Aller au contenu

Messages recommandés

Bonjour, bonjour!

 

Je viens vers vous pour avoir vos témoignages surtout, et savoir ce que vous en pensez. Pour les animaux domestiques, chats et chiens, la date minimum d'adoption est de 8 semaines. Pour les rats, on considère que c'est 6 semaines, pour que le petit soit vraiment bien dans ses pattounes etc. Mais je me demande si le raton n'est pas mieux encore, quand il reste 1 ou 2 semaines de plus avec sa mère, ses soeurs (pour une femelle) et avec ses frères, et les mâles qui l'on élevés (pour un mâle). Dans mes connaissances, des personnes ont eu leur raton à 8 semaines, à cause de soucis de covoiturages, et certains ratons sont également partis de la raterie plus tard, cela n'a posé aucun soucis d'intégration, ça c'est très bien passé même, et les ratons n'ont pas eu l'air perturbés ni rien.

 

Du coup, j'aimerais avoir vos avis, autant sur des ratons adoptés plus tard, que sur des ratons qui sont partis plus tard de la raterie, si il y a une réelle différence, si le raton semble mieux ou pas.

 

Ce que j'ai peur, c'est que le raton se sente plus dépaysé car il est resté plus de temps à la raterie, et aussi je me dit que pour les adoptants, ça fais 2 semaines de plus, et que le raton a moins sa bouille de bisounours.

 

Enfin voila, merci pour vos réponses pour ceux qui ont envie de s'exprimer!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai eu un peu de tout, et je pense en particulier que pour les mâles, ça leur fait au contraire vraiment du bien de passer 1 ou 2 semaine de plus avec les adultes à la raterie. Surtout si c'est une famille avec du caractère, ça peut être le petit plus qui facilitera leur intégration ensuite. Pour les femelles j'ai l'impression que ça joue moins. Ensuite, tout dépend des conditions (s'il n'y a que des patates molles à la raterie, mieux vaux peut-être laisser aux adultes de l'adoptant le soin de faire cette fin de sevrage ; suivant que l'adoptant a des adultes ou pas, cool ou pas cool etc. Par exemple un adoptant dont ça va être les premiers rats, qui n'a donc pas encore d'adulte, je préconiserais 8 semaines à l'adoption, parce qu'ils ne finiront pas d'apprendre hors de la raterie. Quelqu'un qui a de la bouteille, une bonne troupe de mâles qu'il/elle connaît bien, si elle tient à l'avoir à 6 ou que ça arrange pour les covoiturages, c'est très bien.

 

Faut bien dire que souvent c'est le covoiturage qui décide...

 

J'ai eu mes premiers à 9 semaines et demi et je n'ai pas été frustrée pour la bouille de bébé, ils avaient encore une bonne petite tête :) et puis les bons adoptants sont prêts à attendre pour le bien -être du rat et le feront passer avant leur envie d'avoir un tout petit bébé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OKi, merci pour ta réponse Artefact!

Chez moi, mes deux mâles restant sont des patates, mais assez dominants, mais dans le genre dominant sympa, ils sont sûrs d'eux, jamais de course poursuite ou de gros cri, ils se font beaucoup de combats de marmotte yeux dans les yeux, qui se finisse pas une soumission assez cool. Je pense que c'est pas mal que les ratons soient éduqué dans ce genre de domination, plutôt qu'avec des rats hyper dominant et très chieurs, comme j'ai pu avoir.

Et c'est sur, à voir également avec la troupe de l'adoptant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme dit dans ta candidature, l'âge minimum demandé par les services véto est de 4 semaines (aucune loi ne régit l'âge légal de vente des rongeurs, il faut juste qu'il soit sevré).

 

Moi perso je trouve que 2 mois pour intégrer un jeune, c'est limite par rapport au fait qu'il sera déjà moins considéré comme un bébé. Ca me fait surtout tiquer chez les mâles. Après ça va faire longtemps (2 ans) que je n'ai pas intégré de mâle extérieur, mais bon pour moi 2 mois c'est limite.

 

Les femelles... dans tous les cas ça va brailler donc une ou deux semaines de plus :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai toujours eu moins de soucis avec les ratons adoptés à 8 semaines et intégrés donc plus âgés qu'avec des plus jeunes à partir du moment où ils avaient vécu dans un groupe de mâles. Les ratons ici ne partaient pas avant 8 semaines et il n'y a jamais eu de soucis d'intégration chez les adoptants, que ce soit mâles ou femelles, certainement parce qu'ils avaient déjà bien appris à la maison comment se comporter face à des adultes d'âge et de caractère divers.

 

Sur le fond, à 8 semaines, je les trouve plus matures qu'à 6 et donc plus "posés" face à un conflit avec un adulte inconnu, moins stressés face à la nouveauté, etc.

 

Mais ça ne repose que sur mon expérience personnelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les femelles j'ai jamais eu de soucis donc je ne sais pas. Les mâles j'aurais eu tendance à dire l'inverse, à savoir les faire partir le plus tôt possible. J'ai remarqué que d'apprendre les codes d'un groupe et de suite se frotter à un autre ça semblait moins bien fonctionner que d'apprendre direct les codes dans le groupe ou on va vivre.

 

J'ai jamais eu de soucis avec un petits de 4/5 semaines, par contre un petit de 6/7/8 semaines c'est souvent complètement con à intégrer. Suffit de tester avec le même raton, le mettre avec des adultes à 4-5 semaines ca se passe toujours bien peut importe le sexe et après c'est plus pareil!

 

Et je trouve les adultes moins chiants avec un vraiment jeune qu'avec un raton un peu plus vieux.

 

Enfin de toute facon un raton c'est complètement con :mrgreen:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lime et son amour des ratons xD

 

Pour ma part, je peux vraiment pas dire, car de toute manière, quand bien même on privilégierai un âge de 8 semaine pour le départ, c'est souvent les co-voiturages qui en décide et pour le coup, refuser un co-voiturage car le raton ne serait âgé "que" de 6 semaines serait une "prise de risque" surtout dans les cas de trajets peut courant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si seulement ils arrivaient déjà adultes T_T

 

Perso j'adapte de toute façon en fonction de la portée: s'ils sont précoces partir à 5 semaines pour des groupes stables déjà établis ça me gène pas. Pour le "tout venant" je reste à 6, si jamais je les trouve chétifs ou très "bébés" je repousse à 7 ou plus. Et bien sur selon la date et le lieu d'adoption on voit avec les covoit' ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon prochain bébé, je le récupère à 7 semaines, donc je viendrais témoigner :mrgreen:

 

Je ne pense pas vraiment que l'intégration soit plus difficile à 8 semaines, ça reste des ratons, qu'ils aient 6 ou 8 semaines. Si un raton ne s'intègre pas à 8 semaines, je pense qu'il ne se serait pas intégré à 6.

Par contre, je pense qu'elle peut être facilitée au contraire, puisque le rat aura eu le temps d'apprendre les codes sociaux comme il faut dans un groupe qu'il ne connaissait pas. Et puis s'il peut rester avec ses frères, ça lui permet d'apprendre sans traumatismes. A 5 semaines, on les sépare de leur mère, de leurs frères et soeurs, et on leur impose le stress d'une intégration alors qu'ils font quelques grammes, je trouve ça beaucoup.

 

Selon comment ça se passe avec mon petit dernier, je pense que je privilégierai l'adoption la plus "tardive" possible.

 

Et puis dans le cas d'une portée en partenariat avec deux rateries, je trouve ça bien que le propriétaire du mâle puisse participer à l'éducation des ratons :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas trop, je n'ai jamais eu de soucis d'intégration!

 

J'ai récupérer la plupart de mes filles à leur 6 semaines, parfois à 7 et 8 et je n'ai pas vu de différence.

Je sais que mon amie Zecatt m'avait dit par contre qu'elle trouvait les intégrations des mâles plus facile quand ils étaient plus jeunes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour mettre les petits avec leur papa, je trouve ça super, car en effet, ça permet à la raterie du père de participer vraiment à la portée, et d'avoir le bonheur de papouiller les bébés de son rat, c'est vraiment une bonne chose!

 

Ok Kerma, moi je sais que je les ai toujours récupéré jeunes les mâles, et pas de soucis, par contre, je sais que j'ai eu du mal pour Vilya, mais à cause de mes biatchs! Et depuis qu'elles ont acceptées Vilya, les deux dernières ont été intégré, tranquille, c'est passé niquel, elles avait un peu plus de 2 semaines.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le souci globalement c'est quand même plus sur les mâles que sur les femelles. Hors, bien souvent, les femelles ne "quittent pas le groupe" avant d'aller dans leur nouvelle maison. Que les mâles font maman -> nouveau groupe d'éducation -> nouvelle maison (avec tout ce que ça comporte de changements).

 

Pour ça que j'aurais plus tendance à croire un maman -> nouvelle maison ou ils vont apprendre direct les codes du lieu et s'éviter une étape intermédiaire parfois fastidieuse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai eu tous les cas de figure, et pas vraiment vu de différence liée strictement à l'âge... Betty par exemple je l'ai eu assez tard et arrivée à la maison elle a changé de caractère par rapport à chez la naisseuse, visiblement elle a eu du mal avec le changement. Kiri je lai eu après ses 6 semaines aussi, à 8 si ma mémoire est bonne, et avec elle pas de souci pour l'inté ça s'est fait en 5 mn...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour ! Je tiens à faire part de mon vécu. Ayant toujours eu des mâles (à part mes 2 premiers que j'ai eu à 3 mois je crois) tout les autres, je les ai accueillit à 6 semaines avec intégration immédiate et tout c'est magnifiquement bien passé. Les seules "difficultés" je les ai pallié avec une journée et une nuit dans une plexi ou une boîte de transport et le problème était réglé direct.

Après, j'ai toujours eu des ratons manipulés tout les jours ect donc est-ce que le facteur n'est pas là aussi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement je ne pense pas qu'un raton ait la même vitesse de développement qu'un chiot ou un chaton... J'ai eu des rates intégrées à 6 semaines, d'autres à 8, sans compter celles arrivées adultes ! Je n'ai pas eu l'impression que l'âge ait eu une influence quelconque sur l'intégration, par contre leur passé, oui.

Je pense que là où ça peut jouer c'est par exemple pour un petit qui est avec un mâle patate, qui n'en a pas grand chose à faire jusqu'à ses 6 semaines. A 6 semaines, transport, arrivée dans un nouveau lieu ET solitude pendant quelques temps. Là, je pense qu'effectivement le risque que l'intégration se passe mal est assez élevé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme d'hab j'arrive après la bataille, mais je suis plus tôt d'accord avec Limë.

Les mâles doivent de toute façon être séparés de maman et intégrés à un nouveau groupe, que ce soit celui du papa ou celui de l'adoptant, autant que ce soit directement dans sa famille définitive si les conditions s'y prêtent.

Parce que le faire changer d'environnement à 5 semaines, puis à nouveau à 6,7 ou 8 je suis pas sure que ça vaille le coup.

Il suffit parfois de peu pour les stresser et les changements répétés je ne trouve pas ça tip top.

 

Alors certes, la question n'est pas la même pour les femelles, mais j'ai récupéré des rates à 6 semaines, d'autres plus tardivement (une notamment à un peu plus de 8 semaines, avec une longue quarantaine car arrivée malade) et j'ai jamais eu de soucis d'intégration où de comportement avec des rates de 6 semaines bien dans leur pattes et bien éduquées, socialisées tout ça, alors que j'ai eu plus de mal avec des rates plus vieilles.

 

Je ne dis pas que je prends ce que je viens de dire pour argent comptant hein, tout dépend des circonstances et surtout du caractère et de la sensibilité de chaque individu, ainsi que de sa sociabilisation tant humaine que ratounesque.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi ce qui m'inquiète dans le fais de mettre les petits maloux directement chez les adoptants, sans passer par un groupe de mâles, je prends mon exemple, mes garçons sont bien équilibrés, et seront de très bons référents pour les bébés. Chez les adoptants, on est jamais à l’abri que le raton se trouve avec des rats un peu bizarre, ou avec des règles bizarres de hiérarchie, et que ça donne de mauvaises choses ensuite. N'oublions pas aussi qu'il faut normalement faire une quarantaine à l'arrivée d'un raton, alors laisser un petit de 4-5 semaines seul pendant 2 semaines, est-ce bien raisonnable? Alors que si le petit à 8 semaines, il a déjà bien acquis les règles hiérarchiques des rats, et il vivra certainement mieux un retour dans un groupe après 2 semaines de quarantaines. Enfin, pour ma part, je risque d'adopter mon prochain raton à ses 8 semaines, donc je vivrais tout ça moi-même!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je rejoins ChouCha, et puis à 5 semaines, un raton, c'est tellement minuscule... Je trouve que ça fait énormément de changements à gérer pour un si p'tit truc !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je veux bien dire une ânerie, même si je ne suis pas certaine que ce soit constructif... En matière d'intégration je me suis toujours débrouillée comme une débile. Les 2 premières fois, j'ai intégré des tout bébés d'animalerie (donc j'imagine l'état psychologique des machins) à deux adultes qui n'avais jamais été séparés. A l'époque je ne savais même pas ce qu'était une intégration.... Les deux bébés sont arrivés chacun à plusieurs mois d'intervalle, et je les avais déposé devant la porte de la cage des mes gros pépères sans aucune précaution ! :oops: il s'est avéré que ça a été réglé en 5 minutes (les deux gros venaient aussi d'animalerie en plus).

 

Pour mes deux premières femelles, même scénario. Elles étaient très jeunes aussi et se sont rencontrées, la seconde dans la cage de la première, aucun souci. Et puis j'ai commencé à me renseigner un peu (il était temps), mais quand j'ai adopté Siegrid à ses 8 semaines et des brouettes, comme j'ai covoituré ses deux frangins, je n'avais pas de cage libre pour une inté en bonne et due forme, donc rebelote ! Pareil, tout s'est passé merveilleusement en 3 minutes chrono.

 

Pour fin octobre, j’attends une quatrième, et j'espère l'avoir à ses 5 semaines (on verra ce qu'en pense Coc0w, je ne sais pas si c'est bien raisonnable). Cette fois, j'ai la place et le matériel pour faire les choses dans les règles, mais si la petite arrivait effectivement à 5 semaines, je ne crois pas lui faire subir de quarantaine... donc ce serait l'occasion pour moi de voir si la chance est toujours avec moi. En revanche, maintenant que j'écris ça, je me rapelle qu'il y a pas mal de passage de ratouphiles en ce moment chez la naisseuse de ma noireaude, donc il serait sans doute plus malin de faire une vraie quarantaine, on ne sait jamais. Dans ce cas, j'attendrais les 6 semaines de la crotte pour lui faire subir un tel isolement.

 

En toute sincérité, je pense qu'un peu de stress n'est pas insurmontable, même pour un tout jeune raton. Nous aussi, humains, nous le subissons régulièrement, nous n'en devenons pas chèvre pour autant. Je ne suis pas pour les surprotéger, d'autant plus que ce sont des animaux qui s'adaptent remarquablement bien. Je ne pense pas que ce soit les martyriser que de séparer les bébés de maman (en particulier les mâles) à 5 semaines, pour les séparer à nouveau une ou deux semaines plus tard, et leur faire subir une quarantaine en plus de la rencontre avec un nouveau groupe. Ce n'est certainement pas une partie de plaisir pour eux, mais ils s'en remettent bien je pense, du moment qu'on contrôle l'intégration et qu'on n'abandonne pas un rat (jeune ou adulte d'ailleurs), aux représailles du groupe déjà formé.

 

A mon avis, il n'y a pas de recette miracle, il faut savoir prendre en compte l'individualité de tout animal, et bien connaitre les réactions de sa troupe pour aviser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans notre cas, la quarantaine me semble moins indispensable.

En effet, tu viens à la maison au meme titre que je pourrai venir chez toi, sans laisser un laps de temps de plusieurs heures entre le dernier contact avec nos rats.

Durant le (court) trajet de Brume elle ne rencontrera aucun autre rat ni aucune personne susceptible d'avoir d'autres rats (puisqu'on sera en voiture) donc les risques de choper une maladie sont considérablement réduits. Bien entendu on n'est pas à l'abris d'un petit rhume mais selon moi, le risque d'attraper un rhume pendant le trajet est aussi gros que celui d'en attraper un arrivée chez toi (il est évident qu'on va rouler les fenetres ouvertes en tendant la boite à l'extérieur xD).

 

pour la phrase "nombreux passages de ratouphiles" : je tente au maximum de minimiser les risques :), je demande à chaque personne si elle va en animalerie ou si elle fréquente des lieux à risque et quand c'est le cas (je pense notamment à la vente de mélange), les personnes ne rentraient pas à la maison (vu que le mélange est entreposé dans l'abris de jardin, pour, justement des mesures de quarantaine afin de protéger MES rats ainsi que ceux des acheteurs de mélange). Fanouille, khamyille et Lounias sont venues voir les petits (car adoptantes), fanouille avec qui tu as été aussi en contact et Lounias qui a de toute façon passé plusieurs heures dehors avant de venir (temps de trajet), de la meme façon pour Khamyille qui est venue après une journée de travail.

 

 

Pour ce qui est de la question de 6 ou 8 semaines, comme déjà dit, j'ai souvent été contrainte par les dates des co-voiturages et par conséquent, je ne choisissais pas vraiment l'age.

Dans mon cas, je ne pense pas que les ratons subiraient plus de stress à un age ou un autre.

Si ils partent à 5 ou 6 semaines, arrivent chez les adoptants, ne font pas de quarantaine et sont directement intégrés à leur nouveau groupe : pas beaucoup de changements, pas de stress inutile

S'ils restent jusqu'à 8 semaines, ils ne subiront pas vraiment plus de stress dans la mesure où tous les jours, les ratons rencontrent mon groupe de femelles et mon groupe de males lors des sorties et parfois meme dans la cage, tout se passe bien, ce sont donc des rats qu'ils cotoient quotidiennement. Le stress ne sera pas immense lorsqu'ils se verront vivre avec eux :)

A ce moment là, ils iraient à 8 semaines chez les adoptants, feront une quarantaine et seront intégrés au nouveau groupe.

Donc au final, je pense que le stress induit par un départ à 6 ou 8 semaines est à peu près égal. Maintenant, je suis d'accord qu'à 5 semaines, un raton est encore relativement petit et que suivant les groupes des adoptants, c'est plus ou moins recommandables de le laisser partir. (un adoptant qui me dit avoir un groupe difficile, je préfèrerai attendre que le raton ai une corpulence un peu plus massive pour qu'il soit intégré).

 

Maintenant, est-ce qu'un raton est réellement plus "hormoné", "rebelle" à 8 semaines qu'à 6 ? J'ai jamais fait attention au problème, mes deux seules intégrations difficiles ont été celles de Lucie et celle de Patapain

Lucie avait 3 mois à son arrivée, Patàpain avait moins de 10 semaines je crois.

Toutes les autres se sont très bien passées, et pour témoignage : lorsque les ratons vont squatter la cage des femelles, elles sont assez indifférentes, elles n'y portent pas beaucoup d'attention alors qu'habituellement, quand il y a un nouveau meme si ça ne pète pas, elles sont au moins curieuse de le découvrir.

 

Qu'est-ce qui explique qu'elles soient aussi indifférentes aux ratons ?

Alors que Roots et Grub sont relativement intéressés, ils leur font des papouilles, les suivent, etc.

 

edit: là ça va rejoindre un peu le nouveau post qu'a fait CHouCha mais le fait d'intégrer plus tot les ratons au groupe de femelles (dés leurs 3 semaines par exemple) me semble etre un facteur de facilité d'intégration par la suite, vous en pensez quoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait l'impression que ca me donne avec les petits c'est ça:

 

- on les colle avec un groupe qui a en partie des codes "rat" compréhensibles partout et en partie des codes "du groupe" qui lui sont complètement propres. Les petits vont commencer à apprendre les deux.

 

- Plus on attend et plus ils vont s’imprégner de ces codes. Autant pour ceux "qui marchent partout" ça ne posera jamais souci, autant pour ceux liés au groupe... ça ne marchera pas forcement ailleurs. Du coup une fois qu'on lui a bien bourré le mou avec ces codes, il doit désapprendre les codes liés au groupe pour se recaler sur des nouveaux. Si y'a pas de grosse différence entre les deux ça va, si c'est le grand écart en général ça se passe beaucoup moins bien.

 

-Si le petit est encore relativement jeune il sera plus malléable vis à vis de cet apprentissage spécifique et moins chamboulé ou chiant lors du nouvel apprentissage. Plus il est vieux et moins ça rentre facilement.

 

Bien sur tout ceci en partant du principe qu'il y a une grosse différence de code, c'est franchement pas toujours le cas!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, ce qui apparaît ici, c'est aussi la question de la quarantaine pour des petits(5-6 semaines)...

 

Pour les femelles, je pense que de toutes façons, la question des 4 semaines ne se pose même pas. Après, je pense aussi qu'il faut adapter l'âge du départ à ce que l'on observe. Si le groupe dans lequel ira la petite est un groupe "difficile", mieux vaut qu'elle reste jusqu'à ses 8 semaines avec un groupe d'adultes stables.

Pour les mâles, c'est quand même beaucoup plus délicat. Dans tous les cas ils sont intégrés à un groupe d'adulte, qu'il s'agisse d'un groupe de mâles à la raterie ou du groupe d'adultes de son adoptant. Ici aussi je pense que ça dépend beaucoup du groupe chez qui il doit aller. Et bien évidemment des petits qui partent pour être seuls (par exemple 2 frères qui partent ensemble), vaut mieux les laisser un peu avec un adulte avant de les laisser partir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca depend pour les males, on a pas forcement des mecs sous la main. Perso j'ai souvent fait avec Blue qui reste une femelle meme si stérilisée.

 

Après peut importe les codes j'ai plus l'impression qu'il faut qu'ils prennent tres vite ceux de la ou ils vont vivre, peut importe le type de code. Osef que ce soit bizarre ou pas du moment que ça marche (bien sur je mets de coté les groupes ou tous les rats s'entre tuent et ou personne vit avec personne ou presque), c'est au petit de vite trouver sa place la dedans.

 

Après la quarantaine c'est effectivement un problème. Perso j'ai deja fait des quarantaine avec le nouveau + un adulte dans la force de l'âge qui va l'introduire par la suite. Comme ça je collais pas la merde a tte ma troupe + le petit est pas seul + il apprend deja les codes.

 

Après j'ai jamais adopté en anim ou dans des endroits douteux, donc forcement j'ai jamais eu de soucis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la question de la quarantaine je me suis posé la même question :

 

est-il préférable d'intégrer un de nos rats, au risque de lui refiler une merdoum mais qu'au moins le petit ne soit pas seul.

 

Disons que je n'y vois pas de gros sacrifice, on n'envoit pas non plus notre rat à la mort, on sait globalement d'où vient le petit et théoriquement on a confiance en la provenance (sauf sauvetage), si cas de grosse maladie comme SDA, le simple fait d'être dans la même maison va "ruiner" la troupe, si cas de trucs chiants mais pas aussi grave comme rhume, gale, ben on en aura deux à soigner et puis tant pis, tout le monde s'en remettra.

 

Après je ne blâmerai pas un adoptant qui ne souhaites pas faire de quarantaine, je comprend que pour des raisons de feeling, on ne se sente pas de laisser le petit seul deux semaines (ce qui m'est déjà arrivé pour certaines de mes rates, au vu de leur comportement je ne me voyais vraiment pas les laisser seule, j'avais vraiment peur d'une très mauvaise réaction et j'ai préféré les intégrer rapidement, mais bon, je savais d'où elles venaient et j'avais quand même suivi le parcours entre le départ de chez l'éleveur et l'arrivée chez moi)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca depend vachement de la provenance aussi. J'ai jamais adopté en circuit pro donc déjà de ce coté là c'est fait. J'ai toujours été chercher mon petit moi même chez des gens de confiance (sauf un cas et j'ai fais une quarantaine plus poussée) donc j'avais pas trop a craindre de la raterie d'origine et clairement pas à flipper du covoit vu que je l'avais fait moi même.

 

Apres dans 45m² et deux pieces, de tte facon si SDA il y a..... SDA il y aura et je serais pas passée à travers.

 

Pour ça que j'ai jamais eu peur d'y coller un rat solide, il risquait pas grand chose non plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.