Aller au contenu

Messages recommandés

"

Culling

Le Culling est un terme qui nous vient de l'anglais et qui signifie littéralement "cueillir". Ce terme est utilisé dans la reproduction, lorsqu'un éleveur tue les ratons trop "communs" d'une portée afin de ne garder que les ratons les plus prometteurs.

Cette sorte de sélection est mortelle et basée uniquement sur les caractéristiques physiques du raton. Le culling est fortement réprouvé par l'éthique française. "

 

Source : Ratoupedia

 

 

Ça fait un moment que ce sujet me trotte dans la tête, alors j'ose vous demandez vos avis.

 

Ou plutôt je me pose rétrécissement cette question:

 

"COMMENT peut-on affirmer que pratiquer le culling est bon pour les rats et leurs avenirs?"

 

Je ne comprends pas les gens qui sont POUR cette pratique et qui l'affirme "bonne" pour les petits...

 

Sur quoi se basent-ils pour dire ça?

 

En quoi tuer certains petits (qui plus est quand les couleurs sont visibles, donc à une bonne semaine...) peux aider les autres?

 

 

Parce qu'en gros là, moi, ce que je vois c'est qu'on se "débarrasse" des petits peu "vendeurs" qu'on arrivera potentiellement pas à placer, et qu'on devra garder, et qui prendra la place d'une superbe rat rose et bleu à triangle rouge...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut etre, je dis bien peut etre! qu'ils pensent que ces ratons communs, moins vendeurs, du faite de ne pas etre rose a pois vert, auront une vie plus miserable parce que pas "attirants"... Mais je crois plus que c'est question de se donner bonne conscience qu'autre chose hein....

 

Apres ce que j'en pense restera sous silence car y a pas mal de mineurs dans le coin :mrgreen:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La sélection naturelle est liée à la problématique de ressources limitées : dans la nature, seuls les plus adaptés à leur milieu survivent longtemps et se reproduisent bien, tout simplement car il n'y a pas assez de place/bouffe/etc. pour tout le monde (et aussi parce qu'il y a des prédateurs, mais ça revient un peu au même). L'homme a tendance à dire que "c'est bien" parce qu'à la fin il ne reste que les "meilleurs" (ces deux termes étant en fait un jugement humain complètement subjectif, on est bien d'accord), mais en fait c'est juste naturel, on ne nous a pas demandé notre avis ^^

 

Pour la sélection artificielle (=faite par l'homme), par contre, comme son nom l'indique elle n'est plus du tout naturelle. Elle est délibérée, choisie, orientée de main de l'homme... donc forcément elle fait l'objet d'un questionnement éthique cette fois et on peut légitimement se demander si c'est bien ou mal !

 

On a tendance à penser : c'est "bien" dans le sens où ça garde les "meilleurs", du moins tel qu'on a voulu définir le terme : les vaches qui produisent le plus de lait, les cochons qui grandissent le plus vite et les rats qui ont les marquages les plus spectaculaires !

 

Ceci dit un éleveur n'est pas sensé être en ressources limitées à mon sens (s'il n'a pas assez d'argent et/ou de temps et/ou n'importe quoi d'autre pour élever tout le monde, il n'avait qu'à se débrouiller pour ne pas avoir de portée, tout simplement !!) donc je vois mal en quoi laisser seuls quelques individus sélectionnés en tuant les autres pourrait apporter de bonnes choses aux individus sélectionnés (si les ressources ne sont pas limitées, en tuer ne sert à rien vu qu'il y avait assez pour tout le monde dès le départ !)... Par contre on peut éventuellement dire que c'est bénéfique à la race, car comme ça on est sûr que ceux qui produisent moins ou ont une mauvaise santé ou sont moins beaux n'accèderont jamais à la reproduction : c'est facile, on les a tués ! Bon, il y avait sans doute moins radical hein ^^

 

Bref, le culling ça n'apporte rien de plus qu'une sélection chez un reproducteur qui gère bien ses naissances comme on en voit sur ce forum : ils sélectionnent leurs reproducteurs avec soin et demandent que ceux qui ont un moins bon patrimoine génétique ne soient pas reproduits par leurs adoptants... forcément si on les a tué à la base, la question ne se posera plus : le culling, ça permet de pas se faire suer avec ceux qui ne continueront pas la lignée ! Encore une fois, une belle solution de facilité... reste à voir si le gain (c'est à dire s'assurer d'exclure ces individus de la reproduction) peut contrebalancer le coup éthique de tuer un être qui a eu pour seul défaut le mauvais goût de ne pas correspondre à vos critères...

 

Deux remarques :

1) Dans les critères de sélection, il peut aussi y avoir la santé, en plus de critères esthétiques (mais en général les critères de sélection humaine sont plus basés sur l'apparence ou le rendement)... et quand bien même !

2) Sur les humains on a testé : ça s'appelait l'eugénisme et on s'est (presque) tous accordés à dire que c'était pas joli joli ! Je ne prône pas l'anthropomorphisme : ce sont des rats pas des humains ok... mais pour moi ça ne fait aucune différence, parce que par dessus tout ça il y a le respect de la vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve ça juste inhumain, personnellement. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aimerai bien que quelqu'un qui pratique vienne donner son avis ET justifier du pourquoi il le fait, même si vaut réponses sont pertinents, surtout celle de Leilin, ce sujet est un réel questionnement, j'aimerai VRAIMENT COMPRENDRE quel bénéfice ces gens (croient) apportent(er) aux Rats avec un grand"R".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis pratiquement sûre que ce genre d'éleveur est aussi présent sur ce type de forum que les éleveurs en batterie font des roulades dans l'herbe sauvage avec leurs vaches

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Y'en a, mais ils en ont marre de venir donner leur avis juste pour être jetés en pâture en public, en fait ^^

 

Et accessoirement, non, justement, les éleveurs que je "connais" et qui pratiquent ne sélectionnent pas DU TOUT sur le phénotype du raton (chose qui les choque autant que quiconque) mais sur sa taille notamment je crois (j'suis pas sûre des critères, j'm'en fous en fait ils font ce qu'ils veulent chez eux).

 

Ceux qui éliminent un raton noir/blanc/... Pour sa couleur, ça débecte tout le monde pareil je crois...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout à fait, la plupart de ceux que je connais qui pratiquent le font à 1 jour de cie, donc tuer pour le phénotype, on repassera.

 

99% des éleveurs étrangers le pratiquent, comme le rehoming, ne nous voilont pas la face (même en Allemagne, ou ailleurs). La littérature étrangère apporte quelques pistes, tout comme forum rat où le sujet à déjà été traité. Je préfère encore une raterie qui le pratique pour une meilleure gestion de ses suivis, que quelqu'uns qui repro à gogo et se retrouve avec des branches qui devraient etre arrêtées et sont encore perpetuees, car trop de descendants.

 

Sur ce sujet, chacun vera midi à sa porte. On a bien diabolisé la consanguinité après tout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle que soit la raison, ça revient au même : sélection sur un critère et mort pour évincer l'individu du pool de reproduction (c'est sûr et facile, plus que de s'embarrasser à le recaser et compagnie)... je vois pas en quoi un critère (taille) serait plus noble qu'un autre (couleur ou marquage) : le principe est le même, et ça reste bel et bien de la sélection sur phénotype (en même temps je vois pas beaucoup d'éleveurs qui ont accès à autre chose que le phénotype pour discriminer leurs rats : les analyses ADN c'est bon pour les experts, dans la vraie vie on fait sans !). Tout ça pour dire : on fait du culling ou on n'en fait pas mais y'a pas de quoi s'offusquer d'un critere de sélection plus que d'un autre, au final c'est la même chose ^^

 

Bref, moi non plus je compte pas lancer un débat...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y en a qui sont ici, après de là à vouloir s'exprimer... C'est autre chose :) Du coup je vais me faire l'avocat du diable avec les arguments que j'ai pu entendre en faveur du culling. ATTENTION, CA NE VEUT PAS DIRE que je suis pour, je suis même totalement contre!!

 

le culling c'est très exactement "Culling is the process of removing breeding animals from a group based on specific criteria." Il peut être pratiqué à TOUS les âges et les raisons données sont multiples.

 

 

Le culling uniquement physique est très peu avouable, très mal vu et difficilement justifiable. Ce type d'actions est souvent planqué sous de fourbes attaques de SDA qui ne touchent jamais les reproducteurs intéressants, sous des histoires farfelues de vols ou autres trucs tirés par le cheveux, ou carrément sous aucune excuse. Dans ce cas c'est facile, pas de photos des petits avant 1-2 semaines, de petites portées et toujours QUE des types sympas. On croise ça depuis des années, c'est pas nouveau, tout le monde dit que c'est pourrave, même ceux qui pratiquent.

 

 

Le culling pour alléger le travail de la mère. L'argument invoqué est qu'une grosse portée va trop fatiguer la mère / la stresser et pourrait la conduire à la mort: "They feel that they are responsible for their female being pregnant, and so it is their responsibility to see that she does not have so many babies that it causes undue stress on her" (http://www.afrma.org/culling.htm). En gros on laisse peu de petits à la femelle pour que ce soit plus facile pour elle.

 

Le culling pour que les petits grandissent mieux. Comme ils sont moins, ils ont plus de lait, plus de mamelles, un acces plus facile à la nourriture et donc se développent mieux " Breeders who feel this way take it into their own hands to decrease the size of a large litter to the point they feel comfortable with." (http://www.afrma.org/culling.htm) "One problem with such large litters is that rats only have 12 teats (nipples). This causes intense competition among the young, leaving the smaller ones to be shoved out of the way and not allowed to eat as much as they need to thrive and grow. All of the kittens will suffer, some may die." (http://www.afrma.org/brdstf_lrglttrs.htm)

 

Le culling par le sexe. Enlever une parties des mâles qui """""mangent plus que les femelles""""" pour laisser plus de lait aux autres tout en réduisant la taille de la portée "They are larger, and frequently the females have a difficult time competing. This leads to females who are small, and in a large litter some may die." (http://www.afrma.org/culling.htm - pour des souris ). Rejoint les deux arguments précédents.

 

Le culling par la taille/le poids. Éliminer les plus petits et ne garder que les plus grands/gros considérés comme de meilleurs candidats pour la suite.

 

Le culling "santé". On élimine les rats qui ont visiblement un souci et qui risquent de ne pas survivre/être handicapés/avoir besoin de soins spécifiques à vie.

 

Le culling de gestion. Quand on a X portées par mois et qu'on garde un nombre de rat conséquent, c'est "plus simple" de gérer des portées de 6 ratons que de 12. On garde les plus faciles à placer.

 

Le culling " y'a deja assez de rats sans familles". On élimine les plus "classiques", ceux qui vont avoir du mal à trouver des adoptants, comme ça ils ne prendront pas la place de ceux qui sont déjà en galère et ont le même phénotype.

 

Le culling "mais dans la nature". Là on invoque le fait que les portée dehors sont plus petites, que seuls les plus forts survivent alors que chez nous y'a plus cette sélection. Donc il faut la faire.

 

 

Je crois que jusque là je n'ai entendu que ça. Le culling est donc souvent pratiqué à la naissance, parfois après quelques jours/semaines. C'est plus rare une fois adulte mais ça arrive aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a de cela plusieurs année. Mon premier rat venait de mourir et toute triste que j'étais je suis aller chercher un rat en animalerie. On ma présenter un bac avec une multitude de raton albinos, j'y est mis la main, un rat est grimpé, je l'ai adopter, c'était une femelle.

 

Trois semaine plus tard, je lui ai trouvé le ventre bien rond. Elle a mis bas le lendemain de 9 rats. Ma mère n'en voulait pas, je ne savait pas quoi faire et n'avais pas d'ordinateur, (c'était il y a 8 ans). Je l'ai persuader d'en garder 2, elle ne voulais pas mais à craquée.

 

Nous avons pris un bocal à compote vide, du chloroforme, un coton et j'ai commencer par prendre tout les petit rat qui me semblais être des mâles dans le bocal délicatement. Puis j'ai regarder les bébés restant et les larme au yeux j'en ai reposer deux auprès de la maman. Les autre dans le bocal que j'ai refermé.

 

Ma grand mère les a enterré pour moi, car je n'avais pas le courage de le faire. J'avais 16 ans, depuis j'ai eu de nombreux rats, plus de reproduction, et je prend soin d'eux avec la plus grand affection.

 

Aujourd'hui je réfléchie à faire faire des petits à ma jeune ratte, et je les garderaient tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Limë pour ta réponse, elle est vraiment très complète :)

 

Donc il y a d'autre "raisons" invoquées que le phénotype, d'accord, bon "ça se tient".

 

Je suis plus à même d'accepter un culling à la naissance pour les raisons invoqués par Limë dans ce cas, mais sous de solide justifications.

 

Par contre le culling quand les poils sont apparus ou quand le rat est adulte, ça non, je ne peux certainement pas l'envisager!!!

 

Et quand je dis plus à même d'accepter, c'est pas que je le ferais, ni que j'adopterai chez les rateries qui pratiquent, parce que je préfère de loin rester adoptantes de rateries qui pratiquent "l'élevage familial" tranquille, et qui n'ont pas "besoin" de pratiquer le culling pour s'en sortir.Qui ne font pas des portées à la pelles, qui restent dans leurs "possibilités".Je ne dis pas que les autres rateries sont mauvaises attention, je dis juste qu'il n'est pas dans mon éthique d'y adopter ni de cautionner.

 

Donc non je ne diabolise pas, je voulais savoir/connaitre les différentes manières de pratiquer le culling.Maintenant je sais, il y a certaine pratique plus "approuvable" que d'autres qui restent, en mon sens, inacceptables, mais ces pratiques n'entrent pas dans ma façon de voir et d'aborder la repro.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Becaria , à un jour tu vois déjà la couleur des yeux, les oreilles, le poil. A un jour sur certaines portées, deux ou trois pour les autres, tu vois le marquage.

 

Il ne faut pas se voiler la face : je ne suis pas certaine qu'à l'heure actuelle un éleveur pratiquant le culling euthanasiera un BEW dumbo rex parce que c'est un male et qu'il est plus petit que les autres et que la portée est constituée de 14 petits tous BEW.

 

Franchement pour moi le culling est une solution de facilité pour l'éleveur point - barre . Les arguments ne tiennent pas la route ( qui a déjà vu une mère mourir d'une portée sous réserve qu'elle soit alimentée normalement ? qui a déja vu des portées de 14 rats devenir rachitique sous réserve qu'ils soient alimentés normalement ? Qui a déjà vu des femelles mourir face à des bébés males compétitifs ? Moi pas ! et je ne l'ai jamais non plus entendu de la bouche des éleveurs que je connais)

La nature est bien faite et le boulot de l'éleveur c'est de l'aider un peu quand ya besoin. Vous allez pas me dire que supplémenter la nourriture tant en quantité qu'en qualité est insurmontable pour l'éleveur lambda. ou alors faut qu'il arrête d'élever, c'est tout.

 

Une des raisons pour laquelle je ne pratiquerais jamais le culling c'est que je suis attachée aux statistiques permettant de se faire une idée sur la viabilité d'une famille, d'une lignée, d'une portée, en matière de santé, d'espérance moyenne de vie, etc.

Quand tu gardes 5 rats sur une portée de 12 , les données obtenues sur les 5 ratons selectionnés ne seront JAMAIS suffisantes pour pouvoir dire " telle famille est tumeur-free, agressivité-free" etc

C'est la même chose quand la nature t'offre d'elle -même une toute petite portée : pas de possibilités de conclure.

 

Non vraiment je n'y vois vraiment aucun intérêt ni pour les rats ni pour la communauté ratouphile. Restent tous les avantages pour les éleveurs. M'enfin, ça se voit aisément quand ils le font. Posez vous des questions quand le nombre de bébés fluctue sur les photos, quand ya pas de photos de groupe, quand le nombre de bébés dans les portées est toujours en dessous de 10, quand les types obtenues sont tous "hors du commun" (ou alors, un pour la forme) et que le ratio femelles/males est louche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rien à ajouter, Rattou a tout dit.

 

La seule chose que je comprends tout-à-fait, c'est de faire euthanasier un petit gravement malformé ou handicapé dont la qualité de vie est compromise ; mais j'appelle ça une euthanasie, pas du culling. Je comprends également le propriétaire de serpents, qui doit nourrir les animaux qu'il a choisi d'accueillir et dont il doit respecter les besoins alimentaires, qui utilise une partie de la portée comme nourriture ; mais j'appelle ça de l'élevage alimentaire, pas du culling.

 

Il faut noter aussi que la notion de culling a été dévoyée : initialement, cela désigne seulement le fait d'écarter certains animaux de la reproduction, sans mise à mort. Dans la wikipedia anglaise à l'entrée "culling" il y a d'ailleurs la citation d'un vétérinaire que je trouve très intéressante :

 

Culling The rejection or removal of inferior individuals from breeding. The act of selective breeding. As used in the practice of breeding pedigree cats, this refers to the practice of spaying or neutering a kitten or cat that does not measure up to the show standard (or other standard being applied) for that breed. In no way does culling, as used by responsible breeders, signify the killing of healthy kittens or cats if they fail to meet the applicable standard."

 

Robinson's Genetics for Cat Breeders and Veterinarians, Fourth Edition

 

Traduction vite fait :

 

Culling. Rejeter ou enlever les individus inférieurs de la reproduction. Acte de reproduction sélective. Lorsqu'utilisé dans le cadre de l'élevage de chats de race, cela fait référence à la stérilisation ou la castration d'un chaton ou d'un chat qui n'est pas suffisamment conforme au standard d'exposition (ou à un autre standard applicable) de cette race. En aucun cas le culling, utilisé par des éleveurs responsables, ne signifie la mise à mort de chatons ou de chats en bonne santé qui n'atteignent pas le standard applicable.

Génétique pour les éleveurs de chats et les vétérinaires, Robinson, 4ème édition.

 

A garder en mémoire quand on lit "mais dans tous les élevages d'animaux domestiques de toutes les espèces on pratique le culling !" (vu ailleurs dans un débat similaire).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis plus à même d'accepter un culling à la naissance pour les raisons invoqués par Limë dans ce cas, mais sous de solide justifications.

 

Soyons clairs : ces raisons sont celles invoquées par les gens désirant justifier cette pratique (le fait de tuer ceux que l'on écarte de la reproduction), ce ne sont pas des raisons "scientifiquement" justes (je peux te sortir un argument biologique contre chacune d'elles et Rattounette a déjà montré que c'était plus un choix que l'on qualifiera de "facilité" qu'un vrai besoin de faire ainsi).

 

Je me joins aux autres : le culling c'est une méthode de gestion, pas une technique de sélection (du moins dans la définition restreinte que le terme revêt souvent aujourd'hui, puisqu'Artefact rappelle justement qu'à la base c'était autre chose !). La sélection c'est la façon, les raisons de choisir qui va perpétuer la lignée parmi les individus à notre disposition : tuer ou non ceux qui n'ont pas été choisis selon cette méthode c'est juste de la gestion (pour éviter de s'encombrer de centaines de rats ou d'avoir à les faire adopter). Donc j'insiste : le culling tel que défini dans ce sujet n'apporte absolument rien de plus à l'espèce qu'une simple sélection des reproducteurs.

 

D'ailleurs pour l'avoir étudié, ce n'est pas une méthode de gestion recommandée dans l'élevage quel qu'il soit car comme l'a dit Rattounette, tous les individus tués sont des individus qui n'apportent plus d'info sur la lignée : perte massive de données là où on en aurait pourtant bien besoin, puisque comme je l'avais dit plus haut, un éleveur n'a pas accès au génotype de ses rats, il ne peut donc tenter de travailler le matériel génétique de sa lignée qu'à travers les infos "visibles" sur ses rats. Et le lien entre gènes et caractères visibles est très complexe : plus on a d'info, plus on fait un travail de sélection soigné. C'est un fait.

 

 

 

Le culling uniquement physique est très peu avouable, très mal vu et difficilement justifiable.

Et puis un gros NB : phénotype = ensemble des caractères visibles !

Donc la santé, la taille, le poids et même le caractère d'un rat sont tout autant des phénotypes que sa couleur et son marquage.

A partir du moment où on a choisi de tuer un rat qui ne va pas correspondre à nos critères, je ne vois pas pourquoi on jetterai plus la pierre à un éleveur qui tue pour la couleur qu'à un qui tue pour la taille ou qu'à un autre qui tue pour la santé (qu'il est d'ailleurs à mon avis bien difficile d'évaluer si le rat est jeune... à part euthanasie telle que définie ci-dessus par Artefact, mais ce n'est pas de ça dont on parle quand on fait du culling !). C'est malhonnête : ils ont tous choisis une même façon de procéder ! Donc quand Arkane dit que ses connaissances sont choquées par le fait de tuer un raton noir plus que par le fait de tuer un raton plus petit que les autres... je reste assez dubitative, moi, perso... :non: (NB : n'y voit aucun reproche Arkane, je sais bien que tu rapportes les propos d'autres personnes !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben je rapporte, mais perso si on part du principe qu'un raton plus petit sera en moins bonne santé, j'préfère le savoir mort que souffrant (je suis extrême dans ces propos hein, mais c'est un exemple).
Que par contre buter un raton noir parce qu'il se vendra moins bien, euh, non.

 

Par contre, j'ai vu des éleveurs expliquer pk ils faisaient du culling (notamment pour ne garder que les ratons les plus "grands", ne pas surcharger la mère,... Par contre les """éleveurs""" qui tuent (avec plus ou moins d'ethique à la mise à mort) les ratons "moins vendables", j'en ai jamais vu aucun exprimer son point de vue...

 

(t'inquiète pas, j'y vois pas de reproche, comme j'ai dis, je m'en fous :p on m'a cataloguée "pro culling" à ce que j'ai entendu mdrrr alors que j'en ai strictement rien à foutre en fait, et que je suis même farouchement anti-culling "sur le type" ^^)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le truc, c'est que beaucoup de ceux qui plaident pour ce type de culling partent de l'idée qu'un raton "plus petit" a moins de chances / sera en moins bonne santé / fera un meilleur reproducteur qu'un raton "plus grand", "plus gros"... ce qui n'est pas du tout certain, c'est un a priori. Je ne parle pas bien sûr de ratons à l'évidence rachitiques ou ayant un retard de croissance visible dès les premiers jours ; on parle là, dans une portée "normale", de privilégier ceux qui sont un chouia plus grands sur ceux, un poil plus petits mais en parfaite santé. Or si tu regardes un peu des portées complètes, c'est pas forcément le plus petit qui vit le moins vieux ou qui a le plus de problèmes de santé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme dit artefact "plus petit" ne veut pas dire "rachitique"

 

Et si on pousse le raisonnement un peu plus loin, il faudrait également éloigner de la reproduction les mères qui produiraient des portées """"nécéssitant"""" du culling si ratons """"trop petits""""

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ceci dit un éleveur n'est pas sensé être en ressources limitées à mon sens (s'il n'a pas assez d'argent et/ou de temps et/ou n'importe quoi d'autre pour élever tout le monde, il n'avait qu'à se débrouiller pour ne pas avoir de portée, tout simplement !!) donc je vois mal en quoi laisser seuls quelques individus sélectionnés en tuant les autres pourrait apporter de bonnes choses aux individus sélectionnés (si les ressources ne sont pas limitées, en tuer ne sert à rien vu qu'il y avait assez pour tout le monde dès le départ !)...

 

Precise "un eleveur amateur de rats" parce qu'un eleveur sinon en general par definition a toujours des ressources limitees ;)

 

Personnellement je n'ai absolument rien contre le culling, meme si je n'envisagerais pas de le pratiquer, et c'est amusant de voir les propos evoluer, avant le culling des eleveurs mixtes rongeurs/reptiles etait atroooooooce les vilains tout ca et ceux qui adoptaient chez eux etaient l'incarnation du mal, maintenant on va meme dire que ce n'est pas du culling :3

C'est un peu comme pour la consanguinite, on a change de refrain, on a plus droit au "c'est trop nhorrible", les normes evoluent on dirait :mrgreen:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La consanguinité (inbreeding) n'a jamais été accusé de quoique ce soit, ses avantages et ses inconvénients ont toujours été clairement définis, et sa pratique a toujours été envisagée comme valable si utilisée à bon escient, avec parcimonie, et surtout objectifs et surveillance.

 

Idem pour tes propos sur le "culling", je ne vois pas le rapport avec les "éleveurs mixtes", quelque soit la façon ou le moyen ou la finalité, ca reste toujours du culling et à mon sens non compatible avec l'élevage de rats domestiques tel que je le concois.

 

Je ne comprends pas tes propos, ni qui ils sont censés viser :upside:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La consanguinité (inbreeding) n'a jamais été accusé de quoique ce soit, ses avantages et ses inconvénients ont toujours été clairement définis, et sa pratique a toujours été envisagée comme valable si utilisée à bon escient, avec parcimonie, et surtout objectifs et surveillance.

 

Idem pour tes propos sur le "culling", je ne vois pas le rapport avec les "éleveurs mixtes", quelque soit la façon ou le moyen ou la finalité, ca reste toujours du culling et à mon sens non compatible avec l'élevage de rats domestiques tel que je le concois.

 

Je ne comprends pas tes propos, ni qui ils sont censés viser :upside:

 

Rattou me dit pas que l'inbreeding n'a pas ete diabolise! :roule:

 

Pour le reste si tu lis artefact elle parle d'elevage alimentaire et non de culling pour les eleveurs mixtes (mais je la vise pas particulierement, les mentalites ont evolue).

 

Et sinon je ne vise personne en particulier, je soulignais la facon dont la norme et l'acceptable ont evolue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah, en tout cas pas ici et pas par moi :)

 

C'est évident que ça évolue, heureusement. Mais ya encore des limites qu'il vaudrait mieux ne pas franchir sous peine de passer du côté obscur de la force sans coeur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Precise "un eleveur amateur de rats" parce qu'un eleveur sinon en general par definition a toujours des ressources limitees ;)

 

Personnellement je n'ai absolument rien contre le culling, meme si je n'envisagerais pas de le pratiquer, et c'est amusant de voir les propos evoluer, avant le culling des eleveurs mixtes rongeurs/reptiles etait atroooooooce les vilains tout ca et ceux qui adoptaient chez eux etaient l'incarnation du mal, maintenant on va meme dire que ce n'est pas du culling :3

C'est un peu comme pour la consanguinite, on a change de refrain, on a plus droit au "c'est trop nhorrible", les normes evoluent on dirait :mrgreen:

Je ne trouve pas ça amusant de voir que des gens s'amusent à faire naitre des vies pour les tuer. Mais je dois être bizarre, une vieille réactionnaire. Bizarrement, je pensais que l'évolution des moeurs se faisait en occident vers plus de respect des animaux (lois de protection, moins de souffrance acceptée), et non l'inverse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne trouve pas ça amusant de voir que des gens s'amusent à faire naitre des vies pour les tuer. Mais je dois être bizarre, une vieille réactionnaire. Bizarrement, je pensais que l'évolution des moeurs se faisait en occident vers plus de respect des animaux (lois de protection, moins de souffrance acceptée), et non l'inverse.

 

je dis pas qu'il y a pas quelques cingles qui "s'amusent à faire naitre des vies pour les tuer", mais globalement ici ce n'est pas de ce dont on parle ;)

 

On est quand meme d'accord que les reptiles doivent manger non?

Pour les autres types de culling ca repose sur differentes interpretations de la selection naturelle, on approuve ou pas, mais je n'ai jamais trouve qu'il y avait de quoi en faire tout un pataques.

Moi je pourrais pas tuer un animal en bonne sante, quand bien meme je le voudrais (j'aimerais bien avoir un poulailler et produire ma propre volaille mais je peux pas :( ), mais je peux l'entendre sous certaines raisons, et si ca fait de moi un monstre qui torture les animaux, ok j'en ai entendu d'autres :3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ? tu trouves que choisir de faire naitre sciemment statistiquement une douzaine de ratons et en euthanasier 5 pour des raisons non défendables scientifiquement (si justement on fait de l'élevage domestique, on est pas "mère nature") ya "pas de quoi en faire tout un pataques" ?

En d'autres temps on aurait appelé ça de l'eugénisme :non:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.