Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'bagarre'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • .: SRFA :.
    • News et Fonctionnement du Forum
    • News et Fonctionnement de l'Association
  • .: Le Rat Domestique :.
    • Articles et Informations
    • Questions, Problèmes, Débats
    • Vos Rats
    • La Galaxie SRFA
    • Petites Annonces
  • Club Traduction's Répertoire des traducteurs
  • Club Traduction's Traductions
  • Club Articles et Informations's Zone de travail
  • Club Articles et Informations's Archives

Categories

  • Rats for dummies
  • Husbandry
  • Behaviour
  • Health
  • Breeding

Categories

  • Adoptants Ratouphiles Associés
  • Éleveurs Ratouphiles Associés
  • Projets de Reproduction
  • Portées

Categories

  • Brochures
  • Goodies
  • Thématiques

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Pronoun


Location


Rat count


Rat owner since


Affixe


Passions


Site perso


Skype

Found 14 results

  1. Bonjour, j'ai depuis 1 mois un deuxième rat qui s'est ajouté. J'en ai donc au total deux. Le nouveau; Bernard, à eu l'habitude d'être avec d'autres rats (la jeune qui s'en ai séparé le mettait avec d'autres). Seulement, mon premier; Husky, ne semble pas du tout l'accepter. J'ai fais une quarantaine, j'ai fais se rencontrer en terrain neutre... Husky mord à sang Bernard. Je les sépare, je soigne Bernard, et je re-tente 1 semaine après, c'est pire que mieux. J'ai beau essayer, c'est toujours la même chose. J'ai essayé le transfert de cage, chacun dans l'autre, ça ne fonctionne pas. J'ai essayé la méthode "trash", dans la boîte de transport, ça ne fonctionne pas. Et Husky est devenu AH. Je l'ai donc fait castré. Mais le problème, persiste toujours. Ca me fait mal au coeur, Bernard veut le voir, mais Husky se gonfle, à les poils tout dressés et claque des dents. Je pense que, étant donné que j'ai trouvé Husky dehors, il ne doit plus avoir les "codes sociaux" et n'accepte donc plus de copain. Je me vois dans l'obligation de me séparer de Bernard. Je ne veux plus faire d'intégration, ça me fait bien trop peur, et voir les blessures ne me rassure pas du tout. Si quelqu'un veut bien prendre Bernard, alias Ptit coeur, dans sa petite famille de ratou, ça serait avec plaisir. Je le vois malheureux, il s'ennuie... Merci d'avoir lu, Léa
  2. Au secours, mon rat est agressif envers ses copains ou moi ! D'où est-ce que ça vient ? Qu'est-ce que je peux faire ? Les solutions contre l'agressivité d'un rat varient selon l'origine de la cause. Soyez bien attentif au contexte qui entoure votre rat, tout comme à son âge. On pense souvent au facteur génétique et incurable (le spectre de l'agressivité hormonale), solutionnable uniquement par opération (la castration). Attention, ce n'est pas toujours le cas et il convient d'analyser plus sérieusement la situation. Certes, se faire mordre ou voir un rat se faire mordre n'est pas "glop", mais une fois le recul pris, on peut envisager différentes choses à mettre en place. Cet article est là pour vous aider à faire cette analyse et tenter de vous apporter des solutions. Commencez par vous demander envers qui votre rat est agressif : Moi seulement ? Moi et tous les rats ? Tous les rats, mais pas moi ? Seulement un ou quelques rats ? Les facteurs à prendre en compte L'histoire du rat L'histoire, tout comme l'origine du rat, est très importante. Le rat a pu subir une situation qui l'a amené à développer une agressivité comme réponse à son environnement. Quelques causes courantes d'agressivité : Petit, votre rat a été séparé trop tôt de son groupe fraternel. Vous l'avez eu avant ses 6 semaines et il est resté seul pendant plusieurs semaines. Il n'a donc pas appris les codes ratounesques de sociabilité. L'agressivité est son seul moyen de communication. Son premier compagnon de vie était très dominant, lui aussi, et une entente n'a pas pu être trouvée : votre rat a gardé une mauvaise impression de la vie de groupe. Votre rat a eu plusieurs propriétaires avant d'arriver chez vous. Si certains rats supportent bien ces changements, d'autres y sont plus sensibles. Et puis, on ne sait jamais ce qu'il s'est passé ailleurs. L'intégration ne s'est pas faite correctement dans un groupe ou vous n'avez pas suivi les règles essentielles : zone neutre, puis zone moins neutre… (Voir notre article « Intégration ») Si le rat a du faire sa place plusieurs fois dans différents groupes, il a pu perdre ses repères : « Tiens là bas j'étais dominant, ici non… ». Pour peu qu'il ait des velléités de dominance, il a pu se radicaliser. Autres causes d'agressivité, impliquant la santé de votre rat : Votre rat est peut-être malade : un rat qui a mal n'aime pas qu'on le touche et peut mordre. S'il est ébouriffé, montre un signe de faiblesse ou se déplace anormalement il faut aller chez le vétérinaire. Votre rate est enceinte : il y a eu accident de parcours (à l'animalerie ou chez vous) et votre puce mord facilement. La rate enceinte est quelque peu susceptible voire même disons le nettement caractérielle pour certaines. L'âge du rat La crise hormonale existe, et malheureusement c'est pas des boutons d'acné chez le rat : son passage à l'âge adulte va passer par un test avec les autres rats, et parfois avec vous-même. L'adolescence du rat est située entre ses 5/7 mois jusqu'à ses 10/12 mois. Ce passage peut se faire en douceur, sans qu'on n'y voit rien, ou peut être flagrant et gêner la vie du groupe pendant un moment. Cela dépend du groupe (l'équilibre d'un groupe de mâles c'est quelque chose !) et du caractère de base de votre rat. Il existe des rats agressifs hormonaux passagers qui se calment ensuite, comme il se peut qu'ils ne se calment pas. Il existe aussi des changements de comportement sur le tard, vers le premier anniversaire. Ce revirement là est parfois encore plus délicat à gérer qu'une adolescence. La place hiérarchique et le caractère individuel du rat Le caractère d'un rat peut être bien trempé, ou au contraire peureux et peu sûr. S'il est bien trempé, ce sera peut être plus facile à rattraper que s'il est peureux ou peu sur de lui. Il faut savoir que la limite entre l'agressivité et la peur est parfois indissociable. Un rat pris de panique et sous contrôle hormonal de l'adolescence peut mordre en dernier recours. Il peut "agacer" le dominant en fuyant, en criant, en montrant les dents... et le dominant va le poursuivre pour le mater. Le rat agressif peut aussi exciter les intermédiaires (vices-dominants) pour qui il est une gêne. Il faut savoir qu'un rat aime bien que chacun soit à sa place : un rat peureux ou peu sûr de lui, qui ne sait pas où il est dans la pyramide hiérarchique du groupe, va perturber aussi les rats moins dominants, qui vont alors le titiller : « t'es où toi par rapport à nous ? ». Ils vont essayer de savoir… Aussi le rat qui mord est peut être victime d'un rat bien dominé (le rat dominant lui met sa pâté) mais qui veut « remonter » l'échelle hiérarchique : « Si ce rat est peureux, je peux peut être le dominer… ». Dans la notion de caractère, on pourrait rajouter le poids. Vous l'avez sûrement remarqué : le dominant est souvent le plus gros. Mais pas toujours ! La sûreté du geste et l'énergie dépensée à être dominant sont aussi importants. On peut dire que les deux facteurs "caractère" et "poids" peuvent interférer : que fait un petit rat qui a un caractère dominant ? Que fait il pendant son adolescence ? Réponse : il peut péter un plomb. Parfois, deux rats ne s'entendent vraiment pas même au-delà de l'adolescence : il y a incompatibilité d'humeurs. Voir notre article « Bagarres entre rats, mésentente ». La relation à l'humain Enfin, et c'est souvent le point le moins facile à analyser parce qu'il nous concerne directement : votre rat est agressif envers vous. Là il faut savoir se remettre en question. Mais disons qu'il y a souvent des pistes : Comment j'agis avec ce rat ? Y' a-t-il des gestes qui ne sont pas indiqués avec lui ? Je crie beaucoup dès qu'il fait une bêtise. Si parfois il faut savoir dire « non » fermement, l'abus de réprimande peut faire peur au rat. Peur et agressivité étant liée… : le cri peut lui faire peur, mais aussi le surprendre. Je prends mal mon rat en main quand il fait une bêtise (ou pas d'ailleurs) et je le surprends. Je suis brusque avec lui. Certains rats ont besoin de plus d'attention que d'autres avant d'être en confiance avec vous. J'ai fait quelque chose qui l'a vexé et il a peur de moi ou il m'en veut : je le baigne, je lui donne des soins répétés, je l'ai jeté d'une grande hauteur et il s'est fait mal… En gros, il peut y avoir tout et n'importe quoi dans cette catégorie : il faut chercher dans sa mémoire s'il y a pu avoir quelque chose sans qu'on s'en soit de suite aperçu. Les différentes réponses Les problèmes d'agressivité interviennent souvent pendant l'adolescence du rat, quelques soient les facteurs couplés (il y en a souvent deux, parfois plusieurs). Il peut donc y voir plusieurs solutions à mettre en œuvre, simultanément ou à essayer consécutivement. Quand les plus basiques échouent, on en vient à l'art subtil de l'équilibre d'un groupe. Pourquoi un groupe marche ? Pourquoi un groupe ne marche pas ? On n'a pas toujours les réponses, il faut bien observer, parfois faire des tests de cohésion de groupes (qui est bien dans quel groupe ? que manque t'il à ce groupe ?). Par contre, ne vous mettez pas en danger, ni en danger vos rats : quelqu'en soient les raisons, il est inutile de risquer de se faire mordre, ni de faire prendre des risques aux autres rats. Si les morsures sont violentes, si c'est tous les jours, si votre rat est incontrôlable et semble fou, séparez-le des autres. Si cela devait être de l'agressivité hormonale, la fin de l'adolescence devrait le confirmer : vers 10/12 mois il devrait se calmer. S'il ne le fait pas alors que vous avez tout tenté, il ne restera que la solution de la castration (voir notre article « Castration »). Maintenant, on passe à l'action : voilà une ribambelle de trucs à tenter, à vous de piocher ce qui pourra être mis en place par rapport aux causes évoquées et à la situation chez vous. Si le rat vous mord pour la première fois C'est facile à dire mais la meilleure réponse est le calme. Ne lui criez pas dessus, car vous ne savez pas encore pourquoi il a fait ça. Essayez de ne pas avoir peur à votre tour, et comme pour les chutes de cheval, remontez la bête immédiatement (haha quelle image !). Après s'être lavé si ça "pisse le sang", revenez de suite vers le rat. Pas pour une vengeance, mais bien pour reprendre confiance mutuellement si c'est possible. Ne mettez pas de suite des gants de sécurité pour le prendre : cela peut entraver une réconciliation. Approchez votre poing doucement sous son nez et observez sa réaction, s'il semble tranquille, mettez la main à plat. Dans certains cas, vous verrez votre rat redevenir comme vous l'avez connu : le choc est passé, vous pouvez reprendre le rat. Parfois, une appréhension reste. Dans tous les cas, affirmez votre dominance ne peut pas faire de mal. Attention toutefois : une bonne dominance passe par la confiance du dominé envers son dominant. Comment dominer son rat ? C'est la technique du retournement : dominer son rat, c'est lui montrer qui est le chef, suivant les codes du rat. Ça se fait dès tout petit, dans le calme, dans le jeu, en lui grattant le ventre dès tout petit toujours (jamais une fois le rat adulte s'il n'a jamais eu l'habitude, ni dans le stress d'une bagarre - sauf si vous êtes particulièrement masochiste). On prend son rat fermement en le mettant sur le dos (on est debout, on le tient en l'air) : Une main sous les pattes avant afin de bloquer la mâchoire qui pourrait pivoter et niaquer, l'autre main sous le cul qui bloque les pattes arrières, le pouce sur le ventre. On tient fermement, on peut parler au rat doucement en approchant la tête pour lui montrer qu'on n'a pas peur. On peut même souffler un peu sur son nez (les rats dominants soufflent parfois pendant les joutes), ou lui gratouiller le ventre. On le "relâche" une fois devenu calme et mou. Surtout, on ne crie pas : le but du jeu est que le rat accepte votre dominance "tranquille", qu'il se sente dominé, mais en confiance. Au fil du temps le rat sera conditionné, l'idéal étant d'arriver au moment où, quand vous desserrez votre étreinte, le rat reste un moment dans votre main, sans fuir le plus vite possible. C'est à faire souvent, mais en prenant le rat dans une position où il peut vous voir arriver (il n'est pas question de lui faire peur !). Le prendre de face, par dessous, où en le faisant monter sur vous si c'est possible : c'est beaucoup mieux que de le prendre par le dos et par derrière. Faire reprendre confiance au rat : réajuster vos propres gestes C'est sûrement ce qui demande le plus de patience. Ça peut être long et fastidieux suivant les cas. Cela passe par la clarté de qui domine qui (entre vous et le rat). Cela ne vaut qu'entre vous et le rat dans un premier temps, mais peut influencer aussi son comportement dans la troupe. Cela peut passer par pleins de petits dispositifs, les rituels marchent bien : faire toujours la même chose rassure le rat. Lui donner une friandise à un moment que vous jugez clef (à adapter selon les cas) Faire le même bruit quand on l'appelle Le mettre au même endroit en sortie Ne pas le brusquer Il faut parfois réajuster son comportement vis-à-vis du rat : ne pas le harceler, le laisser vivre sa vie, ne pas vouloir toujours le prendre (sauf pour établir la dominance si c'est nécessaire mais on peut attendre qu'il vienne sur nous aussi pour le faire). La confiance est quelque chose de tellement subjectif qu'il faut réussir à doser son degré d'intervention pour que le rat se sente contenu mais pas étouffé. Si le rat est agressif envers un ou plusieurs rats Vous pouvez envisager un autre dispositif de groupe. C'est parfois une solution qui permet de voir d'où vient le problème. Car ce n'est pas toujours le rat mordeur qui perturbe le groupe. Là, il faut arriver à considérer le groupe comme une symbiose : tel ou tel élément est propice ou pas à l'agressivité. Il faut savoir que chez les mâles, le risque d'avoir plusieurs groupes de rats est grand, et plus on a de mâles, plus ce risque grandit. Il faut en accepter les conséquences : avoir plusieurs cages à laver, avoir plusieurs sorties échelonnées à gérer. Les différentes expériences peuvent se reposer sur les principes de l'intégration (voir notre article « Intégration »), dans le but de remettre tout le monde ensemble : Isoler le rat avec un rat dominé avec qui ça se passe bien dans une cage. Mettre le rat mordeur avec le mordu dans une zone neutre, pour qu'ils règlent une fois pour toute leur conflit de dominance, sans interférence des autres rats (et de vous parfois). Surveiller de loin : le but n'est pas de mettre la vie d'un rat en danger. Parfois, la limite entre les deux est malheureusement insoupçonnable. Une autre solution : Séparer le groupe instable en deux groupes stables de manière définitive. Dans le cas d'incompatibilité d'humeurs, on pourra faire deux groupes en séparant les deux rats concernés. (voir notre article « Bagarres entre rats, mésentente). Suspicion d'agressivité hormonale Vous avez tout tenté, vous ne voyez pas d'autres causes ? Le quotidien est sanglant dans la cage ? Vous ne pouvez plus l'approcher sans perdre un doigt ? Il urine abondamment ? Il avance en se frottant partout ? Il serpente la queue ? Il s'ébouriffe pour un rien ? Il reste seul dans son coin ou met la terreur dans la cage ? Il faudra alors l'isoler et attendre la fin de l'adolescence, en espérant une accalmie. Et envisager de le castrer à 10/12 mois si rien n'y fait (voir notre article « Castration »). Parfois, si l'agressivité du rat ne se calme pas avec l'âge mais n'est pas dirigée contre vous, vous pourrez l'isoler sans lui faire subir d'opération : il deviendra un grand solitaire ratesque, mais peut être votre meilleur ami… Il existe deux types de castration que votre vétérinaire peut vous proposer : la castration physique ou la castration chimique (traitement médical sur le durée). Dans tous les cas, n'hésitez pas à contacter et présenter le comportement de votre rat à votre vétérinaire. Une castration est une opération lourde qui n'est pas à prendre à la légère pour un animal si petit. Encore des questions ? N'hésitez pas à solliciter la communauté dans la rubrique Questions, problèmes, débats ! Première publication : 27/02/2007. Dernière révision : 30/05/2013.
  3. Pourquoi mes rats se battent-ils ? Que faire pour éviter ça ? Déjà, on ne parle de véritable bataille que lorsque il y a blessure. Les jeux sont fréquents, sont parfois très bruyants et très agités, mais dans un jeu il n'y aura normalement jamais de blessure faite à un des rats. Les jeunes jouent très facilement, se retournent, crient... Ça fait partie de l'apprentissage des codes et attitudes sociaux. Un premier point à envisager : la taille de la cage Si la cage est trop petite, les rats se battent plus facilement. Les rats ont besoin d'un territoire, un espace vital propre à chacun d'eux, le dominant ayant besoin souvent d'un plus grand espace. Si ils se marchent sur les pattes pour vivre, il se peut qu'ils ne se "supportent" plus et se mettent à se battre sans arrêt. Pour y remédier, outre passer à une cage plus grande, il est possible de multiplier les étages, les maisons, les tuyaux, pour que chacun dispose de son coin. Deuxième point : le passage à l'adolescence Les rats sont considérés comme ados à partir de 3/4 mois et il y a souvent à cette époque des conflits de dominance qui apparaissent. La dominance est nécessaire, il y aura toujours un dominant dans un groupe, mais ne doit pas se faire dans le sang. A cette époque les rats peuvent se chercher, se tester, et voir lequel se mettra sur le dos. Une séquence de bataille normale se termine par la soumission d'un des rats. Souvent le problème est qu'un des rats ne se soumet pas, parce qu'il est insoumis, ou ne comprends pas ce que l'autre lui veut parce qu'il n'a jamais appris à se soumettre, souvent séparé de ses congénères trop tôt au sevrage. Solutions : Peu de solutions, on peut laisser les choses se faire mais on risque parfois la blessure. Il faut essayer d'intervenir le moins possible, ce sont des histoires de rats qui doivent se régler entre rats. Si vraiment la dominance n'arrive pas à s'établir, il faudra penser à séparer un ou plusieurs rats. N.B. : Souvent il est préférable de séparer celui qui ne veut pas se soumettre, et non pas le dominant. Troisième point : l'hyperdominance On observe parfois malheureusement chez quelques rats, à l'age adulte (8 mois environ), une phase de dominance et de territorialisme exacerbées (prise de possession du territoire, embêtements continuels des autres rats, marquage de la cage avec les flancs et les pattes). Ce changement chez votre rat a souvent une explication dans l'hérédité. Ainsi, si un rat asocial et à tendance hyperdominant-hyperterritorial est reproduit (mâle ou femelle) les petits ont des chances de garder ce trait de caractère, même si ils ne voient jamais le père. Il arrive qu'on ne puisse pas remonter la lignée dans cette voie, et que le rat soit seul de sa lignée à présenter ce comportement. Souvent, ces rats souffrant d'hyperdominance-d'hyperterritorialisme sont des rats extrêmement nerveux. Solutions : Malheureusement, cette raison de bataille (et généralement de morsures) n'a pas beaucoup de solutions. La castration peut être envisagée, car elle réduit les pulsions à dépendance hormonale et permet aussi au rat de vivre nettement moins nerveux et moins stressé. Dans les cas où ne peut pas/souhaite pas opérer, la séparation du rat à tendance hyperdominant-hyperterritorial est la seule solution. Dans le cas de femelles, cela arrive et il faudra peut être séparer la rate présentant ces problèmes d'hyperterritorialisme et de nervosité. Quatrième point : la souffrance C'est rare mais ça peut arriver qu'un rat souffre sans qu'on s'en aperçoive (abcès caché, problèmes internes tels que tumeur...) et qu'il traduise sa souffrance par une agressivité envers les autres rats ou envers vous. Si vous n'arrivez pas à relier un problème de comportement à une raison simple et visible, pensez toujours à aller consulter un vétérinaire pour contrôler la santé de votre rat. Encore des questions ? N'hésitez pas à solliciter la communauté dans la rubrique Questions, problèmes, débats ! Première publication : 26/07/2005. Dernière révision : 30/05/2013.
  4. Vous allez accueillir un nouveau rat et vous ne savez pas quelles précautions prendre ? Vous vous questionnez sur la quarantaine ? Tout est expliqué ici ! Avant toute chose : les intégrations entre rats peuvent être très courtes (une heure) mais aussi très longues (plusieurs mois). Cela dépend principalement des premiers rats, qu'il s'agisse d'un seul individu ou d'un groupe bien établi, car il va se passer une attribution des rôles sociaux. Il arrive ainsi qu'un rat étant resté trop longtemps tout seul finisse par ne plus accepter aucun rat, tout simplement car il n'aura pas développé de codes sociaux "corrects" lui permettant d'accepter un nouveau compagnon. Dans ce cas, il se peut que l'intégration ne puisse jamais se faire. En général, un rat qui a passé 1 an / 1 an et demie seul aura énormément de mal à accepter un copain, voire n'en acceptera plus ! Mode d'emploi d'une intégration réussie L'importance de respecter une quarantaine Cette période dure et éprouvante pour vous est celle durant laquelle le nouveau rat sera isolé dans une pièce différente de celle ou les autres rats se trouvent. C'est une étape difficile car contraignante. Se laver les mains, avoir une deuxième pièce, ne pas céder à l'impatience.... Le mieux est de faire durer la quarantaine au moins 15 jours. Cela permet d'habituer le nouveau venu à vous et d'éviter une transmission de maladie car il existe chez le rat toutes sortes de maladie, des moins graves comme aux plus dévastatrices, nous pensons notamment aux virus qui peuvent toucher vos premiers rats, que vous en ayez 1 ou 25. Même si le nouveau à l'air en forme, il vaut mieux respecter la quarantaine. De plus la quarantaine habitue le nouveau aux bactéries de la maison et aux bactéries de vos autres rats, et ce en douceur ce qui évite à votre rat d’affaiblir son organisme à cause d'un trop plein de bactéries nouvelles tout d'un coup. La rencontre Il faut procéder à des rencontres en terrain neutre. Un terrain neutre, c'est un endroit où aucun des rat n'a déposé son odeur. Par instinct, le rat défend le territoire dans lequel il se sent chez lui et peu se montrer très agressif envers un intrus. Une baignoire (sans eau !) ou une table sont idéaux, tout comme l'absence de cachettes où les rats pourront se faufiler pour éviter la rencontre. Un des conseils les plus souvent donnés est de commencer les présentations avec le rat le plus calme et dominé de la bande initialement chez vous. Cette première rencontre permettra au nouveau de déposer son odeur sur l'autre rat, et cette odeur le suivra lorsqu'il sera de retour dans sa cage, auprès du ou des autres rats de la troupe. La troupe pourra alors sentir indirectement l'odeur du petit nouveau, avant les présentations officielles. Cette étape des rencontre peut être longue. Tant que vous voyez qu'il y a des tensions entre vos rats, continuez les présentations. C'est là que les rats feront connaissance et s'accepteront ou non. Au stade des rencontres en terrain neutre, les rats se sentent le derrière. Souvent ils couinent car les petits ont peur ; au début il y a parfois quelques pincements. Il arrive aussi que le dominant poursuive le nouveau pour lui sentir le derrière. Parfois, le dominant déposera quelques gouttes d'urine sur le nouveau pour "marquer son territoire". Même si le nouveau couine, ne les séparez pas inutilement : souvent ce ne sont que des couinements de peur, rien de plus. Évitez d'intervenir au maximum : éloignez vous car vos rats sentiront votre présence et seront gênés. Le but des présentations en terrain neutre est aussi de voir comment réagissent vos rats ensemble : si vous intervenez tout le temps, vous ne le saurez jamais ! Placer tous les rats dans la même cage Il est impératif de bien nettoyer la cage. Il faut la savonner ou la nettoyer au vinaigre blanc pour éliminer toute trace d'odeur. Il faut aussi bien laver les tissus, ou les changer. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez changer l'organisation de la cage, le but étant que le rat ou la troupe qui vivait initialement dans la cage ne reconnaissent pas leur territoire. Vous pouvez aussi faire en sorte que les rats sentent la même odeur (en les frottant contre de la lavande, ou de la litière sale, ou encore en les lavant juste avant de les mettre ensemble).Ça peut être efficace comme totalement inutile, selon le caractère des rats. On préconise d'introduire d'abord dans la cage le nouveau, pour qu'il découvre tranquillement son nouveau territoire. Ensuite, si on a plus de 2 rats, on ajoute les dominés de la tribu pour qu'ils se mélangent, se frottent et imprègnent le nouveau de leurs odeurs. On termine par le dominant qui trouvant un nouveau avec une odeur familière sera moins tenté de le bastonner. Sachez qu'il est tout à fait normal que pendant, grosso modo, la première semaine le nouveau n'ose pas bouger et ose à peine manger. Le plus inquiétant c'est si le petit se sent tout de suite à l'aise et commence à gambader dans la cage car il se fera "remballer" par le dominant (parfois assez méchamment puisqu'il tient à être sûr que le petit a compris quelle est sa place). Il est conseillé, pendant cette période, d'ajouter une deuxième gamelle et un deuxième biberon pour le petit, éloigné des autres, car les dominants empêchent parfois leur accès. Ne pas séparer les rats dès qu'il y aura quelques couinements C'est dur, très dur, de résister quand on voit un de ses petits protégés hurler parce qu'il a peur de l'autre. Mais c'est normal. Le dominant, pour montrer que c'est lui qui commande, va retourner le petit. Il va, dans un premier temps, l'empêcher de trop bouger dans la cage. Le petit aura forcément peur, il couinera, voire même hurlera. Parfois, on a vraiment l'impression que le dominant va "bouffer" le petit, mais quand on les sépare et qu'on regarde, on se rend compte que le petit n'a rien, même pas une blessure : il a en quelque sorte couiné en prévention ! Si vous séparez trop souvent vos rats lors des "bagarres", vous risquez d'énerver le dominant qui se montrera encore plus agressif envers le petit, parce que vous n'avez pas laissé la dominance s'établir naturellement entre eux. On dit souvent qu'on ne doit enlever le petit de la cage (ou le gros) que quand il y a des blessures avec du sang. Là encore, tout est relatif : les petites morsures où l'on voit juste une pointe dans la peau ne justifient pas une séparation. Par contre, si le rat est entaillé sur plus d'un demi centimètre, là, il faut surveiller les rats, et si l'un des rats s'acharne sur l'autre il faut les séparer et recommencer les présentations en terrain neutre.Il faut s'inquiéter si un de vos rats (ou les deux) a continuellement beaucoup de blessures ou une blessure grave (c'est à dire une grande entaille). Cela peut vouloir dire que vos rats ne s'entendent pas ou plus, ou que la dominance ne s'établit pas correctement. Il faut apprendre à voir les signes annonciateurs d'une bagarre : quand un rat parcourt toute la cage avec le poil gonflé, cela veut dire qu'il est très énervé, et qu'il risque d'attaquer gravement sous peu. Si une blessure vous semble grave, séparez vos rats et contactez votre vétérinaire au plus vite. Les bagarres sont courantes au sein d'un groupe Il ne faut pas espérer qu'une fois que vos ratous se seront acceptés, il n'y aura plus aucune bagarre. Les bagarres sont courantes et régulières. Il n'est pas rare d'entendre au minimum une fois par jour un des rats crier parce que le dominant le retourne pour vérifier que c'est toujours lui le dominant et que ses "sujets" se laissent dominer. Il n'est pas rare non plus que le dominant s'énerve contre un petit qui n'arrête pas de lui sauter dessus pour jouer : le petit repart parfois avec une toute petite blessure, ou alors avec une touffe de poils arrachée (ou bien il n'a rien du tout mais a fait des cris de cochons qu'on égorge parce qu'il a eu peur). Pensez qu'un rat cicatrise extrêmement vite, et qu'une petite morsure disparaît en un ou deux jours. Dans la majorité des cas, ce qui nous paraît grave n'est en fait que la routine d'un dominant qui établie sa dominance dans la cage. Pour conclure, une intégration est parfois très courte, parfois très longue. Il ne faut pas désespérer et parfois reprendre à zéro lorsqu'une intégration semble compromise. Soyez patient, observez bien vos rats, et posez vos questions lorsque vous en avez ! Encore des questions ? N'hésitez pas à solliciter la communauté dans la rubrique Questions, problèmes, débats ! Première publication : 28/07/2005. Dernière révision : 10/09/2014.
  5. Bonjour, Ma copine et moi, nous avons trois rats femelles. Deux rattes de 1 an et 3-4 mois, et une "nouvelle" ratte de X mois depuis quelques heures. Rat 1 : Charlotte - Dominante, saut en longueur impressionnant, grimpe très bien (312 grammes) Description : Plus individualiste, solitaire. A l'air de s'en foutre de tout ( ), gentille, ne mord jamais, ne s’énerve jamais. Adore s'enfuir du lit dès que nous avons le dos tourné, adore l'aventure et la découverte, s'enfoncer dans un trou noir ou derrière les meubles etc. Rat 2 : Ciri - Dominée, course rapide, plus mince, grimpe bien (280 grammes) Description : Au début, elle se battait un peu et a déjà gagné certains duel en mettant Charlotte sur le dos, puis après de nombreuses batailles de nuit est devenu totalement dominée puis se place sur le dos à chaque coup de pression sans rechigner et attend patiemment comme une bonne dominée. (Quelques cicatrices au niveau du corps dont une un peu rouge. Que doit-on utiliser pour la soigner ? Vraiment bénin mais je ne souhaite pas que ça s'infecte) Comportement envers nous : se laisse plus facilement câliner, me lèche souvent, court vers moi à chaque appel. ne mord jamais, ne s’énerve jamais. Description générale : Depuis que la hiérarchie est installée, plus aucune bataille et pas de grosse différence pour leur vie sociale. Elles s'entendent très bien. Rat 3 : Nouvelle ratte - Dents jaunes, est totalement focalisé sur le jeu de dominance, (260 grammes). Était la dernière dans la cage au magasin, seule. Pour l'intégration, je ne suis pas un spécialiste mais... Nous les avons d'abord présenter sur le lit, aucune agressivité, de la curiosité, la nouvelle avait un peu peur "au début". Après quoi nous les avons placées dans la cage. Totalement lavée et désinfectée. Elles se poursuivent (allure lente), VS CHARLOTTE (Dominante) lui lèche les parties génitales au début, puis ensuite plus aucune interaction entre les deux. Aucun duel à finir sur le dos. EDIT : Charlotte mange, la nouvelle ratte met Charlotte sur le dos pendant 1-2 secondes puis repart sur Ciri. VS CIRI (Dominée) La nouvelle ratte poursuit ciri, essaye de lui lécher les parties génitales, ciri émet des gémissements et s'enfuie. La nouvelle ratte poursuit ciri. Ciri ne tente jamais de se défendre ou quoi que ce soit, elle se place d'elle même en position de dominée, la nouvelle ratte place ciri en position de dominée sur son dos. Ciri ne bouge pas, la nouvelle rate fait sa toilette, ciri ne bouge toujours pas et attend. Ciri mange, puis toutes les 30 secondes, la nouvelle ratte s'approche puis met Ciri sur son dos. Encore et encore... Ok voilà mon problème, et ma curiosité. La vendeuse m'a assurée être une pro (Elle élevait des rats avant) et que la ratte avait moins de 3 mois, la ratte était seule dans la cage (La dernière, personne ne voulait d'elle :'( La queue me parait longue pour 3 mois , son poids aussi, mais sa tête n'est pas très longue comme Ciri et Charlotte. Mes interrogations : ​Selon vous, quel est l'âge approximatif de la nouvelle rate? Pourquoi un tel comportement ? Est-ce ok pour les maladies ? (Nous n'avons pas suivi les 15 jours d'isolation etc... Mais bon, je pense que ça ira Ma copine est inquiète, Charlotte commence a tousser 2-3 fois de temps en temps. Elle a lu que cela était synonyme de vieillesse.. Que peuvent être l'origine de ces symptômes ? Faut-il laver la nouvelle rate ? J'ai lu que oui pour les odeurs, surtout qu'on a du lui pisser dessus tellement de fois en animalement... Nous ne voulions pas la brusquer en la lavant le premier jour. Les photos de la nouvelle ratte : Mes autres interrogations : J'ai l'impression que tout est inversé ici... Le "jeune" rat qui devrait se faire petit fait sa loi et les anciens subissent Par exemple ceci est inversé : "Lorsqu'un nouveau arrive dans la cage, les anciens, à tour de rôle, lui soulèvent la queue d'une patte, et lui reniflent les fesses. C'est un peu comme chez les chiens. Il s'agit d'un rituel de reconnaissance, afin de savoir d'où vient le nouveau." de http://www.rongeursetnac.com/ Et plein d'autres choses encore... Pourriez-vous m'indiquer la raison à cela, peut être est-du aux antécédents de la nouvelle ratte ? Le fait qu'elle ai eu a cotoyer tellement d'autres rats dans le magasin pendant probablement des mois sans que personne ne l'adopte et peut-être a t-elle beaucoup d'expérience en tant qu'alpha etc ? Malgré sa timidité à la première impression. Un grand merci tous ceux qui nous apporteront leur aide.
  6. Bonsoir tout le monde alors voila je minquiete ,sa fait 1 moi ke jai 2 bebe rats dumbo et rapido , jaimerai beaucoup les avoir avec moi leur faire des calin mais le seule probleme c ke il veulent jamais rester sur moi quand je les laice sortir il von se cacher ,mais il vien vers moi ,c normal quil ne me fon pas de calin ? Ils ont 2 moi le 11novembte ,ou c moi ki c pas bien mi prendre ?merci
  7. Bonjour J'ai une rate âgé de 5 mois qui vit seule pour l'instant mais comme j'ai quitté la maison pour mes études et que ne rentre que les week-end je voudrais lui acheter une copine. Je sais à peu prêt comment faire une intégration mais j'aimerais quand même savoir combien de temps doit durée la quarantaine et quels sont les éventuels risques de bagarres ou que la plus plus vielle n'accepte pas la nouvelle. Merci
  8. Bonjour Bonjour, Je refais un petit point sur mes rates. Nous avons donc 2 très mignonnes ratounettes d'environ 7-8 mois (nous ne connaissons pas leur âge exact), elles sont sœurs, ont grandis ensemble avec leur mère et deux autres sœurs. Nous les avons depuis 1 mois, je pense qu'elles se sont bien habitué à nous. Et nous à elles, même si elles sont sacrément coquines! Ce qui se passe c'est que j'ai l'impression qu'il y a une remise en cause permanente de la dominance entre elles. Elles se "battent" tous les jours, plusieurs fois par jour, elles se poursuivent pendant les sorties. Il n'y a eu jusqu'à maintenant pas de blessure bien sûr, mais ce n'est pas un jeu cela se voit. Nous n'intervenons jamais pour les séparer, nous considérons que tant qu'il n'y a pas de blessure, ce n'est pas notre rôle de les séparer. Nous n'avions pas connaissance d'une rivalité entres elles avant, dans la cage avec leur mère et leurs 2 sœurs je ne sais pas qui était dominante. Je précise que malgré ces chamailleries entres elles, elles dorment la plupart du temps ensemble dans le spoutnik. Et n'ont pas l'air de ne pas s'apprécier. Même si je suis encore assez novice en comportement ratounesque je pense qu'elles s'entendent bien malgré tout. Chose importante, je n'ai pas remarqué que l'une ou l'autre empêchait l'accès à l'eau et à la nourriture, les deux y vont sans soucis. Mes questions sont donc les suivantes : - Me confirmez vous que ces bagarres sont normales, même si quotidiennes ? - Est-ce que prendre une 3ème rate permettrait au "groupe" d'être plus stable ? Est-ce que cela diminuerait les "tensions" ? - Il y a-t-il quelque chose d'autre à faire ? Je sais que c'est pas forcément la chose à penser, que ça les anthropomorphise, mais ça me fait tellement de peine quand elles se bagarrent et qu'elles couinent comme des malheureuses ! Merci d'avance
  9. Bonjour à tous Je vous écrit parce que j'ai deux petites rates à la maison (Kaya et Ulna) depuis environ deux semaines et Ulna montre des signes de déprimes. Elle reste toujours dans un coin, ne bouge pas, même en sortie elle vient se blottir dans mes vêtements et ne bouge plus. Je ne sais pas si c'est Kaya qui l’embête ou autre chose, en sachant qu'elle se "battent souvent" (je ne sais pas si c'est pour jouer, ou se dominer), et en même temps dorment ensemble parfois. Et Ulna est bien plus maigre que Kaya (qui elle est un peu trop grosse je pense). Voila, je ne sais pas quoi faire, mais elle me fait de la peine à rester dans son coin et j'aurais besoin de vos conseils pour lui rendre la vie plus belle Merci
  10. Bonsoir ! Cela va faire plus du'une semaine que j'ai des problèmes avec mes deux jeunes rates de (presque) deux mois. Elles se battent toute la nuit et une bonne partie de la journée. Le seul moment de paix correspond à la période de leur sieste (là par contre elles dorment ensembles !). Je pensais les laisser faire mais ça empire de plus en plus, elles se lachaient dès que l'une criait mais la elles ne se lachent vraiment plus. J'ai vraiment peur qu'elles se fassent mal. Le soir, dès que la lumière s'éteint elles commencent à se battre et ça peut durer toute la nuit... Est-ce que ça va encore durer longtemps ? Est ce que c'est normal ? Lorsque ça devient vraiment trop violent je les séparent. Est-ce préférable ou faut il les laisser régler leurs comptes ? Merci ! J'ai édité ton sujet afin d'y mettre des tags (étiquettes) plus parlant afin que tu obtiennes plus de réponses et que les personnes qui viendront sur le forum avec le même problème que toi puisse retrouver plus facilement ce sujet. Luxury, pour l'équipe Tag
  11. Cet article a déménagé ! Retrouvez-le dans l'onglet Articles ou en suivant ce lien :
  12. Cet article a déménagé ! Retrouvez-le dans l'onglet Articles ou en suivant ce lien :
  13. Cet article a déménagé ! Retrouvez-le dans l'onglet Articles ou en suivant ce lien :
  14. Cet article a déménagé ! Retrouvez-le dans l'onglet Articles ou en suivant ce lien :
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience de navigation et mémoriser vos paramètres utilisateur pendant votre visite. Aucune information contenue dans ces cookies ne permet de vous identifier sans votre permission. SRFA ne transmet aucune information non anonyme à des applications tierces.