Aller au contenu
Rattounette

Chimiothérapie chez le rat : quelqu'un a déja tenté ?

Messages recommandés

ASV, j'ai vu plusieurs chimiothérapies conduites avec plutot un grand succès chez les chiens et les chats (notamment dans des cas de lymphomes et autres cancers bien pourris bien généraux)

Je voulais savoir, avant de me renseigner de mon côté, si certains avaient déja eu la proposition de la part de leur vétérinaire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

jamais eu...

En plus j'ai toujours vu les vétos utiliser des produits IV pour humain, pas forcément évident sur une toute petite bête. Je crois qu'il y a aussi en cachetons... non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, j'ai vu utilisé deux molécules, une en IV et l'autre en comprimé, avec une alternance de prise des deux. Chaque protocole étant défini en fonction de la rection des patients ( de leur état de fatigue après coup, les effets secondaires notamment la diarrhée)

On gardait les animaux 24h en hospitalisation, le temps qu'ils aient éliminés les produits de chimiothérapie dans les urines et les selles, pour pouvoir les rendre à leurs propriétaires

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon véto ne m'en a pas parlé pour Canard, alors qu'il sait que nous sommes toujours intéressés de connaître tous les traitements possibles face à un souci (pas du tout du genre à supposer qu'on ne voudra rien faire "parce que ce n'est qu'un rat", et il ne fait pas de présupposition sur la somme que nous sommes prêts à dépenser non plus) et que c'est un jeune véto plutôt au point sur pas mal de techniques. Je le vois lundi pour faire le point, je lui demanderai !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca me parait dur à appliquer à un rat, mais franchement j'aimerai bien savoir s'il existe déjà des protocoles... par curiosité...

Voir si la fréquence des séances est plus rapprochée que pour les chiens, et si la posologie est proportionnelle ou non...

 

Parce que franchement, ça marche plutôt bien sur les chiens. On avait un dogo avec des tumeurs cutanées très agressives dans une clinique où je bossais jusqu'à l'année dernière, et la chimio le maintenait impécablement, donc appliqué aux rats, ce serait super vu les tumeurs qu'ils ont fréquemment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi aussi j'ai vu de très bons résultats sur les chiens et chats, j'ai vu des cancers vraiment vraiment retardés dans leur évolution (et au final ils avaient tendance à mourir d'autre chose pas du tout lié xD )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il me semble qu'un super éleveur chez qui j'ai adopté a tenté sur une portée. Les petits ont développé une tumeur sur la moelle épinière à l'âge de 4 semaines et il a tout tenté pour les sauver, sans succès.

Je vais lui demander s'il veut bien témoigner.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'y ai pensé aussi mais :

- il faut avoir le diagnostic exact donc anapath

- il faut avoir le bilan d'extension donc normalement scanner et/ou IRM pour savoir si c'est jouable ou pas

- toutes les tumeurs ne sont pas chimiosensibles

- il faut pouvoir administrer correctement les quantités adéquates : dose chez le rat, dose chez le rat malade, voie d'administration (galère si IV obligatoire)

- il faut pouvoir gérer les effets secondaires

- le véto doit être équipé pour gérer les cytotoxiques.

 

Au vu des pathos qu'on a chez nos poilus je n'ai pas d'exemple qui me viennent immédiatement en tête sur une pathologie pour laquelle ce serait indiqué et/ou faisable à part éventuellement l'adénocarcinome mammaire (rare).

Mais ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas chercher :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le bilan d'extension pour en faire un "petit" on peut faire echo + rx, je pense que ça pourrait suffir, non ?

 

Dans un cas de lymphome ça pourrait à mon avis bien marcher. Cytoponction d'un ganglion sous AG flash sous controle écho, analyse histocyto, détermination du Ki67.

 

Et la tumeur de la glande de fucking Zymbal ?

 

il me semble que la carboplatine est en per os, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faudrait avoir un échographe de compétition que tout le monde n'a pas vu la taille des trucs à détecter, mais c'est certainement jouable pour les tumeurs hépatiques et rénales.

La RX pour les petites métas pulm faut vraiment être super entrainé à la lecture de la radio thoracique car les pièges sont nombreux. Si tu n'en fais pas plein, tu n'es pas bon.

On est à poil pour le système nerveux central, et pas forcément bien pour l'os sauf lésions avancées.

Par exemple pour Lady à part un scanner ou une IRM vu le caractère infiltrant, l'écho n'est pas très utile (mais ce n'est pas une tumeur chimio sensible, donc de toutes façons bof).

L'idéal ce serait les tumeurs des lignées sanguines type leucémie/lymphome comme tu les mentionnes, mais chez le rat je n'en ai vu diagnostiquées qu'à l'autopsie.

Quelqu'un a déjà eu le malheur d'en avoir une au cas où ?

 

Zymbal vu l'histo je ne pense pas que la chimio marche, ce serait plutôt de la radiothérapie.

 

Le carboplatine à ma connaissance c'est IV :( mais il y a peut être des formes que je ne connais pas.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai eu un lymphome chez une rate détectée à l'écho (faut dire qu'à une époque les échos de mes animaux étaient faites par un spécialiste de l'imagerie sur Paris et ce véto m'impressionera toujours autant) mais j'avais pas fait faire de cyto, on en était resté à traitement cortico jusqu'à la fin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Me suis renseignée :

 

Mon vétérinaire pense que ça serait envisageable sur un certain nombre de cancers, en adaptant la dose, en gardant l'animal en observation 24h, avec les formules per os (les voies IV ca serait possible, mais sous tranquilli et pas faisable par tous les vétos, évidemment)

Il faut par contre un réel diagnostic avec une analyse cytologique des lésions cancéreuses pour savoir à quoi on a affaire, un bilan d'extension (pour traiter uniquement si pas de métastases)

 

Et une clinique pouvant gérer les déchets cytotoxiques ( = tout ce qui a touché le médicament ou les productions organiques de l'animal pendant 24h)

 

J'aurais tendance à penser qu'il faudrait mieux les garder 72h, vu le transit long qu'ils peuvent avoir.

 

M'enfin, si un jour quelqu'un veut tenter en RP, qu'il me bippe !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est noté :mrgreen:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon ben moi j'ai pas posé la question hein :/

Mais je suis quand même l'idée, ça m'intéresse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas de regrets Arte.

A priori ça ne marche pas bien sur ce type de tumeurs :( .
Je sais que CB a un contact spé car il s'est renseigné pour Lady. Donc c'est toujours bon à savoir que certains s'intéressent de près au sujet.

On verra aussi si ReMoRa ramène de l'info pour les cancers à cibler en priorité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon vétérinaire avait l'air de penser que la liste des cancers sensibles à la chimio pouvait être assez longue, quand je lui ai posé la question. Demain on est pas débordés de taff, j'essaierais d'approfondir le sujet (en plus on débute une chimio sur un minou lundi, pour un lymphome, donc on sera dans le bain ^^ )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.