Jump to content
Sign in to follow this  
Korosunna

Comment savoir quand c'est le moment de laisser partir son rat?

Recommended Posts

Bonjour, 

 

En cette période déjà pas facile, le confinement me permet de prendre soin d'un de mes rats dont j'ai déjà parlé sur un autre sujet.

J'ai besoin des conseils de personnes avec plus d'expériences que moi car c'est la première fois que je vis cette décision à prendre, sans pour autant savoir si c'est le bon moment.

 

Pour résumer :

- Début février, Berlin, actuellement 20 mois, faiblit subitement des pattes arrières => RDV chez le véto deux jours après => injection de cortisone dans le bas du dos.

- Suivi du souci chez la véto quasiment toutes les semaines

- Fin février : tentative de traitement à la cabergoline + cortisone en comprimé car on voit que les pattes avant commencent à faiblir également => aucune amélioration et en plus il avait du mal à avaler/déglutir et faisait du bruit en respirant +++.

J'ai décidé de le laisser comme ça sans traitement vu que ça passait pas et qu'il saccadait beaucoup.

- Vendredi dernier => véto => radio complète + injection de cortisone, RAS à la radio => depuis pas d'amélioration, pas de nette régression.

 

Actuellement, il n'est plus capable de se déplacer, sauf de quelques centimètres.

- Je lui donne à boire de l'eau avec du sirop d'agave car sinon il ne buvait pas

- Il a la gamelle a portée de pattes, affectionne surtout les SSS et cornflakes et la noix de coco, la pâte à spéculos, donc continue de se nourrir. D'ailleurs plus aucun soucis niveau respiratoires/début de fausse route en mangeant.

- Je le nettoie 2/3 fois par jour. Il a, par contre je trouve, un excès de porphyrine quand il éternue

- Je le tiens pour qu'il puisse se faire la toilette lui même (il y arrive encore)

- Depuis début février, il a perdu progressivement 120g, sachant qu'il était grassouillet. Je le pèse tous les jours, il perd 5g petit à petit, donc son poids ne se stabilise pas.

- Il n'a pas de diarrhées et fait caca assez souvent, niveau pipi j'ai déjà retrouvé des bouchons de protéines, pour ça que je fais attention ++ à son hygiène (gant de toilette avec eau tiède, sérum phy pour la tête, huile d'olive pour masser le zizi !)

 

Bref, je fais tout ce que je peux pour le maintenir propre, il apprécie beaucoup les câlins une fois qu'il est tout beau tout bien nourri hydraté et globule beaucoup. 

Mais c'est pas une vie quoi, surtout pour un rat encore relativement jeune.

 

J'ai rendez vous chez la véto vendredi et je ne sais pas quelle décision prendre.

 

Merci d'avoir lu jusque là, et si vous avez déjà vécu ça, je suis preneuse de tout témoignage sur quoi faire, car c'est compliqué de prendre cette décision.. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas (encore) bien informé sur le rat, mais je peux parler pour ce genre de décision à laquelle j'ai du faire face pour un chien..

 

Est à  prendre en considération, selon moi , le bien-être physique semble t-il souffrir physiquement, ou n'est-ce qu'une "gène" hygiénique ? 

 

Pour moi, s'il se met  a manifester des signes important de souffrance, alors je dirais qu'il faut abréger ses souffrances.

Si c'est juste un entretien plus important pour le maintenir dans de bonnes conditions de vie et d'hygiènes, mais qu'il ne semble pas "trop" souffrir, je dirais de continuer à prendre soin de lui comme tu le fais. Comme tu dis, il aime encore les calin, apprécie les soins que tu lui prodigue, et je suis sur que dans sa petite tête, il doit être reconnaissant que tu l'aide.

 

(pour ma part, j'ai déjà eu a prendre cette décision,  avec mes parents, pour euthanasier le berger allemand de la famille, paralysé du train arrière, qu'on ne pouvait plus manipuler (pour le sortir faire ses besoins notamment) sans qu'il pousse des gémissements de douleur, et à la fin, il gémissait même sans qu'on le touche... Ca faisait mal au coeur, donc nous avons pris la décision, avec le véto, d'abréger ses souffrances)

 

Je laisse ceux qui connaissent mieux les rats te répondre, mais  voila mon avis sur la question.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonsoir,

 

Cette décision est toujours difficile à prendre quand l’état de son animal se dégrade lentement. :( 

 

Je te mets une petite phrase qu’un vétérinaire m’a dit et qui m’aide à prendre mes décisions, même si tout le monde peut avoir un avis différent à ce sujet :

Les animaux ne sont sans doute pas comme nous, leur objectif dans la vie n’est pas de vivre longtemps. On ne devrait donc pas réfléchir à la façon dont on peut les faire vivre le plus longtemps, puisque c’est très humain comme façon de penser. Les animaux vivent au jour le jour et ils savent s’ils se sentent bien aujourd’hui, ou s’ils se sentent mal. S’ils se sentent mal, et qu’il n’y a pas d'espoir d'amélioration, alors c’est peut-être qu’il est temps de les laisser partir.

 

C’est donc quelque chose de très personnel. C’est une décision que l’on prend selon sa sensibilité et en fonction du bien-être de son animal. Tu peux aussi demander l’avis de ton vétérinaire, mais je pense que chaque propriétaire sent quand les choses vont trop loin pour lui et pour son loulou.

 

Il y a tout de même des critères que tu peux prendre en compte pour te faire un avis, parce qu’il est parfois difficile de se faire une idée précise de la douleur ressentie par nos animaux, la plupart dissimulent très bien leur souffrance :

- Est-ce qu’il continue à faire sa toilette régulièrement

- Est ce qu’il mange correctement

- Est-ce qu'il ne perd pas trop de poids

- Est-ce qu’il boit correctement

- Est-ce qu’il a des interactions avec les autres membres de son groupe s'il en a

- Est ce qu’il a toujours envie de manger des friandises

- Est-ce qu’il a toujours envie de sortir dehors et d’avoir des interactions avec son propriétaire

 

Toutes ces petites choses positives peuvent alerter sur son bien-être/mal être actuel. Évidemment, moins il y a de choses « positives » et plus cela alerte sur son état.

 

Quand tu iras chez le vétérinaire vendredi, demande lui son avis, ça te donnera une bonne idée niveau santé et ça te permettra d'y voir plus clair. Rien ne t'empêche de prendre le temps de réfléchir si ce n'est pas le bon moment à tes yeux. :)

 

Tu as en tout cas l'air de faire tout ce que tu peux pour améliorer son confort, il a de la chance de t'avoir ce petit rat. ^^

Edited by Dahliae
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas une décision facile en effet, DeuZette et Dahliae on bien posé les choses.

Je rajouterai une interrogation : Quel niveau de douleur ils sont capables de supporter sans rien montrer ?

 

J'ai eu un cas "similaire" sur une rate de deux ans et demi. Elle avait l'arrière train paralysé. Au début elle faisait sa vie comme avant, à essayer d'escalader juste avec les pattes avant.. ! Je la voyait traverser la chambre en rampant/courant et continuer ses petites activités.

Ensuite elle a commencé à avoir du mal à se laver, et je crois que c'est à ce moment qu'elle a commencé à "baisser" en énergie (elle faisait sa toilette avec mon aide, dans mes mains). Mais elle a continué de s'alimenter jusqu'au bout.

Aujourd'hui je vois ça comme un signal : un rat qui fait plus ou ne peut plus faire sa toilette.. Je l'emmène mettre un terme à ses souffrances (ce n'est que mon ressenti par rapport à mon expérience).

 

Comment choisir ? La mienne était une vraie bourrique, têtue à toute épreuve alors elle était là jusqu'au bout, vivante et tout, mais quand même sur les derniers jours il y avait une lumière, pas complètement éteinte, mais en moins dans ses yeux, et je pense que c'est un gros gros signal ça.

 

A l'époque je l'ai gardé peut-être une semaine comme ça, le temps de me résoudre à l'y amener. J'avais un lien très très fort avec cte puce, j'étais plus jeune, ça a été une décision difficile à prendre pour moi.

Je n'ai pas du tout regretté de l'avoir fait endormir dans mes mains en lui parlant et en la caressant. Je souhaite que tout mes rats partent comme ça ! Mais au stade avant, parce que rétrospectivement je me demande combien elle a encaissé de douleur..

 

Ce n'est pas facile d'être en train de perdre un animal, tu dois être triste et je compatis sincèrement.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous(tes) pour vos réponses !

De base il était devenu un peu patate avec l'âge mais là il ne peut quasiment plus se déplacer quoi.. Après il arrive à manger, à se toiletter où il peut et a l'air content.

Mais justement, je sais que les animaux en général, dont les rats, ont tendance à montrer qu'ils souffrent quand ils sont en train de souffrir horriblement.

Boire il a du mal, d'où le fait que je lui donne mélanger à un truc sucré, tant qu'il boit je lui laisse et j'essaye de lui proposer assez souvent.

C'était pas un rat très câlin à se coucher vers nous et tout, mais du coup il n'a plus trop le choix mais a l'air de grandement apprécier.

Je vais voir ce que me dit la véto vendredi mais je suis indécise depuis plusieurs semaines malheureusement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pfiou c'est un sujet difficile je trouve, que je viens de vivre récemment en plus.

 

Personnellement tant que le rat montre de la volonté à se déplacer et manger sans trop de difficulté, je le laisse faire sa vie de petit vieux. Après c'est à toi de voir si tu es prêt à l'accompagner ou non dans ce processus, parce que forcément on met un peu une casquette d'infirmière pour les aider.

 

En septembre j'avais une vieille qui était clairement en fin de vie, a la fin elle n'avait plus assez de force pour manger, il aurait fallu que je la gave, là j'ai stopper parce que ce n'était plus une vie pour elle et je l'ai faite partir chez le vétérinaire.

 

Depuis 1-2 mois ma doyenne Maya a décliné progressivement, elle avait de plus en plus de mal à se déplacer mais elle se jetait toujours sur la nourriture. Devant sa volonté de manger et faire des gros dodos avec les copines je l'ai aidé en lui donnant à manger mou, en veillant sur sa propreté et en faisant en sorte qu'elle puisse s'hydrater correctement.

 

Ces derniers jours elle était un peu plus fatiguée, j'alternais les moments nourrissage isolés puis je la mettais dans les dodos avec les copains. Je me posais la question de la faire partir ou non malgré son appétit vue la baisse de forme. Bah elle m'a pas laissé le temps et elle est partie lundi aprèm midi entourée de ses copains/copines alors qu'elle mangeait encore bien le matin... :(

 

Donc honnêtement je te dirais de faire comme tu le sens parce que c'est très personnelle comme décision.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Hasu a dit :

Pfiou c'est un sujet difficile je trouve, que je viens de vivre récemment en plus.

 

Personnellement tant que le rat montre de la volonté à se déplacer et manger sans trop de difficulté, je le laisse faire sa vie de petit vieux. Après c'est à toi de voir si tu es prêt à l'accompagner ou non dans ce processus, parce que forcément on met un peu une casquette d'infirmière pour les aider.

 

En septembre j'avais une vieille qui était clairement en fin de vie, a la fin elle n'avait plus assez de force pour manger, il aurait fallu que je la gave, là j'ai stopper parce que ce n'était plus une vie pour elle et je l'ai faite partir chez le vétérinaire.

 

Depuis 1-2 mois ma doyenne Maya a décliné progressivement, elle avait de plus en plus de mal à se déplacer mais elle se jetait toujours sur la nourriture. Devant sa volonté de manger et faire des gros dodos avec les copines je l'ai aidé en lui donnant à manger mou, en veillant sur sa propreté et en faisant en sorte qu'elle puisse s'hydrater correctement.

 

Ces derniers jours elle était un peu plus fatiguée, j'alternais les moments nourrissage isolés puis je la mettais dans les dodos avec les copains. Je me posais la question de la faire partir ou non malgré son appétit vue la baisse de forme. Bah elle m'a pas laissé le temps et elle est partie lundi aprèm midi entourée de ses copains/copines alors qu'elle mangeait encore bien le matin... :(

 

Donc honnêtement je te dirais de faire comme tu le sens parce que c'est très personnelle comme décision.

Désolé pour ta perte récente :(

Merci de vos réponses, ça m'aide beaucoup ! 

C'est vrai qu'il a de l'appétit et n'a pas l'air malheureux, il vient de globule dans mes mains donc à part le fait qu'il ne puisse pas se déplacer comme il veut le reste à l'air OK ! Je vais profiter de ce confinement pour m'en occuper le plus possible et attendre je pense qu'il y ait une dégradation nouvelle de son état 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beaucoup pourront témoigner je pense qu'ils ont eut des petits vieux qui pouvaient pas se déplacer mais qui était bien vifs! :) Franchement si à côté de ça il est bien, je pense pas que le manque de mobilité est un critère pour les faire partir, mais ça bien sûr libre à chacun. ^^ Profites bien de lui 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme tout le monde : c'est une décision difficile et très personnelle. Personne ne connaît mieux ton rat que toi.

 

Pour ma part, ayant accompagné de nombreux rats dans la vieillesse, dont un grabataire (le mot est dur mais il faut dire ce qui est), pour moi les critères sont vraiment le toilettage, l'appétit et le globulage. C'est ce qui témoigne pour moi d'une envie de vivre, d'une qualité de vie malgré tout préservée. Même s'il y a une grosse perte d'autonomie, ces points-là peuvent être présents très longtemps. Par exemple, même un rat qui ne sait plus manger seul peut montrer son envie de manger et participer activement au nourrissage, même à la pipette ; si ça devient du gavage "de force", qu'il est passif, pour moi la limite est dépassée. Idem pour la toilette : il peut peut-être ne plus la faire seule, mais montrer de la joie quand on l'aide à la faire, avoir encore les réflexes de se lécher les mains et se frotter le museau, c'est qu'il a encore des réflexes d'hygiène et l'envie de rester propre. Refus de manger, négligence de l'hygiène sont les deux "marqueurs" forts pour envisager rapidement l'euthanasie à mon avis (bien plus que la perte d'autonomie en soi, si on a le temps à consacrer aux soins pour garantir la qualité de vie dans la dépendance.)

 

J'ai eu au moins un rat très heureux dans sa vieillesse très assistée (son histoire sur ce post : https://www.srfa.info/forums/topic/89916-grosse-perte-dautonomie-chez-un-papy-fréquence-du-nursing-comment-faire-à-la-reprise-du-boulot/. ) D'autres ne l'auraient pas supporté et lorsque la perte d'autonomie est venue se sont mis à refuser fermement toute nourriture, pour moi ça veut dire "je baisse les bras, je ne veux pas que tu t'occupes de moi à ce point", dans ce cas, on arrête.

 

Dans le cas de ton rat il montre au moins de l'appétit et fait sa toilette : pour moi, c'est un peu tôt pour juger que sa vie n'est plus digne. Ajuster le nursing au mieux pour préserver son confort tant que ça va comme ça. Il doit y avoir moyen d'adapter son alimentation pour un meilleur transit et limiter la perte de poids (j'ai eu de super progrès chez certains en introduisant assez tôt des compléments donnés en plus de la gamelle, et en passant de l'assiette à la pipette.) Tu peux consulter nos sujets "vieillesse" (le sujet Croquenote linké plus haut et les sujets de notre article vieillesse pour avoir des idées.)

 

Dans tous les cas il est certain que quand on est rendu à ce stade, cela peut basculer très vite. Donc profiter de chaque moment ensemble (le confinement aura au moins ça de bon) et rester à son écoute... j'ai tendance à penser que quand le moment est venu, on le "sait". Bon courage :chance:

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Artefact a dit :

Comme tout le monde : c'est une décision difficile et très personnelle. Personne ne connaît mieux ton rat que toi.

 

Pour ma part, ayant accompagné de nombreux rats dans la vieillesse, dont un grabataire (le mot est dur mais il faut dire ce qui est), pour moi les critères sont vraiment le toilettage, l'appétit et le globulage. C'est ce qui témoigne pour moi d'une envie de vivre, d'une qualité de vie malgré tout préservée. Même s'il y a une grosse perte d'autonomie, ces points-là peuvent être présents très longtemps. Par exemple, même un rat qui ne sait plus manger seul peut montrer son envie de manger et participer activement au nourrissage, même à la pipette ; si ça devient du gavage "de force", qu'il est passif, pour moi la limite est dépassée. Idem pour la toilette : il peut peut-être ne plus la faire seule, mais montrer de la joie quand on l'aide à la faire, avoir encore les réflexes de se lécher les mains et se frotter le museau, c'est qu'il a encore des réflexes d'hygiène et l'envie de rester propre. Refus de manger, négligence de l'hygiène sont les deux "marqueurs" forts pour envisager rapidement l'euthanasie à mon avis (bien plus que la perte d'autonomie en soi, si on a le temps à consacrer aux soins pour garantir la qualité de vie dans la dépendance.)

 

J'ai eu au moins un rat très heureux dans sa vieillesse très assistée (son histoire sur ce post : https://www.srfa.info/forums/topic/89916-grosse-perte-dautonomie-chez-un-papy-fréquence-du-nursing-comment-faire-à-la-reprise-du-boulot/. ) D'autres ne l'auraient pas supporté et lorsque la perte d'autonomie est venue se sont mis à refuser fermement toute nourriture, pour moi ça veut dire "je baisse les bras, je ne veux pas que tu t'occupes de moi à ce point", dans ce cas, on arrête.

 

Dans le cas de ton rat il montre au moins de l'appétit et fait sa toilette : pour moi, c'est un peu tôt pour juger que sa vie n'est plus digne. Ajuster le nursing au mieux pour préserver son confort tant que ça va comme ça. Il doit y avoir moyen d'adapter son alimentation pour un meilleur transit et limiter la perte de poids (j'ai eu de super progrès chez certains en introduisant assez tôt des compléments donnés en plus de la gamelle, et en passant de l'assiette à la pipette.) Tu peux consulter nos sujets "vieillesse" (le sujet Croquenote linké plus haut et les sujets de notre article vieillesse pour avoir des idées.)

 

Dans tous les cas il est certain que quand on est rendu à ce stade, cela peut basculer très vite. Donc profiter de chaque moment ensemble (le confinement aura au moins ça de bon) et rester à son écoute... j'ai tendance à penser que quand le moment est venu, on le "sait". Bon courage :chance:

 

Ok merci pour le lien ! 

Disons que j'ai commencé à me dire qu'il fallait le faire partir à la période où il galérait à respirer quand il mangeait comme s'il faisait une fausse route.. Mais bizarrement c'est passé comme c'est venu.

Pareil je donnais du Renutryl sauf qu'il a eu quelques bouchons de protéines qui sont sortis du coup je me suis dit que j'étais bête de donner un truc riche en protéine quand même  Après il mange corn flakes, SSS, noix de coco et pâte de spéculos, je sais pas quoi proposer de plus pour limiter la perte de poids. J'ai tenté les repas pour bébé, bof bof.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le rénutryl est moins protéiné qu'on ne le croit (je l'avais justement découvert en me renseignant pour Croquenote). Les bouchons dans le fourreau sont bien davantage dûs à une déshydratation qu'à une alimentation "trop" protéinée (10% de protéines dans le renutryl, c'est moins que la recommandation dans les mélanges). Il faut le faire boire plus :)

 

Même s'il mange de lui-même, s'il perd trop de poids c'est que ce n'est pas encore assez. Il peut avoir du mal à tirer tous les nutriments de ce qu'il mange si ce n'est pas du facilement digeste. Les petits pots bébés sont pas mal pour apporter un peu de tout (fibres pour le transit, protéines quand même, de l'eau indirectement puisque nourriture humide...) ils sont mieux appréciés tièdes et toutes les recettes ne leur plaisent pas. Ici succès surtout avec le poulet légumes verts, et le bœuf jardinière. Échec total avec tout ce qui est à la carotte par contre. Croquenote aimait beaucoup la purée d'avocat crevette maison aussi (pas trop souvent mais au moins c'est une belle bombe calorique). Oeuf cuit (blanc ou omelette) très apprécié également, et l'oeuf est un aliment très complet et très digeste. Pour le bonus énergie + oligo-éléments on fait ici des petits gâteaux à la poudre d'amande et de pistache, ils adorent et ça a été l'aliment miraculeux pour plusieurs d'entre eux, je peux t'envoyer la recette si tu veux essayer !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posté dans les recettes miracle :

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Artefact a dit :

Posté dans les recettes miracle :

 

 

OK je peux continuer le renutryl alors. 

Pour la boisson je peux pas lui proposer plus que ce que je fais actuellement.. 

Merci pour la recette, je tenterai quand j'irai faire des courses car j'ai pas les ingrédients dispo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à toi,

 

Je vis actuellement une situation similaire avec mon loulou de 1 an et demi qui a rdv aussi demain chez le vétérinaire (pour un dernier voyage, j'ai du mal à m'y résoudre...).
Je trouve que la décision est d'autant plus compliquée avec les rongeurs qui ne montrent rien de leur douleur, lorsqu'on les voit toujours faire des efforts, sortir un peu, se satisfaire des friandises. Essayer, quoi. Le mien traîne une tumeur énormissime plus grosse que lui, trop infiltrante pour le refaire opérer, et à part le handicap que ça lui cause pour rentrer dans sa cage, courir comme avant et la toilette, il allait bien, il était toujours curieux et glouton jusqu'en ce début de semaine où j'ai remarqué un glissement : il mange tout ce qui lui passe sous le nez, une feuille entière de papier, des bouts de carton, du tissu, sans s'arrêter. C'est le seul signe de souffrance qu'il montre.
Aurais-je pris la décision de le faire partir sans ça alors qu'il avait déjà avant des dépendances ? Ce n'est pas simple. Et contrairement à ce que j'ai pu lire sur le net, je ne trouve pas qu'en général, on le sait quand c'est le moment, sauf quand c'est trop tard et qu'on le voit vraiment dériver. Et là, on regrette d'avoir attendu.
Ou alors, on le sait toujours au fond, mais on ne trouve pas le courage par "égoïsme" humain de se trouver séparés.

Ton rat ne peut plus se déplacer, c'est surtout ça à mon sens qui rend sa vie limite, en plus de son incapacité à boire seul. Tu pourras demander à ton vétérinaire ce qu'il pense de ce comportement de câlinerie, s'il est vraiment capable de se contenter de son quotidien.... Certains considèrent que lorsqu'ils ont perdu une partie de leur autonomie, ce n'est plus la peine de continuer mais ça me semble plus complexe. Les rats ont été tellement domestiqués, choyés, et ont un environnement si différent de leur état naturel qu'on ne peut à mon sens pas comparer à ce qu'ils seraient devenus dans la nature dans leur condition actuelle. Après, il ne faut pas virer non plus à l'acharnement...

 

Comme toi j'aurais la crainte de le faire partir trop tôt alors qu'il appréciait sa petite vie. Mais je pense que l'on veut surtout se préserver nous, humains, au maximum de la souffrance et qu'on espère à la fois pour eux et pour nous qu'ils s'éteindront tranquillement à la maison. Car c'est une épreuve bien difficile que de les amener à la clinique et attendre qu'ils ferment les yeux.

C'est aussi notre responsabilité quand on décide de les faire entrer dans nos vies de savoir quand s'arrêter, s'il faut s'arrêter. Même si les au revoir sont si difficiles...
Ça demande beaucoup, beaucoup de courage.
Alors je te transmets tout mon soutien, peu importe quelle sera ta façon de l'accompagner dans sa fin de vie. Et s'ils n'ont pas la capacité de parole, je suis persuadée qu'ils sentent notre amour autant que notre détresse et qu'ils nous pardonnent nos choix même dans la souffrance.

A bientôt.

 


 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Petit-pain a dit :

Bonjour à toi,

 

Je vis actuellement une situation similaire avec mon loulou de 1 an et demi qui a rdv aussi demain chez le vétérinaire (pour un dernier voyage, j'ai du mal à m'y résoudre...).
Je trouve que la décision est d'autant plus compliquée avec les rongeurs qui ne montrent rien de leur douleur, lorsqu'on les voit toujours faire des efforts, sortir un peu, se satisfaire des friandises. Essayer, quoi. Le mien traîne une tumeur énormissime plus grosse que lui, trop infiltrante pour le refaire opérer, et à part le handicap que ça lui cause pour rentrer dans sa cage, courir comme avant et la toilette, il allait bien, il était toujours curieux et glouton jusqu'en ce début de semaine où j'ai remarqué un glissement : il mange tout ce qui lui passe sous le nez, une feuille entière de papier, des bouts de carton, du tissu, sans s'arrêter. C'est le seul signe de souffrance qu'il montre.
Aurais-je pris la décision de le faire partir sans ça alors qu'il avait déjà avant des dépendances ? Ce n'est pas simple. Et contrairement à ce que j'ai pu lire sur le net, je ne trouve pas qu'en général, on le sait quand c'est le moment, sauf quand c'est trop tard et qu'on le voit vraiment dériver. Et là, on regrette d'avoir attendu.
Ou alors, on le sait toujours au fond, mais on ne trouve pas le courage par "égoïsme" humain de se trouver séparés.

Ton rat ne peut plus se déplacer, c'est surtout ça à mon sens qui rend sa vie limite, en plus de son incapacité à boire seul. Tu pourras demander à ton vétérinaire ce qu'il pense de ce comportement de câlinerie, s'il est vraiment capable de se contenter de son quotidien.... Certains considèrent que lorsqu'ils ont perdu une partie de leur autonomie, ce n'est plus la peine de continuer mais ça me semble plus complexe. Les rats ont été tellement domestiqués, choyés, et ont un environnement si différent de leur état naturel qu'on ne peut à mon sens pas comparer à ce qu'ils seraient devenus dans la nature dans leur condition actuelle. Après, il ne faut pas virer non plus à l'acharnement...

 

Comme toi j'aurais la crainte de le faire partir trop tôt alors qu'il appréciait sa petite vie. Mais je pense que l'on veut surtout se préserver nous, humains, au maximum de la souffrance et qu'on espère à la fois pour eux et pour nous qu'ils s'éteindront tranquillement à la maison. Car c'est une épreuve bien difficile que de les amener à la clinique et attendre qu'ils ferment les yeux.

C'est aussi notre responsabilité quand on décide de les faire entrer dans nos vies de savoir quand s'arrêter, s'il faut s'arrêter. Même si les au revoir sont si difficiles...
Ça demande beaucoup, beaucoup de courage.
Alors je te transmets tout mon soutien, peu importe quelle sera ta façon de l'accompagner dans sa fin de vie. Et s'ils n'ont pas la capacité de parole, je suis persuadée qu'ils sentent notre amour autant que notre détresse et qu'ils nous pardonnent nos choix même dans la souffrance.

A bientôt.

 


 

Je suis désolée de ce que tu traverses, ça doit vraiment pas être facile comme situation.. 

Merci d'avoir pris le temps de me répondre en tout cas.

Très clairement quand il faisait du bruit en respirant + s'étouffait en mangeant, j'étais prête à le faire partir

Mais ça a disparu du jour au lendemain sans raison.

Aujourd'hui j'ai l'impression qu'il avait un peu moins d'appétit, mais hier je l'ai vu aller boire au biberon donc ça m'a rassuré.

J'ai déjà dû faire partir une de mes rates, mais elle allait sur ses 3 ans et s'est paralysée progressivement de vieillesse jusqu'à ce qu'elle perde complètement l'usage de ses pattes avant très subitement.

Clairement je m'en voudrai de ne rien avoir essayé comme traitement ou autre, vu la vitesse où il s'est paralysé. En soit les pattes arrières sont mortes, mais les avant résistent bien car ils les utilisent souvent. Je pense que dès qu'il régresse au niveau des pattes avant ça sera le moment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.