Jump to content
Sign in to follow this  
rh8976

Vos 1ers poilus.

Recommended Posts

Bonsoir tout le monde. J'espère que vous allez bien. Un petit moment nostalgie. Si vous deviez partager vos 1eres adoptions :love:, quelles anecdotes, surprises, joies, inquiétudes ? Je vois bcp d'échanges sur des thèmes très sérieux à prendre en compte et c'est normal. Mais si vous l'acceptez j'aurais aimé lire vos anecdotes de vos 1eres fois. Merci d'avance. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma toute première rate venait d'une particulière ayant mis une annonce sur SRFA (tout début 2004). Elle est arrivée à la maison, toute petite et complètement effrayée. Sa copine ne devant arriver qu'une semaine plus tard, elle a passé son temps sur moi parce que c'était le seul truc qui la rassurait xD Avant qu'elle arrive mon père était contre (je vivais chez mes parents) et j'ai eu droit à tout: la peste, le choléra, les maladies... puis quand il a vu la petite chose bah.... Ca s'est terminé qu'il la prenait avec lui quand il regardait la TV, la rate en mode dodo dans ses bras pendant des heures xD

  • Love 2
  • Laugh 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça me fait penser à ma mère ^^

 

Pour ma première rate j'ai fais l'erreur d'aller la chercher en animalerie, et un pari un peu fou : mettre ma mère devant le fait accompli quand elle rentrerai du boulot le soir. J'étais au lycée et ça faisait longtemps que j'en parlais à ma mère et que "non l'horreur ! " toussa. Je trouvais ça tellement injuste !

Quand j'ai dit "maman viens voir faut que je te montre un truc mais tu cries pas hein.." c'était des "naaan naaan naaaaaaaan" mais pas de colère, y'avait déjà une sorte de joie cachée dans la voix :ricane:Ensuite elle voit la cage et "rhooo mais rhooo" et ensuite je sors la petite qui était cachée dans la maison et.. "ooooh ba mais c'est mignon..?! Fais voir... Rhoo quand même hein !".

 

Bref adoptée quasi de suite, un peu trop même je devais faire attention à ce qu'elle ne lui donne pas trop de bêtises à manger.. :hehe:

Par contre les "nan pas là c'est pas hygiénique/c'est sale !" ont duré tout le temps..

 

Ça s'est bien passé pour moi mais je déconseille cette manière d'adopter un animal par contre.. J'ai une copine qui a tenté le coup juste après et c'est pas passé : sa mère avait une réelle phobie du rat ; le truc pas gérable de façon rationnelle et provoquant une réelle et forte angoisse, elle n'a pas pu garder la rate. Du coup c'est l'animal qui en paye le prix.. Heureusement pour elle une copine a pu l'adopter !

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a pas mal de choses similaires à vos histoires de mon côté.


J'avais 14-15 ans et j'étais en garde alternée (1 semaine chez ma mère, une semaine chez mon père). Ça faisait plusieurs années que je tannais mes parents pour adopter une ratoune. Ma mère n'a pas résisté longtemps mais mon père ne lâchait pas! Voyant que je grandissais, que j'étais "à peu près responsable" ^^ et face à mon obstination, il a fini par abdiquer....:hourra:

Ni une ni deux, ma mère m'amène à l'animalerie (à vrai dire on ne s'est même pas posé la question d'une autre manière d'adopter à l'époque, pour nous c'était le seul endroit où on pouvait trouver un nac, quel qu'il soit...). J'ai eu la chance de pouvoir choisir dans le bac, y'a eu un truc direct entre Piou et moi <3

 

Ça a été le coup de foudre, j'ai passé des heures sur internet et j'ai vite été chercher une copine dès que j'ai été un peu mieux informée. Petite Zik est arrivée et elle se sont merveilleusement entendue, le duo de choc!
Piou a été mon amour de rate (j'adore le basique hooded bleu depuis), j'ai appris des tonnes de choses sur ces adorables bestioles avec elle et Zik.

Quelques mois après les avoir adoptées, mon père qui est plutôt quelqu'un de taiseux m'a dit "Zoé, je n'étais pas très optimiste avec cette histoire de rates mais il faut avouer que depuis que tu les as, tu as gagné en maturité et tu t'en occupes mieux que je n'aurais pensé". :love:

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aussi loin que je me souvienne, j'ai presque toujours eu des animaux à la maison. Quand j'ai eu l'âge d'en avoir un rien qu'a moi, j'ai été à l'animalerie (j'étais jeune, je crois que c'était vers 13 ans) et j'ai littéralement craqué pour un hamster albinos. Je n'étais pas renseignée du tout, le vendeur m'a indiqué ce qu'il fallait savoir. Ce hamster avait tous les comportement d'un rat, calin, joueur, très attaché à moi, ne mordait jamais... Il a vécu 3 ans il me semble. Après j'ai essayé de réitérer l'expérience avec d'autres hamster, je n'ai jamais retrouvé cette complicité que j'avais avec lui. 

Quelques années plus tard, j'étais en internat au lycée, et on avait le droit de sortir quand on avait pas cours. Devant le lycée, j'ai remarqué un jeune homme avec une drole de bandoulière en tissu, trop petite pour porter des cahiers, je me suis approché, et j'ai vu son rat sur son épaule. J'avais déjà pas mal de culot à l'époque, alors j'ai été vers lui, et j'ai cherché à en savoir plus. Le jeune homme était très sympa, on a discuté un moment, il m'a parlé du rat, je crois me souvenir qu'il en avait plusieur mais qu'il n'en promenait qu'un à  la fois dehors. De cette discussion, j'ai compris que la complicité que je cherchait, ce serait avec un rat que j'aurait le plus de chance de la retrouver.

Et c'est ainsi que plusieurs années plus tard, quand j'avais mon appartement et que je n'étais plus dépendante de mes parents, j'ai adopté mon premier rat, un husky nommé Youki.

(compromis entre "Yu-gi-oh" choix des enfants et "husky" pour un nom qui lui ressemble)

Même s'il était seul, vu que je ne travaillais pas, et que les 2 enfants l'aimait beaucoup, il est devenu diurne, et n'a jamais manifesté de signe de dépression (même si je ne savais pas encore que c'était un animal grégaire) 

C'était un amour, et ça a confirmé que c'était le nac qu'il me fallait pour compléter ma tribu "enfants-chien-chat"

Quelques années plus tard, on a adopté de la même facon un autre husky, Stitch.

 

Youki: 

666700199_2012-09-2916_50_16.jpg.07a3b42966ff223109bf943f7d8b7c18.jpg

 

Stich

505461756_2014-06-3009_44_26.thumb.jpg.36647770faf380d804c772bca936335a.jpg

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ton Youki me rappelle ma Yuka qui était une husky également :D

Mon plus grand amour..

 

Par contre ton Stitch est plutôt hooded ;)

Edited by GlrdCarole

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, GlrdCarole a dit :

Par contre ton Stitch est plutôt hooded

Oui, c'est vrai, je ne connais pas encore bien les différents marquages/couleurs ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma toute première venait d'animalerie, elle devait avoir 5-6 semaines. J'ai eu du bol qu'elle ne soit pas pleine, à l'époque la séparation des sexes en animalerie ça ne se faisait pas du tout ! Un petit lot de consolation (post rupture) hooded agouti absolument adorable ! C'est avec elle que j'ai fait toutes les erreurs possibles et imaginables : cage trop petite, sciure de bois, solitaire.. Heureusement j'ai fini par tomber -tardivement- sur SRFA. A côté de ça, elle était pourrie-gâtée ma petite dinde.. Elle était assez câline, léchouilleuse et aimait beaucoup ronger les draps -_- N'ayant pas une âme d'exploratrice, elle préférait rester en ma compagnie (l'avait pas l'choix en même temps) J'ai beaucoup voyagé avec elle. Elle a été en Belgique et en Espagne, elle a foulé les plages de Biarritz, l'herbe de la Normandie, elle a été à la montagne à la Bourboule.. Elle a même eu l'occasion de voir une cascade de glace ^^

 

Avec mon grand-père :

Titus_et_Pierre.jpg

  • Like 1
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois être une des rares, à l'époque, à avoir été sur SRFA avant d'adopter des rats (que j'ai d'ailleurs trouvés sur le forum ^^)

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme Limë, inscrite sur SRFA avant d'avoir des rats (sur les bons conseils de Kitanatsumi), que j'ai adoptés 6 mois plus tard dans une raterie présente sur le forum. Bon j'avais déjà 25 ans et j'étais plus chez papa-maman depuis belle lurette, un peu plus de plomb dans la tête et un peu moins de blagues à l'arrivée !

 

A l'époque, la pratique commune dans les rateries n'était pas le "thème de portée" comme aujourd'hui, mais de donner une lettre à la portée et de demander aux adoptants de choisir un nom commençant par cette lettre. Pas de bol, c'était la portée K et moi, j'adoptais 3 rats... pas classe :transpire:

  • Laugh 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Ancalimë a dit :

Ma toute première rate venait d'une particulière ayant mis une annonce sur SRFA (tout début 2004). Elle est arrivée à la maison, toute petite et complètement effrayée. Sa copine ne devant arriver qu'une semaine plus tard, elle a passé son temps sur moi parce que c'était le seul truc qui la rassurait xD Avant qu'elle arrive mon père était contre (je vivais chez mes parents) et j'ai eu droit à tout: la peste, le choléra, les maladies... puis quand il a vu la petite chose bah.... Ca s'est terminé qu'il la prenait avec lui quand il regardait la TV, la rate en mode dodo dans ses bras pendant des heures xD

Rhoooo elle est mignonne celle là. Çà me rappelle mon mari quand myrtille (cocker anglais avec diplôme acteur studio) est arrivée à la maison. Il n'en voulait pas. Une semaine après il était en congé, et je le trouve sur le canapé avec myrtille couché sur la largeur de son ventre près de son cœur. Tous les 2 à faire la sieste... :bravo:... Et à ronfler tous les 2 car un cocker sa ronfle... Et devinez qui donne des Nonos et autre gâterie à myrtille ? Et qui regarde regarde amoureusement mon mari ? Elle a plus de câlins que moi :ptdr:.... Alors les poilus vont être bien. Sauf que pas de rencontre avec myrtille elle a 5 ans. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, GlrdCarole a dit :

Ça me fait penser à ma mère ^^

 

Pour ma première rate j'ai fais l'erreur d'aller la chercher en animalerie, et un pari un peu fou : mettre ma mère devant le fait accompli quand elle rentrerai du boulot le soir. J'étais au lycée et ça faisait longtemps que j'en parlais à ma mère et que "non l'horreur ! " toussa. Je trouvais ça tellement injuste !

Quand j'ai dit "maman viens voir faut que je te montre un truc mais tu cries pas hein.." c'était des "naaan naaan naaaaaaaan" mais pas de colère, y'avait déjà une sorte de joie cachée dans la voix :ricane:Ensuite elle voit la cage et "rhooo mais rhooo" et ensuite je sors la petite qui était cachée dans la maison et.. "ooooh ba mais c'est mignon..?! Fais voir... Rhoo quand même hein !".

 

Bref adoptée quasi de suite, un peu trop même je devais faire attention à ce qu'elle ne lui donne pas trop de bêtises à manger.. :hehe:

Par contre les "nan pas là c'est pas hygiénique/c'est sale !" ont duré tout le temps..

 

Ça s'est bien passé pour moi mais je déconseille cette manière d'adopter un animal par contre.. J'ai une copine qui a tenté le coup juste après et c'est pas passé : sa mère avait une réelle phobie du rat ; le truc pas gérable de façon rationnelle et provoquant une réelle et forte angoisse, elle n'a pas pu garder la rate. Du coup c'est l'animal qui en paye le prix.. Heureusement pour elle une copine a pu l'adopter !

Merci. Je me rend compte que les apprioris sont encore forts

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Zozie a dit :

Il y a pas mal de choses similaires à vos histoires de mon côté.


J'avais 14-15 ans et j'étais en garde alternée (1 semaine chez ma mère, une semaine chez mon père). Ça faisait plusieurs années que je tannais mes parents pour adopter une ratoune. Ma mère n'a pas résisté longtemps mais mon père ne lâchait pas! Voyant que je grandissais, que j'étais "à peu près responsable" ^^ et face à mon obstination, il a fini par abdiquer....:hourra:

Ni une ni deux, ma mère m'amène à l'animalerie (à vrai dire on ne s'est même pas posé la question d'une autre manière d'adopter à l'époque, pour nous c'était le seul endroit où on pouvait trouver un nac, quel qu'il soit...). J'ai eu la chance de pouvoir choisir dans le bac, y'a eu un truc direct entre Piou et moi <3

 

Ça a été le coup de foudre, j'ai passé des heures sur internet et j'ai vite été chercher une copine dès que j'ai été un peu mieux informée. Petite Zik est arrivée et elle se sont merveilleusement entendue, le duo de choc!
Piou a été mon amour de rate (j'adore le basique hooded bleu depuis), j'ai appris des tonnes de choses sur ces adorables bestioles avec elle et Zik.

Quelques mois après les avoir adoptées, mon père qui est plutôt quelqu'un de taiseux m'a dit "Zoé, je n'étais pas très optimiste avec cette histoire de rates mais il faut avouer que depuis que tu les as, tu as gagné en maturité et tu t'en occupes mieux que je n'aurais pensé". :love:

Merci. C'est aussi ce que j'espère pour mon fils. On adopte à 2 et comme ça pas de jaloux. Il pourra apprendre à prendre soin de compagnons, booster sa créativité, prendre conscience de la vie et de la mort. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, DeuZette a dit :

Aussi loin que je me souvienne, j'ai presque toujours eu des animaux à la maison. Quand j'ai eu l'âge d'en avoir un rien qu'a moi, j'ai été à l'animalerie (j'étais jeune, je crois que c'était vers 13 ans) et j'ai littéralement craqué pour un hamster albinos. Je n'étais pas renseignée du tout, le vendeur m'a indiqué ce qu'il fallait savoir. Ce hamster avait tous les comportement d'un rat, calin, joueur, très attaché à moi, ne mordait jamais... Il a vécu 3 ans il me semble. Après j'ai essayé de réitérer l'expérience avec d'autres hamster, je n'ai jamais retrouvé cette complicité que j'avais avec lui. 

Quelques années plus tard, j'étais en internat au lycée, et on avait le droit de sortir quand on avait pas cours. Devant le lycée, j'ai remarqué un jeune homme avec une drole de bandoulière en tissu, trop petite pour porter des cahiers, je me suis approché, et j'ai vu son rat sur son épaule. J'avais déjà pas mal de culot à l'époque, alors j'ai été vers lui, et j'ai cherché à en savoir plus. Le jeune homme était très sympa, on a discuté un moment, il m'a parlé du rat, je crois me souvenir qu'il en avait plusieur mais qu'il n'en promenait qu'un à  la fois dehors. De cette discussion, j'ai compris que la complicité que je cherchait, ce serait avec un rat que j'aurait le plus de chance de la retrouver.

Et c'est ainsi que plusieurs années plus tard, quand j'avais mon appartement et que je n'étais plus dépendante de mes parents, j'ai adopté mon premier rat, un husky nommé Youki.

(compromis entre "Yu-gi-oh" choix des enfants et "husky" pour un nom qui lui ressemble)

Même s'il était seul, vu que je ne travaillais pas, et que les 2 enfants l'aimait beaucoup, il est devenu diurne, et n'a jamais manifesté de signe de dépression (même si je ne savais pas encore que c'était un animal grégaire) 

C'était un amour, et ça a confirmé que c'était le nac qu'il me fallait pour compléter ma tribu "enfants-chien-chat"

Quelques années plus tard, on a adopté de la même facon un autre husky, Stitch.

 

Youki: 

666700199_2012-09-2916_50_16.jpg.07a3b42966ff223109bf943f7d8b7c18.jpg

 

Stich

505461756_2014-06-3009_44_26.thumb.jpg.36647770faf380d804c772bca936335a.jpg

Merci. Supers mimis. Je me souviens aussi ado de voir des jeunes en mode punk avec leur poilus. Çà paraissait bizarre à l'époque mais j'étais intriguée par le fait qu'il restait sur son épaule et semblait calme. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, Artefact a dit :

Comme Limë, inscrite sur SRFA avant d'avoir des rats (sur les bons conseils de Kitanatsumi), que j'ai adoptés 6 mois plus tard dans une raterie présente sur le forum. Bon j'avais déjà 25 ans et j'étais plus chez papa-maman depuis belle lurette, un peu plus de plomb dans la tête et un peu moins de blagues à l'arrivée !

 

A l'époque, la pratique commune dans les rateries n'était pas le "thème de portée" comme aujourd'hui, mais de donner une lettre à la portée et de demander aux adoptants de choisir un nom commençant par cette lettre. Pas de bol, c'était la portée K et moi, j'adoptais 3 rats... pas classe :transpire:

Oui pas facile. Merci. Que les choses ont évoluées quand même 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ceci étant même si mes parents n'avaient pas leur mot à dire directement, ça a été à peu près la même que les autres : pas fan au début (surtout "mais pourquoi TROIS ???"), et quelques jours plus tard, ils rappelaient pour dire que "papa a coupé des branches de cerisier pour les petits et leur a fabriqué une bascule" et "maman a mis de côté un petit panier pour leur faire une maison" :love: Bon, on est une famille "amie des animaux", j'ai toujours grandi avec des animaux autour de moi (chiens, chats, cochon d'inde, et même un perroquet et une tortue...). Même si le choix des rats les a un peu surpris, en dehors de ça ils comprenaient à 100% que j'aie eu envie d'adopter des animaux à moi, et ensuite, le charme naturel des ratoux a agi !

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis pas sûre qu'en dehors d'Ariane les autres rateries imposaient une lettre. A part chez elle j'ai jamais eu le cas. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mes 1eres rates étaient Okami et Mononoke, je les ai récupéré chez un particulier qui les donnait. J'avais déjà le matos et tout en vue d'adopter en association mais j'ai vraiment craquer sur leur bouille de devil en faite. J'en avais jamais vue avant, elles avaient un côté un peu "surnaturel" que je kiffais.

 

Bon mes parents j'ai pas demandé l'autorisation vue que j'étais étudiante et en logement seule xD . J'ai juste eut le droit à ces phrases :

- "Brrrr les ramènes pas à la maison hein"

- "Quoi en prends d'autres? 2 c'est pas assez?"

- "Tu adoptes encoooore?! Oo"

 

Mais bon maintenant ils ont bien compris ma passion, ils savent que c'est foutu pour moi! :rire: Et avant Noël avec le deces de mon grand-père ils ont même dit que je pouvais amener les rats vue que les gardes c'était difficiles et je venais de les faire garder en novembre en faite...

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Ancalimë a dit :

Je suis pas sûre qu'en dehors d'Ariane les autres rateries imposaient une lettre. A part chez elle j'ai jamais eu le cas. 

 

Non effectivement, la plupart des rateries choisissaient une lettre pour se repérer, mais demandaient pas spécialement aux adoptants de la garder. Ou donnaient des noms provisoires comme maintenant (mais avec la lettre plutôt qu'avec un thème) et les adoptants les changeaient ensuite. Et tout le monde ne donnait pas de noms provisoires non plus, c'était encore très très souvent M1, M2, F3, F4 etc. jusqu'à ce que l'adoptant ait choisi un nom définitif.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Artefact a dit :

quelques jours plus tard, ils rappelaient pour dire que "papa a coupé des branches de cerisier pour les petits et leur a fabriqué une bascule" et "maman a mis de côté un petit panier pour leur faire une maison" :love:

 

Trop forts ! :joie: J'adore

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Artefact a dit :

Ceci étant même si mes parents n'avaient pas leur mot à dire directement, ça a été à peu près la même que les autres : pas fan au début (surtout "mais pourquoi TROIS ???"), et quelques jours plus tard, ils rappelaient pour dire que "papa a coupé des branches de cerisier pour les petits et leur a fabriqué une bascule" et "maman a mis de côté un petit panier pour leur faire une maison" :love: Bon, on est une famille "amie des animaux", j'ai toujours grandi avec des animaux autour de moi (chiens, chats, cochon d'inde, et même un perroquet et une tortue...). Même si le choix des rats les a un peu surpris, en dehors de ça ils comprenaient à 100% que j'aie eu envie d'adopter des animaux à moi, et ensuite, le charme naturel des ratoux a agi !

Trop mimi les parents qui craquent :love:. Je lis bois de noisetier, on peut leur en donner un peu pour qu'ils se fassent les dents ? Je vais aller faire 1 tour et rechercher. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, lAlicel a dit :

Ma toute première venait d'animalerie, elle devait avoir 5-6 semaines. J'ai eu du bol qu'elle ne soit pas pleine, à l'époque la séparation des sexes en animalerie ça ne se faisait pas du tout ! Un petit lot de consolation (post rupture) hooded agouti absolument adorable ! C'est avec elle que j'ai fait toutes les erreurs possibles et imaginables : cage trop petite, sciure de bois, solitaire.. Heureusement j'ai fini par tomber -tardivement- sur SRFA. A côté de ça, elle était pourrie-gâtée ma petite dinde.. Elle était assez câline, léchouilleuse et aimait beaucoup ronger les draps -_- N'ayant pas une âme d'exploratrice, elle préférait rester en ma compagnie (l'avait pas l'choix en même temps) J'ai beaucoup voyagé avec elle. Elle a été en Belgique et en Espagne, elle a foulé les plages de Biarritz, l'herbe de la Normandie, elle a été à la montagne à la Bourboule.. Elle a même eu l'occasion de voir une cascade de glace ^^

 

Avec mon grand-père :

Titus_et_Pierre.jpg

Wahouuuuuu. Des erreurs mais de beaux voyages. Incroyable leur capacité d'adaptation. Une belle photo avec votre grand père. Pleine de tendresse :love:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vous remercie tous pour vos beaux témoignages :love:. Je dois dire que j'ai pas mal lu ce qui pouvait arriver côté santé et ça m'a fait m'inquiéter un peu. En janvier un de nos chiens est décédé avant ces 8 ans de la maladie de Cushing. La maladie l'a emporté en 1 mois et demi. Çà fait un an que j'ai dû faire un travail perso sur moi et mon corps suite à 7 années de vie pas très drôles où mon mari a subit du harcèlement, burn out et licenciement. Le chemin a été intense mais j'y suis arrivée. J'ai travaillé les réflexes archaïques pendant 1 an et ça m'a bcp aidé. Pour en venir où me direz vous. Et bien grâce à se travail j'ai pu réussir à ne pas paniquer ni avoir peur du lendemain. Être un roc pour mon mari, ne pas le stresser et lui laisser le temps de faire son propre chemin et surtout j'ai réussi à gérer avec bienveillance la fin de vie de mon petit fidgi. Le piquer pour suivre son diabète et lui donner tous les soins nécessaires avec bienveillance sans paniquer. Quand nous avons senti que la fin arrivait j'ai pu l'accompagner avec bcp d'amour et faire le bilan ou mea-culpa de ma relation avec lui. Une fois parti, j'étais en paix et surtout il ne reste que les bons souvenirs et la satisfaction de ne plus avoir peur et d'avoir pu gérer cette phase. Aujourd'hui mon mari a retrouvé du travail dans un domaine où il sait qu'il aide les gens. On est en train de redresser notre vie dans le bon sens, celui du cœur. Nous étions collègues et du coup je travaille à une reconversion... Notre famille s'en sort bien... Enfin en lisant sur le forum, les problèmes de santé cela m'a inquiété je dois l'avouer. J'ai échange avec une personne qui tient une raterie et qui a eu la bienveillance de me mettre en garde. Attention vie courte échanges intense mais il faut s'attendre à rencontrer le veto et c'est pas tjs drôle. Çà m'a fait du bien de me faire bousculée de la sorte. J'ai pu digérer et répondre aux points qu'elle me soulevait. Et maintenant je peux dire que je suis prête mentalement à adopter. Je suis klk un de plutôt bienveillant et optimiste qui voit tjs le positif des choses. Avoir géré la fin de vie de fidgi m'a fait grandir, je sais que j'en suis capable, tout autant que de guider mon fils correctement dans cette aventure. Et surtout je sais aujourd'hui que je ne stresserai pas au point de passer à côté des poilus. Il y a klk mois j'ai réussi à intégrer le carpe diem. Pas dans le passé et pas dans l'avenir mais bien dans le présent pour profiter. Après toutes ces lectures sur les problèmes de santé, j'ai eu besoin de lire aussi de beaux récits. Çà équilibre bien la balance. Une vie courte d'échanges intenses à laquelle il faut accepter certaines contraintes de santé. Au fond c'est le sens de la vie. Apprécier le bon dans ce le moins bon et que le bon a parfois du moins bon. C'est ce qui fait que nous nous enrichissons, nous vivons. Voilà voilà, j'ai partagé un peu de perso. Chaque personne a son chemin et ses épines dans les pieds comme duraient les fabuleuses... J'espère que cela ne vous a pas gêne...et surtout je suis heureuse en jetant un léger coup d'œil en arrière. J'ai pu mesurer le chemin. Merci d'avoir lu. Bon we à tous

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi la première fois que j ai eu mes 2 rats  hey oui je les ai eu en animalerie je sais sais  pas bien aujourd'hui je le referais plus bref mes 3 anecdotes .la première nuit passée avec j étais dans une toute petite chambre au foyer donc l heure  du coucher arrive impossible de dormir c était la fête ils sautais partout enfin j ai eu l idée de mettre du noir désir à l époque j écoutais  que de ça je sais pas si c'était une coïncidence mais les rats ce sont arrêtés bien évidemment j avais pas mis la musique forte on dirait qu'ils écoutaient c était  trop marrant. La nuit arrive je dors enfin et d un coup quesque je sens un truc qui me chatouille le visage  hoooooo j ouvre les yeux  et je vois pas c est 2 coquins qui étaient sorties de la cage ils avaient réussi à l ouvrir et qu ils étaient sur ma tête hoooooo à partir de ce moment là j ai bloqué la porte avec des pinces à linge système d et sa a fonctionné ils ont plus réussi à s échapper j ai tellement d annecdocs avec eux que ç est pas en une fois que je peux tout  raconter. Je sortais jamais sans eux je les emmenais presque partout même au pup ils étaient pas stressé du tout je l ai  pas fait à chaque fois la sortie au pub juste 2 fois donc voilà bisous à tous vos amours 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Betty chipie a dit :

Moi la première fois que j ai eu mes 2 rats  hey oui je les ai eu en animalerie je sais sais  pas bien aujourd'hui je le referais plus bref mes 3 anecdotes .la première nuit passée avec j étais dans une toute petite chambre au foyer donc l heure  du coucher arrive impossible de dormir c était la fête ils sautais partout enfin j ai eu l idée de mettre du noir désir à l époque j écoutais  que de ça je sais pas si c'était une coïncidence mais les rats ce sont arrêtés bien évidemment j avais pas mis la musique forte on dirait qu'ils écoutaient c était  trop marrant. La nuit arrive je dors enfin et d un coup quesque je sens un truc qui me chatouille le visage  hoooooo j ouvre les yeux  et je vois pas c est 2 coquins qui étaient sorties de la cage ils avaient réussi à l ouvrir et qu ils étaient sur ma tête hoooooo à partir de ce moment là j ai bloqué la porte avec des pinces à linge système d et sa a fonctionné ils ont plus réussi à s échapper j ai tellement d annecdocs avec eux que ç est pas en une fois que je peux tout  raconter. Je sortais jamais sans eux je les emmenais presque partout même au pup ils étaient pas stressé du tout je l ai  pas fait à chaque fois la sortie au pub juste 2 fois donc voilà bisous à tous vos amours 

Excellent le coup de la musique ! Les coquins, ça a l'air d'être les rois de l'évasion LOL. 

  • Laugh 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.