leurs croquettes, et elles sont "titubantes")

 

 

 

la véto d'ici n'y connait rien et je travaille par téléphone avec ma véto belge... je l'ai rappelée car il n'y a pas de changement au bout de 15 jours pour Titi et donc, là, elle m'a posé des questions sur la température et l'humidité et a pensé à une levure ou un champignon dû à ce taux d'humidité trop élevé (aux alentours et parfois au dela de 80%) de la maison (une île, nous sommes à 500m de la mer, le taux est élévé, même dans les maisons chauffées car l’isolation ici n’est pas pensée comme chez nous, puisque c’est une zone touristique, de vacances, donc de passage en été)…

 

 

là, j'ai demandé le produit proposé par ma véto belge pour traiter si c'est bien une levure ou un champignon (intraconazole)... ça arrivera au mieux vendredi, sinon la semaine prochaine

 

Je suis effondrée car je crains fort de perdre toute ma troupe.

 

Je vais évidemment tout faire pour tenter de guérir les malades.

Par contre, si c’est environnemental, je pense à peut-être replacer mes miss pour les « sauver » de ces mauvaises conditions auxquelles je n’avais pas pensé. J’ai pourtant investigué beaucoup, avant notre déménagement, pour que nous soyons tous au mieux, mais jamais, je n’ai jamais pensé qu’il pouvait y avoir un problème d’humidité si important et de moisissure infectieuse. Evidemment, si c'est infectieux, c'est problématique pour la reprise dans une autre troupe et il faudrait qq1 qui s'y connaisse et n'en a plus et accepte les soins... 

 

Quelqu'un peut-il m'informer davantage sur les soucis liés à l'humidité? Quelqu'un a--t-il déjà été confronté à ce type de problème de santé? Quels conseils pouvez-vous me donner? Merci de bien vouloir m'aider...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Quelle tristesse ce qui arrive à tes petits rats. Ce tableau symptomatique ne m’évoque pas de pathologie connue fréquente du rat. Peut-être que d’autres personnes ici auront déjà vu ça ?

En attendant, serait-il possible de te poser quelques questions pour se faire une idée plus globale de la situation des p’tits loulous ? Peut-être que ça pourrait nous donner plus d'indices. 

 

Je les mets pour que tu puisses répondre si tu le souhaites :

 

Ont-elles eu des contact avec d’autres animaux, de leur espèce ou d’une autre ?

 

Quel âge ont-elles et que mangent-elles ?

 

Elles sortent dehors ou sont toujours à l’intérieur de la maison ?

 

Quelle température fait-il en moyenne dans ta maison ? 

 

Au niveau de l’examen clinique réalisé chez le vétérinaire, elles ont une température rectale à combien ?

 

Les muqueuses sont elles possible à observer sur tes loulous ? Si oui sont-elles rose, pâle, ou peut-être tirant vers le jaune ?

 

Ont-elles subie un stress avant le développement de la maladie ou tu n’arrives pas à relier le développement des symptômes à quoi que ce soit ? (un chat venu dans la maison, un jour ou la bille du biberon ne marchait plus et elles n’ont pas eu d’eau, des travaux, une autre maladie?)

 

Leur état se dégrade progressivement, ou bien du jour au lendemain, elles deviennent incapable d’utiliser correctement leurs membres ?

 

Pas de diarrhée ? Les urines sont normales ? 

 

La maladie a plutôt commencé par des signes nerveux, ou plutôt par des signes respiratoires ? 

 

Quel est l’antibiotique qui a été prescrit (la molécule, pas le nom déposé :) ) ? Aucune amélioration n’a été remarquée, pas même les premiers jours ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

non pas de contact avec d’autres animaux (seul mon chat était à la maison qu'elles connaissaient depuis toujours (de loin, jamais de contact direct) et il est mort avant que ne se déclare les soucis de la troupe

 

Elles ont pour une 1an et demi, pour l'autre 1an / elles mangent des SSS et du frais (chaque soir, je leur fais une assiette de légumes, fruits, féculents), depuis une semaine je mélange des Hamiform aux SSS (car ici, je n'arrive pas à me faire livrer les SSS).

 

Elles sont toujours à l’intérieur de la maison.

 

La température moyenne est de 19 - 20 degrés mais le taux d'humidité est très élevé, entre 80 et 100%, je dois vérifier, pour cela il faut que j'achète une station météo.

 

Au niveau de l’examen clinique réalisé chez le vétérinaire, celle avec qui ça a commencé et qui est décédée (j'ai dû la libérer, elle n'arrivait plus à se nourrir, ni à bouger), elle avait 37,1, l'examen clinique semblait bon pour le véto d'ici ... (mais je rappelle que le véto d'ici n'y connait rien)

 

Quelles muqueuses ? Dans la bouche?

 

Il y a eu plusieurs stress, j'imagine: le déménagement en octobre serait le plus grand, après nous avons contstruit du mobilier (pas de travaux poussièreux) et les symptômes se sont déclarés bien après (depuis mi-janvier)

 

en fait sur deux -trois jours, j'ai vu un changement et elles deviennent incapable d’utiliser leurs pattes avant et de croquer.

 

Non, pas de diarrhée ; oui, selles et  urines normales .

 

La maladie a plutôt commencé par des éternuements, puis en 2 - 3, l'incapacité d'utiliser leurs pattes avant et de croquer .

 

j'avais commencé par donner de la doxycycline à celle qui éternuait beaucoup et "faisait" des bruits respi important, les bruits respi ont disparu avant son soucis de pattes et de machoire ; alors j'ai demandé un autre antibiotique et j'ai donné enrofloxacine  recommandé par les 2  vétos (la belge qui s'y connait très bien mais ne peut ausculter et celle d'ici qui l'utilisait aussi) et, de fait, aucune amélioration, non,  pas même les premiers jours

je donnais en paralèlle de la cabergoline pour une éventuelle tumeur hypophysaire (j'ai l'impression que ça les "mollissait" un peu plus)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

D'accord, c'est compliqué comme problème c'est sur :/ 

 

Je retiens que

- Ton petit rat n'avait pas de température

- L'affection est respiratoire dans un premier temps puis neurologique. Son état s'est dégradé rapidement.

- Les antibiotiques ont fonctionné pour faire disparaître les signes respiratoires mais les signes nerveux se sont maintenus, ce qui t'a conduit à changer d'antibiotique. Ce deuxième antibiotique n'a pas eu plus d'effets que le premier.  

 

>> C'est la même chose pour le second rat atteint ? 

>> La troisième va bien ? 

 

J'ai encore 2 trois questions

- Est-ce que c'est possible qu'elles se soient intoxiquées avec un truc (Un traitement anti-parasitaire? Des plantes ? un aliment qu'elles n'auraient pas du manger ? Un bois traité ?)

Une autopsie a-t-elle était réalisée sur la petite minette partie ?

- Il n'y a pas eu d'intégration de nouveau rat récemment (dans les 2-3 derniers mois) ? 

- Elles arrivent à boire et à manger les choses liquides ou ça aussi c'est compliqué ?

 

Edit : le mot "r.atte" est automatiquement remplacé par "petite patate" apparemment 

Edited by Dahliae

Share this post


Link to post
Share on other sites

(oui car avec tt c'est une petite patate, la femelle du rat c'est avec un t :p )

  • Laugh 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a quelques années j'ai eu plusieurs cas de symptômes neurologiques contagieux, il s'agissait visiblement d'abcès cérébraux.

Au vue de mon expérience, dans le cas d'abcès internes aux organes (cerveau, poumons), je n'ai observé une efficacité qu'avec la pénicilline injectable (qui est une des rares molécules à traverser la coque des abcès).

Dans mon cas, les rates étaient assez âgées et malheureusement l’amélioration impressionante observée en moins de 24h n'a été que temporaire, mais malgré tout, je pense que dans ton cas c'est à tenter de toute urgence.

 

PS : la pénicilline s'injecte en sous cutanée, je précise car souvent dans la littérature c'est indiqué en intra-musculaire, mais c'est inutile et plus douloureux. Déjà que c'est assez galère à injecter car très épais, mieux vaut pas en rajouter ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis pas sûre que la pénicilline passe bien la barrière hémato-encéphalique par contre, dans l'hypothèse d'abcès cérébraux :/

Pas simple comme cas, je n'ai pas plus d'idées que celles déjà évoquées... bon courage en tous cas :chance:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Si on fait le bilan de tout ça, sans avoir accès à des examens complémentaires :

Partons du principe que c’est une maladie contagieuse et que tes deux rats n’ont pas chacun une maladie différente qui tombe en même temps par malchance.C’est probablement un agent infectieux bactérien, viral ou fongique.

 

Puisqu’on ne peut pas aller plus loin dans la réflexion sans examens complémentaires, et que ça a l’air mortel, la seule solution c’est de taper fort sur tous les tableaux, comme tu as déjà commencé à le faire avec ta véto.

 

Traitement médicamenteux :

- Bactérien : L’enrofloxacine diffuse dans le cerveau mais ne marche pas contre tous les types de bactéries, ce qui explique peut-être la persistance des signes nerveux. Je suis d’accord avec Delfiini, l’amoxicilline se tente pour voir s’il y a un effet bénéfique. (ça passe dans le cerveau uniquement en cas d’inflammation méningée :) )

- Viral : Il n'y a pas de traitement :/ Il y a probablement une inflammation du cerveau, l’utilisation d’anti-inflammatoire pourrait avoir un intérêt à discuter. As-tu pensé au SDAV, un virus responsable d’une immunodépression, qui pourrait peut-être expliquer l’apparition de tous ces problèmes d’un coup ? :/

- Fongique : En France c'est rare. Tu verras bien ce que donne le traitement.

 

 

As-tu mis en place un traitement de soutient associé ? :)

- En fonction de l’état d’avancement de sa maladie :

→ Si elle mange encore, lui proposer des aliments liquides 2-3 fois par jour.

→ si elle n’est plus capable de s’alimenter ce serait bien de lui faire avaler de l’eau et de la nourriture tiède à la seringue plusieurs fois par jour. Il y a peut-être des aliments hyperdigestibles chez le véto. Si elle n’accepte pas et recrache tout, il faudrait envisager les réhydratations sous cutanées :/

- Si elle est vraiment affaiblie, une bouillotte à changer 2 fois par jour pour qu’elle puisse se réchauffer pourrait l’aider.

 

Mesures environnementales :

- Si j’ai bien compris, d’autres rats n’ont pas de symptômes. Il y a encore une chance qu’ils n’aient pas attrapé le même agent infectieux. Je séparerai la minette malade des autres et la mettrais dans la pièce la plus éloignée possible, avec du matériel spécifique pour elle, des chaussures et des habits spéciaux pour aller la voir, un lavage de main avant et après.

- Puisqu’on ne sait pas a quel agent infectieux tu fais face, il faudra sans doute nettoyer leur lieu de vie et désinfecter à la javelle, ou un truc puissant en tout cas.

- Si tu connais des gens qui ont des rats, il vaut sans doute mieux qu’ils ne viennent pas chez toi en ce moment, et que tu n’ailles pas chez eux sans prendre des précautions.

 

J’ai pas mal réfléchi sur ton problème cet après midi, mais rien ne dit que je passe pas totalement à côté d’un truc. Je ne sais pas si ça peut aider mais je le poste au cas ou. En fonction des effets du traitement et des nouveaux malades, il faudra voir pour traiter tout le monde ou pas. Je pense qu’il est encore trop tôt pour arriver à la conclusion qu’il faut replacer ta troupe.

 

Je croise les doigts pour tes petites en espérant que celle malade va remonter la pente ! ^^

Edited by Dahliae
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis désolée pour la perte de tes puces. 

 

Si tu as d'autres décès demande des autopsies et analyses en fonction si c'est possible, ça t'apportera sûrement des réponses. 

Pour moi la tumeur hypophysaire n'est pas à écarter. Il arrive que ce soit une pathologie familiale. On a déjà vu des portées (de sauvetage surtout) avec un nombre conséquent de petits touchés. Or tes puces sont soeurs... 

Et puis elles avaient l'air déjà bien atteintes quand le traitement a été commencé.

J'ai eu le cas récemment. Il s'est passé seulement 1 semaine entre les premiers symptômes et le décès de ma rate donc autant dire que le médicament n'a malheureusement pas eu le temps de faire effet... 

Bon courage et j'espère que les autres n'auront pas de soucis. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Dahliae a dit :

Je suis d’accord avec Delfiini, l’amoxicilline se tente pour voir s’il y a un effet bénéfique. (ça passe dans le cerveau uniquement en cas d’inflammation méningée :) )

Hum je parlais de pénicilline, pas d'amoxicilline (même si c'est une molécule proche). Impossible de rapeller de la marque (et donc la molécule exacte) utilisée mais par voie injectable, y'en a qu'une à ma connaissance.

Je n'ai jamais testé l'amoxicilline en cas d'abcès cérébraux, mais en général c'est un antibiotique pas trop utilisé sur les rats, déjà pour son manque d'efficacité (utilisé bien trop souvent depuis des décennies ce qui a entraîné des résistances) et surtout très toxique sur le système digestif des rats, le peu de fois où je l'ai utilisé sur des rats (il y a plus de 15 ans), ça a entraîné de grosses diarrhées.

 

Sur le fait de séparer la rate malade, personnellement je ne le ferais pas. J'pense que si contamination il y a, le mal est déjà fait et si la louloute se retrouve seule le stress engendré pourrait impacter ses défenses immunitaires et c'est pas trop le moment :cpasmafaute:

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tani a raison, l'échec thérapeutique de la cabergoline n'écarte pas totalement le diagnostic de tumeur hypophysaire, certaines sont trop avancées pour cela ou n'y répondent pas (tumeurs non hormono-dépendantes) malheureusement.

 

Edit. L'amoxicilline est un antibiotique de la famille des pénicillines. Il est régulièrement utilisé avec succès chez le rat (beaucoup chez les anglais en particulier), souvent en association avec l'acide clavulanique. C'est effectivement une bonne idée de protéger la flore intestinale avec du rongeur digest ou assimilés sous ce type de traitement, assez agressif pour le microbiote.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Artefact a dit :

Tani a raison, l'échec thérapeutique de la cabergoline n'écarte pas totalement le diagnostic de tumeur hypophysaire, certaines sont trop avancées pour cela ou n'y répondent pas (tumeurs non hormono-dépendantes) malheureusement.

Le problème c'est qu'en cas de tumeurs non-hormono dépendantes, la cortisone est bien plus efficace que la cabergoline, mais si c'est des abcès, ce serait la cata de donner de la cortisone.

 

Sinon, j'pense comme Tani que si le pire arrive, une nécroptie pourrait permettre de connaître la cause de la mort et donc d'ajuster le traitement si malheureusement d'autres cas se déclaraient.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 36 minutes, Delfiini a dit :

Hum je parlais de pénicilline, pas d'amoxicilline (même si c'est une molécule proche). Impossible de rapeller de la marque (et donc la molécule exacte) utilisée mais par voie injectable, y'en a qu'une à ma connaissance.

Je n'ai jamais testé l'amoxicilline en cas d'abcès cérébraux, mais en général c'est un antibiotique pas trop utilisé sur les rats, déjà pour son manque d'efficacité (utilisé bien trop souvent depuis des décennies ce qui a entraîné des résistances) et surtout très toxique sur le système digestif des rats, le peu de fois où je l'ai utilisé sur des rats (il y a plus de 15 ans), ça a entraîné de grosses diarrhées.

 

Sur le fait de séparer la rate malade, personnellement je ne le ferais pas. J'pense que si contamination il y a, le mal est déjà fait et si la louloute se retrouve seule le stress engendré pourrait impacter ses défenses immunitaires et c'est pas trop le moment :cpasmafaute:

Oups oups, j'étais persuadée que ça ne concernait que les rongeurs herbivores et les lapins les soucis digestifs et plutôt administré par voie orale. Je ne ferais pas cette erreur à l'avenir xD Sans doute une penicilline G (Pénéthamate ?).

 

Je trouve que ça se discute la séparation en effet. Je l'aurais faite dans ce cas là :)  C'est délicat comme situation, j'espère qu'un traitement va fonctionner et que personne d'autre ne sera touché. ^^

Edited by Dahliae

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah si si ça je peux te confirmer, les rats ont bien la diarrhée aussi avec pas mal d'antibios, dont l'amox.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toxo cébrale ?

Je rajouterais bien un peu de spiramycine. C'est une bonne alternative à la péni, et cela passe la barrière cérébro-méningée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Artefact a dit :

Ah si si ça je peux te confirmer, les rats ont bien la diarrhée aussi avec pas mal d'antibios, dont l'amox.

 

Jamais eu de soucis pour ma part :chance:.

Elle doivent avoir une flore blindée grâce aux fromages au lait cru. :)

  • Laugh 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouai, j'ai ressorti mes cours pour voir quels antibio passaient la barrière hémato-méningée cet aprem xD c'était marqué que l'amoxicilline et les rongeurs c'était pas fifou, je sais pas pourquoi il me semblait me souvenir que ça passait chez les omnivores. Comme la rate ne mange plus correctement, c'était sans doute pas très judicieux dans tous les cas de toute façon :blush:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour répondre à Dahliae,

 

- je pense intoxiquées par moisissure ambiante

- pas d'autopsie sur celle qui est décédée car la véto n'en est pas capable

- pas d'intégration de nouveau rat, non

- oui, elles arrivent à boire et à manger les choses liquides, mais elles sont très "difficiles", je présente plein de purée maison différentes, je les nourris aussi à la seringue et leur donne du nutrigel

Share this post


Link to post
Share on other sites

agent infectieux bactérien, viral ou fongique.

 

Traitement médicamenteux déjà entrepris:

-  L’enrofloxacine

j'ai pas essayé l’amoxicilline 

- utilisation d’anti-inflammatoire j'ai fait un temps, mais rien changé et finalement déconseillé par ma véto en Belgique.

- Fongique : traitement en cours (vu les moisissures qui apparaissent sur les murs et autour des fenêtres, c'est envisageable

 

 

traitement de soutient associé mis en place oui !

 

elle mange encore, et, oui,  je lui propose des purées de tous types 2-3 fois par jour.

je complète par de l’eau et de la nourriture à la seringue plusieurs ceux fois par jour. trucs pour chat genre recovery de Royal canin, elle n'en veut pas

je donne du Nutrigel

j'ai pas mis de bouillote jusqu'à présent

 

je nettoie tout au sanytol, 

d'autes n'ont pas chopé, mais je reste dans la crainte

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour l'autopsie, j'aurais aimé pouvoir la faire réaliser et savoir de quoi il retournait, mais la véto d'ici en est incapable...

je suis au siècle passé avant guerre... j'ai très peu de ressource et ma véto belge fait ce qu'elle peut à distance sans auscultation  et sur mes infos...

 

ce soir, j'ai commencé le traitement antifongique (vu les moisissures sur les murs et autour des fenêtres et le taux d'humidité, j'espère que cette cause est plus que probable et que le traitement va donner des résultats)

 

merci à tous pour vos pistes, je prends note et j'envisagerai

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

N'essaye pas l'amoxycilline ! xD Y'a un risque important de diarrhée désolée. :transpire:

 

Les bouillottes c'est vraiment quand ils sont très mal, elle n'a pas l'air d'en avoir besoin. :) 

 

Je croise les doigts pour que ça marche. :) 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ici j'ai bcp utilisé amox + acide clavulanique et j'ai jamais eu de diarrhées. Je ne sais pas si c'est parce que c'était pas amox seule, ou parce que les rats sont solides du dedans (même s'ils mangent pas de fromage au lait cru xD )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Ancalimë a dit :

(même s'ils mangent pas de fromage au lait cru xD )

Mère indigne ! Le fromage, surtout au lait cru, c'est bon pour tout !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.